iv>
 
   
 
Message aux pasteurs éprouvés

Luc 22:31 Le Seigneur dit: «Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. 32 Mais moi, j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas; et toi, quand tu seras revenu à moi, affermis tes frères.»

Réclamer signifie demander la permission d'avoir un impact sur quelqu'un qui est sous le pouvoir d'un autre.

Les apôtres avaient changé de royaume, ils étaient passés du royaume des ténèbres au royaume de Dieu, donc pour que Satan les touche, il devait les réclamer à Dieu.

Son but avoué était de les passer au crible comme le blé. Cette image décrit le processus par lequel on sépare l'enveloppe inutile du blé pour ne garder que ce qui est bon en le secouant à travers un treillis.

Le but de Satan était de démontrer que la foi des apôtres n'était pas sincère et qu'après avoir été secoués par l'épreuve, il ne resterait plus rien de leur foi. Si Dieu a permis à Satan cette épreuve, c'est qu'Il avait évidemment une autre idée en tête. Cette idée, en permettant cette épreuve pénible, c'était dans le but de purifier leur foi en la débarrassant de ce qui était inutile, l'enveloppe de la chair. Pierre et les autres avaient besoin d'être dépouillés du vieil homme orgueilleux qu'ils manifestaient alors qu'ils suivaient Jésus.

1Pierre 1:6 C’est ce qui fait votre joie, même si maintenant, puisqu’il le faut, vous êtes pour un peu de temps attristés par diverses épreuves. 7 Ainsi, la valeur éprouvée de votre foi - beaucoup plus précieuse que l’or, qui est périssable et que l’on soumet pourtant à l’épreuve du feu - aura pour résultat la louange, la gloire et l’honneur lorsque Jésus-Christ apparaîtra.

Avant même le début de l'épreuve, Jésus connaissait le résultat. Il avait déjà prié pour Pierre et avait obtenu l'assurance que sa foi allait résister à l'épreuve même si elle allait vaciller pendant un moment. Cette révélation avait pour but de donner à Pierre de l'espérance alors qu'il serait humilié par le reniement de son Maître et Seigneur bien-aimé.

Jésus lui dit même d'avance les plans qu'Il a pour lui. Pierre sera appelé à être celui qui va affermir les autres apôtres et les autres disciples après qu'il sera revenu à Jésus.

Pasteur, toi qui t'es éloigné de Jésus suite à des épreuves que tu as jugées trop grandes à supporter, sache que Jésus avait déjà prié pour toi avant le début de ces épreuves. Il n'aurait pas permis que tu traverses des épreuves qui allaient te détruire complètement, même si c'était le but du diable en te secouant violemment. Au contraire, ces épreuves te sont arrivées pour purifier ta foi et te rendre capable d'affermir tes frères d'une manière qu'il t'aurait été impossible autrement. Car maintenant que tu as passé au travers des mêmes épreuves qu'ils sont aussi appelés à vivre, tu peux les conseiller sans condescendance avec humilité et les aider à passer aussi au travers. C'est ainsi que tu seras en mesure maintenant de les affermir. Il y a seulement une condition énoncée par Jésus : Quand tu seras revenu à Lui.

C'est maintenant le temps de revenir à Jésus, Il t'attend les bras ouverts, Il ne te grondera pas, Il ne te jugera pas, Il a déjà porté sur la croix la condamnation que tu méritais pour t'avoir éloigné et lécher tes blessures d'une manière égocentrique sans pouvoir les guérir. Reviens voir le médecin de ton âme, entre dans l'infirmerie du Saint-Esprit Consolateur. Montre-lui ensuite ta reconnaissance d'être parfaitement pardonné et ton amour en allant nourrir ses brebis de la bonne Parole de Dieu (Jn.21:17) et en te donnant comme exemple du pardon, de la miséricorde et de l'immense bonté de Dieu à ton égard qui est aussi disponible pour eux (1Ti.1:16).

Jean 21:17 Il lui dit, la troisième fois: «Simon, fils de Jonas, as-tu de l’amour pour moi?» Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit, la troisième fois: «As-tu de l’amour pour moi?» et il lui répondit: «Seigneur, tu sais tout, tu sais que j’ai de l’amour pour toi.» Jésus lui dit: «Nourris mes brebis.

1Timothée 1:16 il m’a été fait grâce afin que Jésus-Christ montre en moi le premier toute sa patience et que je serve ainsi d’exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle.

Le frère Giresse Nguetsa y est allé de la réflexion suivante qui mérite d'être lue.

Tu sais, j'ai beaucoup réfléchi sur ton post. Tu sais, nous voyons nos pasteurs comme des conseillers, ceux qui prient pour nous, des personnes qui nous comprennent dans nos faiblesses et qui nous relèvent lorsque nous péchons, qui ne se fatiguent pas de nous encourager lorsque nous tombons à chaque fois, des personnes patientes, des enseignants, des modèles, des exemples, des personnes extraordinaires, qui n'ont pas droit à l'erreur, ect... Ce qui nous ignorons, c'est qu'ils sont souvent persécutés, qu'ils sont des pères et mères de famille, qu'ils ont des faiblesses, qu'ils peuvent aussi tomber, qu'ils pleurent à chaude larme, que ce sont des hommes, eux ils comprennent nos erreurs, nos péchés, nos faiblesses, et malgré ça ils prient, jeûnent, nous conseillent et nous remettent sur le droit chemin. Mais eux, lorsque la même chose leur arrive, on les taxe de faux bergers, faux pasteurs, on les insulte, ignorant qu'ils ont des enfants, des épouses, des familles qui sont affectés par cela, personne pour se rapprocher d'eux et les encourager, les conseiller, prier pour eux, car eux aussi en ont besoin. La Bible dit "Elie était un homme de la même nature que nous. ." Aimons nos pasteurs...



P.S. La photo montre un groupe de pasteurs qui ont apporté l'évangile au Québec dans les années 1940 et par la suite. Ils ont subi des grandes persécutions de la part des autorités civiles et religieuses farouchement opposées à leur message. J'ai eu le privilège de rencontrer certains d'entre eux et ils m'ont raconté comment ils ont été battus, mis en prison, on a fait brûler leur maison, mais ils sont demeurés fermes dans la foi. Maintenant, la majorité d'entre eux sont avec le Seigneur qui a essuyé toute larme de leurs yeux.





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 16 décembre 2017