La préposition "apo" apo


 


apo  (646)

étymologie

Racine Indo-européenne   ap-: concept d'éloignement

Sanskrit  : ava, apa: loin de  ex. aparah: postérieur
Avestan   : pa
Latin        : ab, ap, po      ex. aberro: errer loin de (abérration)
Gothique: af: loin de
Allemand: ab              ex. abgehen: s'éloigner
Anglais   : off: loin de       ex. after: après
Francisé : apo             ex. apocalypse: révélation

Dictionnaire classique

On l'utilisait comme préposition de façon plus resteinte que dans le N.T où il avait commencé à remplacer ek.

En tant qu'adverbe

apo avait le sens de: loin

Dans le Nouveau Testament

1. Préposition

a) Ablatif de sphère cf. Hé.12:15

Ex. mh palin yemelion kataballomenoi metanoiav apo nekrwn ergwn Hé.6:1
    ne posant pas de nouveau la fondation de la repentance des oeuvres mortes

Ex. autov gar swsei ton laon autou apo twn amartiwn autwn Mt.1:21
    car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés

Ex. tiv ktisiv etera dunhsetai hmav cwrisai apo thv agaphv tou yeou Ro.8:39
    aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu

Ex. orate kai fulassesye apo pashv pleonexiav Lu.12:15
    voyez à vous garder de toute avarice

b) Ablatif de mesure de temps  cf. Mt.1:17, 4:17

Ex. O hn ap'archv, o akhkoamen 1Jn.1:1
    Ce qui était depuis le début, ce que nous avons entendu

c) Ablatif d'endroit d'origine cf. Ac.28:21, même sens que ek.

Ex. Ihsoun uion tou Iwshf ton apo Nazarey Jn.1:45
    Jésus fils de Joseph celui qui est issu de Nazareth

Ex. elywn Iwsef o apo Arimayaiav Mc.15:43
    vint Joseph celui qui est originaire d'Arimathée

d) Ablatif d'agence (personnel) cf. Lu.12:4, 2Co.3:18, Ja.1:13

Ex. cariv umin kai eirhnh apo o wn kai o hn kai o ercomenov Ap.1:4
    grâce et paix sur vous de la part de celui qui est et qui était et qui vient

Le verbe au passif ici est sous-entendu. O wn (nominatif au lieu d'ablatif) est traité comme un nom propre invariable; celui de Dieu, l'équivalent hébraïque de la première personne du singulier du verbe être "'éhyèh: je suis" Ex.3:14.

Ex. apestalh o aggelov Gabrihl apo tou yeou Lu.1:26 (vertical)
    L'ange Gabriel fut envoyé de la part de Dieu

La voix passive peut être rendue aussi par upo qui était la forme usuelle durant la période classique, cf. Katharévoussa, et l'autre exemple après celui ci-dessous sur para:

Cf. anyrwpov apestalmenov para tou yeou Jn.1:6
    un homme envoyé de la part de Dieu

e) Ablatif partitif

1. Horizontal     cf. Jn.21:10

Ex. eklexamenov ap' autwn dwdeka Lu.6:13
    Ayant choisi douze d'entre eux

2. Ascendant

Ex. eleusontai de hmerai otan aparqh ap'autwn o numfiov Mc.2:20
    mais les jours viendront où l'époux sera ôté du milieu d'eux

3. Descendant 

Ex. airei gar to plhrwma autou apo tou imatiou Mt.9:16
    car la pièce emporte une partie du vêtement

f) Ablatif d'éloignement

1. Horizontal

Ex. idou magoi apo anatolwn paregenonto eiv Ierosoluma Mt.2:1
    voici des mages venant de l'est arrivèrent à Jérusalem

Ex. Tote paraginetai o Ihsouv apo thv Galilaiav epi ton Iordanhn Mt.3:13
    Alors Jésus arriva au Jourdain en provenance de la Galilée

2. Descendant

Ex. zhtountev par'autou shmeion apo tou ouranou Mc.8:11
    cherchant de sa part un signe venant du ciel

Ex. Katabantov de autou apo tou orouv hkolouyhsan autw ocloi polloi
    Lorsqu'il descendit de sur la montagne, des foules nombreuses le suivirent Mt.8:1

3. Ascendant

La motion se fait à partir de l'intérieur de l'objet de la préposition (le sens usuel de ek, de plus en plus délaissé), alors que l'ablatif de proximité la motion se fait à partir de l'entourage de l'objet.

