L'enseignement de Jésus et des apôtres

Dès les temps apostoliques certains se sont employés à dissocier l'enseignement de Jésus et celui des apôtres. Il y avait eu l'ébionisme qui ne gardait que l'évangile de Matthieu et suivait strictement la loi de Moïse.

Pour lui-même, Paul était conciliant, il se faisait tout à tout (1Co.9:19-23).

1Co.9:19 Car, bien que je sois libre à l'égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre. 20 Avec les Juifs, j'ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi quoique je ne sois pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi; 21 avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ, afin de gagner ceux qui sont sans loi. 22 J'ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver de toute manière quelques-uns. 23 Je fais tout à cause de l'Evangile, afin d'y avoir part.

C'est pour cela que Paul a suivi les conseils des chrétiens juifs de Jérusalem et s'est fait raser la tête en faisant un voeu (Ac.21:17-25)

Ac.21:17 Lorsque nous arrivâmes à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie. 18 Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s'y réunirent. 19 Après les avoir salués, il raconta en détail ce que Dieu avait fait au milieu des païens par son ministère. 20 Quand ils l'eurent entendu, ils glorifièrent Dieu. Puis ils lui dirent: Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la loi. 21 Or, ils ont appris que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les païens à renoncer à Moïse, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes. 22 Que faire donc? Sans aucun doute la multitude se rassemblera, car on saura que tu es venu. 23 C'est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un voeu; 24 prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois à leur dépense, afin qu'ils se rasent la tête. Et ainsi tous sauront que ce qu'ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi. 25 A l'égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu'ils eussent à s'abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité.

C'était très grave pour ces chrétiens juifs d'entendre parler que Paul enseignait à des chrétiens juifs de ne plus suivre la loi de Moïse. L'apôtre Matthieu qui faisait certainement partie de ce groupe de zélé pour la loi car tous les apôtres demeuraient à Jérusalem à l'époque, est le seul des quatre auteurs des évangiles a rapporté les paroles de Jésus suivantes dans son évangile qu'il avait écrit originalement en araméen à l'intention des juifs habitant en Israël:

Mt.5:17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. 19 Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.

Des chrétiens juifs de Jérusalem devaient considérer Saul de Tarse comme bien petit parce qu'il enseignait que «Christ est la fin de la loi» (Ro.10:4), peut-être est-ce même eux qui lui avait donné son surnom «Paul» qui signifie «petit».

Paul a dû se défendre vertement contre ces chrétiens juifs qui tenaient à la loi de Moïse, cela ne manquait pas de créer des conflits à cause des chrétiens d'origine païenne:

Ga.2:3 Mais Tite, qui était avec moi, et qui était Grec, ne fut pas même contraint de se faire circoncire. 4 Et cela, à cause des faux frères qui s'étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus-Christ, avec l'intention de nous asservir. 5 Nous ne leur cédâmes pas un instant et nous résistâmes à leurs exigences, afin que la vérité de l'Evangile fût maintenue parmi vous. 6 Ceux qui sont les plus considérés-quels qu'ils aient été jadis, cela ne m'importe pas: Dieu ne fait point acception de personnes, -ceux qui sont les plus considérés ne m'imposèrent rien. 7 Au contraire, voyant que l'Evangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, - 8 car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des païens, - 9 et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis. 10 Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire. 11 Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible. 12 En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens; et, quand elles furent venues, il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis. 13 Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie. 14 Voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Evangile, je dis à Céphas, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser? 15 Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les païens. 16 Néanmoins, sachant que ce n'est pas par les oeuvres de la loi que l'homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d'être justifiés par la foi en Christ et non par les oeuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les oeuvres de la loi. 17 Mais, tandis que nous cherchons à être justifiés par Christ, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il un ministre du péché? Loin de là! 18 Car, si je rebâtis les choses que j'ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur, 19 car c'est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. 20 J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. 21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s'obtient par la loi, Christ est donc mort en vain.

