L'imposition des mains dans la conversion de Paul


À trois endroits dans les Actes, Luc fait référence à la conversion de Paul, Ac.9, Ac.22 et Ac.26. Nous allons regarda en particulier le rôle qu'a eu l'imposition des mains.


PREMIER RÉCIT DE CONVERSION

Ac.9:1 Cependant Saul, respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur, 2 et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s'il trouvait des partisans de la nouvelle doctrine, hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem. 3 Comme il était en chemin, et qu'il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui. 4 Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? 5 Il répondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons. 6 Tremblant et saisi d'effroi, il dit: Seigneur, que veux-tu que je fasse? Et le Seigneur lui dit: Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire. 7 Les hommes qui l'accompagnaient demeurèrent stupéfaits; ils entendaient bien la voix, mais ils ne voyaient personne. 8 Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien; on le prit par la main, et on le conduisit à Damas. 9 Il resta trois jours sans voir, et il ne mangea ni ne but. 10 Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision: Ananias! Il répondit: Me voici, Seigneur! 11 Et le Seigneur lui dit: Lève-toi, va dans la rue qu'on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse. Car il prie, 12 et il a vu en vision un homme du nom d'Ananias, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu'il recouvrât la vue. 13 Ananias répondit: Seigneur, j'ai appris de plusieurs personnes tous les maux que cet homme a faits à tes saints dans Jérusalem; 14 et il a ici des pouvoirs, de la part des principaux sacrificateurs, pour lier tous ceux qui invoquent ton nom. 15 Mais le Seigneur lui dit: Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël; 16 et je lui montrerai tout ce qu'il doit souffrir pour mon nom. 17 Ananias sortit; et, lorsqu'il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit. 18 Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé;



DEUXIÈME RÉCIT DE CONVERSION

Ac.22:12 Or, un nommé Ananias, homme pieux selon la loi, et de qui tous les Juifs demeurant à Damas rendaient un bon témoignage, 13 vint se présenter à moi, et me dit: Saul, mon frère, recouvre la vue. Au même instant, je recouvrai la vue et je le regardai. 14 Il dit: Le Dieu de nos pères t'a destiné à connaître sa volonté, à voir le Juste, et à entendre les paroles de sa bouche; 15 car tu lui serviras de témoin, auprès de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues. 16 Et maintenant, que tardes-tu? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur.



TROISIÈME RÉCIT DE CONVERSION

Ac.26:12 C'est dans ce but que je me rendis à Damas, avec l'autorisation et la permission des principaux sacrificateurs. 13 Vers le milieu du jour, ô roi, je vis en chemin resplendir autour de moi et de mes compagnons une lumière venant du ciel, et dont l'éclat surpassait celui du soleil. 14 Nous tombâmes tous par terre, et j'entendis une voix qui me disait en langue hébraïque: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il te serait dur de regimber contre les aiguillons. 15 Je répondis: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes. 16 Mais lève-toi, et tiens-toi sur tes pieds; car je te suis apparu pour t'établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je t'apparaîtrai. 17 Je t'ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t'envoie, 18 afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu'ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l'héritage avec les sanctifiés. 19 En conséquence, roi Agrippa, je n'ai point résisté à la vision céleste: 20 à ceux de Damas d'abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j'ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d'oeuvres dignes de la repentance.

En combinant les deux premiers récits, nous voyons qu'Ananias impose les mains sur Paul et lui dit : «Saul, mon frère, recouvre la vue» et Paul recouvre la vue au même instant. Ensuite, il lui ordonne d'être baptisé sans tarder pour qu'il soit lavé de ses péchés en invoquant le nom du Seigneur Jésus, Ac.22:16, en lui demandant probablement le pardon de ses péchés si on fait un parallèle avec Ac.2:38.

Ac.2:38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

Si cela s'est passé comme dans Ac.2:38, après son baptême, Paul a reçu alors le don du Saint-Esprit. Est-ce là un synonyme d'être rempli du Saint-Esprit, comme le mentionne Ananias à Paul dans Ac.9:17 ? Probablement, car les 120 à la Pentecôte furent remplis aussi du Saint-Esprit quand il est descendu sur eux pour la première fois, Ac.2:4. Et c'est à quoi Pierre se référait en parlant de Corneille qui avait reçu le Saint-Esprit de la même manière qu'eux, cf. Ac.10:47.

Ac.10:47 Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous?

Baptême et plénitude du Saint-Esprit peuvent signifier la même expérience, il y a toutefois une nuance importance entre les deux. On ne reçoit le Saint-Esprit qu'une fois, à la conversion, c'est la première fois qu'on est rempli du Saint-Esprit, avec comme signes possibles, les langues inconnues, la prophétie Ac.19:6, une grande assurance, Ac.4:31, une joie débordante, Ac.8:39, Ga.5:22. La nuance importante est qu'on peut être par la suite remplis du Saint-Esprit plusieurs fois, comme le démontre le passage dans Ac.4:31 suite à la prière des apôtres :

Ac.4:29 Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance, 30 en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. 31 Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

L'Apôtre Paul encourage les chrétiens à rechercher à nouveau la plénitude du Saint-Esprit dans Ep.5:18. Par contre, jamais il n'a écrit que les chrétiens devaient rechercher la réception du Saint-Esprit, le baptême du Saint-Esprit, le don du Saint-Esprit ni toute autre expression qui s'apparente seulement à la conversion. Car celui qui s'est repenti de ses péchés et s'est fait baptiser au nom de Jésus a déjà reçu le Saint-Esprit en lui. Quand l'imposition des mains est mentionnée après la Pentecôte, ce n'est jamais pour encourager les chrétiens à y avoir recours pour recevoir le Saint-Esprit, mais plutôt en rapport avec un don spirituel (1Ti.4:14, 2Ti.1:6-7), une ordination (Ac.6:6, 13:1-3, 1Ti.5:22) ou une guérison (Ac.9:12, 28:8). On ne peut être chrétien, enfant de Dieu, sauvé, sans avoir le Saint-Esprit. La Bible est très clair à ce sujet, si quelqu'un n'a pas le Saint-Esprit, il n'est pas au Seigneur, Ro.8:9 :

Ro.8:9 Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Donc un chrétien sans le Saint-Esprit, c'est un non-sens.

Nous n'avons donc pas à rechercher l'imposition des mains pour recevoir le Saint-Esprit si nous sommes déjà chrétiens, mais nous si nous sommes guidés par le Seigneur à recevoir une benédiction spirituelle comme un don de l'Esprit, une guérison ou encore un ministère, accueillons l'imposition des mains avec empressement. Cela contribuera à nous affermir, cf. Ro.1:11

Ro.1:11 Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis



- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 25 février 2017