iv>
 
   
 
1 - Trilogie de la vérité
Notons d'abord que Jésus dit dans

Mt.7:13 Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. 14 Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Mt.7:21 Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 22 Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? 23 Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.

Voilà une description de bonnes oeuvres religieuses. Jésus nous dit qu'il est possible d'être perdus éternellement tout en étant impliqués dans l'église, d'en être membres, sans connaître le Seigneur. Il ne faut jamais prendre pour acquis que les gens fréquentant l'église sont tous nés de nouveaux, même ceux qui s'y impliquent beaucoup. C'est sérieux. Le pasteur peut vous connaître, d'autres membres peuvent vous connaître mais Jésus ne vous connaît pas, c'est ça la vraie clef ; «je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité».

Avant de pouvoir être réveillé, ravivé, il faut d'abord s'assurer d'être vivant spirituellement, d'avoir expérimenté la nouvelle naissance.

Une bonne façon de découvrir ce que signifie d'être chrétien c'est de regarder dans la Bible où on rencontre le mot chrétien lui-même. Cela se produit à 3 occasions seulement.

Voici les 3 endroits où on retrouve le mot chrétien dans la Bible, ces 3 endroits soulignent chacun un aspect de la trilogie de la vérité

1° Ac.26:28

Et Agrippa dit à Paul: Tu vas bientôt me persuader de devenir chrétien!

Ce passage nous montre que pouvoir devenir chrétien, il faut faire le choix d'entrer en communion avec Dieu, ce n'est pas quelque chose qui nous tombe dessus sans avertissement.

Le péché brise la communion avec Dieu, alors si nous voulons être un vrai chrétien, nous devons faire face à nos péchés honnêtement.

2° Ac.11:26

Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens.

Quand sont-ils devenus chrétiens ?

- Après une période de temps indéterminée, variant selon les commentaires

Pourquoi ont-il été appelés chrétiens ?

- Parce que ces gens leur faisaient penser à ce Jésus-Christ qu'on avait crucifié et qu'on croyait s'être débarrassé.

Par qui ont-ils été appelés chrétiens?

-C'était un surnom méprisant qu'on leur attribuait. Les chrétiens indisposaient leur entourage par leur manière de vivre si différente de la culture ambiante. On aurait aimé se débarrasser d'eux aussi, comme on l'avait fait avec Christ. Ce que cela signifie c'est que c'étaient des gens qui étaient reconnus pour avoir changé, ils étaient différents de leur culture. Ce changement c'est la sainteté, vivre une vie sainte devant Dieu.

Qu'est-ce qui nous empêche de vivre dans la sainteté ?

- Le moi ! Le moi qui contrôle, qui demande que ses droits soient respectés, qui dicte ses propres termes, qui se prend pour son propre petit dieu. C'est ce moi qui nous empêche de vivre une vie sainte. Alors, pour vivre dans la sainteté requise par la parole de Dieu, nous devons faire face à notre moi.

Les noms arméniens se terminent la plupart en -ian, ex. Aznavourian, Kasparian, etc. Le suffixe - ian signifie «le fils de», «de la même famille», «du même sang». Le peuple arménien est le premier à avoir intégré le christianisme comme religion nationale. Donc, chrétien (christ - ian) signifie que le sang de Christ coule en nous, c'est le signe qu'on est de la même famille que Christ parce qu'on se comporte comme lui !

Si la vie de Christ n'imprègne pas notre vie, cela n'a pas de sens que s'appeler chrétien.

3° 1 Pierre 4:16

Mais si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom.

Cela ne parle pas de souffrir à cause de notre propre stupidité mais de souffrir parce qu'on a accepté le défi de la croix, prêts à être maltraités, incompris à cause de Christ. Si nous continuions à donner un bon témoignage, certains de nos persécuteurs seront convaincus par notre manière de vivre et viendront à la foi.

Le défi de la croix, c'est de prendre un engagement envers Dieu. Un peu comme un soldat qui quitte le foyer pour joindre l'armée. Toutes ses habitudes de vie sont changées, plus question de vivre comme avant. Toutes les vagues dans ses cheveux disparaissent, il ne reste plus que la plage ! On change aussi tout son linge. C'est maintenant une vie de discipline où le moi n'a plus un mot à dire, le soldat doit obéir aux ordres venant d'en haut lieu. Dieu recherche des soldats disciplinés sur le plan spirituel. C'est pourquoi nous avons besoin d'être réveillés, nous sommes devenus si relaxes, prenant tant de choses pour acquis, ne réalisant pas combien la culture de ce monde a envahi notre vie. Dieu veut que ce soit la culture du ciel qui prenne le dessus dans notre vie.

