Dieu a tracé ton plan de carrière,
à toi d'en jouir par la foi ou non


Dieu n'est jamais à bout de ressources pour accomplir le scénario établi avant la fondation du monde, mais seulement révélé graduellement au fil du temps, Il a toujours un plan B, au cas où les gens qu'Il avait désigné pour une tâche précise se défilent. Le cas le plus évident, c'est avec le peuple d'Israël qui est passé au fil du temps à de multiples reprises à côté des bénédictions que Dieu avait prévu pour Lui s'il avait persisté dans la foi. Finalement, tout Israël sera sauvé (Ro.11:26), mais il y aura eu de nombreux détours pour y arriver. Regardons 4 cas individuels maintenant.

CAS No.1 Esther

Si tu décides de ne pas faire ce qu'Il avait prévu par toi (Ep.2:10), Il va se servir de quelqu'un d'autre et tu en perdras la bénédiction, comme Mardochée l'avait fait remarquer à la reine Esther. Dieu avait décrété la délivrance du peuple d'Israël et son plan A passait par Esther. Celle-ci avait cependant le choix d'y participer ou non, mais elle n'avait pas de contrôle sur les conséquences de son choix. Sa vie était en danger d'une manière ou d'une autre, c'est pourquoi elle a convoqué un jeûne national avant de se présenter devant le roi au péril de sa vie.

Esther 4;14 Si tu refuses d’intervenir dans les circonstances présentes, les Juifs recevront de l’aide d’ailleurs et ils seront sauvés. Toi, par contre, tu mourras et ce sera la fin de ta famille.

CAS No.2 Barak

Le plan A de Dieu était que Barak aille délivrer le peuple d'Israël de Jabin, roi de Canaan, mais Barak a refusé d'y aller si la prophétesse Débora, qui avait été établie juge sur le peuple, ne l'accompagnait pas. La délivrance a quand même eu lieu, mais le chef militaire Barak en a perdu la gloire, parce qu'il faisait plus confiance à une femme qu'à Dieu.

Juges 4:8 Barak dit à Débora: «Si tu viens avec moi, je partirai. Mais si tu ne viens pas avec moi, je ne partirai pas.» 9 Elle répondit: «J’irai donc avec toi, mais tu n’auras aucune gloire sur la voie où tu t’engages, car c’est entre les mains d’une femme que l’Eternel livrera Sisera.»

CAS No.3 Jean-Marc

Le plan A de Dieu pour Marc, un jeune homme aisé financièrement et plein de potentiel, c'était qu'il accompagne Paul et Barnabas pour les aider dans leur ministère (Ac.12:25). Après quelques temps en voyage, Marc s'est désisté pour une raison quelconque non spécifiée et injustifiée aux yeux de Paul, un ou plusieurs facteurs dans la liste suivante ayant pu avoir un impact sur sa décision précipitée (vie spartiate, manque de confort, jeûne, ennui, persécution, rôle subalterne, conflit de personnalité, etc.). Il est retourné dans les jupons confortables et sécurisants de sa mère à Jérusalem (Ac.13:13) où celle-ci possédait une maison assez grande pour y tenir des réunions d'église avec beaucoup de personnes (Ac.12:12). L'attendait là, la jeune servante Rhode qui le servirait au lieu que ce soit lui qui soit le serviteur de Paul et Barnabas. La belle vie quoi, mais était-ce la bonne vie ... ?

Dieu s'est quand même arrangé pour que le voyage de Paul et Barnabas réussisse, sa gloire était en jeu puisque c'était le Saint-Esprit qui avait décidé que c'était le temps de les envoyer en mission (Ac.13:1-4). Dieu avait un plan B, Il s'est arrangé pour que d'autres personnes rencontrent les besoins de Paul et de Barnabas, des personnes comme Lydie par exemple (Ac.16:14-15) Cependant, Marc a manqué ainsi de grandes bénédictions ; il n'était plus là pour voir le boiteux de Lystre se lever d'un bond et marcher (Ac.14:8-10), il en a juste entendu parler quand Paul et Barnabas sont revenus à Jérusalem raconter tous les miracles et les prodiges opérés par Dieu pour appuyer leur témoignage (Ac.15:12). Réalisant tout ce qu'il avait manqué, Marc s'est repenti et a convaincu son cousin Barnabas de le reprendre avec eux, mais Paul n'avait pas la même attitude gracieuse que Barnabas et il a refusé (Ac.15:37-39). C'est ainsi que Marc n'a pas pu pendant longtemps participé au ministère glorieux de Paul, jusqu'au jour où Paul a constaté la réalité de sa repentance et l'a repris dans son équipe ministérielle (Col.4:10).

