iv>
 
   
 

 Le mode subjonctif du verbe
 


 

LES MODES (intro)

Il y a six modes en grec; indicatif, infinitif, participe, subjonctif, optatif, impératif.

SUBJONCTIF
 
 

Subjonctif présent actif présent moyen et passif aoriste actif aoriste second aoriste passif
1 singulier luw luwmai lusw balw luyw
2 singulier luhv luh lushv balhv luynv
3 singulier luh luhtai lush balh luyh
1 pluriel luwmen luwmeya luswmen balwmen luywmen
2 pluriel lunte luhsye lushte balhte luyhte
3 pluriel luwsi(n) luwntai luswsin balwsin luqwsin

Le subjonctif exprime une action ou un état de chose qui est objectivement possible. C'est le mode de probabilité, plus fort que l'optatif qui est le mode de possibilité.

Par la nature de son cas, le subjonctif fait affaire avec le futur indicatif et ils sont parfois interchangeables. Le futur, cependant, indique que ça va sûrement avoir lieu tandis que le subjonctif en parle seulement comme d'une probabilité; voir l'exemple du subjonctif dans la proposition subordonnée relative (no.9). Il empiète de plus en plus sur l'infinitif et l'optatif. Il est très employé dans le grec moderne.

A. Le subjonctif dans les PROPOSITIONS PRINCIPALES

1. Hortatif

Ex. Agaphtoi, agapwmen allhlouv 1Jn.4:7
    Bien-aimés, aimons nous les uns les autres (présent actif)

Ex. dielyomen dh ewv Bhyleem Lu.2:15
    rendons-nous alors jusqu'à Bethléhem (aoriste actif)

Ex. Av pame loipon wv th Bhyleem Lu.2:15 grec moderne
    rendons-nous alors jusqu'à Bethléhem

L'impératif n'ayant pas de conjugaison à la première personne du pluriel, il est remplacé par le subjonctif ci-dessus.

2. Prohibition (toujours à l'aoriste)

Ex. mh yaumashv oti eipon soi. dei umav gennhyhnai anwyen Jn.3:7
    Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez d'en haut (actif)

Un commandement direct peut être aussi exprimé indirectement par le subjonctif délibératif.

Ex. upodeixw de umin tina fobhyhte Lu.12:5
    je vais vous montrer celui que vous devez craindre

        3. Délibératif

Ex. kai ephrwtwn auton oi ocloi legontev. ti oun poihswmen; Lu.3:10
    et les foules l'interrogeaient en disant: Que ferons-nous donc? (aoriste actif)

4. Pseudo-délibératif

Ex. ti oun eroumen; epimenwmen th amartia, ina h cariv pleonash; Ro.6:1
    que dirons-nous donc? persévèrerons-nous dans le péché pour que la grâce abonde?
                          (présent actif)

Paul l'emploie à plusieurs reprises cette figure de style en vogue chez ceux qui pratiquaient la rhétorique, il ne demande pas vraiment l'avis des romains, loin de là! (mh genoito)  dit-il au verset suivant, mais c'est pour les engager dans une réflexion.

5. Négation double

Ex. didwmi autoiv zwhn aiwnion, kai ou mh apolwntai eiv ton aiwna Jn.10:28
    je leur donne la vie éternelle, et jamais elles ne périront pour l'éternité
                                       (aoriste moyen)

Le grec moderne emploie ici le futur dans ce passage:

Ex. touv dinw aiwnia zwh kai de ya cayoun pote Jn.10:28
    je leur donne la vie éternelle et elles ne périront jamais

Ex. mh krinete, kai ou mh kriyhte Lu.6:37
    ne jugez pas et vous ne serez jamais jugés

La double négation ou mh a un sens plus faible quand il s'agit du grec traduisant une autre langue, par exemple Luc citant Jésus qui parlait en araméen, comparer avec le passage paralèlle avec Matthieu.

Ex. Mh krinete, ina mh kriyhte Mt.7:1
    Ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés

6. Imprécation

Ex. ou mhketi ek sou karpov genhtai eiv ton aiwna Mt.21:19
    que jamais ne sorte du fruit de toi pour l'éternité
                 (aoriste subjonctif moyen déponent)

Ex. mhketi eiv ton aiwna ek sou mhdeiv karpon fagoi Mc.11:14
    que jamais personne ne mange du fruit de toi pour l'éternité
                 (aoriste optatif actif)

Il remplace graduellement l'optatif comme le démontre Matthieu.

