CONJONCTIONS


La conjonction sert à clarifier la relation entre des parties de discours (mots, phrases, propositions, paragraphes). Pour un aperçu syntaxique cliquez ici.

Voici la liste des conjonctions employées dans le Nouveau Testament et leur sens.

alla (638)

étymologie de l'adjectif neutre alla: en autres choses, mais

Il n'y a qu'un seul passage où les deux sens sont possibles.

Ex. alla monoi oi mayhyai autou aphlyon, alla hlyen ploiaria ek Tiberiadov
mais seulement ses disciples partirent, d'autres bateaux vinrent de Tibériade
ou mais des bateaux ... Jn.6:22-23

a) Copulatif (rare)

Ex. poshn kateirgasato umin spoudhn, alla apologian, alla aganakthsin quel empressement il a produit en vous, mais quelle défense, mais quelle indignation! 2Co.7:11 (parataxe)

Katharévoussa: alla, Démotique: poshn, Homiloumenè: posh (combien d'empressement)

b) Adversatif (moins fréquent)

Ex. ta probata diaskorpisyhsontai. alla meta to egeryhnai me Mc.14:27-28
les brebis seront dispersées. Mais après que je serai ressuscité (parataxe)

Katharévoussa: afou omwv, Démotique: alla, Homiloumenè: omwv

omwv: cependant, pourtant, néanmoins. C'était un adverbe, 3 fois dans le N.T.; Jn.12:42, 1Co.14:7, Ga.3:15 , mais au fil des siècles on le retrouve graduellement comme conjonction à des endroits où alla était employé, on le rencontre donc plus fréquemment dans le grec moderne.

alla est une particule adversative plus forte que de, mais alla est souvent affaiblie dans les propositions suivant des propositions commençant par ou ou ou monon.

Ex. ou gar umeiv este oi lalountev alla to pneuma ... to laloun en umin
car ce n'est pas autant vous qui parlez que l'Esprit qui parle en vous

litt.: car ce n'est pas vous qui parlez mais l'Esprit ... qui parle en vous Mt.10:20

Il n'existe pas de comparatif en hébreu, donc les idées sont contrastées, cf. Mc.5:39, 9:37.

c) Disjonctif (plus fréquent)

Ex. ouci, alla klhyhsetai Iwannhv Lu.1:60 (hypertaxe)
non!, au lieu, il sera appelé Jean

Ex. acri gar nomou amartia hn en kosmw, amartia de ouk ellogeitai
car jusqu'à la loi, le péché était dans le monde, or le péché n'est pas imputé

mh ontov nomou. alla ebasileusen o yanayov apo Adam mecri Mwusewv Ro.5:13-14
quand il n'y a pas de loi; cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse (hypertaxe)

Katharévoussa: all', Démotique: omwv, Homiloumenè: wstoso (cependant)

Ex. ou Mwusewv dedwken umin ton arton ek tou ouranou, all' o pathr mou non pas Moïse qui vous a donné le pain du ciel, mais mon père Jn.6:32 (hypertaxe)

Après une protase conditionnelle cf. 1Co.4:15

Ex. ei kai pantev skandalisyhsontai, all'ouk egw Mc.14:29 (hypertaxe)
quand bien même tous seraient scandalisés, jamais je ne le serais

litt.: si même tous seront scandalisés, mais pas moi

Cf. ei kai pantev skandalisyhsontai, egw oudepote skandalisyhsomai
quand bien même tous seraient scandalisés, jamais je ne le serais Mt.26:33

d) Exclamatif (parataxe) cf. Mt. 9:18, Mc.16:7

Ex. egw eimi Ihsouv on su diwkeiv. alla anasthyi kai eishlye eiv thn polin Ac.9:6
Je suis Jésus, lequel tu persécutes; Eh bien lève-toi! et entre dans la ville

e) Sémitisme à la place de ei mh cf. Mt.20:23, Lu.12:51, 2Co.1:13

Ex. ou gar estin ti krupton, ean mh ina fanerwyh, oude egeneto
car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de

apokrufon, all'ina elyh eiv faneron Mc.4:22 (parataxe)
secret qui ne doive être mis à jour

ean mh, all'ina = Katharévoussa: to opoion (duquel)
ean mh, all'ina = Démotique: para dia na (dans le but + subjonctif)
ean mh, all'ina = Homiloumenè: pou de qa (de ce qui + futur)

ara (52)

étymologie de arw: joindre

a) Illatif (inférentiel) (48)(pour tirer une conclusion)

ara dénote une impression subjective tandis que oun dénote une conclusion positive. A l'époque classique, ara n'était jamais le premier mot d'une phrase, Paul enfreint toutefois cette règle en quelques occasions, cf. Ro.10:17.

Ex. ara kai oi koimhqenteV en Cristw apwlonto 1Co.15:18
alors ceux qui se sont endormis en Christ sont perdus aussi

Même la puriste katharévoussa a gardé ara comme premier mot de la phrase.

Katharévoussa, Démotique: ara, Homiloumenè: (mot omis)

Ex. ti ara to paidion touto estai; Lu.1:66
qui sera donc cet enfant?

Katharévoussa: ara, Démotique, Homiloumenè: arage

Dans le N.T. On retrouve arage (ou ara ge) dans Ac.8:30 et 17:27, il s'agit d'une particule intensive.

Ex. ara ge ginwskeiV a anaginwskeiV; Ac.8:30
comprends-tu donc ce que tu lis?

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè: arage

12 fois Paul emploie les deux, ara (illatif) oun (continuatif) une à la suite de l'autre. cf. Ro.5:18 ci-dessous.

Ex. Ara oun wV di'enoV paraptwmatoV eiV pantaV anqrwpouV eiV katakrima
Ainsi donc, comme par une seule faute la condamnation est venue pour tous les hommes

Katharévoussa: kaqwV loipon Ro.7:3, 7:25, 8:12, 9:16 ara loipon
Démotique : wste loipon cf. 9:16; Ro.7:3 wste 7:25, 8:12 ara loipon
Homiloumenè: opwV, 7:3 oso, 8:12 sunepwV, 9:16, loipon

b) En tant que particule interrogative (4)

Pour souligner une possibilité improbable. Mc.11:13, Ac.8:22, 17:27 et Lu.18:8 cité ci-dessous.

Ex. plhn o uioV tou anqrwpou elqwn ara eurhsei thn pistin epi thV ghV;
néanmoins quand le fils de l'homme viendra sur la terre, trouvera-t-il alors de la foi?

Katharévoussa, Démotique: arage, Homiloumenè: taca (peut-être)

acri (49)

étymologie inconnue

Temporelle (5) cf. Ap.7:3, 15:8, 17:17, 20:5.

Ex. ina mh planhsh eti ta eqnh, acri telesqh ta cilia eth. Ap.20:3 (hypotaxe)
afin qu'il ne séduise plus les nations, jusqu'à ce que soit complétés les mille ans.

