iv>
 
   
 

CONJONCTIONS
 


 
 
 

La conjonction sert à clarifier la relation entre des parties de discours (mots, phrases, propositions, paragraphes).

Elle se classe en trois catégories.

1. Parataxique; elle unit des éléments égaux (coordonnée)

2. Hypotaxique; elle unit des éléments inégaux (subordonnée), la deuxième proposition étant moins importante que la première.

3. Hypertaxique; elle unit des éléments inégaux (superordonnée) la deuxième proposition étant plus importante que la première.

Il arrive aussi que ces termes qui sont employés comme conjonctions puissent avoir aussi d'autres fonctions (adverbiales, prépositionnelles, voir acri, mecri, ewv et plhn). Voici les différents sens syntaxiques des conjonctions, pour une liste exhaustive des conjonctions, cliquez plutôt ici

A. Copulative 
B. Adversative
C. Disjonctive
D. Illative
E. Causale
F. Particules intensives

A. Copulative (accouple deux éléments différents)

kai dans le sens parataxique de "et".

Ex. egeryhte kai mh fobeisye Mt.17:7
    lève-toi et ne crains plus

kai dans le sens "adverbial" de "aussi"; il modifie un nom.

Ex. ina kai oi mayhtai sou yewrhsousin ta erga sou  Jn.7:3
    afin que tes disciples aussi contemplent tes oeuvres

kai dans le sens "adverbial" de "même"; il modifie un nom.

Ex. kurie, kai ta daimonia upotassetai hmin en tw onomati sou Lu.10:17
    Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom

te (215) est rarement employé sauf dans Actes (175), son sens est plus fort que kai. Son emploi parataxique indique une prétention stylistique qui se prête bien au niveau littéraire recherché par Luc.

Ex. wn hrxato o IhsouvV poiein te kai didaskein Ac.1:1
    de ce que Jésus a commencé et à faire et à enseigner

de  a un sens plus faible que kai en général. Dans l'exemple ci-dessous; parataxique, on l'emploie aussi dans les deux autres catégories.

Ex. idwn de pollouv twn Farisaiwn kai Saddoukaiwn ercomenouv
    or voyant venir plusieurs pharisiens et sadducéens Mt.3:7

alla a rarement un sens copulatif. 2Co.7:11 (parataxique)

Ex. poshn kateirgasato umin spoudhn, alla apologian, alla aganakthsin
quel empressement il a produit en vous, mais quelle défense, mais quelle indignation!

B. Adversative (oppose deux éléments différents)

kai est ici parataxique, le reste de la page hypertaxique.

Ex. to fwv en th skotia fainei, kai h skotia auto ou katelaben Jn.1:5
    la lumière brille dans la noirceur, mais la noirceur ne l'a pas subjuguée

de en ce sens produit un élément de contraste.

Ex. yelomen apo sou shmeion idein. o de apokriyeiv eipen autoiv
nous voulons voir un signe venant de toi. Mais lui, leur répondit en disant Mt.12:38-39

Fréquemment employé avec des pronoms comme particules alternatives conjointement avec men

Ex. egw men umav baptizw en udati eiv metanoian. o de opisw mou ercomenov
moi je vous baptise dans l'eau en vue de la repentance; mais celui qui vient après moi Mt.3:11

Ex. ouci, alla klhyhsetai Iwannhv Lu.1:60
    non!, au lieu, il sera appelé Jean

Ex. acri gar nomou amartia hn en kosmw, amartia de ouk ellogeitai 
    car jusqu'à la loi, le péché était dans le monde, or le péché n'est pas imputé 

mh ontov nomou. alla ebasileusen o yanayov apo Adam mecri Mwusewv Ro.5:13-14
quand il n'y a pas de loi; cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse

Ex. ou Mwusewv dedwken umin ton arton ek tou ouranou, all' o pathr mou    non pas Moïse qui vous a donné le pain du ciel, mais mon père Jn.6:32

alla est surtout traduit par "mais".

plhn "toutefois"  se rencontre surtout chez Luc. Paul l'emploie à la fin d'un argument pour souligner le point essentiel.

Ex. plhn oute gunh cwriv androv oute anhr cwriv gunaikov en kuriw
toutefois, dans le Seigneur, la femme n'est pas sans l'homme ni l'homme sans la femme 1Co.11:11

mentoi "cependant" (men + toi) deux particules intensives.

Ex. oudeiv mentoi eipen Jn.4:27
    cependant personne a dit

omwv "néanmoins" accompagne d'autres particules.

Ex. omwv mentoi kai ek twn arcontwn polloi episteusan eiv auton
néanmoins cependant plusieurs parmi les dirigeants crurent aussi en lui. Jn.12:42

ei mh "à moins que" introduit une condition, hypotaxique.

Ex. meizwn de o profhteuwn h o lalwn glwssaiv, 
    or celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues

ektov ei mh diermhneuh
excepté à moins qu'il interprète 1Co.14:5

C. Disjonctive (unit deux objets dans la pensée en les séparant) dans les exemples suivants, toujours parataxique.

Ex. Mh nomizete oti hlyon katalusai ton nomon h touv profhtav
     Ne pensez pas que je suis venu détruire la loi ou les prophètes Mt.5:17

Ex. panta gar umwn estin, eite Paulov eite Apollwv 1Co.3:21-22
    car tout est à vous, soit Paul, soit Apollos

oude (indicatif) et mhde (autres modes) séparent des choses différentes,

Ex. oi ouk ex aimatwn oude ek yelhmatov sarkov Jn.1:13
    lesquels non du sang ni de la volonté de la chair

alors que mhte (autres modes), oute (indicatif), séparent des choses de la même nature (considérées par les grammariens comme copulatives mais regroupées ici par souci de comparaison avec oude, mhde avec lesquels elles sont parfois confondues).