B. Le subjonctif dans les PROPOSITIONS SUBORDONNéES

1. Finale (ina, opwv, ina mh, opwv mh, mhpote, mh pwv, mh)

Ex. outov hlyen eiv marturian, ina marturhsh peri tou fwtov Jn.1:7
    celui-ci vint pour un témoignage, afin qu'il témoigne au sujet de la lumière
                        (aoriste actif)

On peut aussi traduire par l'infinitif: pour témoigner au sujet de la lumière

Dans la même phrase il peut y avoir deux propositions finales, une au sujonctif et une autre à l'infinitif.

Ex. ina ti metadw carisma umin pneumatikon eiv to sthricyhnai umav Ro.1:11
    afin que je puisse vous donner quelque don spirituel pour votre affermissenent
    (subjonctif aoriste actif) (infinitif aoriste passif)

Ex. apaggeilate moi, opwv kagw elywn proskunhsw autw. Mt.2:8
    annoncez-le-moi, afin que moi aussi, j'aille l'adorer.
             (aoriste subjonctif ou futur indicatif actif)

A la première personne du singulier la forme du subjonctif aoriste est la même que celle du futur indicatif.

2. Conditionnelle indéterminées troisième classe (ean, an)

Ex. ean eidhte oti dikaiov estin, ginwskete oti ...1Jn.2:29
    si vous savez qu'il est juste, sachez aussi que... (parfait actif)

La condition exprimée par le subjonctif avec ean est présentée comme douteuse avec la prospective de réalisation alors que l'indicatif avec ei dénote une certitude. Cependant les deux termes commencent à être confondus ensemble. Dans le verset ci-dessous ean mh  n'exprime pas un doute mais une certitude. Le verbe au subjonctif est sous-entendu.

Ex. ou dikaioutai anyrwpov ex ergwn nomou ean mh dia pistewv Cristou Ihsou
    l'homme n'est pas justifié par les oeuvres de la loi sauf par Jésus-Christ Ga.2:16

Ex. ean mh metanohte pantev omoiwv apoleisye Lu.13:3
    si vous ne vous repentez pas vous périrez tous également (présent)

Ex. ean mh metanohshte pantev wsautov apoleisye Lu.13:5
    si vous ne vous repentez pas vous périrez tous pareillement (aoriste)

Variante de manuscrit: metanohte   Certains scribes ne comprenaient peut être pas pourquoi le temps était passé du présent à l'aoriste.

Ex. ean gar euaggelizwmai, ouk estin moi kauchma. anagkh gar moi epikeita
    car si j'évangélise il n'y a pas là de prestige pour moi, car la nécessité m'en a été
     (présent moyen déponent)

ouai gar emoi estin ean mh euaggeliswmai 1Co.9:16
imposée, malheur à moi si je n'évangélise pas!
    (aoriste moyen déponent)

Selon l'usage régulier, la première particule verbale d'une phrase sera ean et les autres qui suivent seront an. Mais ce n'est pas toujours le cas.

Ex. ov ean dexhtai touto to paidion epi tw onomati mou, eme decetai
    celui qui reçoit ce petit enfant en mon non, me reçoit (aoriste)

    kai ov an eme dexhtai, decetai ton aposteilanta me Lu.9:48
    et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé (aoriste)

Ex. ov an en twn paidiwn dexhtai epi tw onomati mou, eme decetai
    celui qui reçoit un de ces petits enfants en mon nom, me reçoit (aoriste)

    kai ov an eme dechtai, ouk eme decetai alla ton aposteilanta me Mc.9:37
    et celui qui me reçoit, reçoit non pas moi mais celui qui m'a envoyé (présent)

On retrouve une couple d'exemples de ei avec le subjonctif, Paul l'emploie au lieu de ean dans une propositions conditionnelle indéterminée de la troisième classe qui regroupe les prépositions dont la réalisation est considérée comme probable.

Ex. diwkw de ei kai katalabw Ph.3:12
    mais je poursuis voyant comment je peux aussi le saisir

Une première classe et une troisième classe peuvent être utilisées côte à côte.

