iv>
 
   
 
L'adultère
L'adultère c'est se tromper de réalité,
prendre réel l'irréel.

- Jean-Yves Leloup

J'ai trouvé plus amère que la mort
la femme dont le coeur est un piège et un filet,
et dont les mains sont des liens;
celui qui est agréable à Dieu lui échappe,
mais le pécheur est pris par elle.

- le roi Salomon, Ec.7:26


L'aventure analysée

Conséquences néfastes de l'adultère par un psychologue chrétien et par un pasteur

Prévenir l'adultère par un psychologue séculier - Michel Campbell

Prévenir l'adultère par un psychologue chrétien - Tom Eiseman

Prévenir l'adultère est plus difficile quand les deux travaillent - Holland et Karen Linamen

Prévenir l'adultère en prenant exemple sur la tentation de Jésus

Prévenir l'adultère en ayant une vie sexuelle épanouie dans le mariage

Prévenir l'adultère en soignant l'intoxication sexuelle

Citations sur l'adultère

Citations bibliques

Jésus et la femme adultère - Françoise Dolto

Jésus et la femme adultère - Jean-Yves Leloup

L'adultère confessé et pardonné

Poésie et chansons sur l'adultère






Bovet, Dr. Théo

L'ennui, l'ennemi no.1 du mariage

Turner, Ted, magnat du média milliardaire

Si vous êtes pour avoir seulement dix règles,
je ne sais pas si l'adultère devrait être l'une d'elles.

Donohue, William, président de la ligue Catholique,
en réponse à Turner, qui est marié à Jane Fonda.

Peut-être quelqu'un devrait en parler avec Jane.

Le webmestre

Aux dernières nouvelles, Turner ne reste plus avec Jane Fonda...

Stael, Anne Germaine de «De l'influence des passions» 1796

L'amour est l'histoire de la vie des femmes,
c'est un épisode dans celle des hommes.

Chamfort 1741-1794

L'amour, tel qu'il existe dans la société, n'est que l'échange de deux fantaisies et le contact de deux épidermes.

Bierce Ambrose 1842-1913

La femme serait plus charmante si l'on pouvait tomber dans ses bras sans tomber dans ses mains.

Palmer, Gordon

L'amour n'est pas aveugle. La luxure est aveugle. Si l'amour est aveugle, Dieu est aveugle.

Anderson, Margaret «The fiery fountains» 1969

Dans le véritable amour, on recherche le bien de l'autre.
Dans l'amour romantique, c'est l'autre qu'on veut.

Greer, Germaine «La femme eunuque» 1970

L'amour, l'amour, l'amour et tous ses misérables clichés qui cachent l'égocentrisme, le masochisme et les fantasmes derrière un masque de sentimentalité.

Garrec, Évelyne Le «Un lit à soi» 1979

Mais qui veut posséder est toujours aussi possédé.

Rheault, Yvan

L'amour produit la paix dans l'âme qui la rend joyeuse.
La passion produit la guerre dans l'âme qui la rend triste.

Yourcenar, Marguerite «Les yeux ouverts»

Dans la passion, il y a le désir de se satisfaire, de s'assouvir, quelque fois de diriger, de dominer un autre être. Dans l'amour, au contraire, il y a abnégation.

Voilquin, Suzanne, «La tribune des femmes»

Toute relation intime qui n'a pas l'amour pour base est une profanation de la chair.

Dobson, James

Le gazon est plus vert de l'autre côté de la clôture, mais il demande encore à être tondu.



Eiseman,Tom

Tout péché sexuel est puissant et mémorable. Un chrétien ne peut se laisser aller dans le péché sexuel avec légèreté. Nous ne pouvons jouer avec le sexe comme nous jouons au tennis. La vie change quand l'adultère se produit.

Il y a toujours de la dissimulation. Il y a des mensonges, des prétextes, des suspicions, et si la vérité fait surface, la confiance dans le relation conjugale est souvent endommagée irrémédiablement.

