Les pour et les contre
de la rotation des pasteurs et des prêtres.
L'église n'est pas une institution comparable aux institutions humaines, elle est une famille ayant Dieu comme Père, Jésus comme frère, et les uns les autres comme frères et soeurs. Pour tisser des liens familaux de confiance cela prend du temps, ce qui confère le sentiment d'appartenance à une famille est justement les liens de confiance qui se tissent au fil des expériences communes.

Repartir à zéro à tous les 4 ans comme en politique ne contribue pas à développer les liens familiaux propres à la convivialité à laquelle Jésus nous appelle à vivre dans l'unité, voir la prière sacredotale dans Jean 17. Si on fait un parallèle sur le plan humain, cela est laborieux pour tous quand un parent change de famille et c'est rarement pour le mieux à moins que ce parent n'était pas digne d'en être un, alors le parallèle sur le plan spirituel tient aussi. Si le prêtre ou le pasteur n'est pas à sa place, cela peut être un soulagement de le voir s'en aller ailleurs.
J'ai le privilège de fréquenter une église où je connais les pasteurs depuis plus de 20 ans et cela apporte une richesse et une profondeur dans notre communion fraternelle. On se connaît, on sait à quoi s'attendre, comment s'aborder, comment prier les uns pour les autres, toutes ces choses qui inspirent la confiance et contribuent au support mutuel.

Dans le milieu chrétien évangélique où je sers notre Seigneur, ce sont les membres de l'église qui décident du choix de leurs pasteurs et qui décident de terminer leur mandat à moins que les pasteurs décident d'y mettre fin de leur propre chef, ce qui fait qu'un pasteur peut passer plusieurs dizaines d'années dans la même église. Cela permet de renvoyer un pasteur qui se rendrait indésirable par son comportement ou ses enseignements, par exemple. C'est très rare que cela arrive, j'en ai jamais été témoin personellement, mais au moins, la structure de la procédure permet une porte de sortie dans ces cas.

Je respecte les églises qui décident de fonctionner autrement, il reste que j'apprécie beaucoup notre motus operandi dans ce domaine particulier.









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes mardi 25 avril 2017