Ex. ei tauta oidate makarioi este ean poihte auta Jn.13:17
    si vous savez ces choses vous êtes heureux pourvu que vous les mettiez en pratique
(1ère classe; cond. vraie) (3ème classe; cond. hypothètique)

3. Comparative

Ex. egenhyhmen hpioi en mesw umwn, wv ean trofov yalph ta eauthv tekna
    nous étions gentils au milieu de vous, comme un nounou chérit ses enfants 1Th.2:7
                                           (présent actif)

Ex. outwv estin h basileia tou yeou, wv anyrwpov balh ton sporon epi thv ghv
     ainsi est le royaume de Dieu, comme un type qui jete la graine sur la terre Mc.4:26
                                      (aoriste second actif)

4. Locale indéfinie (ean, an)

Ex. akolouyhsw soi opou ean aperch Lu.9:57
    je te suivrai n'importe où tu partiras (présent moyen déponent)

5. Temporelle indéfinie (otan (123), epan  Lu.11:22, 11:34, Mt.2:8, hnika 2Co.3:15-16: quand)

Avec l'aoriste: 

Ex. otan idhte tauta ginomena, ginwskete oti egguv estin epi yuraiv Mc.13:29
    quand vous verrez ces choses, sachez qu'il est près, à la porte (aoriste actif)

(ewv, ewv ou, ewv otou, acri, acri ou, mekriv, mecriv ou, wv an: jusqu'à)

Ex. ou mh parelyh h genea auth mecriv ou tauta panta genhtai. Mc.13:30
    jamais ne passera cette génération jusqu'à ce que tout cela arrive. (aoriste moyen)

 otan avec le présent indiquant qu'une action

a) se répètera.

Ex. ou gar niptontai tav ceirav otan arton esyiwsin Mt.15:2
    car, à chaque fois qu'ils mangent du pain, ils ne se lavent pas les mains

b) se prolongera.

Ex. otan en tw kosmw w, fwv eimi tou kosmou Jn.9:5
    tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.

6. Concessive (kai ean: même si)

Ex. kai ean krinw de egw, h krisiv h emh alhyinh estin Jn.8:16
    et même si, moi, je juge, mon jugement est véritable (présent actif)

7. Explicative (ina, opwv: que) Fréquent chez Jean.

Ex. sumferei gar soi ina apolhtai en twn melwn sou Mt.5:29
    car il est préférable pour toi qu'un de tes membres périsse (aoriste moyen)

Parfois même ina est sous-entendu.

Ex. boulesye oun apolusw umin ton basilea twn Ioudaiwn; Jn.18:39
    vouez-vous alors que je vous libère le roi des juifs? (aoriste actif)

Un nombre considérable de ces propositions sont en appositions avec des noms. Dans 1Jn.3:1 ina définit l'accusatif agaphn.

Ex. Idete potaphn agaphn dedwken hmin o pathr ina tekna yeou klhywmen
    Voyez quel amour le Père nous a donné pour que nous soyons appelés enfants de Dieu

8. Impérative (ina: que)

Ex. plhn kai umeiv  oi kay'ena ekastov thn eautou gunaika outwv agapatw
    Du reste, vous aussi, que chacun de vous aime sa propre femme comme il s'aime

    wv eauton, h de gunh ina fobhtai ton andra. Ep.5:33
    lui-même, et que le femme respecte le mari

Ex. ti yelete poihsw umin;
    Que voulez-vous que je fasse pour vous?
    (ina sous-entendu, aoriste subjonctif actif explicatif)

         legousin autw. kurie, ina anoigwsin oi ofyalmoi hmwn. Mt.20:33
    ils lui disent: Seigneur, que soient ouverts nos yeux!

A prime abord ina semble ici diriger une proposition principale, mais ce n'est pas le cas. La proposition principale est sous-entendue: Seigneur, (nous voulons) que... Le grec économise les mots, puisque le verbe vouloir a déjà été mentionné par Jésus dans le verset précédent, on a pas jugé indispensable de le répéter, le sens de la phrase étant déjà suffisament clair.

Ex. ouk hn ekeinov to fwv, all'ina marturhsh peri tou fwtov Jn.1:8
    il n'était pas la lumière, mais (il vint) pour témoigner au sujet de la lumière.

Il vint est ici sous-entendu, mais comme Jean l'avait déjà mentionné au verset précédent il n'était pas nécessaire de le répéter et c'est au lecteur de le suppléer pour compléter la phrase.

ina + le subjonctif a tendance à remplacer l'impératif.

