Section V 291-338 - La justice et la raison des effets
Pascal, Blaise, 295

«Ce chien est à moi, disaient ces pauvres enfants; c'est là ma place au soleil.» Voilà le commencement et l'image de l'usurpation de toute la terre.

Pascal, Blaise, 296

Quand il est question de juger si on doit faire la guerre et tuer tant d'hommes, c'est un homme seul qui en juge, et encore intéressé: ce devrait être un tiers indifférent.

Pascal, Blaise, 298

La justice sans la force est impuissante; la force sans la justice est tyrannique.

Il faut donc mettre ensemble la justice et la force; et pour cela faire que ce qui est juste soit fort, ou que ce qui est fort soit juste.

Pascal, Blaise, 299

Sans doute, l'égalité des biens est juste; mais, ne pouvant faire qu'il soit force d'obéir à la justice, on a fait qu'il soit juste d'obéir à la force; ne pouvant fortifier la justice, on a justifié la force, afin que le juste et le fort fussent ensemble, et que la paix fût, qui est le souverain bien.

Pascal, Blaise, 300 Quand le fort armé possède son bien, ce qu'il possède est en paix.

Pascal, Blaise, 319 Que l'on a bien fait de distinguer les hommes par l'extérieur, plutôt que par les qualités intérieures! Qui passera de nous deux? qui cédera sa place à l'autre? Le moins habile? mais je suis aussi habile que lui, il faudra se battre sur cela. Il a quatre laquais, et je n'en ai qu'un: cela est visible; il n'y a qu'à compter; c'est à moi à céder et je suis un sot si je conteste. Nous voilà en paix par ce moyen; ce qui est le plus grand des biens.

Pascal, Blaise, 320 Les choses du monde les plus déraisonnables deviennent les plus raisonnables à cause du dérèglement des hommes. Qu'y a-t-il de moins raisonnable que de choisir, pour gouverner un État, le premier fils d'une reine?

On ne choisit pas pour gouverner un vaisseau celui des voyageurs qui est de la meilleure maison. Cette loi serait ridicule et injuste; mais parce qu'ils le sont et le seront toujours, elle devient raisonnable et juste, car qui choisira-t-on, le plus vertueux et le plus habile?

Nous voilà incontinents aux mains, chacun prétendant être ce plus vertueux et ce plus habile. Attachons donc cette qualité à quelque choses d'incontestable. C'est le fils aîné du fils, cela est net, il n'y a point de dispute. La raison ne peut mieux faire, car la guerre civile est le plus grand des maux.

Le webmestre: Le principe de l'élection démocratique que semble ignorer Pascal peut faire éviter aussi la guerre civile. Cela ne fait pas nécessairement des meilleurs dirigeants, la masse étant peu habilitée à trouver un bon leader.

Pascal, Blaise, 323

Qu'est-ce que le moi? Celui qui aime quelqu'un à cause de sa bonté, l'aime-t-il? Non: car la petite vérole, qui tuera la beauté sans tuer la personne, fera qu'il ne l'aimera plus.

Et si on m'aime pour mon jugement, pour ma mémoire, m'aime-t-on, moi? Non, car je puis perdre mes qualités sans me perdre moi-même. Où est donc ce moi, s'il n'est ni dans le corps, ni dans l'âme? et comment aimer le corps ou l'âme, sinon pour ces qualités, qui ne sont point ce qui fait le moi, puisqu'elles sont périssables? car aimerait-on la substance de l'âme d'une personne abstraitement, et quelques qualités qui y fussent? Cela ne se peut, et serait injuste.

On n'aime donc jamais personne, mais seulement des qualités.

Pascal, Blaise, 325

Montaigne a tort: la coutume ne doit être suivie que parce qu'elle est coutume, et non parce qu'elle soit raisonnable ou juste; mais le peuple la suit par cette seule raison qu'il la croit juste.

Pascal, Blaise, 326 Injustice

Il est dangereux de dire au peuple que les lois ne sont pas justes, car il n'obéit qu'à cause qu'il les croit justes. C'est pourquoi il lui faut dire en même temps qu'il y faut obéir aux supérieurs, non pas parce qu'ils sont justes, mais parce qu'ils sont supérieurs. Par là, voilà toute sédition prévenue si on peut faire entendre cela et ce que c'est proprement que la définition de la justice.

Pascal, Blaise, 328 Raison des effets

- Renversement continuel du pour au contre

Nous avons donc montré que l'homme est vain, par l'estime qu'il fait des choses qui ne sont point essentielles; et toutes ces opinions sont détruites. Nous avons montré ensuite que toutes ces opinions sont très saines, et qu'ainsi, toutes ces vanités étaient très bien fondées, le peuple n'est pas si vain qu'on dit; et ainsi nous avons détruit l'opinion qui détruisait celle du peuple.

Mais il faut détruire maintenant cette dernière proposition, et montrer qu'il demeure toujours vrai que le peuple est vain, quoique ses opinions soient saines: parce qu'il ne sent pas la vérité où elle est, et que, la mettant où elle n'est pas, ses opinions sont toujours très fausses et très mal saines.

Pascal, Blaise, 333

N'avez-vous jamais vu des gens qui, pour se plaindre du peu d'état que vous faites d'eux, vous étalent l'exemple de gens de condition qui les estiment? Je leur répondrais à cela: «Montrez-moi le mérite par où vous avez charmé ces personnes et je vous estimerai de même.»

Pascal, Blaise, 338

Les vrais chrétiens obéissent aux folies néanmoins, non pas qu'ils respectent les folies, mais l'ordre de Dieu, qui, pour la punition des hommes, les a asservis à ces folies; omnis creatura subjecta est vanitati (toute créature est asservie à la vanité) Ec.3:19 Liberabitur (elle en sera libérée) Ro.8:20-21










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 31 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes lundi 20 février 2017