Katharévoussa: ewsou, Démotique: ewV otou, Homiloumenè: wspou na

En tant que préposition gérant le génitif (44) cf. acriV ou Ro.11:25

Ex. Ierousalhm estai patoumenh upo eqnwn, acri ou plhrwqwsin kairoi eqnwn
Jérusalem sera foulé par les nations jusqu'à ce que les temps des nations soient
accomplies Lu.21:24

Katharévoussa: ewsou, Démotique: ewV otou, Homiloumenè: wsotou

gar (1041)

étymologie ge + ara

Introduit toujours une proposition subordonnée. Malgré sa grande fréquence dans le N.T., gar est rapidement disparu de l'usage courant.

Causal cf. Jn. 3:17, 3:34, Ga.1:12, 6:13

Donne la raison de l'affirmation précédente.

Ex. autoV gar swsei ton laon autou apo twn amartiwn autwn Mt.1:21
car il sauvera lui-même son peuple de ses péchés (hypotaxe)

Katharévoussa, Démotique: dioti, Homiloumenè: giati

de (2792)

étymologie apparenté à dh

Son emploi diminue graduellement, il a cessé d'être employé aujourd'hui, on lui préfère kai, alla, omwV.

a) Copulatif (accouple deux éléments différents)

de a un sens plus faible que kai en général.

Ex. idwn de pollouV twn Farisaiwn kai Saddoukaiwn ercomenouV Mt.3:7
or voyant venir plusieurs pharisiens et sadducéens (parataxe)

Katharévoussa, Démotique: de, Homiloumenè: (mot omis)

b) Adversatif (oppose deux éléments différents)

de en ce sens produit un élément de contraste.

Ex. oudepw gar hn ep'oudeni autwn empipeptwkoV, monon de bebaptismenoi
car il n'était pas encore descendu sur aucun d'eux, mais ils avaient été seulement

uphrcon eiV to onoma tou kuriou Ihsou. Ac.8:16 (hypotaxe)
baptisés au nom du Seigneur Jésus.

Katharévoussa: alla, Démotique: (mot omis), Homiloumenè: kai

Ex. qelomen apo sou shmeion idein. o de apokriqeiV eipen autoiV Mt.12:38-39
nous voulons voir un signe de ta part. Mais lui, leur répondit en disant (hypertaxe)

Katharévoussa, Démotique: de, Homiloumenè: ki ( = kai)

Parfois de aura le sens adversatif fort de alla à la suite d'une proposition négative, Ac.12:9, 12:14.

Ex. kai ouk estin ktisiV afanhV enwpion autou, panta de gumna Hé.4:13
et il n'y a rien de caché devant lui, mais tout est à nu

Katharévoussa, Démotique: alla, Homiloumenè: (mot omis)

Fréquemment employé avec des pronoms comme particules alterna-tives conjointement avec men. Mt.3:11 (hypertaxe)

Ex. egw men umaV baptizw en udati eiV metanoian. o de opisw mou ercomenoV
moi je vous baptise dans l'eau en vue de la repentance; mais celui qui vient après moi

Katharévoussa: de, Démotique, Homiloumenè: omwV

dio (53)

étymologie di' o = dia + o (pronom relatif)

Causal

Introduit toujours une proposition superordonnée. Confondu parfois par les scribes avec dioti.

Ex. dio pollhn en Cristw parrhsian ecwn Phm.8
c'est pourquoi ayant beaucoup de liberté d'expression

Katharévoussa: oqen, 2Pi.1:10, 3:14 dia touto (à cause de cela)
Démotique : dia touto cf. 2Pi.1:10, 1:12, 3:14
Homiloumenè: gi' auto cf. 2Pi.1:10, 1:12, 3:14

dio et dioper, disparus dans le grec moderne, sont toujours hypertaxiques tandis que dioti, kaitoi et kaitoige sont toujours hypotaxiques.

dioper (2)

étymologie dia + o + peri (agit comme particule intensive)

Causal

Ex. dioper ei brwma skandalizei ton adelfon mou 1Co.8:13 cf. 1Co.10:14
c'est pourquoi donc si la nourriture scandalise mon frère

Katharévoussa: dia touto, Démotique: di'auton ton logon, Homilou.: gi auto

per (eanper, eiper, epeidhper, kaqaper etc.)est toujours utilisé en com-position, même chose pour toi (toigaroun, toinun, kaitoi)

dioti (23)

étymologie dia + oti (hypotaxe)

Causal

Ex. dioti laoV esti moi poluV en th polei Ac.18:10
parce qu'il y a un grand peuple à moi dans la ville

Katharévoussa: epeidh, cf. Ro.1:19; Ro.1:21, 3:20 dioti
Démotique : dioti Ro.1:19, 1:21, 3:20
Homiloumenè: giati Ro.1:19, 1:21, 3:20

ean (334)

étymologie ei + an

En tant que conjonction ean introduit toujours une proposition subordonnée avec le mode subjonctif à part quelques variantes de manuscrits qui prennent l'indicatif.

1Jn.5:15 est la seule référence où il n'y a pas de variantes. Jean a employé le parfait à l'indicatif oidamen au lieu du parfait au subjonctif eidwmen.

Ex. kai ean oidamen oti akouei hmwn o ean aitwmeqa 1Jn.5:15
et si nous savons qu'il nous écoute, quoiqu'on puisse lui demander

Pourtant il connaissait cette forme rare puisqu'il l'emploie deux versets auparavant.

Ex. Tauta egraya umin ina eidhte oti zwhn ecete aiwnion 1Jn.5:13
Je vous ai écris ces choses afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle

Paul emploie le mode subjonctif conformément à la règle.

Ex. ean oun mh eidw thn dunamin thV fwnhV, esomai tw lalounti barbaroV
donc si je ne connais pas le sens du son, je serai un barbare pour celui qui parle
1Co.14:11

a) Conditionnelle de la troisième classe

Ex. tauta soi panta dwsw, ean peswn proskunhshV moi Mt.4:9
je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes devant moi

Katharévoussa, Démotique: ean Homiloumenè: Ola auta qa sou ta dwsw,
arkei na peseiV sta podia mou kai na me proskunhseiV
il suffit que tu te prosternes à mes pieds et que tu m'adores

Ex. ean mh metanohshte panteV wsautoV apoleisqe Lu.13:5
si vous ne vous repentez pas vous périrez tous pareillement

Katharévoussa, Démotique: ean den, Homiloumenè : an den

b) Comparative

Ex. egenhqhmen hpioi en mesw umwn, wV ean trofoV qalph ta eauthV tekna
nous étions gentils au milieu de vous, comme un nounou chérit ses enfants 1Th.2:7

Katharévoussa: kaqwV, Démotique: opwV

c) Locative indéfinie

Ex. akolouqhsw soi opou ean aperch Lu.9:57
je te suivrai n'importe où tu partiras (présent moyen déponent)

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè : opou an

d) Concessive (kai ean: même si)

Ex. kai ean krinw de egw, h krisiV h emh alhqinh estin Jn.8:16
et même si,moi, je juge, mon jugement est véritable cellpadding=20 (présent actif)

Katharévoussa, Démotique: kai ean, Homiloumenè : ki an

e) Relative

Ex. oV ean zhthsh thn yuchn autou peripoihsasqai, apolesei authn,
quiconque cherchera à préserver son âme la perdra (aoriste subjonctif act.)

kai oV an apolesei, zwogonhsei authn Lu.17:33
et quiconque la perdra, la ravivra (futur indicatif actif)

Katharévoussa: ostiV, Démotique, Homiloumenè : opoioV (quiconque)

opoioV dans le N.T. veut dire "de toute sorte" Ac.26:29, Ja.1:24. Son sens s'est élargi par la suite.

f) En tant que particule verbale = an

Toujours le cas dans les propositions locatives ou relatives.

