Structure ecclésiastique
À l'époque néo-testamentaire les termes «évêque», «ancien (ou presbytre qui allait donner prêtre en français)» et «pasteur» étaient tous interchangeables : Ac.20:17 et 28, aussi Ti.1:5 et 7.

Le terme français «évêque» est la traduction du grec «episcopos» qui signifie «surveillant», comme un pasteur qui veille sur son troupeau, métaphore de l'église de Dieu.

Actes 20:17 Cependant, de Milet Paul envoya chercher à Ephèse les anciens de l'Eglise. 18 Lorsqu'ils furent arrivés vers lui, il leur dit... 28 Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Eglise du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang.

Tite 1:5 Je t'ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville, 6 s'il s'y trouve quelque homme irréprochable, mari d'une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni indisciplinés. 7 Il faut en effet que l'évêque soit irréprochable, comme intendant de Dieu, qu'il ne soit ni arrogant, ni coléreux, ni adonné au vin, ni violent, ni âpre au gain;

La fonction épiscopale a évolué rapidement au cours des premiers siècles de l'église. Cette évolution semble coïncider avec la mort des derniers apôtres. Déjà, Ignace vers 110 ap. J.C. distinguait les deux fonctions d'évêque et d'ancien ou presbytre. À l'époque d'Ignace, chaque église a son évêque qui est assisté par un collège de presbytres et de diacres. On peut même trouver cela dans l'Apocalypse de Jean si on prend pour acquis que les 7 anges des 7 églises en sont les évêques. Vers 150 ap. J.C., le consensus était largement que les évêques étaient les successeurs des apôtres et qu'ils étaient les gardiens de la tradition qui leur avait été transmise, comme Paul l'avait fait avec Timothée, cf.2Ti.2:2.

2Timothée 2:2 Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres.

Il faut se rappeler qu'à l'époque, les manuscrits étaient précieux et rares, d'où l'importance accrue de trouver des hommes fidèles qui n'altèrent pas le message. La majorité sinon la totalité des membres de l'église ne pouvaient vérifier par eux-mêmes l'authenticité puisqu'ils n'avaient pas de Bible entre les mains, comme c'est notre cas. Sans compter le fait que le Canon du Nouveau Testament a pris quelques siècles avant de se fixer d'une manière unanime parmi les églises reconnues fidèles sur le plan doctrinal. Jérôme raconte comment l'Église en est venue à faire une distinction entre évêques et anciens:

«Un ancien est synonyme d'évêque, avant que l'ambition entre dans la religion, suscitée par le diable, et que les gens commencent à dire «je suis de Paul, moi d'Apollos, moi de Céphas», les églises étaient gouvernées par la direction des anciens, agissant en tant que corps. Mais quand chaque ancien commença à supposer que ceux qu'il avait baptisés lui appartenait, plutôt qu'à Christ, il fut décrété dans toute l'Église que l'un des anciens devrait être choisi pour présider sur les autres, et que toute la responsabilité de l'Église devrait reposer sur lui, afin que les graines du schisme soient enlevées.»

La hiérarchie ecclésiastique comprend 3 degrés au temps de Clément d'Alexandrie, vers 200 ap. J.C.: l'épiscopat, la prêtrise et le diaconat. Selon lui, ce modèle épiscopal est une imitation de la hiérarchie évangélique. P. Toon dans Evangelical Dictionary of Theology explique comment.

Alors que l'église a étendu son influence sur tout l'empire romain, elle a aussi adopté ses divisions géographiques, les évêques sont devenus des pasteurs en chef de régions comprenant plusieurs églises. On donnait à ces évêques dans ces larges diocèses ou dans les grandes villes des titres tels que pape, patriarche, métropolite et archevêque. Pour assister les évêques dans les diocèses, il émergea des évêques auxiliaires.

À la Réforme, la plupart des protestants ont laissé tomber les développements qu'avait connu la fonction d'évêque au fil des siècles pour retourner à l'équivalence néotestamentaire entre ancien et évêque. Les églises protestantes ont adopté le modèle presbytérien selon ce qu'on retrouve dans Actes 15 où un comité d'anciens est en charge de l'église sous la direction du Saint-Esprit, cf. aussi Hé.13:17 et 1Th.5:12-13.

Hébreux 13:17 Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu'il en soit ainsi, afin qu'ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d'aucun avantage.

1Thessaloniciens 5:12 Nous vous prions, frères, d'avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent. 13 Ayez pour eux beaucoup d'affection, à cause de leur oeuvre. Soyez en paix entre vous.

Dans le milieu évangélique, prônant le modèle congressionaliste, on distingue souvent entre «pasteur» et «ancien», pasteur étant celui qui est rénuméré et dans le ministère à temps plein, s'occupant principalement de la prédication et de pastorale, alors que les anciens sont ceux qui l'assistent et le soutiennent dans ces ministères tout en ayant un travail séculier. Les diacres s'occupent de l'aspect administratif dans l'église. Le terme évêque n'est pas utilisé, probablement parce qu'il est très associé au modèle épiscopal des églises catholiques, orthodoxes et anglicanes.

Le modèle congressionaliste se distingue aussi par l'emphase mise sur le sacerdoce de tous les croyants, ce qui dispense les chrétiens de la présence d'un clergé calqué sur le modèle vétérotestamentaire lévitique pour servir d'intermédiaire dans les tractations spirituelles avec Dieu, cf. 1Pi.2:9-10 et Ap.1:5:

1Pierre 2:9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, 10 vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde.

Apocalypse 1:5 A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, 6 et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen!

Dans les églises catholiques et orthodoxes, la fonction d'évêque est vue comme étant la succession apostolique, comme un signe d'unité de l'église dans le temps et l'espace. Lui seul peut ordonner d'autres évêques, des anciens et des diacres. Il est le pasteur en chef du diocèse, le premier célébrant et administrateur, en tant que tel, il peut déléguer ces tâches à d'autres. Depuis l'an 1000, on leur ordonne de rester célibataires. Ils portent une croix pectorale, un anneau épiscopal et une crosse de berger.

Donc, nous voyons dès le départ que les églises n'étaient pas indépendantes les unes des autres, mais qu'elles étaient redevables aux personnes qui les avaient fondés, celles-ci étant elles-mêmes soumises aux autorités apostoliques. Cela permettait une cohésion et une unité d'Esprit qui fait gravement défaut de nos jours au niveau doctrinal. L'orgueil spirituel avait déjà commencé à contaminer les églises à cette époque, comme à Corinthe où Paul avait dû asseoir à nouveau son autorité apostolique.

1Corinthiens 4:15 Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile.

2Corinthiens 11:4 En effet, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu ou un autre évangile que celui que vous avez accepté, vous le supportez très bien. 5 Or j’estime n’avoir été en rien inférieur à ces super-apôtres.

L'apôtre Jean mentionne aussi une église où un pasteur désirait faire cavalier seul.

3Jean 9 J’ai écrit quelques mots à l’Eglise, mais Diotrèphe, qui aime être le premier parmi eux, ne nous accueille pas. 10 C’est pourquoi, si je viens, je rappellerai les actes qu’il commet en bavardant contre nous de façon malveillante. Non content de cela, il n’accueille pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Eglise. 11 Bien-aimé, n’imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu; celui qui fait le mal n’a pas vu Dieu.

Au retour de Jésus, toutes les différentes doctrinales seront effacées et il n'y aura plus qu'un seul modèle hiérarchique en vigueur avec les apôtres sur 12 trônes et le Seigneur Jésus sur son trône à la droite du trône de Dieu le Père.

Matthieu 19:28 Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël.








Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 19 avril 2018