Puisque nous sommes dans l'armée, nous sommes bien mieux de s'équiper pour la bataille ; le Saint-Esprit nous équipe pour la bataille. Nous ne pouvons jamais servir Dieu par la force de la chair. Ça ne marchera pas. Acceptons le défi de porter sa croix, soutenu par la puissance du Saint-Esprit Ac.18, 4:13, 2Co.3:6

Résumons les 3 signes d'un vrai chrétien ;

  1. Un chrétien est quelqu'un qui a fait un choix (Ac.26:28)
  2. Sa vie a été changée (Ac.11:26)
  3. Il accepte le défi de la croix (1Pi.4:16)

Qu'est-ce qu'un chrétien encore?

C'est quelqu'un qui a fait face à ses péchés, fait la reddition des droits du moi et qui a compris qu'il doit être rempli du Saint-Esprit afin de plaire à Dieu.

Il est intéressant de noter que c'est ainsi que Jésus a prié pour ses disciples : Se basant entre autres sur la prière de Jésus dans Jn.17, un chrétien est quelqu'un qui

1° La communion avec Dieu

Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite. Jn.17:13

2° La sainteté devant Dieu

Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. Jn.17:15

3° L'engagement envers Dieu

Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. Jn.17:18

Comment Dieu a-t-il envoyé Jésus dans le monde ? Il est venu faire quoi ? Chercher et sauver ceux qui étaient perdus. Il n'est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour plusieurs. Jésus s'attend donc de nous que nous relevions le même défi que lui par la puissance du Saint-Esprit. Voilà l'appel du réveil, revenir à une vie chrétienne authentique.

1° Traiter honnêtement nos péchés - la loi du péché, (the detrimental power in our christian life)

2° La reddition du moi (the disaster power in our christian life)

3° Le ministère du Saint-Esprit (the dynamic power in our christian life)

Voici un modèle de vie victorieuse, la trilogie de la vérité, basée sur plusieurs passages bibliques

Ti.2:11 Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. 12 Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, 13 en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, 14 qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes oeuvres.

«Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes», cela signifie que je peux être sauvé de mon moi dès maintenant alors que je suis en route vers le ciel, v.12.

1° Ti.2:14 afin de nous racheter de toute iniquité : Ps.51:1-9 confession du péché

2° purifié par lui Ps.51:10 un coeur pur, un esprit bien disposé

3° zélé pour les bonnes oeuvres (par la puissance du Saint-Esprit) Ps.51:11-15

Ro.14:17 Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. 18 Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes.

1° La justice ; le péché a été traité

2° La paix ; la guerre interne du moi est terminée quand le moi a été crucifié, cf Ja.4

3° La joie ; l'un des fruits du Saint-Esprit

Ph.3:10 Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort

1° la communion de ses souffrances ; Jésus a souffert à cause de nos péchés

2° conforme à lui dans sa mort ; la crucifixion du moi, mort à nos droits

3° la puissance de sa résurrection ; par le Saint-Esprit, signe d'une vie ressuscitée sortant de la mort

Quand vous étudiez les Écritures, vous rencontrez ce principe en 3 points de plusieurs façons pour une vie chrétienne victorieuse.

1° Quand nous confrontons nos péchés, nous venons à Dieu pour recevoir le pardon et la purification. La vie purifiée

2° Quand nous confrontons le moi, nous venons à Dieu pour la délivrance de l'égoïsme et dégagement de nos liens. C'est la vie qui se rend à la croix, non plus moi, mais Christ au contrôle, délivré de mon égocentrisme, de tous les traces et harrassements, de toutes les iniquités qui me tiennent si lié que je ne peux pas être libre en Christ.

3° La vie contrôlée. Victoire et puissance par le Saint-Esprit. Victoire dans les situations qui semblent impossibles à résoudre sans la puissance de Dieu.

C'est une expérience journalière de confronter le péché, le péché et être rempli du Saint-Esprit; celui qui est résident en nous veut devenir le président !

Quand nous marchons dans la chair, nous nous foutons des torts causés parce que c'est la gratification de la chair qui nous importe. Quand nous marchons par l'esprit, quand il nous arrive de tomber, nous sentons en nous le Saint-Esprit attristé, alors nous confessons rapidement notre péché et nous nous relevons pour partir à nouveauté avec un esprit bien disposé. Graduellement, nous tombons de moins en moins souvent. C'est un processus.

La perfection de nos actions ce sera pour le ciel, maintenant c'est le temps de la perfection de notre direction, de notre motivation, de notre affection. Maintenant notre affection concerne les choses d'en haut, notre motivation est de plaire à Dieu alors qu'auparavant c'était de plaire à la chair. Il n'y a rien de parfait à ce propos, mais parce que nous sommes encore dans la chair, nos actions ne sont pas toujours à la hauteur de nos intentions, mais Dieu connaît notre coeur et il nous aime. Il n'y a rien que vous pouvez faire pour qu'il vous aime plus que maintenant et il n'y a rien que vous pouvez faire pour qu'il vous aime moins que maintenant, parce que son amour est inconditionnel.

Texte adapté de la prédication d'ouverture par Ralph Sutera lors du Réveil à Granby au Québec en janvier 2003






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 25 novembre 2017