Il y aura des conséquences relationnelles. Le péché du roi David était apparemment une aventure d'un soir. Cette aventure d'un soir l'a conduit au meurtre.

Les aventures à long-terme qui incluent la cohabitation sont mêmes plus dévastatrices encore pour chacun qui y sont impliqués. L'aventure devient une obsession. Tout, depuis le succès en affaires jusqu'à la santé de la famille, est menacé par cette relation adultère.

Pour le chrétien, l'aventure détruit sa crédibilité et son témoignage. Pensez un moment aux leaders chrétiens bien connus à l'échelle nationale qui ont souffert de ce genre d'indiscrétion. Le traumatisme émotionnelle et psychologique causé par l'aventure est dévastateur dans la vie du chrétien. La confession profonde de vérité par David concernant les retombées du péché dans sa vie vaut la peine d'être lue:

Ps.38:1 Psaume de David. Pour souvenir. Éternel! ne me punis pas dans ta colère, et ne me châtie pas dans ta fureur. 2 Car tes flèches m'ont atteint, et ta main s'est appesantie sur moi. 3 Il n'y a rien de sain dans ma chair à cause de ta colère, il n'y a plus de vigueur dans mes os à cause de mon péché. 4 Car mes iniquités s'élèvent au-dessus de ma tête; comme un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi. 5 Mes plaies sont infectes et purulentes, par l'effet de ma folie. 6 Je suis courbé, abattu au dernier point; tout le jour je marche dans la tristesse. 7 Car un mal brûlant dévore mes entrailles, et il n'y a rien de sain dans ma chair. 8 Je suis sans force, entièrement brisé; le trouble de mon coeur m'arrache des gémissements.

La prise de conscience de la douleur qui résulte inévitablement de la vie dans le péché devrait nous pousser à tout faire pour se garder d'être pris dans le piège affreux de l'adultère.

Hughes, Kent R.

Un an plus tard, David s'est repenti devant les accusations cinglantes du prophète Nathan. Mais les conséquences désastreuses de ses actes ne pouvaient être effacées. On a souvent fait les remarques suivantes:

  • En désobéissant au 10ème commandement (convoiter la femme de son prochain), David a été entraîné à commettre l'adultère, enfreignant ainsi le 7ème commandement.
  • Ensuite, dans le but de s'emparer de la femme de son prochain (violation du 8ème commandement), il a commis un meurtre et enfreint le 6ème commandement.
  • Il a aussi désobéi au 9ème commandement en portant un faux témoignage contre son prochain.
  • Toutes ces actions coupables ont déshonoré ses parents et il s'est trouvé coupable d'enfreindre le 5ème commandement.
En tout cela, il a désobéi aux commandements qui demandent d'aimer son prochain comme nous-mêmes (du 5ème au 10ème). Et ce faisant, il a aussi déshonoré Dieu, enfreignant ainsi les 4 premiers commandements.

À partir de ce moment, le règne de David a décliné, malgré sa repentance exemplaire:
  • Son bébé est mort
  • Sa jolie fille Tamar a été violée par son demi-frère Ammon
  • Ammon a été tué par le vrai frère de Tamar, Absalom
  • Absalom en est venu à tellement haïr son père David à cause de sa bassesse morale qu'il a mené une rébellion sous la tutelle du grand-père rancunier de Bath-Chéba, Ahitopel.
  • Le règne de David ne jouissait plus de la faveur de Dieu. Son trône n'a plus jamais eu la stabilité qu'il avait connue.
Frères, il faut bien saisir le fait que David n'aurait certainement jeté qu'un coup d'oeil rapide vers Bath-Chéba s'il avait pu voir les effets destructeurs qu'entraîneraient ses actions.

