Le mode optatif du verbe
 


 

LES MODES (intro)

Il y a six modes en grec; indicatif, infinitif, participe, subjonctif, optatif, impératif.

OPTATIF

L'optatif, fréquent à l'époque classique, n'était presque plus utilisé dans le langage courant à part des formules de politesse figées; cf. Ac.26:29.

Le déclin de l'optatif est probablement dû à sa faiblesse syntaxique. On ne peut définir sa fonction essentielle, les deux principales; volitif et délibératif sont trop différentes pour donner une unité au mode. De plus ses subtilités dans son usage n'étaient à la portée de tous, surtout ceux dont c'était la langue seconde, il était souvent confondu avec le subjonctif.

Peut-être par nostalgie du grec classique, Paul et Luc prennent soin de l'utiliser. Paul l'emploie volontiers quand il s'agit de formuler des souhaits tandis que Luc l'a en préférence pour exprimer une délibération. Il a disparu dans le grec moderne. Plutôt que de vous donner des tableaux grammaticaux j'ai opté pour vous citer tous les passages de la Bible où l'optatif est employé.

1.Volitif (souhait)

Présent Actif

Ex. to argurion sou sun soi eih eiv apwleian Ac.8:20 (eimi)
    que ton argent soit destiné à la perdition avec toi

On peut prendre l'affirmation de Pierre comme une imprécation aussi. Le grec moderne emploie le subjonctif.

Ex. Na cayeiv ki esu kai ta lepta sou! Ac.8:20
    Que périsse et toi et ton argent! (aoriste actif)

Ex. thn episkophn autou laboi eterov Ps.109:8 LXX
    qu'un autre prenne sa charge (optatif aoriste. actif second)

Ex. thn episkophn autou labetw eterov Ac.1:20
    qu'un autre prenne sa charge (impératif aoriste actif second)

Fréquent dans la LXX, dans le Nouveau Testament, ainsi que le démontre l'exemple ci-dessus, il s'éclipse devant le subjonctif et l'impératif pour exprimer les souhaits, les délibérations et les malédictions; cf. Ga.1:8, Mt.21:19 et Mc.11:14.

Ex. Autov de  o yeov thv eirhnhv agiasai umav oloteleiv 1Th.5:23 (agiazw)
    Puisse le Dieu de paix lui-même vous sanctifier tout entiers

L'optatif est une forme pompeuse qui sied bien à la dévotion. En Français, on se sert souvent de la formule: Puisse le Seigneur...

Ex. dwh (didwmi) Ro.15:5, 2Th.3:16, 2Ti.1:16, 1:18

L'aoriste subjonctif, à la seule différence de l'iota souscrit sous h, prend parfois aussi cette forme Ep.1:17 (avec ina... dwh), 2Ti.2:25 (avec mhpote... dwh). Puisque qu'il n'y avait pas d'accent dans le texte original, il a fallu consulter le contexte pour les différencier.

    epitimhsai       (epitimaw)          Ju.9
    katartisai     (karatizw)         Hé.13:21
    kateuyunai      (kateuyunw)      1Th.3:11, 2Th.3:5
    parakalesai  (parakalew)     2Th.2:17
    perisseusai    (perisseuw)       1Th.3:12
    pleonasai      (pleonazw)         1Th.3:12
    plhrwsai       (plhrow)            Ro.15:13
    sthrixai         (sthrizw)            2Th.2:17

Aoriste second Actif

Ex. fagoi            (esyiw)               Mc.11:14

Aoriste Moyen

Ex. mh genoito (ginomai) loin de là!   Lu.20:16, Ro.3:4, 3:6, 3:31, 6:2, 6:15, 7:6, 7:13, 9:14, 11:1, 11:11, 1Co.6:15, Ga.2:17, 3:21, 6:14. Littéralement: Que cela ne se produise pas! Par chez nous, nous disons: Jamais de la vie! En grec moderne; kayolou : pas du tout!.

Ex. onaimhn   (onhmi)     Phm.20

Aoriste Passif

Ex. alla pantev me egkatelipon. mh autoiv logisyeih 2Ti.4:16
    mais tous m'ont abandonné, que cela ne leur soit pas compté

Ex. thrhyeih     (threw)   (garder) 1Th.5:23
      plhyunyeih (plhyunw)   (remplir) 1Pi.1:2, 2Pi.1:2, Ju.2

2. Délibératif (interrogative indirecte)

Présent Actif

Ex. eih (eimi) Lu.1:29, 8:9, 9:46, 15:26, 18:36, 22:23, Ac.10:17, 21:33

Ex. mhpote autov eih o cristov Lu.3:15
    peut-être est-il lui-même le Christ?