Ex. to yugatrion mou escatwv ecei, ina elywn epiyhv tav ceirav auth,
    ma fille achève, viens imposer les mains sur elle,
     (participe aoriste actif + subjonctif aoriste actif)

         ina swyh kai zhsh Mc.5:23
    afin qu'elle s'en réchappe et qu'elle vive.
      (aoriste subjonctif passif + aoriste subj. actif finale)

Ex. h yugathr mou arti eteleuthsen. alla elywn epiyev thn ceira sou ep'authn, kai zhsetai
    ma fille vient juste de trépasser; mais viens imposer ta main sur elle, et elle vivra Mt.9:18 (futur indicatif actif)                            (participe aoriste actif + impératif aoriste actif)

Dans le grec moderne, le participe est remplacé par l'impératif et l'impératif par le subjonctif.

Ex. h koroula mou brisketai sta teleutaia thv. ela na baleiv ta ceria sou
    ma fille s'est trouvé sur sa fin; viens placer ta main
                        (aoriste impératif actif + aoriste subjonctif actif)

    panw thv gia na giatreutei kai na zhsei Mc.5:23 grec démotique
    sur elle pour qu'elle guérisse et qu'elle vive.

9. Relative

Ex. ov ean zhthsh thn quchn autou peripoihsasyai, apolesei authn,
    quiconque cherchera à préserver son âme la perdra (aoriste subjonctif act.)

    kai ov an apolesei, zwogonhsei authn Lu.17:33
    et quiconque la perdra, la ravivra (futur indicatif actif)

Ex. ov gar ean qelh thn quchn autou swsai, apolesei authn,  ov d'an
    quiconque voudra sauver son âme la perdra, quiconque (aoriste subjonctif actif)

    apolesh thn quchn autou eneken emou, outov swsei authn Lu.9:24
    perdra son âme à cause de moi, celui-ci la sauver (aoriste subjonctif actif)

Encore ici, le futur indicatif et l'aoriste subjonctif sont interchangeables sans que le sens en soit affecté. cf. Lu.11:5

Ex. kai ov an mh dexhtai umav Mt.10:4
    et quand on ne vous recevra pas (aoriste passif déponent)

L'aoriste est employé parce que la situation est décrite ici au moment où elle se produira.

Ex. kai osoi an mh decwntai umav Lu.9:5
    et tous ceux qui ne vous recevront pas (présent passif déponent)

Le présent est employé ici parce que l'action est présentée comme devant se produire plusieurs fois.

10. Craintive

Ex. blepete mh tiv umav planhsh Mt.24:4  cf. Mt.4:6, Hé.12:15
    voyez à ce que personne ne vous séduise (aoriste actif)

11. Question indirecte (ti)

Ex. mh merimnate th quchn umwn ti faghte Mt.6:25
    ne troublez pas votre âme au sujet de ce que vous mangerez (aoriste actif)

Dans ce passage le grec moderne emploie le futur.

Ex. Mh merimnate gia th zwh sav, ti ya fate Mt.6:25
    Ne vous troublez pas pour votre vie, de ce que vous mangerez

12. Commandement indirect Mt.20:21

Ex. parhggeilen autoiv ina mhden airwsin eiv odon Mc.6:8
    il leur enjoigna de ne rien prendre sur le chemin (présent actif)

En français on traduit par l'infinitif, d'ailleurs le grec aussi rend ainsi parfois un commandement indirect.

Ex. paraggellei tw oclw anapesein epi thv ghv Mc.8:6
    il enjoigne la foule à s'étendre par terre (infinitif aoriste actif)

13. Résultat

Ex. Mh krinete, ina mh kriyhte Mt.7:1 (aoriste passif)
    Ne jugez pas, comme résultat vous ne serez pas jugés
ou  Ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés (finale)

Ex. ean omologwmen tav amartiav hmwn, pistov kai dikaiov, ina afh hmin
    si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner (aoriste)

La confession de nos péchés et les attributs de Dieu ont pour résultat le pardon de nos péchés.

14. Accomplissement des écritures

ina et opwv sont synonymes.

Ex. ina plhrwyh to rhyen Mt.1:15 = opwv plhrwyh to rhyen Mt.1:23
    afin que soit accompli ce qui a été dit
 
 


 





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 16 décembre 2017