Ex. makarioV estin oV ean mh skandalisqh en emoi Lu.7:23 (relative)
heureux quiconque ne sera pas scandalisé à cause de moi

Katharévoussa: ostiV, Démotique: ekeinoV pou, Homiloumenè : opoioV

eanper (3)

étymologie ei + an + peri

Introduit toujours une proposition subordonnée. Ici, il s'agit d'une concessive. Hé.3:14 eanper = Hé.3:6 ean.

Ex. kai touto poihsomen, eanper epitreph o qeoV Hé.6:3
et nous ferons cela, si du moins Dieu le permet

Katharévoussa, Démotique: ean, Homiloumenè : an

ei (502)

étymologie inconnue

En tant que conjonction (446)

ei introduit toujours une proposition subordonnée. ei est remplacé rapidement dès la période byzantine de la Katharévoussa par ean, entre autres, et n'est plus employé dans le grec moderne.

a) Conditionnelle de la première classe. (avec l'indicatif)

L'auteur assume que la condition est vraie.

Ex. ei oun oude elaciston dunasqe, ti peri twn loipwn merimnate; Lu.12:26
si donc vous ne pouvez pas la moindre chose, pourquoi vous inquiétez vous du reste?

Katharévoussa, Démotique: ean loipon, Homiloumenè : an loipon

ei se joint cinq fois avec la particule intensive ge dans 2Co.5:3, Ga.3:4, Ep.4:21 et les deux exemples ci-dessous.

Ex. ei ge auton hkousate kai en autw edidacqhte kaqwV estin alhqeia en tw Ihsou
si vraiment vous l'avez écouté et qu'en lui vous avez été enseignés Ep.3:2

Kathar.: epeidh (puisque), Démotique: afou (puisque), Homil. : bebaia (certain)

Ex. ei ge epimenete th pistei teqemeliwmenoi Col.1:23
si du moins vous restez fondés dans la foi

Kath.: ean, Démotique: arkei na (aussi longtemps que), Homilou. : bebaia

Paul avait confiance que Dieu garderait ses élus qui se trou-aient parmi ceux qui avaient entendu la lecture de la lettre à Colosses, la persévérance est un des signes d'une réelle conver-sion cf. Mt.24:13, Ph.1:6, 2:13.

b) Conditionnelle de la deuxième classe. (avec l'indicatif et an dans l'apodose)

Ex. outoV ei hn o profhthV, eginwsken an tiV Lu.7:39
si celui-ci était le prophète, il aurait connu qui

Katharévoussa, Démotique: ean, Homiloumenè : an

c) étonnement face à un évênement imprévisible cf. Mc.9:42

Ex. o de PilatoV eqaumazen ei hdh teqnhken Mc.15:44
Or Pilate s'étonna qu'il fut déjà mort

Katharév.: an, Démot.: otan akouse oti (quand il apprit que), Homil. : pou (que)

L'emploi de ei au lieu de oti s'impose quand ce dont il est question n'est soit pas entièrement sûr, soit quoique certain, la personne qui accueille la nouvelle exprime un soupçon de doute. Il s'agit d'une subtile nuance qui a été conservée du grec classique, mais qui n'a pas résisté encore bien longtemps.

d) Introduit un serment (sémitisme, = "im" en hébreu) cf. Hé.6:14,

Ex. amhn legw umin, ei doqhsetai th genea tauth shmeion Mc.8:12
en vérité je vous le dis, il ne sera pas donné à cette génération de signe

Ex. wV wmosa en th orgh mou.ei eiseleusontai eiV thn katapausin mou Hé.3:11
comme j'ai juré dans ma colère: ils n'entreront pas dans mon repos

Katharévoussa, Démotique et Homiloumenè laissent ei intraduit.

En d'autres occasions oti sera employé. cf. Mc.14:71, Mt.26:74

cf. wmosen en tw zwnti eiV touV aiwnaV twn aiwnwn ... oti cronoV ouketi estai
il jura par celui qui vit aux siècles des siècles ... qu'il n'y aura plus de délai
Ap.10:6

Ou on placera simplement un point en exposant.

cf. wmosen kurioV, kai ou metamelhqhsetai. su iereuV eiV ton aiwna Hé.7:21
Le Seigneur jura et il ne changera pas d'idée: tu es prêtre pour toujours

e) Apodose non exprimée

Ex. ei de pneuma elalhsen autw h aggeloV Ac.23:9 cf. Lu.22:42, 19:42
et si un ange ou un esprit lui avait parlé ...

Katharévoussa: an, Démotique: ean, Homiloumenè: iswV (peut-être)

f) Affirmation plus que douteuse (avec le mode optatif)

Ex. kreitton gar agaqopoiountaV ei qeloi to qelhma tou qeou pascein h
car c'est mieux si telle est vraiment la volonté de Dieu de souffrir en faisant le bien

kakopoiountaV 1Pi.3:17 cf. 1Co.14:10, 15:37
qu'en faisant le mal

Katharévoussa, Démotique: ean, Homiloumenè : an

g) En tant qu'adjectif adverbial relatif (5)

Ex. ei paqhtoV o cristoV, ei prwtoV ex anastasewV nekrwn Ac.26:23
que le Christ souffrirait, que par la résurrection des morts

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè : oti

En tant que particule interrogative (41)

h) Question indirecte (classique)

Ex. alla dokimazete ta pneumata ei ek tou qeou estin 1Jn.4:1
mais éprouvez les esprits pour voir s'ils sont de Dieu

Katharévoussa: an, Démotique: ean, Homiloumenè : an

i) Question indirecte (sémitisme)

Ex. ti gar oidaV, gunai, ei ton andra swseiV; 1Co.7:16
car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari?

Katharévoussa: an, Démotique, Homiloumenè: iswV (peut-être)

eiper (6)

étymologie ei + peri (particule intensive)

Introduit toujours une proposition subordonnée conditionnelle de la première classe au mode indicatif.

