Les pour et les contre
de la rotation des pasteurs et des prêtres.

LES CONTRE

L'église n'est pas une institution comparable aux institutions humaines, elle est une famille ayant Dieu comme Père, Jésus comme frère, et les uns les autres comme frères et soeurs. Pour tisser des liens familiaux de confiance cela prend du temps, ce qui confère le sentiment d'appartenance à une famille est justement les liens de confiance qui se tissent au fil des expériences communes.

Repartir à zéro au bout de quelques temps ou à tous les 4 ans comme en politique ne contribue pas à développer les liens familiaux propres à la convivialité à laquelle Jésus nous appelle à vivre dans l'unité, voir la prière sacredotale dans Jean 17. Si on fait un parallèle sur le plan humain, cela est laborieux pour tous quand un parent change de famille et c'est rarement pour le mieux à moins que ce parent n'était pas digne d'en être un, alors le parallèle sur le plan spirituel tient aussi.

LES POUR

Les dénominations qui ont adopté la rotation des pasteurs ont certainement trouvé des bonnes raisons de le faire et ils sont convaincus de suivre la direction du Saint-Esprit ce faisant, ce qui peut être bien adapté à leur contexte.

Comme bonnes raisons, on ne peut évidemment pas donner ce qu'on n'a pas nous-mêmes reçu alors la rotation des pasteurs permet d'apporter une nourriture spirituelle variée (toujours en ligne toutefois avec la vision de la maison mère), un nouveau menu spirituel qui peut parfois amener l'église à un niveau supérieur de révélation, de connaissance, de croissance, j'ai pu le constater en Afrique dans une dénomination fonctionnant sur ce principe.

Aussi, dans un modèle d'église où le fondateur a ouvert plusieurs églises, la rotation des pasteurs lui permet de donner des promotions à ses pasteurs, à mesure qu'ils ont du succès, afin de leur accorder de plus grands défis ou à l'inverse de les reléguer dans des églises moins importantes ou de leur sortir du ministère s'ils ne font vraiment pas l'affaire, car certains pasteurs, comme Diotrèphe, ne connaissent même pas Dieu. Si le prêtre ou le pasteur n'est pas à sa place, cela peut être un soulagement pour les brebis de le voir s'en aller ailleurs. Quand le pasteur s'impose lui-même quelque part, on est pris alors avec un "Diotrèphe". Parce que Jean avait l'autorité apostolique sur les églises qu'il supervisait, il était en mesure d'aller déposer Diotrèphe.

3Jean 9 J’ai écrit une courte lettre à votre Église; mais Diotrèphe, qui aime à tout diriger, ne tient aucun compte de ce que je dis. 10 C’est pourquoi, quand je viendrai, je dénoncerai le mal qu’il commet, lui qui profère des propos malveillants et mensongers à notre sujet. Mais ce n’est pas tout: il refuse de recevoir les frères de passage, et ceux qui voudraient les recevoir, il les en empêche en les menaçant de les chasser de l’Église. 11 Cher ami, n’imite pas ce qui est mal, mais ce qui est bien. Celui qui pratique le bien appartient à Dieu; celui qui commet le mal ne connaît pas Dieu.



Chaque dénomination a sa façon de procéder et si vous décidez d'oeuvrer dans leur dénomination, vous devez respecter leur manière de faire, car nous sommes appelés à marcher d'un même pas même quand nous divergeons d'avis.

Philippiens 3:15 Nous tous qui sommes spirituellement adultes, ayons cette même préoccupation. Cependant, si vous avez une autre opinion, Dieu vous éclairera à ce sujet. 16 Quoi qu’il en soit, continuons à avancer dans la direction que nous avons suivie jusqu’à maintenant.








Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 17 novembre 2018