Les conjonctions

"mè, mède, mèpote, mète"
mh, mhde, mhpote, mhte


mh (1041)

étymologie inconnue

Se différencie de ou (qui est toujours adverbial) en ce sens que ou nie la chose elle-même de manière absolue, objective, directe, catégorique tandis que mh nie la pensée de la chose d'une manière hypothétique, indirecte, subjective.

En plus de servir comme adverbe mh est employé comme conjonction et comme particule interrogative.

Ex. foboumai umav mh pwv eikh kekopiaka eiv umav Ga.4:11 (parataxe) (7)
je crains que j'ai travaillé en vain parmi vous

Ex. Blepete mh paraithshsye ton lalounta Hé.12:25 (hypotaxe) (28)
Prenez garde de ne pas refuser celui qui parle

En tant qu'adverbe (949)

Ex. kreitton gar hn autoiv mh epegnwkenai thn odon thv dikaiosunhv car il aurait été mieux pour eux de ne jamais connaître pleinement la voie de la justice 2Pi.2:21

En tant que particule verbale interrogative (57)

Quand mh est employé, une réponse négative est attendue.

Ex. mh su meizwn ei tou patrov hmwn Iakwb Jn.4:12
tu n'es quand même pas plus grand que notre père Jacob, n'est-ce pas?

mhde (57)

étymologie mh + de (parataxe)

Ex. Mh kthshsye cruson mhde arguron mhde calkon eiv tav zwnav umwn Mt.10:9
Ne vous procurez pas de l'or ni de l'argent ni du cuivre pour vos bourses

En tant qu'adverbe (5)

Ex. sunhcyhsan polloi, wste mhketi cwrein mhde ta prov thn yuran
plusieurs se rassemblèrent, en sorte que l'endroit devant la porte ne pouvait contenir plus de personnes Mc.2:2

Pour les nuances avec oude, oute, mhte voir oude.

mhpote (25)

étymologie mh + pote

Ex. Fobhywmen oun mhpote kataleipomenhv epaggeliav eiselyein Hé.4:1
Craignons donc de peur que la promesse qui nous a été laissée d'entrer (parataxique)

Ex. Prosecete de eautoiv mhpote barhywsin umwn ai kardiai Lu.21:34
Veillez sur vous-mêmes de peur que vos coeurs soient alourdis (hypotaxique)

En tant qu'adverbe (1)

Ex. diayhkh gar epi nekroiv bebaia, epei mhpote iscuei ote zh o diayemenov
car un testament est en vigueur après la mortalité, puisqu'il ne peut en aucun lieu avoir force quand le testateur est vivant Hé.9:17

En tant que particule verbale interrogative (3)

Est employé dans 2Ti.2:25 et Lu.3:15 avec l'optatif, pour soulever une hypothèse très improbale aux yeux de ceux qui l'ont formulée.

Ex. mhpote autov eih o cristov; Lu.3:15
peut-être serait-il le Christ?

Jean évite la forme littéraire et emploie l'indicatif au lieu de l'optatif, mais le sens reste le même.

Ex. mhpote alhywv egnwsan oi arcontev oti outov estin o cristov;
peut-être les chefs ont-ils vraiment reconnu que celui-ci était le Christ? Jn.7:26

mhte (34)

étymologie mh + te (parataxe) copulatif. cf. Lu.9:3, Ac.23:8

Ex. hlyen gar Iwannhv mhte esyiwn mhte pinwn Mt.11:18
car Jean est venu ne mangeant pas ni ne buvant

Pour plus d'informations voir oude.








Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 18 Octobre 2017