Ex. kai gar eiper eisin legomenoi qeoi 1Co.8:5
car étant donné même qu'il y en a qui sont appelés dieux

Katharévoussa, Démotique: dioti an, Homiloumenè : giati an (car si)

Ro.3:30, 8:9, 8:17, 1Co.15:15 et 2Th.1:6 "étant donné que", Paul s'en sert pour appuyer son argumentation.

eite (65)

étymologie ei + te (particule intensive) toujours parataxique

a) Disjonctif (unit deux objets dans la pensée en les séparant)

Ex. panta gar umwn estin, eite PauloV eite ApollwV 1Co.3:21-22
car tout est à vous, soit Paul, soit Apollos

Katharévoussa, Démotique: eite, Homiloumenè : ki = kai

b) Copulatif

Ex. panteV eiV en swma ebaptisqhmen, eite Ioudaioi eite EllhneV 1Co.12:13
nous avons tous été baptisés en ul seul corps, soit juifs soit grecs

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè : eite

c) Interrogatif indirect

Ex. eite en swmati ouk oida, eite ektoV tou swmatoV ouk oida, o qeoV oiden
soit dans le corps je ne sais, soit hors du corps je ne sais, Dieu le sait 2Co.12:2

Katharévoussa, Démotique: eite, Homiloumenè : h (comparatif)

epan (3)

étymologie epi + ei + an

Il s'agit d'un composé ionique rare, disparu rapidement, cédant le plancher aux très communs otan et ean au détriment de la précision de pensée.

epan introduit toujours une proposition subordonnée au mode subjonctif. Correspond au futur parfait en latin.

a) Temporel Suite dans le temps (1)

Ex. poreuqenteV exetasate akribwV peri tou paidiou, epan de eurhte, apaggeilate
Allez vous informer exactement au sujet du petit, après que vous l'aurez trouvé,
annoncez-le moi Mt.2:8

Katharévoussa: afou (après), Démotique: otan, Homiloum.: moliV (aussitôt que)

Puisqu'il s'agit du futur, le temps exact que prendra l'inves-tigation n'a pu être déterminé avec exactitude par Hérôde, donc epan avec le suffixe an est employé au lieu de epei.

b) Causal Suite dans le raisonnement (2)

Ex. epan de ponhroV h, kai to swma sou skoteinon. Lu.11:34 cf. Lu.11:22
or après que ton oeil soit devenu mauvais, ton corps aussi est ténébreux.

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè : otan

Cf. ean de o oftqalmoV sou ponhroV h, olon to swma sou skoteinon estai
et si ton oeil est mauvais, ton corps entier sera ténébreux Mt.6:22

epei (26)

étymologie epi + ei

Introduit toujours une proposition subordonnée à l'indicatif.

La distinction avec epei est celle-ci, tandis que epei désigne un moment déterminé dans le temps, epan ne fait pas référence à un moment précis dans le temps d'où le rajout de la particule an.

a) Temporel Suite dans le temps (1)

Ex. Epei eplhrwsen panta ta rhmata auta Lu.7:1
Après avoir complété toutes ses paroles

Il existe des variantes de mss. avec epeidh.

Katharévoussa: afou, Démotique, Homiloumenè: otan

b) Causal Suite dans le raisonnement (25) cf. Mt.18:32, 27:6

Ex. epei oun apoleipetai tinaV eiselqein eiV authn Hé.4:6
or puisque qu'il est reservé encore à quelques uns d'y entrer

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè: epeidh

epeidh (10)

étymologie epi + ei + dh

Introduit toujours une proposition subordonnée au mode indicatif. Quoique moins fréquent que epei dans le N.T. il a toutefois remplacé celui-ci graduellement, epei n'est plus employé dans le grec moderne.

Causal Suite dans le raisonnement

Ex. epeidh kai Ioudaioi shmeia aitousin 1Co.1:21
puisque même les juifs demandent des miracles

Katharévoussa: epeidh, Démotique: afou, Homiloumenè : epeidh

epeidhper (1)

étymologie epi + ei + dh + peri

Introduit une proposition subordonnée temporelle au mode indicatif. Le suffixe per (souvent très dur à traduire en français) agit comme une particule intensive pour appuyer encore plus l'affirmation qui suit.

Ex. Epeidhper polloi epeceirhsan anataxasqai dihghsin Lu.1:1
Puisque plusieurs ont pris en main de rédiger une narration

Katharévoussa, Démotique: epeidh, Homiloumenè : (mot omis)

ewV (146)

étymologie variante eiwV

En tant que conjonction subordonnée (38)

a) temporel terminal

Ex. ewV ercomai prosece th anagnwsei 1Ti.4:13 (hypotaxe)
jusqu'à ce que je vienne, attache-toi à la lecture

L'action principale continue jusqu'à ce que l'action de la proposition subordonnée ait lieu. Rare à l'indicatif, il existe des variantes de mss. ayant le subjonctif presque en chaque occasion, d'ailleurs le subjonctif est devenu la norme par après.

Kat.: ewV na elqw, Dém.: ewV otou elqw, Hom. : wspou na erqw (3 subjonctifs)

b) temporel circonstanciel

L'action se produit en même temps que celle de la proposition principale.

Ex. hnagkasen touV maqhtaV autou embhnai eiV to ploion kai proagein eiV
il contraignit ses disciples à embarquer dans le bateau et à aller de l'avant vers

peran proV Beqsaidan, ewV autoV apoluei ton oclon. Mc.6:45 (hypotaxe)
l'autre rive en direction de Bethsaïda, pendant qu'il renvoyait la foule.

Cf. ... ewV ou apolush touV oclouV Mt.14:22 (hypotaxe)
... pendant qu'il renvoyait les foules

Les versions subséquentes traduisent les deux verstes de la même manière en utilisant le subjonctif.

Kat.: ewsou apolush, Dém.: ewV otou dialush, Homilou.: wsotou dialusei

En tant que préposition gérant le génitif (108)

Ex. Makroqumhsate oun adelfoi, ewV thV parousiaV tou kuriou Ja.5:7
Patientez donc, frères, jusqu'au retour du Seigneur

Katharévoussa: ewV, Démotique: mecri, Homiloume.: wspou na 'rqh o kurioV

h (343)

étymologie inconnue

Disjonctif cf. Mt.5:18, 5:36

Distingue entre des choses ou des concepts qui s'excluent mutuellement ou qui se remplacent l'une par l'autre.

Ex. Mh nomizete oti hlqon katalusai ton nomon h touV profhtaV Mt.5:17
Ne pensez pas que je suis venu détruire la loi ou les prophètes

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè: h

Disjonctif interrogatif cf. Mc.2:9, 1Co.9:8

Ex. to baptisma to Iwannou poqen hn; ex ouranou h ex anqrwpwn; Mt.21:25
d'où venait le baptême de Jean?, du ciel ou des hommes?

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè: h

Comparitif cf. Mt.10:15

Ex. Oti meizwn estin o en umin h o en tw kosmw 1Jn.4:4 (hypotaxe)
parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde

Katharévoussa: para, Démotique: apo, Homiloumenè : ap'

hnika (2)

étymologie inconnue

Introduit une proposition subordonnée temporelle au mode subjonctif, cf. 2Co.3:15. Presque plus utilisée dans le N.T., cette conjonction est par la suite sortie de l'usage courant.