Campbell, Michel

Comment prévenir l'infidélité? D'abord, il n'y a pas de recettes magiques et, quoi que l'on fasse, il y aura probablement toujours des individus infidèles. Certains sociobiologistes vont jusqu'à dire que l'infidélité est génétique, c'est-à-dire que l'humain est programmé pour se reproduire et que les stimuli érogènes le rendent vulnérable d'où le besoin de sanctions pour l'aider à résister à la tentation. Certains spécialistes dont le Dr Voth et ses collaborateurs, suggèrent des stratégies préventives, comme une bonne communication, c'est-à-dire être capable de partager ses sentiments, ses déceptions et ses insatisfactions tout comme ce que l'on aime de l'autre. Les difficultés conjugales surviennent surtout suite à un cumul non exprimé de griefs ou de petites déceptions. Il est donc recommandé de régler les problèmes au fur et à mesure qu'ils se présentent.

Les besoins

Certains spécialistes recommandent de tenter de répondre en autant que possible, aux besoins physiques, sociaux, émotifs et intellectuels de l'être aimé. Il faut, semble-t-il, identifier les besoins de l'autre et tenter sérieusement d'y répondre sans ménager ses efforts. L'expression de la tendresse et de l'affection par le toucher et par la proximité physique serait aussi importante que la qualité des relations sexuelles, car elle favorise l'intimité et l'épanouissement personnel.

Le bien-être

Lorsqu'une personne est bien dans sa peau, il est plus facile de favoriser le bien-être de l'autre. Le Dr Voth recommande de régler ses problèmes personnels et ses défauts caractériels. S'il le faut, dit-il, aller chercher de l'aide chez un professionnel. De plus, le bien-être sexuel étant également très important, il encourage les personnes à être créatives en évitant la routine. Pour ce faire, il recommande de changer le temps et l'endroit des activités sexuelles. De plus, il faut changer sa manière de faire l'amour et son mode d'expression. Il est important, explique-t-il, de donner et de recevoir, ou si vous préférez, les besoins sexuels de chacun doivent être comblés.

Les relations extraconjugales

Selon certains spécialistes, la fidélité débute par un engagement personnel envers l'être aimé, c'est-à-dire que la personne doit être déterminée à être fidèle. De plus, ils recommandent d'éviter de se retrouver seul avec des personnes attrayantes et ouvertes aux aventures sexuelles. Il faut donc éviter, semble-t-il, que les relations professionnelles deviennent trop personnelles, ou encore, que les activités professionnelles deviennent des activités sociales à deux.

Tout compte fait, il faut être déterminé et convaincu qu'il est dans votre intérêt psychologique de demeurer fidèle, sans quoi vous deviendrez probablement vulnérable. C'est un pensez-y bien !

CAUSES DE L'ADULTÈRE

Je constate qu'il n'y a pas de raison unique ou universelle pour expliquer l'infidélité. En fait, je crois que nous pourrions parler d'une typologie, c'est-à-dire qu'il y a des types de motifs pour expliquer, du moins en partie, pourquoi certaines personnes sont infidèles.

Une pseudo-thérapie

Pour certaines personnes, comme dans le cas de Luc, l'infidélité répond à un besoin affectif. Il a manqué d'affection de ses parents et sa conjointe n'est guère plus affectueuse. C'est un peu comme s'il avait marié sa mère, soit une femme de tête qui, semble-t-il, est une bonne mère pour ses enfants, mais elle aurait un problème d'intimité. Dans son cas, Luc tente de combler une carence affective par des relations extraconjugales où la dynamique relationnelle est caractérisée surtout par de l'affection et de la tendresse. Je constate qu'il est incapable de développer une relation intime avec sa conjointe, ce qui lui permettrait de combler ses besoins affectifs. Luc consulte pour trouver des solutions, car son épouse refuse de l'accompagner en thérapie.