Ex. baptisyentev de o Ihsouv euyuv anebh apo tou udatov Mt.3:16
    et aussitôt après avoir été immergé il remonta hors de l'eau

Cf. euyuV anabainwn ek tou udatov Mc.1:10
    aussitôt remontant hors de l'eau

g) Ablatif d'éloignement à proximité

1. Horizontal

Ex. aphlyen ap'autou h lepra kai ekayarisyh Mc.1:42
    le lépreux partit d'auprès de lui et fut purifié

2. Ascendant

Ex. kai egeneto en tw eulogein auton autouv diesth ap'autwn Lu.24:51
    et il arriva que pendant qu'il les bénissait il se retire d'eux

h) Ablatif de cause  cf. Mt.14:26, 28:4, Hé.5:7   ( voir upo)

Ex. eti de apistountwn autwn apo thv carav Lu.24:41  cf. Mt.13:44
    or ils ne croyaient pas encore à cause de la joie

Ex. Ouai tw kosmw apo twn skandalwn Mt.18:7
    Malheur au monde à cause des scandales

i) Ablatif de matière

Ex. Autov de o Iwannhv eicen to enduma autou apo tricwn kamhlou Mt.3:4
    Or Jean lui-même avait un manteau fait de poils de chameau

l) Ablatif de rang  cf. Mt.20:8, 23:34, Jn.8:9, Hé.8:11

Ex. aposteilav aneilen pantav touv paidav... apo dietouv kai katwterw Mt.2:16
    il envoya tuer tous les garçons de deux ans en descendant

m) Ablatif de moyen  (impersonnel) cf. Mt.11:19, Mc.12:2, Hé.5:8

Ex. ara ge apo twn karpwn autwn epignwsesye autouv Mt.7:20 (voix active)
    ainsi vous les reconnaîtrez par leurs fruits (ou: causal)

Ex. misountev kai ton apo thv sarkov espilwmenon citwna Ju.23 (voix passive)
    haïssant même la tunique qui a été souillée par la chair
 

2. Adverbe

a) Ablatif de rang

Au sens figuré cette préposition a un sens adverbial avec certaines expressions.

Ex. kai hrxanto apo miav pantev paraiteisyai Lu.14:18
    et tous, unanimement commencèrent à s'excuser

Littéralement: à partir du premier

Katharévoussa: me mia gnwmhn             : avec une même pensée
Démotique       : dia miav                     : à partir du premier
Homiloumenè  : o enav meta ton allo: un après l'autre

b) Ablatif partitif

Ex. kaywv kai epegnwte hmav apo merouv 2Co.1:14  cf. 2:5
    comme aussi vous nous reconnaissez partiellement

c) Ablatif de sphère

Ex. ean mh afhte ekastov tw adelfw autou apo twn kardiwn umwn Mt.18:35
    à moins que chacun pardonne à son frère sincèrement (sphère)

Littéralement: qui vient de vos coeurs

apo peut avoir un sens adverbial et le sens prépositionnel en même, on doit traduire alors par une expression, ex. "loin (adverbe) de" (préposition), cf. 2Ti.2:19, Ja.5:19.

Ex. h de kardia autwn porrw apecei ap'emou Mt.15:8 = Es.29:13 LXX
    mais son coeur se tient à distance loin de moi

Hébreu             :    velibbo        rihaq   mimmènniy
                          : et son coeur, il est loin de moi

d) Temporel

aparti ou ap'arti a un sens adverbial temporel, synonyme de l'expression apo tou nun.

Ex. legei autw o Ihsouv. su eipav. plhn legw umin, ap'arti oqesye ton uion
    Jésus lui dit: Tu l'as dit. Cependant je vous dis, à partir de maintenant vous verrez le Fils Mt.26:64

Ex. ean umin eipw, ou mh pisteushte, ean de erwthsw, ou mh apokriyhte. apo tou
    si je vous le dis, vous ne me croirez jamais, et si je vous
    questionne, vous ne me répondrez jamais. Mais à partir de

nun de estai o uiov tou anyrwpou kayhmenov ek dexiwn thv dunamewv tou yeou
maintenant le Fils de l'homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu Lu.22:67-69

Marc n'emploie pas d'expression adverbiale pour situer l'évênement dans le temps.