Ex. hnika de ean epistreyh proV kurion, periaireitai to kalumma 2Co.3:16
mais lorsque queqlqu'un se tourne vers le Seigneur, le voile est ôté
ou mais à chaque fois que quelqu'un se tourne ...

Kath.: otan, Dém.: moliV omwV ,3:15: osakiV, Hom.: otan, 3:15: opote

hper (1)

étymologie h + peri (particule intensive) hypotaxique

Comparatif emphatique

Jean appuie sur le comparatif pour faire ressortir encore plus la folie de préférer la gloire des hommes à celle de Dieu.

Ex. hgaphsan gar thn doxan twn anqrwpwn mallon hper thn doxan tou qeou
car ils aimaient plus la gloire des hommes que la gloire de Dieu Jn.12:43

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè : para

htoi (1)

étymologie h + toi (particule intensive)

Disjonctif emphatique

Ex. htoi amartiaV eiV qanaton h upakohV eiV dikaiosunhn Ro.6:16 (parataxe)
soit du péché qui, en effet, mène à la mort, soit de l'obéissance qui mène à la justice

ina (663)

étymologie inconnue

En tant que conjonction (637)

1. Introduit le subjonctif dans les propositions subordonnées, coordonnées ou hyperordonnées.

a) Résultat

Ex. ean omologwmen taV amartiaV hmwn, pistoV kai dikaioV, ina afh hmin 1Jn.1:9
si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner

Katharévoussa, Démotique: wste na (en sorte que + le subjonctif)

Puisque Dieu est fidèle et juste, par conséquent il nous pardonnera si nous confessons nos péchés.

b) Impératif

Ex. plhn kai umeiV oi kaq'ena ekastoV thn eautou gunaika outwV agapatw
Du reste, vous aussi, que chacun de vous aime sa propre femme ainsi qu'il s'aime

wV eauton, h de gunh ina fobhtai ton andra. Ep.5:33 (hypertaxe)
lui-même, et que le femme respecte le mari

Kath.: aV (impératif) sebhtai ton andra, Démotique: aV, Homiloumenè: na

sebw (sebhtai) était utilisé en rapport avec l'adoration dans le N.T. mais par la suite il a désigné aussi le respect ou l'estime qu'on porte envers quelqu'un d'autre.

c) Commandement indirect Mt.20:21

Ex. parhggeilen autoiV ina mhden airwsin eiV odon Mc.6:8 (parataxe)
il leur enjoigna de ne rien prendre sur le chemin

Katharévoussa: para, Démotique: apo, Homiloumenè: ap'

d) Explicatif Fréquent chez l'apôtre Jean.

Ex. sumferei gar soi ina apolhtai en twn melwn sou Mt.5:29 (parataxe)
car il est préférable pour toi qu'un de tes membres périsse (aoriste moyen)

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè: na

e) Final (exprime le but)

Ex. ina ti metadw carisma umin pneumatikon eiV to sthricqhnai umaV Ro.1:11
afin que je puisse vous donner quelque don spirituel pour votre affermissenent

Katharévoussa, Démotique: dia na, Homiloumenè: gia na

f) Accomplissement des écritures

Ex. ina plhrwqh to rhqen Mt.1:15 = opwV plhrwqh to rhqen Mt.1:23
afin que soit accompli ce qui a été dit (hypotaxe)

Dans les deux versets; Katharévoussa, Démotique: dia na

2. Introduit l'indicatif dans les propositions subordonnées

Finale

ina est sutout employé avec le subjonctif mais on le retrouve à l'occasion avec l'indicatif (hypotaxe).

Ex. ina ... dia thV twn gunaikwn anastrofhV aneu logou kerdhqhsontai 1Pi.3:1
afin qu'ils soient gagnés par la conduite de leurs femmes

Katharévoussa: ina, Démotique: na (avec le subjonctif)

3. En tant qu'adverbe relatif Fréquent chez Jean, 20 fois sur 26.

a) Explicatif

Ex. touto estin to ergon tou qeou, ina pisteuhte eiV on apesteilen ekeinoV
ceci est l'oeuvre de Dieu; que vous croyiez en celui qui l'a envoyé Jn.6:29

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè: na

ina se comporte comme un adverbe relatif étant en relation directe avec l'adjectif démonstratif touto. (parataxe)

b) Commandement indirect

Ex. tauthn thn entolhn ecomen ap'autou, ina o agapwn ton qeon 1Jn.4:21
nous avons ce commandement de lui; que celui qui aime Dieu

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè: na

ina se comporte comme un adverbe relatif étant en relation directe avec l'adjectif démonstratif tauthn. (parataxe)

kaqa (1)

étymologie kata + a (pronom relatif)

Ex. edwkan auta eiV ton agron tou keramewV, kaqa sunetaxen moi kurioV
il les donnèrent pour acheter le champ du potier, selon ce que le Seigneur m'avait
ordonné Mt.27:10 (hypotaxe) cité de la LXX

Katharévoussa, Démotique, Homiloumenè: kaqwV

kaqaper (13)

étymologie kata + a + peri cf. 1Th.3:12, 4:5, Hé.4:2

kaqa marque la comparaison et le suffixe intensif per marque la latitude de l'application.

Ex. epipoqounteV hmaV idein kaqaper kai hmeiV umaV 1Th.3:6 (hypotaxe)
désirant nous voir de même que nous aussi nous désirons vous voir

kaqo (4)

étymologie kata + o (pronom relatif)

Devant l'esprit rude des pronoms relatifs a et de o, le t devient un q. Il s'agit d'un composé très rare, seul Ro.8:26 n'a pas de variante de mss, cf. 2Co.8:12 (2)

Ex. alla kaqo koinwneite toiV tou Cristou paqhmasin cairete 1Pi.4:13
mais comme vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous! (hypotaxe)

Katharévoussa: kaqoti, Démotique: kata to metron, Homiloumenè: antiqeta

kaqoti (6)

étymologie kata + oti cf. Lu.19:9, Ac.2:24, 2:45, 4:35, 17:31

Ex. kaqoti hn Elisabet steira Lu.1:7
parce que élisabeth était stérile

kaqwV (182)

étymologie kata + wV (hypotaxe) cf. Mc.14:21

Ex. oi maqhtai kai poihsanteV kaqwV sunetaxen autoiV o IhsouV Mt.21:6
et les disciples firent comme Jésus leur avait ordonné

kaqwsper (1)

étymologie kaq' + wV + peri (hypotaxe)

Ex. alla kaloumenoV upo tou qeou kaqwsper kai Aarwn Hé.5:4
mais étant appelé par Dieu, exactement comme Aaron aussi

kai (9018)
étymologie

a) Copulatif (accouple deux éléments différents)

kai dans le sens parataxique de "et".

Ex. egerqhte kai mh fobeisqe Mt.17:7
lève-toi et ne crains plus

kai dans le sens "adverbial" de "aussi"; il modifie un nom.

Ex. ina kai oi maqhtai sou qewrhsousin ta erga sou Jn.7:3
afin que tes disciples aussi contemplent tes oeuvres

kai dans le sens "adverbial" de "même"; il modifie un nom.

