Le disciple que Jésus aimait


Assez tôt dans l'histoire de l'église, «le disciple que Jésus aimait» a intrigué les gens. Des évangiles gnostiques apocryphes de Marie et de Philippe désignent ce disciple comme étant Marie-Madeleine parce qu'elle est mentionnée aux côtés de Marie dans Jn.19:25. Cette hypothèse a été reprise sporadiquement au fil de l'histoire de l'Église, mais elle ne tient pas la route, pour peu qu'on considère les Écritures commes inspirées. Car en grec, le «voilà ton fils» est au masculin, s'il s'était s'agit d'une femme, on aurait dû lire «voilà ta fille» («huia» au lieu de «huios»).

Jn.19:25 Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. 26 Jésus, voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. 27 Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui.

Jean ne se nomme jamais par son nom dans son évangile, il rappelle le nom de «Jean» exclusivement pour désigner Jean-Baptiste, soit par humilité ou pour ne pas mélangeant les lecteurs avec deux «Jean». Il est donc normal qu'il ne se soit pas mentionné par son nom auprès de Marie et des autres femmes.

Jean 21:7 Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre: C'est le Seigneur! Et Simon Pierre, dès qu'il eut entendu que c'était le Seigneur, mit son vêtement et sa ceinture, car il était nu, et se jeta dans la mer.

C'est autre mention du disciple que Jésus aimait montre bien qu'il s'agit d'un homme et non d'une femme. Les femmes n'allaient pas à la pêche en mer avec les hommes, de plus Pierre était nu dans la barque ! Jamais il ne serait dévêtu en présence de Marie-Madeleine.





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 22 septembre 2017