Le grec moderne se sert de l'indicatif. mhpwv est utilisé pour démontrer le questionnement.

Ex. mhpwv autov einai o Cristov Lu.3:15
    peut-être est-il lui-même le Christ?

Remarquez que la troisième personne du singulier du verbe être à l'indicatif dans le grec moderne correspond à l'infinitif présent dans le grec biblique.

3. Conditionnelle indéterminée de la quatrième classe (ei)

Il n'y a pas d'exemple au complet dans le N.T. Il manque soit la protase avec ei soit l'apodose avec an.

Nous sommes en mesure ici d'apprécier les subtilités de la langue grecque. Les grecs pouvaient envisager l'avenir de quatre façons. 1. Quand l'issue ne faisait aucun doute et qu'ils voulaient mettre l'emphase sur l'absolue certitude de sa réalisation ils utilisaient le présent au sens futuriste. 2. S'ils envisageaient comme allant de soi l'accomplissement de l'action ils employaient alors le futur. 3. Quand il s'agissait d'une probabilité, c'était le subjonctif. 4. Et quand c'était seulement d'une possibilité très incertaine aux yeux du sujet, alors l'optatif était le mode approprié.

Ex. kay'hmeran anakrinontev tav grafav ei ecoi tauta outwv Ac.17:11 (ecw)
    chaque jour ils examinaient les écritures au cas où cela concorderait

Les juifs nobles de Bérée étaient enthousiastes mais sceptiques, ils n'étaient pas tous convaincus v.12, c'est pourquoi l'exactitude de l'enseignement de Paul n'était considérée que comme une possibilité. Voici Ac.17:11 en grec moderne.

Ex. kaye mera exetazan th Grafh, gia na elegxoun an htan etsi opwv lee o Paulov
        chaque jour ils examinaient l'écriture, pour vérifier si c'était comme Paul disait.
                       (conditionnel an + imparfait actif)

Ex. eih            (eimi)    Ac.20:16
    ecoien       (ecw)     Ac.24:19
    pascoite (pascw) 1Pi.3:14
    yeloi        (yelw)    1Pi.3:14

Aoriste Actif

Ex. qhlafhsaien (qhlafew) Ac.17:27
      euroien           (euriskw)  Ac.17:27

Aoriste second actif

Ex. tucoi (tugcanw) 1Co.14:10, 15:37

Présent Moyen

Ex. bouloito (boulomai) Ac.25:20
    dunainto (dunamai) Ac.27:39

4. Sens futur Potentiel (an)

Présent

Ex. pwv gar an dunaimhn ean mh tiv odhghsei me;  Ac.8:31
    car comment pourrais-je à moins que quelqu'un me guide? (moyen déponent)

Le grec moderne se sert du conditionel présent (préverbe ya + imparfait)

Ex. Pwv ya mporousa na katalabw an de me  odhghsei kapoiov Ac.8:31
    comment pourrais-je comprendre si personne ne me guide?

Ex.  eih     (eimi)  Lu.9:46, Ac.10:17
      yeloi (yelw) Lu.1:62, Ac.17:18

Aoriste

Ex. dielaloun prov allhlouv ti an poihsaien tw Ihsou. Lu.6:11
    ils débattaient entre eux ce qu'ils pourraient bien faire à Jésus.

Ex. oi farisaioi sumboulion elabon kat'autou, opwv auton apoleswsin
    les pharisiens prirent conseil contre lui, dans le but de le perdre Mt.12:14

L'emploi de l'optatif par Luc montre que les pharisiens ne savaient vraiment pas quoi faire pour se débarasser de Jésus. Ceci ne ressort pas autant avec l'emploi du subjonctif par Marc et Matthieu. En remplaçant graduellement et systématiquement l'optatif par d'autres modes le grec a perdu en nuances.

Ex.  euxaimhn (eucomai) Moyen déponent Ac.26:29
       genoito   (ginomai) Moyen second   Ac.5:24

5. Formule de politesse avec laboi (lambanw)

Ex. prov ouv apekriyhn oti ouk estin eyov Rwmaioiv carizesyai tina anyrwpon
    auxquels je répondis que ce n'était pas l'habitude des romains de remettre une personne

         prin h kathgoroumenov  kata proswpon ecoi touv kathgorouv topon
    avant que celui qui est accusé puisse avoir l'opportunité de rencontrer les accusateurs
                        (présent actif)

         te apologiav laboi peri tou egklhmatov. Ac.25:16
    et qu'il puisse présenter sa défense concernant la charge. (aoriste second actif)
 
 

 





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017