L'insécurité

Monique est une personne qui souffre d'insécurité chronique. Elle a nettement l'impression qu'un bon jour son conjoint lui dira que la relation est terminée. En maintenant des liaisons secrètes, un peu comme une police d'assurance contre la rupture imprévue, elle a découvert qu'elle se protège contre une peur morbide de la solitude. Ainsi, ses liaisons soulagent cette crainte d'être abandonnée et de se retrouver seule au monde. Son histoire de vie révèle que ses parents sont décédés lors d'un accident de voiture alors qu'elle avait seulement 8 ans. Cette expérience traumatisante a été vécue comme si elle avait été abandonnée. Lors des consultations elle a découvert qu'elle avait surtout besoin de développer son autonomie affective tout en apprivoisant la solitude.

Des sensations fortes

Certaines personnes cherchent simplement à vivre des sensations fortes. C'est souvent l'histoire d'un soir ou de quelques expériences de courte durée. Pour ces personnes, la séduction est un jeu, un passe-temps excitant pour combler une vie monotone souvent dépourvue de sens. Mais pour d'autres, c'est plus encore, c'est un défi, un besoin du risque, comme dans le cas du « gambling ». Bien souvent, cette dynamique prend la forme d'une dépendance sexuelle.

Certaines personnes croient qu'elles ont simplement le droit de vivre une certaine liberté sexuelle. Par contre, elles n'accordent pas nécessairement cette même liberté sexuelle au conjoint. Dans certains cas, elles ont l'impression qu'elles sont plus fortes psychologiquement que leur conjoint. Ainsi, lorsque la situation se présente, elles se permettent une petite escapade. Elles me disent qu'elles aiment leur conjoint, mais elles sont capables de se dissocier et de s'abandonner temporairement, un peu comme si elles avaient deux personnalités. Parfois, par contre, elles se font prendre à leur jeu et elles tombent en amour. Et la crise conjugale s'ensuit.

Gonfler l'estime de soi

Pour Sylvie, le fait d'être la maîtresse du président lui flatte l'ego. Ainsi, certaines personnes ont besoin de séduire quelqu'un qu'elles admirent ou idolâtrent, ou encore, une personne qui a du pouvoir ou de la notoriété. Un peu comme le phénomène des groupies. La séduction de cette personne « importante », à ses yeux du moins, est vécue comme une confirmation qu'elle est importante.

Enfin, il y a une panoplie de raisons, variant de l'opportunisme aux gains secondaires, comme pour l'avancement de sa carrière. Certaines personnes sont simplement à la recherche de quelqu'un pour éventuellement remplacer le conjoint. D'autres cherchent à prouver qu'elles paraissent encore bien malgré leur âge.

Eiseman, Tom

Il y a plusieurs que nous pouvons faire pour combattre la tentation de s'égarer loin de notre famille et de notre famille.

1° Construire la relation conjugale

La communication est la clef ici.

Gardez-vous du temps l'un pour l'autre. Faites des choses intéressantes et plaisantes en couple. Parlez régulièrement des choses qui sont importantes dans votre vie.

Laissez votre épouse participer à votre travail et assurez-vous de participer au sien.

Une autre manière importante pour développer l'intimité c'est de passer du temps spirituel ensemble en priant et en étudiant la Bible.

2° Le processus de l'aventure

La chose la plus importante à se rappeler c'est que tous les péchés commencent en pensée. Si nous les contrôlons là, ils ne peuvent grandir. Tournez vos fantaisies sexuelles vers votre mariage. Contrôlez vos pensées. Priez même pour avoir de bons rêves. Dieu vous aidera à gérer cette dimension sexuelle de votre vie.

3° Marchez avec Dieu

Soyez réguliers dans la communion fraternelle, dans l'adoration, dans le culte personnel. J'ai trouvé que mon étude biblique pour hommes était une partie essentielle de la fondation spirituelle dans ma vie. Les hommes ont besoin d'une place où ils peuvent discuter ouvertement et honnêtement avec d'autres hommes des tensions et des problèmes qu'ils rencontrent dans leur vie.

4° Évaluez le coût

Votre crédibilité et votre travail dans le Seigneur seraient rapidement détruits.

Je pense au fait que le péché attriste le Seigneur que j'aime.

