Don Cherry et les joueurs de hockey chrétiens


Laurie Boschman (sur la photo à gauche), l'ancien capitaine des Sénateurs d'Ottawa, se souvient avoir été échangé par les Maple Leafs de Toronto en raison de ses croyances. L'histoire a fait les manchettes nationales lorsque l'ancien propriétaire Harold Ballard a dit qu'il allait échanger Boschman « parce qu'il avait trop de religion dans son esprit ». Ballard a même envoyrt Boschman rencontrer un psychiatre pour voir si il avait subi un lavage de cerveau. La cause réelle de la performance chancelante de Boschman à l'époque était un combat contre la mononucléose et un empoisonnement du sang. Malgré le soutien de ses coéquipiers, Boschman a été échangé à Edmonton.

Boschman, qui est né à Major en Saskatchewan, dit que les choses ont beaucoup changé depuis l'époque Ballard. Il croit que les gestionnaires de la LNH commencent à reconnaître qu'un joueur qui exerce ses muscles spirituels peut être bénéfique à la fois pour lui-même et ses coéquipiers. Un nombre croissant parmi les meilleurs joueurs professent la foi en Christ, ce qui fit taire les inquiétudes concernant le christianisme qui ferait des joueurs des mauviettes. Personne ne remet en question les réalisations au cours de leur carrière des joueurs chrétiens tels que Doug Jarvis, Chico Resch, Dean Prentice, Paul Henderson, Roger Neilson et Ron Ellis. Don Chery

Même Don Cherry (sur la photo à droite), le bourru commentateur de hockey pour la Société Radio-Canada «qui dit les choses comme elles sont», félicite les joueurs chrétiens. « Beaucoup de gens s'attendent à me voir descendre l'athlète chrétien et pour une raison quelconque ils pensent que si vous croyez en Jésus, vous devez être une mauviette - ils se trompent complètement. »

Lorsque le champion de la Coupe Stanley, Ryan Walter, a fait face en une occasion à la critique publique en raison de sa foi, Don Cherry l'a défendu publiquement à la télévision nationale. Walter, qui est né à New Westminster, en Colombie-Britannique, est devenu chrétien en 1980 alors qu'il était capitaine des Capitals de Washington. Il était âgé de 22 ans, le plus jeune joueur de la LNH à être nommé capitaine de son équipe. Sa décision de suivre le Christ a été inspiré en partie par la vie chrétienne et l'influence de Jean Pronovost.

Ironiquement, l'entraîneur des Capitals avait demandé à Walter de garder un oeil sur le vétéran ailier droit, Pronovost, parce que l'entraîneur était préoccupé par ses « opinions religieuses ». Pronovost a continué à inspirer Walter, tout intrigué, à la fois sur et hors de la glace. Maintenant à la retraite, Walter est un orateur inspiré, auteur du livre «Quitter le banc et revenir dans le match», et le gestionnaire des sites internets www.ryanwalter.com et www.hothockey.com.

Don Cherry a également une vision à long terme du jeu et du statut des athlètes chrétiens. Il se souvient des premiers temps où il a joué dans la Ligue américaine de hockey; les joueurs se battaient pour se rendre à la LNH ou luttaient pour éviter d'être envoyés dans les mineurs. Il décrit le groupe comme « les gars les plus durs, les plus hargneux dans tout sport confondu. » Cherry remarqua que les joueurs chrétiens de l'époque maintenaient solidement le cap sur leur but, avaient une vie de prière diligente et ne prenaient jamais le nom du Seigneur en vain. Et c'est encore le cas aujourd'hui, dit-il.

Certains de ces gars-là sont maintenant à la tête des ministères qui s'adressent à des pros, des amateurs et même des enfants. Beaucoup ont gravité autour de Hockey Ministries International, un groupe basé à Montréal qui a dirigé le service de la chapelle qui a introduit Walter au Christ, et qui emploie aujourd'hui Boschman à temps plein.



Extrait de Lorelei Adlam - 2001 traduit de l'anglais par le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 23 septembre 2017