Ex. o de Ihsouv eipen. egw eimi, kai oqesye ton uion tou anyrwpou ek dexiwn
    Et Jésus dit: C'est moi, et vous verrez le Fils de l'homme à la droite Mc.14:62

L'expression adverbiale apo tote désigne aussi un moment dans le temps, cf. Mt.16:21, 26:16, Lu.16:16.

Ex. Apo tote hrxato o Ihsouv khrussein kai legein Mt.4:17
    A partir de ce moment Jésus commença à prêcher en disant

e) Ablatif de mesure de distance

Ex. eidotev oti endhmountev en tw swmati ekdhmoumen apo tou Kuriou 2Co.5:6
    sachant qu'en séjournant dans notre corps nous sommes absents de chez-nous loin du Seigneur

apo sert ici à la fois d'adverbe "loin" et de préposition "de".

Ex. hucomhn gar anayema einai autov egw apo tou Cristou Ro.9:3
    car je souhaiterais être moi-même anathème, loin de Christ

f) En composition avec un verbe

Naturellement le sens adverbial ressort particulièrement quand la préposition propre est attachée directement au verbe.

apoyhrsaurizw: j'amasse (j'entrepose à l'écart) 1Ti.6:19 local
apaggellw      : j'annonce (j'apporte des nouvelles) Ac.12:17 local
aparneomai     : je renonce (je me renie complètement) Mt.16:24 perfectif
apodidwmi        : je remets (je retourne ce que j'ai pris) Mt.16:27 réciprocité
apelpizw        : je désespère (je cesse d'espérer) Lu.6:35 contraire

3. Conjonction

a) Avec un verbe au mode participe

Quand la préposition introduit une proposition verbale au lieu d'une expression nominale, elle se comporte comme une conjonction.

Avec le participe si on prend celui comme un nom alors apo est employé comme préposition mais si on traduit le participe comme un verbe alors apo est employé comme conjonction.

Ex. ina rusyw apo twn apeiyountwn en th Ioudaia Ro.15:31
    afin que je sois délivré de ceux qui désobeissent en Judée
ou  afin que je sois délivré des désobeissants en Judée

Kathar.: dia na eleuyerwyw apo twn en th Ioudaia apeiyountwn (proposition relative)
Démotique       : dia na swyw apo touv apeiyeiv thv Ioudaiav  (expression nominale)
Homiloumenè  : na me glitwsei apo touv apistouv Ioudaiouv (expression nominale)

Dans la première traduction apo se comporte comme une conjonction et gère une proposition relative, cf. Katharévoussa,  tandis que dans la seconde traduction apo se comporte comme une préposition et gère une expression nominale, pour plus d'information, voir la rubrique sur les cas obliques du mode participe.

b) Avec un pronom relatif

On voit cela surtout quand la préposition est associée à un pronom relatif.

Prise séparément du pronom relatif, la préposition gère celui-ci comme n'importe quel autre expression non verbale que nous avons vu dans la première partie. Mais grammaticalement parlant il est préférable de la prendre comme un tout avec le pronom relatif, elle forme une locution conjonctive et elle fonctionne comme une conjonction pour désigner une mesure de temps, cf. Lu.7:45, Ac.20:18, 24:11, Col.1:6, 1:9, 2Pi.3:4 et comme on peut le constater l'expression a été fusionnée pour former une conjonction invariable afou = af'ou dans les versions ultérieures.

Ex. ou pleiouv eisin moi hmerai dwdeka af'hv anebhn proskunhswn Ac.24:11
     il n'y a pas plus de douze jours depuis que je suis monté adorer

Correspond en français à la locution conjonctive "depuis que".

Ex. trithn tauthn hmeran agei af'ou tauta egeneto Lu.24:21
    il s'est passé trois jours depuis que ces choses se sont passées

Ex. af'ou an egeryh o oikodespothv Lu.13:25
    à partir de l'instant où le propriétaire s'est relevé
=   au moment où, quand ...

On doit traduire en français par un pronom relatif quand l'expression désigne un ablatif de séparation cf. Mc.16:9; une variante de par'hv, Lu.8:2 "de laquelle", un ablatif partitif Hé.7:13 "dont" ou un ablatif d'origine d'endroit Hé.11:15 "d'où".

Ex. euron kayhmenon ton anyrwpon af'ou ta daimonia exhlyen Lu.8:35 cf. 8:38
    ils trouvèrent l'homme duquel les démons avaient été chassés
 
 

 









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 6 janvier 2010, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes mercredi 18 janvier 2017