Exercer l'autorité n'est pas une question de foi


L'autorité ne dépend pas de la foi, elle découle d'une autorité supérieure qui lui a été conférée.

Si tu fais un excès de vitesse et qu'un policier t'arrête, le caractère du policier, sa moralité ou sa foi ou la tienne, tant qu'à y être, n'a aucune incidence sur son autorité, sur sa capacité de te donner une contravention. Même s'il s'est disputé avec sa femme, même s'il déteste son chef de police qui est son autorité supérieure, il a les pleins pouvoirs de te donner une contravention et tu devras la payer ou t'exposer à subir des conséquences encore pire.

Matthieu 10:7 En chemin, prêchez en disant: ‘Le royaume des cieux est proche.’ 8 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons.

Quand Jésus a donné l'autorité à certains de ses disciples de guérir les malades, il n'a pas regardé à leur caractère ; Jean et Jacques étaient colériques, Pierre était impulsif, Nathanaël était un snob, Matthieu était un vendu au service de Rome et à l'opposé Simon était un révolutionnaire, tandis que Judas était cupide et voleur. Jésus leur avait dit que leur foi était plus petite qu'un grain de sénevé (Mt.17:20, Lu.17:6) et Judas a perdu le peu de foi qu'il avait ou il n'avait pas la foi du tout. Pourtant, tous les malades qu'ils rencontraient étaient guéris parce que Jésus leur avait donné l'autorité de le faire en Son nom.

Quand Jésus a envoyé ses disciples prêcher la Bonne Nouvelle après la Pentecôte, Il n'a pas répété son ordre de guérir tous les malades pour prouver que le royaume de Dieu s'était approché. Cela avait été remis à plus tard.

Actes 1:6 Alors que les apôtres étaient réunis, ils lui demandèrent: «Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu rétabliras le royaume pour Israël?» 7 Il leur répondit: «Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. 8 Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Ces mêmes disciples, animés maintenant d'une grande foi qui les faisaient témoigner sans trembler devant les religieux (Actes 4:13), n'avaient plus l'autorité de guérir tous les malades à loisir comme avant quand c'était pour prouver que le royaume de Dieu s'était approché. Maintenant, ils devaient combattre le bon combat de la foi et demander dans leurs prières à Dieu de confirmer leur message avec des guérisons.

Actes 4:29 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance. 30 Démontre ta puissance afin que des guérisons, des miracles et des prodiges s’accomplissent par le nom de ton saint serviteur Jésus.

Quand Pierre s'est présenté devant Dorcas, il ne s'est pas contenté de manifester son autorité au nom de Jésus, il a d'abord prié Dieu pour connaître sa volonté. Il était au courant qu'Étienne avait été lapidé et qu'il n'était pas ressuscité quand les disciples l'avaient entouré.

Actes 9:40 Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux, ET PRIA; puis, se tournant vers le corps, il dit: Tabitha, lève-toi! Elle ouvrit les yeux, et ayant vu Pierre, elle s'assit.

C'est le patron qu'on remarque à travers le reste du Nouveau Testament, les guérisons instantanées sont toujours au bénéfice des inconvertis et viennent toujours dans des contextes d'évangélisation (Ac.5:12,15 etc.) alors que pour les chrétiens aux prises avec des maladies, avec des infirmités ou même la mort, on doit d'abord passé par la prière, par exemple Paul qui a longtemps prié pour que Epaphrodite recouvre la santé.

Philippiens 2:25 J'ai estimé nécessaire de vous envoyer mon frère Epaphrodite, mon compagnon d'oeuvre et de combat, par qui vous m'avez fait parvenir de quoi pourvoir à mes besoins. 26 Car il désirait vous voir tous, et il était fort en peine de ce que vous aviez appris sa maladie. 27 Il a été malade, en effet, et tout près de la mort; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n'eusse pas tristesse sur tristesse. 28 Je l'ai donc envoyé avec d'autant plus d'empressement, afin que vous vous réjouissiez de le revoir, et que je sois moi-même moins triste. 29 Recevez-le donc dans le Seigneur avec une joie entière, et honorez de tels hommes. 30 Car c'est pour l'oeuvre de Christ qu'il a été près de la mort, ayant exposé sa vie afin de suppléer à votre absence dans le service que vous me rendiez.

Ces deux cas de croyants fervents comme Dorcas et Epaphrodite démontrent que Dieu guérissait encore après la Pentecôte, mais que cela devait d'abord passé par la prière, il ne suffisait pas de proclamer le retour à la santé à cause de l'oeuvre de la croix.