Ex. kurie, kai ta daimonia upotassetai hmin en tw onomati sou Lu.10:17
Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom

b) Adversatif (oppose deux éléments différents)

kai est ici parataxique.

Ex. to fwV en th skotia fainei, kai h skotia auto ou katelaben Jn.1:5
la lumière brille dans la noirceur, mais la noirceur ne l'a pas subjuguée

c) Illative ou inférentielle (pour tirer une conclusion)

Ex. kai umeiV plhrwsate to metron twn paterwn umwn. Mt.23:32
Comblez donc la mesure de vos pères!

kai a ici un sens adverbial.

kaiper (5)

étymologie kai + peri (hypotaxe) cf. 2Pi.1:12, Hé.5:8, 7:5, 12:17

Introduit une proposition concessive subordonnée.

Ex. kaiper egw ecwn pepoiqhsin kai en sarki Ph.3:4
bien que moi aussi j'ai cette confiance dans la chair

kaitoi (2)

étymologie kai + toi (hypotaxe) cf. Hé.4:3

Ex. kaitoi ouk amarturon auton afhken agaqourgwn Ac.14:17
quoique cependant il ne se soit pas laissé sans témoignage, en faisant du bien

kaitoige (1)

étymologie kai + toi + ge (hypotaxe)

Ex. katoige IhsouV autoV ouk ebaptisen Jn.4:2
quoique cependant Jésus ne baptisait pas lui-même

men (179)

étymologie forme affaiblie de mhn (156) cf. 1Co.6:7

Fréquemment employé avec des pronoms comme particules alterna-tives conjointement avec de. Mt.3:11 (hypotaxe), Mt.25:33 (parataxe)

Ex. egw men umaV baptizw en udati eiV metanoian. o de opisw mou ercomenoV
moi de mon côté, je vous baptise dans l'eau en vue de la repentance; mais celui qui
vient après moi

Ex. sthsei ta men probata ek dexiwn autou, ta de erifia ex euwnumwn Mt.25:33
il mettra d'une part, les brebis à sa droite et d'autre part, les boucs à sa gauche

En tant que particule verbale (23)

Ex. dioti hqelhsamen elqein proV umaV, egw men PauloV kai apax kai diV
c'est pourquoi vous avons voulu aller vers vous, moi, Paul, en vérité, une fois, même
deux fois 1Th.2:18

L'expression men oun revient 37 fois dans le N.T. soit comme parataxe Ac.25:11, ou comme hypotaxe Ac.1:18 ou comme particule verbale, Ac.8:4.

mentoi (8)

étymologie (men + toi) deux particules intensives. cf. Ja.2:8

Ex. oudeiV mentoi eipen Jn.4:27 (hypertaxe)
cependant personne n'a dit

mecri (14) (V) (3)

étymologie inconnue

Le "s" est omis quand le mot suivant débute par une voyelle. Originalement mecri signifiait la distance horizontale à parcourir tandis que acri indiquait la distance vers le haut à parcourir, mais cette distinction s'est grandement estompée dans le N.T. et le choix d'un terme ou l'autre est devenue très subjectif, cer-tains auteurs ayant une préférence, par exemple Luc utilise acri 20 fois tandis que dans les autres évangiles on le retrouve seulement dans Mt.24:38

Ex. autoV edwken touV men apostololouV ... mecri katanthswmen oi panteV eiV thn
il a donné les uns comme apôtres ... jusqu'à ce que tous arrivent à

enothta thV pistewV Ep.4:11-13 (hypotaxe)
l'unité de la foi

En tant que préposition introduisant le génitif (16) cf. Mt.11:23, 28:15

Ex. Oupw mecriV aimatoV antikatesthte proV thn amartian antagwnizomenoi
vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang en combattant contre le péché Hé.12:4

mh (1041)

étymologie inconnue

Se différencie de ou (qui est toujours adverbial) en ce sens que ou nie la chose elle-même de manière absolue, objective, directe, catégorique tandis que mh nie la pensée de la chose d'une manière hypothétique, indirecte, subjective.

En plus de servir comme adverbe mh est employé comme conjonction et comme particule interrogative.

Ex. foboumai umaV mh pwV eikh kekopiaka eiV umaV Ga.4:11 (parataxe) (7)
je crains que j'ai travaillé en vain parmi vous

Ex. Blepete mh paraithshsqe ton lalounta Hé.12:25 (hypotaxe) (28)
Prenez garde de ne pas refuser celui qui parle

En tant qu'adverbe (949)

Ex. kreitton gar hn autoiV mh epegnwkenai thn odon thV dikaiosunhV 2Pi.2:21
car il aurait été mieux pour eux de ne jamais connaître pleinement la voie de la justice

En tant que particule verbale interrogative (57)

Quand mh est employé, une réponse négative est attendue.

Ex. mh su meizwn ei tou patroV hmwn Iakwb Jn.4:12
tu n'es quand même pas plus grand que notre père Jacob, n'est-ce pas?

mhde (57)

étymologie mh + de (parataxe)

Ex. Mh kthshsqe cruson mhde arguron mhde calkon eiV taV zwnaV umwn
Ne vous procurez pas de l'or ni de l'argent ni du cuivre pour vos bourses Mt.10:9

En tant qu'adverbe (5)

Ex. sunhcqhsan polloi, wste mhketi cwrein mhde ta proV thn quran Mc.2:2
plusieurs se rassemblèrent, en sorte que l'endroit devant la porte ne pouvait contenir
plus de personnes

Pour les nuances avec oude, oute, mhte voir oude.

mhpote (25)

étymologie mh + pote

Ex. Fobhqwmen oun mhpote kataleipomenhV epaggeliaV eiselqein Hé.4:1 (parat.)
Craignons donc de peur que la promesse qui nous a été laissée d'entrer

Ex. Prosecete de eautoiV mhpote barhqwsin umwn ai kardiai Lu.21:34 (hypot.)
Veillez sur vous-mêmes de peur que vos coeurs soient alourdis

En tant qu'adverbe (1)

Ex. diaqhkh gar epi nekroiV bebaia, epei mhpote iscuei ote zh o diaqemenoV
car un testament est en vigueur après la mortalité, puisqu'il ne peut en aucun lieu
avoir force quand le testateur est vivant Hé.9:17

En tant que particule verbale interrogative (3)

Est employé dans 2Ti.2:25 et Lu.3:15 avec l'optatif, pour soulever une hypothèse très improbale aux yeux de ceux qui l'ont formulée.

Ex. mhpote autoV eih o cristoV; Lu.3:15
peut-être serait-il le Christ?

Jean évite la forme littéraire et emploie l'indicatif au lieu de l'optatif, mais le sens reste le même.