CAS No.4 Démas

Son histoire est moins détaillée que celle de Marc, et on en ne connaît pas la fin. Dans son cas, la raison de son désistement est par contre bien spécifiée ; il est sorti du plan A de Dieu pour sa vie à cause de son amour du monde rémanent en lui (2Ti.4:10). Dans la lignée de Marc, il avait tout quitté physiquement pour suivre Jésus en devenant compagnon d'oeuvre de Paul (Philémon 1:24), au même titre que Marc et Aristarque. Il avait assez de renommée pour qu'il soit nommé en même temps Luc, le médecin bien-aimé de Paul dans une salutation à une église ((Col.4:14), ce qui n'était pas peu dire. Cependant Démas, après des années de ministère, a laissé une porte ouverte dans son coeur et l'amour du monde y est devenu prépondérant. Son amour du monde a évacué l'amour du Père en lui (1Jn.2:15-17) car personne ne peut pas servir deux maîtres à la fois (Mt.6:24). Il est ainsi sorti du plan de Dieu pour sa vie, mais l'oeuvre de Dieu a continué quand même avec le fidèle médecin Luc pour appuyer Paul dans son ministère (2Ti.4:11). Dieu inspira alors Paul à faire chercher Marc, qui avait retrouvé sa crédibilité à ses yeux, pour prendre la place de Démas. C'est ainsi que Démas n'allait plus participer aux bénédictions et aux récompenses rattachées au ministère de Paul. A-t-il suivi par la suite les traces de Marc ou de ... Judas ? On le saura un jour.

Le juif Jean-Marc et le grec Démas sont une métaphore de l'olivier raconté par Paul aux Romains. La branche d'olivier juive avait été ôtée pour faire place au greffon grec. Si la branche naturelle n'a pas été épargnée, la branche qui l'a replacée ne sera pas épargnée non plus si elle ne porte pas de bons fruits. Dieu est pleinement capable de regreffer la branche naturelle qui est redevenue prête à produire. C'est exectement ce qui s'est passé avec Marc qui avait perdu sa place qui avait été reprise par Démas pour ensuite la reprendre quand Démas s'est disqualifié lui-même.

Romains 11:17 Mais si quelques-unes des branches ont été coupées et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été greffé parmi les branches restantes et tu es devenu participant de la racine et de la sève de l’olivier, 18 ne te vante pas aux dépens de ces branches. Si tu te vantes, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte. 19 Tu diras alors: «Des branches ont été coupées afin que moi je sois greffé.» 20 C’est vrai. Elles ont été retranchées à cause de leur incrédulité et toi, c’est par la foi que tu subsistes. Ne fais pas preuve d’orgueil, mais aie de la crainte, 21 car si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, il ne t’épargnera pas non plus. 22 Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu: sévérité envers ceux qui sont tombés et bonté envers toi, si tu demeures dans sa bonté; autrement, toi aussi tu seras retranché. 23 Quant aux Israélites, s’ils ne persistent pas dans l’incrédulité, ils seront greffés, car Dieu est puissant pour les greffer de nouveau. 24 Si toi, tu as été coupé de l’olivier sauvage auquel tu appartenais par nature et greffé contrairement à ta nature sur l’olivier cultivé, à plus forte raison eux seront-ils greffés conformément à leur nature sur leur propre olivier.

Ne nous privons pas des bénédictions divines à cause de nos craintes, de l'amour du monde ou de notre paresse ou encore de toute autre raison injustifiable, bénédictions divines réservées par le grand Scénariste qui avait préparé notre plan de carrière. Ayons plutôt l'attitude manifestée par Ésaïe.

Ésaïe 6:8 J’ai entendu le Seigneur dire: «Qui vais-je envoyer et qui va marcher pour nous?» J’ai répondu: «Me voici, envoie-moi!»

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 21 août 2017