Ex. elhluyen gar Iwannhv o baptisthv mh esyiwn arton mhte pinwn oinon
car Jean-Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain ni ne buvant de vin Lu.7:33.

Luc a employé le bon terme car on reste dans le domaine de la nourriture. La règle n'est pas toujours respectée, par exemple dans Ap.9:4 ci-dessous; le gazon et la verdure ça se ressemble pas mal! L'apôtre Jean ne s'arrête pas à ce genre de considération.

Ex. ina mh adikhsousin ton corton thv ghv oude pan clwrwn oude pan dendron
afin qu'ils endommagent pas le gazon de la terre ni aucune verdure ni aucun arbre

D. Illative ou inférentielle (pour tirer une conclusion)

Ex. kai umeiv plhrwsate to metron twn paterwn umwn. Mt.23:32
    Comblez donc la mesure de vos pères!

kai a ici un sens adverbial parataxique.

Ex. pwv oun elogisyh; en peritomh onti h en akrobustia;
    comment donc lui fut-elle comptée? étant dans la circoncision ou 

ouk en peritomh all' enakrobustia Ro.4:10 parataxique
l'incirconcision? non pas dans la circoncision mais dans l'incirconcision

ara dénote une impression subjective tandis que oun dénote une conclusion positive. Ici hypertaxique.

Ex. ti ara to paidion touto estai; Lu.1:66
    qui sera donc cet enfant?

En tant que particule interrogative pour souligner une possibilité improbable. Mc.11:13, Ac.8:22, 17:27 et Lu.18:8 cité ci-dessous.

Ex. plhn o uiov tou anyrwpou elywn ara eurhsei thn pistin epi thv ghv;
    néanmoins quand le fils de l'homme viendra sur la terre, trouvera-t-il alors de la foi? Lu.18:8

Paul emploie souvent les deux, ara (illative) oun (continuative) une à la suite de l'autre. cf. Ro.5:18 ci-dessous. Hypertaxiques.

Ex. Ara oun wv di'enov paraptwmatov eiv pantav anyrwpouv eiv katakrima
    Ainsi donc, comme par une seule faute la condamnation est venue pour tous les hommes Ro.5:18

toigaroun "ainsi donc" (toi + gar + oun

Ex. Toigaroun kai hmeiv, tosouton econtev perikeimenon hmin nefov marturwn Hé.12:1
    Donc puisque nous aussi, ayant une si grande nuée de témoins nous entourant

toinun "donc" est rarement employé, Matthieu lui préfère le plus commun oun dans le passage parallèle Mt.22:21.

Ex. toinun apodote ta Kaisarov Kaisari kai ta yeou tw yew Lu.20:25
Rendez donc à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu

E. Causale (donne la raison de l'affirmation précédente)

Ex. autov gar swsei ton laon autou apo twn amartiwn autwn Mt.1:21
    car il sauvera lui-même son peuple de ses péchés

gar est toujours hypotaxique.

any'wn (préposition anti + pronom relatif génitif wn) "par conséquent, parce que", synonyme de oti.

Ex. any'wn osa en th skotia eipate en tw fwti akousyhsetai Lu.12:3
par conséquent, tout ce que vous direz dans le noir sera entendu dans la lumière

oti a aussi le sens de gar à l'occasion. Ici hypotaxique.

Ex. oti o nomov dia Mwusewv edoyh Jn.1:17
    car la loi fut donnée par Moïse

Par exemple pour plus d'information sur oti voir la rubrique sur le discours direct et indirect dans la section sur le mode indicatif.

Ex. dio  pollhn en Cristw parrhsian ecwn Phm.8
    c'est pourquoi ayant beaucoup de liberté d'expression

dio et dioper sont toujours hypertaxiques tandis que dioti, kaitoi et kaitoige sont toujours hypotaxiques.

Ex. dioti laov esti moi poluv en th polei Ac.18:10
    parce qu'il y a un grand peuple à moi dans la ville

Ex. dioper ei brwma skandalizei ton adelfon mou 1Co.8:13
    c'est pourquoi donc si la nourriture scandalise mon frère

per (eanper, eiper, epeidhper, kayaper etc.) est toujours utilisé en composition, même chose pour toi (toigaroun, kaitoi)

Ex. kaitoi ouk amarturon auton afhken agayourgwn Ac.14:17
    quoique cependant il ne se soit pas laissé sans témoignage, en faisant du bien
 

PARTICULES INTENSIVES ge, dh, mhn, men

Elles expriment souvent de fines nuances émotionnelles difficiles à traduire.

Ex. ov ge tou idiou uiou ouk efeisato Ro.8:31
    celui même qui n'a pas épargné son propre Fils

Ex. doxasate dh ton yeon en tw swmati umwn 1Co.6:20
    glorifiez donc Dieu dans votre corps

Ex. ei mhn eulogwn euloghsw se Hé.6:14
    vraiment, pour te bénir, je te bénirai

Ex. biwtika men oun krithria ean echte 1Co.6:4
    si vraiment donc vous avez des procès pour les affaires de cette vie

men est la forme affaiblie de mhn.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 16 décembre 2017