iv>
 
   
 
Je vais vous parler d'amour!


Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle Ep.5:25

Quand on lit cela dans Ep.5, on trouve cela bien beau, bien noble, même très intéressant; lui montrer de l'affection, de la tendresse, la cajoler, la caresser, s'unir à elle, c'est le jardin d'Éden! c'est le paradis terrestre!

C'est merveilleux quand on y pense et on dit à l'autel devant Dieu et les hommes et on s'embarque dans la grande aventure avec les petits oiseaux qui chantent.

Ensuite on remarque que le verset ne s'arrête pas là, il continue en disant: "comme Christ a aimé l'Eglise" . Là on prend conscience que ce que Paul avait en vue n'était pas spécialement le côté extase de l'amour, il demande d'aimer sa femme comme Jésus nous a aimés.

En y réfléchissant un peu, on se dit: . Et là on se sent bien, fiers de nous.

Mais le verset n'est pas encore terminé! Paul rajoute quelque chose que Jésus n'avait pas dit à ses disciples parce que cela n'était pas encore arrivé. Paul dit: Paul parle maintenant d'un amour sacrificiel, ça sonne profond, mais c'est quoi au juste un amour sacrificiel? Comment cela s'est-il produit dans les faits quand Jésus-Christ a ainsi aimé son Église?

Jésus s'est livré lui-même pour elle;

Pensez-vous que Jésus était tout enthousiasmé à l'idée de se livrer volontairement pour sa bien-aimée, son église? Pensez-vous que cela a été agréable pour lui? Il n'était plus question du jardin d'Éden, du paradis terrestre, mais plutôt du jardin de Gethsémané, de la flagellation et de la crucifixion aux mains de ses bourreaux, de Dieu son Père qui lui tourne le dos, puis de la descente aux enfers!

L'amour c'est plaisant, mais à cause du péché l'amour c'est aussi souvent souffrant! N'oublions jamais cela. Celui qui ne veut pas souffrir se condamne à ne pas connaître l'amour. Si c'est son confort personnel qui compte le plus pour lui, il est bien mieux de ne pas se marier comme les apôtres disaient, de ne pas s'impliquer dans une église et de s'en aller vivre sur île déserte!

Que faisait la bien-aimée de Jésus pendant qu'il se livrait pour elle? L'appuyait-elle avec compassion? Lui donnait-elle des encouragements, le louant avec respect et admiration pour sa grandeur d'âme? Non, elle l'a laissé tomber, elle a méprisé son amour, elle lui a demandé le divorce à trois reprises.

Qu'est-ce qui a fait le plus mal à Jésus, les 3 reniements de Pierre ou les 40 coups de fouet? La souffrance physique est supportable quand on a l'amour et l'appui des personnes qui nous sont chères, mais quand ces personnes nous renient et affirment même ne pas nous connaître, qu'est-ce qui nous reste?

Jésus n'a pas exigé le divorce. Il ne s'est pas mis en colère contre Pierre en lui reprochant son infidélité et la trahison de son engagement pris quelques heures auparavant. Plutôt, il s'est retourné et l'a regardé droit dans les yeux, affligé par la tristesse.

Dans l'agonie causée par les péchés de son église bien-aimée, Jésus a demandé à son Père qu'il avait quitté pour s'unir à sa femme, Pardonne ses péchés, Père, mon épouse a momentanément perdu la tête, accorde-lui la repentance, un coeur nouveau rempli de ton amour.»

Comment l'Épouse de Christ a-t-elle réagi devant tant d'amour?

Elle s'est repentie, Jean qui s'était sauvé comme les autres est revenu auprès de la croix, Pierre a pleuré amèrement. Son église s'est relevée et elle est partie bouleverser le monde en compagnie de son bien-aimée.

Ro.5:6. Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. 7 A peine mourrait-on pour un juste; quelqu'un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. 8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Si je suis chrétien aujourd'hui c'est parce que Jésus m'a prouvé qu'il m'aimait et qu'il ne cessera jamais de m'aimer, même les fois où j'ai été infidèle. Quand j'ai réalisé qu'il m'aimait encore et malgré tout, mon coeur a fondé comme Pierre et j'ai décidé de revenir à lui.

C'est ce qui peut se produire aussi dans un couple. Comme sur le plan spirituel, certains ne reviennent après avoir abandonné la foi, ce ne sont pas tous les conjoints qui reviennent après avoir abandonné leur engagement marital, mais au moins nous pouvons refléter l'image du Dieu qui reste fidèle même si nous sommes infidèles.

Jésus est mort pour des infirmes, des impies, des pécheurs. Et nous, nous sommes appelés à marcher dans les traces de Jésus.

La personne que nous aimons le plus, qui nous apporte le plus de bonheur est la même personne qui, parce que le péché n'est pas encore totalement anéanti en elle, peut aussi est la personne qui nous fait souffrir le plus, ce qui avait été planifié pour être un jardin d'Éden, un paradis terrestre se transforme parfois en jardin de Gethsémané, en un enfer sur terre.

Dans la vie de couple, il y a des moments où on se sent véritablement torturé par l'autre! À encaisser les mauvais traitements de notre conjoint, ses sautes d'humeur qui nous flagellent, les paroles de sa bouche qui rentrent en nous comme des clous, qui nous paralysent, les regards foudroyants qui nous transpercent comme la lance qui a percé le côté de Jésus.

