Les apôtres ... dans l'Ancien Testament !
Apôtre dans l'Ancien Testament

On rencontre le terme «apostolos» une seule fois dans la LXX où Dieu avait mandaté un prophète pour une mission difficile, annoncer à la femme du roi une mauvaise nouvelle ; toute sa famille va périr :

1R.14:6 Lorsque Ahiya entendit le bruit de ses pas, au moment où elle franchissait la porte, il dit: Entre, femme de Jéroboam; pourquoi cela? Tu te fais passer pour une autre! Je suis envoyé vers toi (avec un message) pénible. (...) 9 Tu as agi plus mal que tous ceux qui ont été avant toi, tu es allé te faire d'autres dieux, et des images de fonte pour m'irriter, et tu m'as rejeté derrière ton dos! 10 Voilà pourquoi je vais faire venir le malheur sur la maison de Jéroboam; j'exterminerai quiconque appartient à Jéroboam

Le terme «apostolos» traduit le terme hébreu «saluah» qui est devenu un terme technique par la suite dans le Judaïsme. Le «saluah» amenait les juifs de la synogogue dans l'adoration. C'est le sanhédrin qui l'envoyait dans la synagogue pour accomplir cette tâche. La prêtrise était incluse sous cet office de «saluah», de même que quelques personnages extraordinaires qui ont agi de la part de Dieu. Mais l'action du «saluah» n'allait jamais au-delà de la communauté juive. Le concept d'apôtre (synonyme de missionnaire) vers les nations allait attendre le Nouveau Testament (Mt.28:19 et Ac.1:8).









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes vendredi 24 février 2017