Ex. mhpote alhqwV egnwsan oi arconteV oti outoV estin o cristoV; Jn.7:26
peut-être les chefs ont-ils vraiment reconnu que celui-ci était le Christ?

mhte (34)

étymologie mh + te (parataxe) copulatif. cf. Lu.9:3, Ac.23:8

Ex. hlqen gar IwannhV mhte esqiwn mhte pinwn Mt.11:18
car Jean est venu ne mangeant pas ni ne buvant

Pour plus d'informations voir oude.

oqen (15)

étymologie o + -qen (suffixe locatif dénotant une motion)

Ex. sunagw oqen ou dieskorpisa Mt.25:26 (hypotaxe)
je rassemble où je n'ai pas dispersé

Inférentiel (pour tirer une conclusion)

Ex. hresen tw Hrwdh, oqen meq'orkou wmologhsen auth dounai o ean aithshtai
elle plut à Hérode, de sorte qu'il promit avec serment de lui donner quoiqu'elle
demanderait Mt.14:7 (hypertaxe) cf. Hé.2:17, 3:1, 7:25

En tant qu'adverbe de lieu (5) cf. Ac.14:26, 28:13, Hé.11:19

Ex. eiV ton oikon mou epistreyw oqen exhlqon Mt.12:44 cf. Lu.11:24
je retournerai dans ma maison d'où je suis sorti

Sens équivalent à la conjonction hypotaxique sauf qu'il y a un antécédent spécifique "maison"

opou (82)

étymologie o + pou

Ex. peripateiV opou hqeleV Jn.21:18 (hypotaxe) cf. Jn.17:24, 20:19
tu allais où tu voulais

En tant qu'adverbe de lieu cf. Mt.6:19, 6:20, 26:57

Ex. deute idete ton topon opou ekeito Mt.28:6
venez et voyez le lieu où il avait été étendu

Sens équivalent à la conjonction hypotaxique sauf qu'il y a un antécédent spécifique "lieu"

opwV (53)

étymologie o + pwV synonyme de ina

Ex. apaggeilate moi, opwV kagw elqwn proskunhsw autw. Mt.2:8 (hypotaxe)
annoncez-le-moi, afin que moi aussi, j'aille l'adorer.

Dans l'exemple précédent opwV introduit une proposition finale hypotaxique. En d'autres occasions opwV introduit une proposition résultante hypertaxique.

Ex. cwriV parabolhV ouden elalei autoiV. opwV plhrwqh to rhqen Mt.13:35
sans parabole il ne leur disait rien; afin que s'accomplisse ce qui avait été dit

Enfin opwV se retrouve dans des propositions parataxiques.

Ex. oitineV katabanteV proshuxanto peri autwn opwV labwsin pneuma agion
lesquels descendirent prier pour eux afin qu'ils reçoivent le Saint-Esprit Ac.8:15

En tant qu'adverbe (3)

Ex. aitoumenoi carin kat'autou, opwV metapemyhtai auton eiV Ierousalhm
demandant une faveur contre lui, afin qu'il transféré à Jérusalem Ac.25:3

Sens équivalent à la conjonction sauf qu'il y a un antécédent spécifique "faveur"

osakiV (3)

étymologie osoV + -kiV (suffixe multiplicatif) cf. 1Co.11:25, 26

Ex. pataxai thn ghn en pash plhgh osakiV ean qelhswsin Ap.11:6 (hypotaxe)
de frapper la terre de toutes sortes de plaie autant de fois qu'ils désirent

otan (123)

étymologie ote + an

Introduit une proposition temporelle indéfinie hypotaxique.

Avec le subjonctif aoriste il indique un moment précis où l'action va se dérouler.

Ex. otan idhte tauta ginomena, ginwskete oti egguV estin epi quraiV Mc.13:29
quand vous verrez ces choses, sachez qu'il est près, à la porte

Tandis qu'avec le subjonctif présent otan indique que l'action

a) se répètera.

Ex. ou gar niptontai taV ceiraV otan arton esqiwsin Mt.15:2
car, à chaque fois qu'ils mangent du pain, ils ne se lavent pas les mains

b) se prolongera.

Ex. otan en tw kosmw w, fwV eimi tou kosmou Jn.9:5
tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.

A l'époque classique otan était seulement employé avec le subjonctif, dans le N.T. on commence à rencontrer otan avec l'indi-catif empiétant sur ote, dans le grec moderne otan a complètement remplacé ote. Dans l'exemple ci-dessous otan est employé avec l'indicatif imparfait.

Ex. ta pneumata ta akaqarta, otan auton eqewroun, prosepipton autw Mc.3:11
les esprits impurs, quand ils le voyaient, se prosternaient devant lui

En tant qu'adverbe (8)

Ex. eita to teloV, otan paradidoi thn basileian tw qew 1Co.15:24
ensuite la fin, quand il remettra le royaume à Dieu

Sens équivalent à la conjonction sauf qu'il y a un antécédent spécifique "fin".

ote (103)

étymologie inconnue

Introduit une proposition temporelle hypotaxique. ote à l'indi-catif désigne un momentprécis où l'action se produit contrairement au subjonctif avec otan qui décrit une action sans préciser le moment où elle va se passer.

Parfois le verbe sera au présent.

Ex. epei mhpote iscuei ote zh o diaqemenoV Hé.9:17
puisqu'il n'a aucune force tant que le testateur vit

Il est surtout employé avec l'aoriste.

Ex. kai ote aneteilen o hlioV ekaumatisqh Mc.4:6
et quand le soleil se lève, elle sèche

En tant qu'adverbe (15)

Ex. estai gar kairoV ote thV ugiainoushV didaskaliaV ouk anexontai 2Ti.4:3
car il viendra un temps où le sain enseignement ne sera plus supporté

Sens équivalent à la conjonction sauf qu'il y a un antécédent spécifique "temps".

oti (1296)

étymologie forme neutre de ostiV

Résultat (hypertaxe)

Ex. pou outoV mellei poreuesqai, oti hmeiV ouc eurhsomen auton; Jn.7:35
Où cet homme est pour s'en aller, en sorte que nous ne puissions le trouver?

Causal

Ex. oti legeiV oti plousioV eimi Ap.3:17 (hypotaxe)
parce que tu dis: Je suis riche

oti a aussi le sens de gar à l'occasion. Jean emploie gar rarement; 85 fois seulement sur 1041.

Ex. oti o nomoV dia MwusewV edoqh Jn.1:17 (hypotaxe)
car la loi fut donnée par Moïse

Par exemple pour plus d'information sur oti voir la rubrique sur le discours direct et indirect dans la section sur le mode indicatif.

Discours indirect

Ex. legw umin oti ean peritemnhsqe CristoV umaV ouden wfelhsei Ga.5:2 (parat.)
je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ de vous servira à rien

Discours direct

oti est facultatif, il se traduit par deux points (:)

Ex. ekeinoV elegen oti egw eimi Jn.9:9 (parataxe) cf. Jn.18:5-8 (hypertax.)
le type en question disait: C'est moi.

En tant qu'adverbe relatif

Ex. OidaV touto, oti apestrafhsin me panteV oi en th Asai 2Ti.1:15 (hypota.)
Je sais ceci, que tous ceux qui sont en Asie m'ont délaissé

Sens équivalent à la conjonction sauf qu'il y a un antécédent spécifique "ceci".

