Idolâtrer les athlètes
Maurice Richard au depuis années 1940, à la fin des années 1950 et vers la fin de sa vie
le corps qui s'use mais avec toujours le même regard perçant
Ce sont ces yeux-là qui lui ont permis en partie d'entrer dans la légende. Quand il était sur la glace, son regard mitrailleur intimidait ses opposants. C'était même devenu un atout majeur dans son jeu. Ce regard de fauve lui permettait de déstabiliser ses adversaires.

"Quand Maurice Richard se mettait en marche, ses yeux brillaient comme des lumières, a déjà indiqué l'ex-directeur général Frank Selke. Les gardiens de but les imaginaient comme les phares d'une automobile fonçant ver eux dans la nuit."
- Bertrand Raymond dans le Cahier-souvenir du Journal de Montréal, mai 2000

Je ne me rappelle pas d'avoir vu jouer Maurice Richard, surnommé le Rocket. Il a pris sa retraite quand j'étais aux couches. J'ai lu cependant la biographie de Maurice Richard et j'ai vu aussi le film où Roy Dupuis joue son personnage.

Des décennies plus tard, on se rappelle encore de lui comme "l'idole d'un peuple" (voir, par exemple, les archives de Radio-Canada d'où est cité le texte ci-dessous)
Héros de tout un peuple, Maurice Richard fut un modèle pour plusieurs jeunes et moins jeunes. Une détermination hors pair, des performances époustouflantes et une volonté remarquable. Des échos de sa carrière se font encore entendre aujourd’hui.


Le grand poète Félix Leclerc lui fit cet éloge:


 
Quand il lance,
Quand il lance,
l'Amérique hurle.

Quand il compte,
les sourds entendent.

Quand il est puni,
les lignes téléphoniques sautent.

Quand il passe,
les recrues rêvent.

C'est le vent qui patine.

C'est tout le Québec debout

Qui fait peur et qui vit


Maurice Richard fut une inspiration pour les Québecois francophones qui se faisaient exploiter par les anglais depuis la défaite de Montcalm subie aux mains de Wolfe sur les plaines d'Abraham une couple de siècles auparavant. Il a contribué à leur redonner une fierté légitime.

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, vous avez maintenant à avoir une idée de l'adulation, l'adoration même que beaucoup de Québécois avait pour Maurice Richard, mais son influence avait ses limites de son vivant et maintenant qu'il est décédé, il ne reste plus que quelques bouts de films et des photos pour nourrir des souvenirs qui s'estompent graduellement dans la mémoire collective où il a été un catalyseur de changement.

Es.40:6 Une voix dit: Crie! Et l'on répond: Que crierai-je? --Toute chair est de l'herbe, et tout son éclat comme la fleur des champs. 7 L'herbe sèche, la fleur se fane, quand le vent de l'Éternel souffle dessus. Certes le peuple est de l'herbe: 8 L'herbe sèche, la fleur se fane; mais la parole de notre Dieu subsistera éternellement.

Maintenant, Maurice Richard attend le jugement dernier en compagnie de milliards d'autres êtres humains qui ont foulé cette terre. Il ne peut plus rien pour les millions de québécois qui en avaient fait leur idole. C'est le même sort qui attend les idoles d'aujourd'hui.

Comprenez-moi bien ici, c'est bien d'avoir des modèles vers qui se tourner pour s'inspirer de leurs qualités et de leurs accomplissements. Comme je l'ai fait remarquer, Maurice Richard a eu un effet positif sur le peuple québécois. On peut s'inspirer de ceux qui font des prouesses pour aller au bout de notre potentiel. Nous avons aussi des modèles inspirants aujourd'hui dans différentes sphères d'activité, tant qu'on ne les idolâtrise pas, il n'y a pas de problème. C'est ce qui arrive cependant, souvent inconsciemment, quand Dieu n'a pas la place qui lui revient dans notre coeur. Notre coeur ne peut rester vide, comme Jésus l'illustre dans la parabole de la maison nettoyée, cf. Lu.11:24-25.

Si on garde les yeux fixés sur Jésus, notre coeur se remplira de son amour et le reste tombera en perspective à sa juste place. Alors que très peu de joueurs qui se prennent pour Maurice Richard dans leurs rêves atteignent la Ligue Nationale de Hockey, tous les enfants de Dieu seront admis dans le Royaume de Dieu parce que ce ne seront pas nos performances qui nous y donnent accès mais le fait que Jésus-Christ a payé notre entrée. C'est lui notre modèle par excellence, celui à qui on va ressembler de plus en plus à force de l'imiter.

2 Corinthiens 3:18 Nous tous, qui le visage dévoilé, reflétons comme un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit.

Philippiens 3:17 Soyez mes imitateurs, frères; portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous.

1 Corinthiens 11:1 Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Jésus-Christ, Le modèle à suivre.

- Le webmestre


Citant ce passage du prophète Ésaïe, l'apôtre Pierre ajoute:

1Pi.1:25 Cette parole est celle qui vous a été annoncée par l'Évangile.










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Nous sommes vendredi 24 février 2017