Je pense au fait que cela blesserait Judie et les enfants. Leur amour et leur confiance envers moi sont si évidents.

Je pense à mes obligations envers mes frères et mes soeurs en Christ.

Il y a aussi le SIDA, les maladies vénériennes (je pourrais même infecter involontairement ma femme Judie) et les grossesses non désirées.

Il y a les problèmes financiers et de carrière.

Il y a la honte et la culpabilité qui affecte toute votre vie et vos relations.

Il y a la prise de conscience qu'un tel acte réjouirait beaucoup votre ennemi, Satan, qui bataille contre Dieu pour la possession de vos âmes.

Il est important de se rappeler que même si la réflexion sur les conséquences de notre action pécheresse peut nous aider à résister au péché d'adultère, nous ne sommes vraiment moraux que si nous refusons de pécher avant tout parce que nous aimons Dieu et son oeuvre qu'il essaie d'accomplir dans le monde. Toutes les autres raisons sont égocentriques. Les raisons égocentriques dans la lutte au péché ne vont nous aider que pour un temps. La réflexion sur les conséquences souffrantes peut nous aider pour un temps, mais seul un amour réel et durable pour Dieu nous gardera et soutiendra notre combat pour la vie.

Linda Holland et Karen Linamen

Les statistiques montrent d'une manière significative que les femmes au travail s'impliquent plus dans des relations extra-conjugales que les femmes qui restent à la maison... Pourquoi sommes-nous si vulnérables? Une raison est simplement le fait d'être exposé... Un autre facteur est l'intimité professionnelle... Ensuite il y a le besoin émotionnel...

Si nous sommes mariées à des hommes qui n'apprécient pas nos intérêts professionnels ou nos contributions, nous pouvons peut-être trouver des hommes au travail qui le feront. Si nous nous sentons subjuguées par les responsabilités incroyables au foyer et au travail, nous pouvons être toutes prêtes à échanger nos lourds fardeaux pour le genre de romantisme effréné et rougissant que nous ressentions à 16 ans...

Dolto, Françoise

Quand nous allons contre le sens de notre structure, c'est alors que nous péchons. Quelle est cette structure de notre être? C'est se perdre en se donnant! Nous sommes nés de la rencontre de deux êtres, spermatozoïde paternel et ovule maternel qui se sont perdus en nous donnant la vie. Fondamentalement voilà le sens qui a présidé à notre existence. Fondamentalement, voilà l'ordre de notre structure. Voilà l'ordre de notre vérité!

Hélas nous louchons sur des objets ou des personnes qui tentent nos sens au mépris de notre vérité! Notre parole engagée librement, dans le mariage, par exemple, se perd alors dans les sables des attirances de tous les jours au mépris de notre structure, au mépris de l'axe éthique qui interdit de convoiter la femme d'un autre. Car convoiter la femme d'un autre, c'est revivre sans le savoir, son oedipe qui est de convoiter la femme d'un autre (le père) ou le mari d'une autre (la mère). Accéder à cette convoitise c'est aller contre l'éthique, la morale qui interdit l'inceste.

Dans Jean 8:1-11, voici donc une femme qui a trompé son marié... Combien d'hommes voudraient tromper leur femme! Ils le font effectivement ou en imagination. Mais quels sont ceux qui admettraient que leur femme les trompe?

La loi de Moïse reste vraie. Le désir adultérien reste prohibé, de même que le désir incestueux dont-il est une variante.

En tout cas, sur la demande de Jésus, tous ces hommes qui accusaient cette femme se mettent à réfléchir, ils se mettent en question. Ils savent bien que, dans leur coeur, ils avaient déjà imaginairement accompli l'adultère. Cette femme était-elle plus coupable qu'eux? Celui qui regarde une femme pour la convoiter a déjà commis dans son coeur un adultère avec elle, dit Jésus.

Elle est passée aux actes; peut-être a-t-elle été moins lâche qu'eux dans ses désirs, ou plus malheureuse. Elle s'est au moins donnée, alors qu'eux se gardent mais prennent un plaisir imaginaire, tout en ménageant leur bonne conscience.