Paul était l'apôtre des païens, il n'écrivait pas aux juifs mais aux païens. L'accusation portée sur lui comme quoi il enseignait les juifs à délaisser la loi de Moïse était fausse. Ce n'était pas Paul mais le Saint-Esprit qui l'enseignait, même Pierre vivait comme les païens quand il était avec des païens chrétiens Ga.2:12, car Pierre s'était fait convaincre par le Seigneur de ne pas considérer les païens comme impurs dans Ac.10.

Paul s'appliquait à enseigner aux chrétiens d'origine païenne de ne pas se faire circoncire et d'observer la loi de Moïse. Ce n'est pas des prosélytes juifs qu'il voulait faire, mais des disciples de Jésus. Il revient souvent sur ce thème dans ses épîtres. Même les chrétiens juifs de Jérusalem ont été d'accord avec cette approche de Paul, cf. Ac.21:25 cité plus haut.

En permettant la destruction du temple à Jérusalem en 70 qui rendait impossible les sacrifices, Dieu s'est chargé lui-même de montrer une autre fois aux Juifs chrétiens que la loi de Moïse n'avait plus cours dans la nouvelle alliance. Paul avait donc été véritablement un prophète et un précurseur par les révélations qu'il avait reçu du Seigneur Jésus-Christ.

Il y eut ensuite au siècle suivant Marcion qui a fait tout à fait le contraire. Il rejetait toute la Bible sauf les épîtres de Paul. Aujourd'hui encore cet esprit exerce son influence.

Ceci étant dit, je m'en vais vous expliquer pourquoi on ne peut pas dissocier le message des apôtres de celui de Jésus. C'est très important parce que les musulmans avancent que c'est justement ce qui s'est passé et donnent pour preuve ce que je viens d'effleurer concernant l'enseignement de Paul et le confilt que cela avait engendré avec les chrétiens zélés pour la loi de Moïse parce que ceux-ci ont mis du temps à saisir la portée des révélations de la nouvelle alliance dans le sang de Jésus-Christ.

Pour poursuivre sur ce thème de la loi et du chrétien, cliquez ici

D'après les écrits même rapportés dans le Nouveau Testament, on ne peut dissocier le message de Jésus et des apôtres. Jésus a dit:

Mt.10:40 Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé.

Jésus a envoyé ses apôtres (du nom grec apostolos: envoyé) C'est lui aussi qui a dit à Paul: Va je t'enverrai vers les nations Ac.22:21

1Th.2:13 C'est pourquoi nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu'en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l'avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu'elle l'est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez.

Jésus a dit:

Allez faire des disciples de toutes les nations en partant de Jérusalem en les baptisant et en leur enseignant tout ce que je vous ai prescrit, Mt.28:19, cf. Ac.1:8 

Les apôtres avaient le mandat de propager les idées de Jésus, pas les leurs et le Saint-Esprit était là en eux pour le leur rappeler. Jn.16:13 Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité.

Jésus a dit à ses apôtres: dans Jn.15:20

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.

Donc celui qui rejette l'enseignement des apôtres, rejette Jésus qui les a envoyé. Et celui qui rejette Jésus rejette aussi Dieu son Père.

1Th.4:8 Celui donc qui rejette ces préceptes ne rejette pas un homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Saint-Esprit.

Ces citations des paroles mêmes du Seigneur Jésus-Christ sont une garantie comme de quoi ses apôtres ont rapporté fidèlement Sa Parole, alors ne nous laissons pas troubler par des esprits sectaires qui tentent de tordre les Écritures pour leur propre bénéfice et séduire des âmes faibles pour les entraîner à leur suite. Parlant de la fin des temps, l'apôtre Pierre a évoqué la difficulté a parfois bien saisir le sens de l'enseignement de Paul, cela peut aussi s'impliquer à d'autres sujets traités par Paul tellement les révélations qu'il avait reçu du Seigneur était profondes.

2Pi.3:15 Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. 16 C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine.

L'Islam a causé ainsi sa propre ruine, comme bien d'autres sectes sorties du christianisme avant et après.

- Le Webmestre










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes lundi 29 mai 2017