Les gens dans le monde ne peuvent endurer cela, il sont le coeur trop dur, ils préfèrent la loi de Moïse qui leur permet de se marier pour le meilleur et se divorcer quand le pire arrive.

Mc.10:2 Les pharisiens l'abordèrent; et, pour l'éprouver, ils lui demandèrent s'il est permis à un homme de répudier sa femme. 3 Il leur répondit: Que vous a prescrit Moïse? 4 Moïse, dirent-ils, a permis d'écrire une lettre de divorce et de répudier. 5 Et Jésus leur dit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a donné ce précepte. 6 Mais au commencement de la création, Dieu fit l'homme et la femme; 7 c'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, 8 et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. 9 Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. 10 Lorsqu'ils furent dans la maison, les disciples l'interrogèrent encore là-dessus (Mt.19:10 Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier.) 11 Il leur dit: Celui qui répudie sa femme et qui en épouse une autre, commet un adultère à son égard; 12 et si une femme quitte son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère.(Mt.19:11 Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.)

Matthieu adoucit la sauce en donnant l'adultère comme raison justifiable de se divorcer. O.K. c'est dans la Bible. Si ton conjoint a commis l'adultère, tu as un appui biblique pour divorcer. Mais dis-moi, comment peux-tu refléter l'amour de Jésus dans ta vie en divorçant?

Est-ce que Jésus a divorcé de toi quand tu lui as été infidèle en allant te prostituer aux idoles, aux dieux de ce monde, à Mamon et toute sa clique qui font la promotion de la convoitise de la chair, la convoitise des yeux? Non, et le disciple n'est pas plus grand que son maître, ne te surprends donc pas si Jésus condamne le divorce.

Si Jésus t'a pardonné, toi qui l'as trompé et donné ton amour à un autre à maintes reprises, si Jésus t'a remis une dette infiniment plus élevée que celle que ta femme a contracté envers toi quand elle t'a trompée et donné son amour à un autre, combien plus ne devrais-tu pas remettre la dette de ta femme, lui accorder ton pardon?

N'as-tu pas lu ce qui est écrit dans Mt.18 :21 Alors Pierre s'approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Sera-ce jusqu'à sept fois? 22 Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois. 23 C'est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs. 24 Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents. 25 Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu'il fût vendu, lui, sa femme, ses enfants, et tout ce qu'il avait, et que la dette fût acquittée. 26 Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout. 27 Ému de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit la dette. 28 Après qu'il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l'étranglait, en disant: Paie ce que tu me dois. 29 Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant: Aie patience envers moi, et je te paierai. 30 Mais l'autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu'à ce qu'il eût payé ce qu'il devait. 31 Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé. 32 Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit: Méchant serviteur, je t'avais remis en entier ta dette, parce que tu m'en avais supplié; 33 ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi? 34 Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait. 35 C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur.

Bien entendu, l'homme peut être aussi le bourreau de sa femme, même que c'est probablement plus souvent le cas, si j'ai parti avec l'homme comme étant la victime c'était pour garder la ligne de pensée de Paul et montrer comment le mari est appelé à représenter l'amour de Jésus en aimant sa femme même quand celle-ci est devenue insupportable et qu'elle le torture de toutes les manières possibles. Parce que c'est comme cela que l'église a parfois traité Jésus depuis 2000 ans. Et l'église c'est chacun de nous qui avons uni nos destinées à Jésus-Christ par notre engagement volontaire de le suivre partout où il ira.

Jésus nous dit de nous aimer les uns les autres comme il nous a aimés. L'alliance qu'il a faite avec nous par son sang est éternel, rien ne peut nous séparer de son amour, nous dit encore Paul. Voilà le genre d'amour que Jésus nous appelle à avoir avec notre conjoint. Un amour que rien ne peut détruire.

Voilà le genre d'amour que Jésus nous appelle à avoir entre chrétiens. Voilà le genre d'amour qui va faire que le monde va reconnaître qu'on est les disciples de Jésus. Voilà le genre d'amour qu'on ne peut produire par nous-mêmes, que seul le Saint-Esprit peut répandre dans nos coeurs. Ro.5:5, Ga.5:22.

Dans sa grâce, Dieu déverse son amour en ceux qui le lui demandent humblement. Ainsi l'alliance que nous avons conclu avec notre conjoint peut être le reflet visible de l'alliance invisible que Jésus a conclu avec l'église, son épouse.

Quand le conjoint égaré se repent et revient à des meilleurs sentiments, c'est une une résurrection d'entre les morts, une nouvelle vie. Voilà notre espérance qui nous permet de passer au travers de la crucifixion et la mort aux mains de notre conjoint.

La nouvelle vie qui en sort est plus riche et profonde en signification, le caractère éprouvé de chacun gagne en maturité et apprécie encore plus les dimensions insondables de l'amour de Dieu, les liens se resserrent et tous les deux sont unanimes à dire que cela valait la peine de persévérer à travers les temps difficiles, comme Jésus se dit aussi sûrement que cela vaut la peine d'endurer tout ce que ce que son église lui fait subir, car il y a une éternité de bonheur qui nous attend, unis pour l'éternité dans un paradis retrouvé.

Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 16 décembre 2017