Leloup, Jean-Yves

Ieschoua (Jésus) sait que cette femme (adultère dans Jean 8:1-11) est malheureuse et cette femme c'est l'humanité tout entière, qui cherche le bonheur et l'amour et ne le trouve pas chez soi, ne le trouve plus en soi. Jn.3:17.

Ieschoua est là, au milieu d'eux, pour leur révéler quel est le vrai bien, le vrai bonheur, pour les sauver de l'adultère, de l'illusion.

Tout est pur pour celui qui est pur, tout est sale pour celui qui a le coeur vicié. Combien d'étreintes avec sa femme ou son mari «légitime» ne sont-elles pas souillées par le manque d'amour? Combien couchent dans le même lit et dorment dans d'autres rêves? Celle ou celui qu'on tient dans ses bras n'est pas toujours celle ou celui qu'on tient dans sa pensée et son désir.

Si Ieschoua comprenait la femme, il comprenait aussi les Pérouschim (Pharisiens) et les Sophérim (Sadducéens). Le mariage est quelque chose de sacré; dans l'union de l'homme et de la femme Dieu est réellement présent. Dans chacune de leur relation il poursuit Son oeuvre créatrice et inscrit Sa jubilation jusque dans les corps. «Il ne faut pas séparer ce que Dieu a uni» (ce que l'Amour a uni car «Dieu est Amour»). Mais quand Dieu n'est plus invité aux noces, quand le vin vient à manquer et que l'amour est absent? Le mariage de ce fait même n'est-il pas «dissous» puisque Dieu n'est plus là pour «unir»?

Ieschoua comprend les Sophérim: si dans le mariage on ne «sent» plus l'amour, cela ne veut pas dire que l'amour est absent. On ne reste pas fidèle à l'autre seulement parce qu'on se sent amoureux de lui et parce qu'il occupe tout notre désir, mais aussi parce qu'on «veut» l'aimer, l'amour sensible peut devenir un amour volontaire. On devient capable alors de transcender son propre plaisr et de vouloir l'autre dans son «autreté». L'amour d'enfant qui cherche toujours à combler ses propres manques devient amour d'adulte capable d'assumer ses propres manques et de penser à ceux de l'autre...

Ieschoua comprend les Pérouschim et les Sophérim (Pharisiens et Sadducéens), leur idéal du mariage, de la fidélité, mais il faudrait pouvoir se marier adulte, attendre que le principe de réalité l'emporte sur le principe de plaisir. Pour certains il faudra attendre longtemps, «mieux vaut alors ne pas se marier» disent ses disciples...

L'adultère vient aussi perturber l'ordre social; cela peut engendrer le crime, les règlements de comptes. On se dressera familles contre familles.

Yvan Rheault

L'adultère confessé et pardonné

Luc 16:18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et quiconque épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère.

Il y a certains péchés plus faciles à confesser que d'autres, mais attention à la tentation toujours forte de se justifier, ce qui annulerait le pardon. Par exemple, nous pouvons confesser avoir menti sans trop de difficulté, même si nous devons faire attention de ne pas fournir des raisons pour justifier notre mensonge. Confesser un adultère est beaucoup plus difficile à faire. Celui qui s'est divorcé pour remarier une autre femme commet un adultère. Jésus admet une exception dans l'évangile de Matthieu.

Mt 19:9 Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère.

Si donc, tu as commis un adultère en te remariant, reconnais-le simplement devant Dieu et Il te pardonnera.

1Jean 1:9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 10 Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous. 2:1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. 2 Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.

La solution n'est pas de divorcer à nouveau de ta nouvelle femme, tu ne ferais que doubler la peine. C'est bien assez d'avoir raté un mariage, n'en rate pas deux ! Dieu n'a pas demandé à David de répudier Batsheba après avoir commis l'adultère avec elle.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 16 décembre 2017