En tant qu'adverbe Interrogatif

Ex. oti hmeiV ouk hdunhqhmen ekbalein auton;
pourquoi ne pouvions-nous pas le chasser?

ou (24)

étymologie inconnue

Ex. ou de epleonasen h amartia, upereperisseusen h cariV Ro.5:20 (hypotaxe)
or où le péché a abondé, la grâce a surabondé

En tant qu'adverbe relatif (19)

Ex. eiV thn Galilaian eiV to oroV ou etaxato autoiV o IhsouV Mt.28:16
en Galilée à la montagne où Jésus leur avait ordonné d'aller

Sens équivalent à la conjonction sauf qu'il y a un antécédent spécifique "montagne".

oude (134)

étymologie ou + de

Disjonctive (unit deux objets dans la pensée en les séparant)

Dans les exemples suivants, toujours parataxique.

oude (indicatif) et mhde (autres modes) séparent des choses différentes,

Ex. oi ouk ex aimatwn oude ek qelhmatoV sarkoV Jn.1:13
lesquels non du sang ni de la volonté de la chair

alors que mhte (autres modes), oute (indicatif), séparent des cho-ses de la même nature (considérées par les grammariens comme copu-latives mais regroupées ici par souci de comparaison avec oude, mhde avec lesquels elles sont parfois confondues).

Ex. elhluqen gar IwannhV o baptisthV mh esqiwn arton mhte pinwn oinon
car Jean-Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain ni ne buvant de vin Lu.7:33.

Luc a employé le bon terme car on reste dans le domaine de la nourriture. La règle n'est pas toujours respectée, par exemple dans Ap.9:4 ci-dessous; le gazon et la verdure ça se ressemble pas mal!

Ex. ina mh adikhsousin ton corton thV ghV oude pan clwrwn oude pan dendron
afin qu'ils endommagent pas le gazon de la terre ni aucune verdure ni aucun arbre

En tant qu'adverbe

Ex. oude gar ap'emautou elhluqa, all'ekeinoV me apesteilen Jn.8:42
car je suis même pas venu de moi-même, mais celui-là m'a envoyé

En tant que particule interrogative

Ex. oude thn grafhn tauthn anegnwte Mc.12:10
n'avez-vous pas lu cette écriture

oukoun (1)

étymologie ouk + oun

Introduit une question attendant une réponse affirmative.

Ex. Oukoun basileuV ei su; Jn.18:37 (hypertaxe)
Tu es donc roi?
oun (499)

étymologie

Continuatif

Ex. apesteilan oun ai adelfai proV auton legousai Jn.11:3 (parataxe)
les soeurs envoyèrent donc lui dire

Illatif ou inférentiel (pour tirer une conclusion)

Ex. pwV oun elogisqh; en peritomh onti h en akrobustia;
comment donc lui fut-elle comptée? étant dans la circoncision ou l'incirconcision?

ouk en peritomh all' enakrobustia Ro.4:10 (hypertaxe)
non pas dans la circoncision mais dans l'incirconcision

oute (87)

étymologie ou + te

Ex. o qanatoV ouk estai eti, oute penqoV oute kraugh oute ponoV Ap.21:4 (par.)
la mort ne sera plus, ni la peine, ni les pleurs, ni la douleur

Pour les nuances avec mhte, mhde, oude, voir oude.

plhn (31)

étymologie de pleon: plus

Ex. plhn zhteite thn basileian autou, kai tauta prosteqhsetai umin Lu.12:31
Cependant, cherchez son royaume et ces choses vous seront ajoutées (parataxe)

plhn "toutefois" se rencontre surtout chez Luc. Paul l'emploie à la fin d'un argument pour souligner le point essentiel. (hypertaxe)

Ex. plhn oute gunh cwriV androV oute anhr cwriV gunaikoV en kuriw 1Co.11:11
toutefois, dans le Seigneur, la femme n'est pas sans l'homme ni l'homme sans la femme

En tant que préposition gérant le génitif (4)

Ex. panteV diesparhsan kata taV cwraV ... plhn twn apostolwn Ac.8:1
tous furent dispersés dans les campagnes ... sauf les apôtres

pwV (103)

étymologie poV

Ex. aphggeilen de hmin pwV eiden ton aggelon en tw oikw Ac.11:13 (parataxe)
et il nous raconta qu'il avait vu l'ange dans la maison

En tant qu'adverbe interrogatif

Ex. pwV dunatai tauta genesqai; Jn.3:9
comment ces choses peuvent-elles se produire?

En tant qu'adverbe exclamatif (3) Mc.10:23, 10:24

Ex. pwV duskolwV oi ta crhmata econteV eiV thn basileian tou qeou
combien difficilement ceux qui ont les richesses entreront dans le royaume de Dieu

eisporeuontai Lu.18:24

Discours indirect à la place de opwV

Ex. katamaqete ta krina tou agrou, pwV auxanousin Mt.6:28
considérez les lys des champ, comment ils croissent

te (215)

étymologie inconnue

te (215) est rarement employé sauf dans Actes (175), son sens est plus fort que kai. Son emploi parataxique indique une préten-tion stylistique qui se prête bien au niveau littéraire recherché par Luc.

Ex. wn hrxato o IhsouV poiein te kai didaskein Ac.1:1
de ce que Jésus a commencé et à faire et à enseigner

toigaroun (2)

étymologie toi + gar + oun: ainsi donc

hypertaxe, cf. 1Th.4:8 et Hé.12:1 ci-dessous.

Ex. Toigaroun kai hmeiV, tosouton econteV perikeimenon hmin nefoV marturwn
Donc puisque nous aussi, ayant une si grande nuée de témoins nous entourant

toinun (3)

étymologie toi + nun

toinun "donc" est rarement employé, Matthieu lui préfère le plus commun oun dans le passage parallèle Mt.22:21. (hypertaxe)

Ex. toinun apodote ta KaisaroV Kaisari kai ta qeou tw qew Lu.20:25
Rendez donc à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu

wV (504)

étymologie

parataxe

Ex. Mt.1:24

hypertaxe

Ex. 1Th.2:11

But

Ex. Lu.9:52 hypotaxe

Temporel

Ex. Lu.5:4

Comparaison

Ex. Mt.22:39

En tant qu'adverbe approximatif

Ex. Ac.5:7

En tant qu'adverbe exclamatif

Ex. Ro.11:33

En tant qu'adverbe comparatif

Ex. Ac.17:22

En tant qu'adverbe relatif

Ex. Mc.9:21

wsei (21)

étymologie wV + ei

Comparaision

Mt.3:16

En tant qu'adverbe approximatif

Ex. Ac.19:7

wsper (36)

étymologie wV + peri (hypotaxe)

wsperei (1)

étymologie wV + peri + ei (hypotaxe)

wste (83)

étymologie wV + te

Inférentiel hypertaxe

Ex. Ph.2:12

Résultat hypertaxe

Ex. Mc.3:20

But hypotaxe

Ex. Lu.20:20









Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017