- Ministères dans l'église -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________



3 Forteresses s'élevant sur ma route pastorale


J’ai été touché par l’amour de Jésus en 1977 et j’ai rapidement compris que j’étais appelé au pastorat, j’avais cet amour de la Parole de Dieu et cette capacité de la transmettre pour bénir les frères et sœurs dans la foi, mais j’ai résisté pendant 40 ans à cause de trois forteresses qui se sont dressées dans mon entendement.
  1. Première forteresse – Confusion doctrinale
  2. Deuxième forteresse – La pauvreté des pasteurs
  3. Troisième forteresse – manque d’engagement dans la sanctification

1° Première forteresse – Confusion doctrinale

Élevé comme catholique, j’ai été en contact avec des adventistes, des baptistes et des pentecôtistes dès le début de ma conversion. Ça fait beaucoup de façons différentes de comprendre la Bible, quelle était la bonne ?
  • - Les catholiques rajoutaient beaucoup de choses à la Bible qu’ils considéraient venir du Saint-Esprit, les baptistes m’avaient fait douter de cela en citant dans l’épître de Jude que la foi avait été transmises aux saints une fois pour toutes (Jude 3), ils avaient compris cela comme une fin de toute révélation doctrinale.
  • - Les adventistes étaient retournés en partie à l’observation de la loi de Moïse en insistant sur l’obligation de ne pas travailler le samedi, parce que c’est un péché, ils suivaient aussi les règles alimentaires prescrites par Moïse, les baptistes m’avaient fait douter de cela en citant dans l’épître aux Romains qu’on pouvait estimer que tous les jours avaient la même valeur (Romains 14:5).
  • - Les baptistes pensaient que les dons spirituels miraculeux étaient terminés en sa basant sur 1Corinthien 13:9-12 et que la maladie était la volonté de Dieu pour nous enseigner des choses, en prenant Job pour appui.
  • - Les pentecôtistes croyaient aux dons spirituels miraculeux mais ne manifestaient que le parler en langue qu’ils disaient venir du Saint-Esprit, mais alors pourquoi les autres dons du Saint-Esprit ne se manifestaient pas et qu’il n’y avait que le moindre des dons qui se manifestait ? Cela ne faisait pas de sen pour moi et pour les baptistes non plus qui allaient plus loin en associant le parler en langue au babillement des enfants dans 1Corinthiens 13:11, maintenant que les baptistes étaient des adultes dans la foi, ils n’avaient plus besoin de parler en langue. Cela ne tient pas la route puisque Paul parlait en langue plus que tous et qu’il était un adulte dans la foi.
Je n’étais pas à l’aise avec aucune de ces dénominations qui montraient toutes des carences doctrinales à mon avis, alors je suis demeuré par défaut avec les baptistes pendant plus de 30 ans parce que je ne voyais pas mieux ailleurs, mais je ne pouvais pas me voir devenir pasteur baptiste parce que je ne croyais pas au cessationnisme. Pour moi, cela ne faisait pas de sens de lire que Jésus reste le même, toujours inchangé dans Hébreux 13:8, qu’il vivait en nous et de lire qu’on ferait de plus grandes choses que lui dans Jean 14:12 et au contraire, qu’on prêche seulement un évangile intellectuel, sans puissance. Tout le contraire de Paul dans 1Corinthiens 2:2.

2° Deuxième forteresse – La pauvreté des pasteurs

J’ai vu des pasteurs vivre dans la pauvreté et cela me repoussait. C’était présenté comme un signe de spiritualité et de détachement des biens matériels. Nourriture minimale et vêtement ; un seul complet suffisait à un homme de Dieu qui voulait être comme Paul dans 1Timothée 6:8. Les pasteurs qui vivaient dans l’abondance étaient nécessairement charnels et ambitionnaient sur leurs brebis, comme ceux du temps du prophète Jérémie (23:2).

Jésus a dit à ses disciples de donner gratuitement parce qu’ils avaient reçu gratuitement. Certains comprenaient cela que les pasteurs devaient servir dans l’église sans salaire et que c’était un signe de spiritualité de vivre « par la foi ».

Dans le contexte où Jésus avait dit cela, ce n’était pas un contexte d’église, il avait envoyé les 12 apôtres annoncer la bonne évangile aux juifs inconvertis, Jésus n’était pas en train de donner des consignes sur la façon de traiter les pasteurs.

Au contraire, dans les épîtres, on lit que l’ouvrier mérite son salaire dans 1Timothé 5:18 et que le prédicateur qui enseigne bien mérite un salaire deux fois plus élevé dans 1Timothé 5:17. On lit aussi que leur salaire provient des personnes qu’ils enseignent dans Galates 6:3-6.

Paul dit que c’était une gloire pour lui de ne pas rien recevoir des Corinthiens, mais ce n’est pas qu’il ne voulait rien recevoir d’aucune église, il remerciait ailleurs les Philippiens d’avoir pourvu à ses besoins. D’ailleurs il écrit à ces même Corinthiens (1Corinthiens 9:6-19) que c’est tout à fait normal de donner un salaire à ceux qui s’occupent de leur bien-être spirituel.

3° Troisième forteresse – manque d’engagement dans la sanctification

J’aimais bien étudier la Bible, mais j’étais moins porté à la prière comme je n’étais pas trop certain ce que je pouvais demander à Dieu, guérison ? provision ? et à l’évangélisation, comme je n’étais pas trop certain vers quelle église les diriger.

De plus, le célibat posait lourd sur ma foi, je me demandais si je serais capable de plaire à une femme à mon goût. Depuis ma jeunesse, la pornographie m’attirait aussi, mon père était abonné au Playboy que j’ai découvert vers l’âge de 10 ans et je savais que c’était indigne de quelqu’un qui était appelé à être pasteur, alors je me discréditais du ministère, j’allais seulement enseigner ce que j’avais de la difficulté à pratiquer moi-même.

Jésus est venu renverser ces trois forteresses

Jésus est venu renverser ces trois forteresses en me demandant la même chose qu’à Pierre dans Jean 21 : « tu dis que tu m’aimes, alors montre-le-moi en prenant soin de mes brebis». Deux semaines plus tard, le pasteur principal où je sers m’a demandé si je voulais devenir pasteur dans son église. C’est clair que j’allais dire oui, par amour pour Jésus et que je suis prêt à le faire à temps plein quand le moment sera venu. Paul avait fabriqué des tentes pendant un temps alors qu’il était en voyage missionnaire, alors je n’ai aucune réticence à continuer partiellement et temporairement dans la coiffure tout en faisant de la pastorale.

 

Compteur installé le 16 janvier 2020

Nombre de visites - 124






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes samedi 04 juillet 2020



NOUVEAUTÉS de la semaine
  1. La dimension dans l'esprit en dehors de l'espace/temps

  2. Dieu a à coeur le bien-être des animaux

  3. Psaumes 37 Comment réagir face à l'injustice

  4. La RÉMISSION des péchés - c'est quoi au juste ???

  5. La contrainte de l'évangile ; le lavement des pieds

  6. Comment détruire les oeuvres du diable !

  7. Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger

  8. Concubinage ; comment se mettre en règle avec Dieu ?

  9. Le diable est-il désarmé présentement ?

  10. Distinction entre un père spirituel et un mentor

  11. Folie de Dieu ou folie des hommes ?

  12. Comment gérer sa colère

  13. Le rôle de Satan dans le plan de Dieu

Partage apporté un dimanche matin à l'Église de la Victoire

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.