Cela ne diminue pas l'oeuvre de la croix qui nous permet de nous engager avec persévérance dans le bon combat de la foi que Jésus a pris sur la croix leurs problèmes de santé (1Pi.2:24) et persévérer dans la prière afin d'expérimenter parfois la guérison (Ga.4:14, 2Ti.4:20, Ph.2:25-27, 1Ti.5:23).

Les 3000 juifs qui se sont convertis à la Pentecôte (Ac.2:41) ont passé tous les jours devant le boiteux (Ac.3:1) – et assurément bien d'autres malades et infirmes - pour entrer au temple (Ac.2:46), sans que personne ne le guérisse, avant que finalement, Pierre s'arrête devant lui, suite à la réception d'une parole de connaissance probablement (Ac.3:1-8). Même Jésus doit avoir passé devant lui sans le guérir, Jésus ne guérissait pas tout le monde, comme on le constate à la piscine où il en avait guéri un seul.

Jean 5:2 Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques. 3 Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l'eau

Il y a beaucoup de commandements, d'impératifs dans les épîtres, mais nulle part, on lit l'ordre de guérir tous les malades. Jacques n'encourage pas les croyants à prendre autorité au nom de Jésus sur leur maladie, il recommande plutôt la prière (encore la prière !) pour la guérison de la part des anciens avec l'onction d'huile (Jacques 5:14-15). Aux chrétiens de Corinthe, Paul parle de dons de guérison, mais il dit aussi clairement que cela n'est pas donné à tous (1Co.12:29-30). Si tous ne sont pas apôtres, tous n'ont pas non plus le don de guérir les malades, ce qui prouve que l'autorité conférée aux 82 disciples de guérir tous les malades avant la Pentecôte ne tient plus. Seuls certains ont le don des guérisons dans l'église de Corinthe, seuls certains sont prophètes, seuls certains sont enseignants, etc.

Jacques 5:14 Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise et que les anciens prient pour lui en lui appliquant de l’huile au nom du Seigneur. 15 La prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera.

1Corinthiens 12:29 Tous ne sont pas apôtres, ou prophètes, ou enseignants. Tous n’ont pas le don d’accomplir des miracles, 30 ou de guérir les malades, ou de parler en des langues inconnues ou d’interpréter ces langues.

Le royaume de Dieu n'est pas descendu sur terre encore, cela se fera au début du millénium et il n'y aura plus aucune chrétien de malade ni d'infirme.

Ésaïe 35:1 Le désert et le pays aride se réjouiront; La solitude s’égaiera, et fleurira comme un narcisse; 2 Elle se couvrira de fleurs, et tressaillira de joie, Avec chants d’allégresse et cris de triomphe; La gloire du Liban lui sera donnée, La magnificence du Carmel et de Saron. Ils verront la gloire de l’Eternel, la magnificence de notre Dieu. 3 Fortifiez les mains languissantes, Et affermissez les genoux qui chancellent; 4 Dites à ceux qui ont le coeur troublé: Prenez courage, ne craignez point; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu; Il viendra lui-même, et vous sauvera. 5 Alors s’ouvriront les yeux des aveugles, S’ouvriront les oreilles des sourds; 6 Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude; 7 Le mirage se changera en étang Et la terre desséchée en sources d’eaux; Dans le repaire qui servait de gîte aux chacals, Croîtront des roseaux et des joncs. 8 Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu’on appellera la voie sainte; Nul impur n’y passera; elle sera pour eux seuls; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s’égarer. 9 Sur cette route, point de lion; Nulle bête féroce ne la prendra, Nulle ne s’y rencontrera; Les délivrés y marcheront. 10 Les rachetés de l’Eternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête; L’allégresse et la joie s’approcheront, La douleur et les gémissements s’enfuiront.

Ceux qui se basent sur le commandement de Jésus dans Mt.10:7 n'expérimentent pas le succès des disciples d'alors même s'ils sont baptisés du Saint-Esprit et que leur foi est bien plus grande que celle des disciples avant la Pentecôte.

La seule explication plausible que j'ai trouvée c'est celle que Jésus donne lui-même dans l'évangile (Mt.10:7, Luc 11:9), et il peut très bien en avoir une autre qui m'échappe ou qu'on saura seulement quand on verra Jésus face à face, cette explication, c'est que les guérisons ordonnées au nom de Jésus étaient pour prouver la venue imminente du Royaume de Dieu."

Luc 11:9 guérissez les malades de cette ville et dites à ses habitants: Le Royaume de Dieu s’est approché de vous.

Matthieu 10:7 En chemin, prêchez et dites: Le Royaume des cieux s’est approché! 8 Guérissez les malades, rendez la vie aux morts, purifiez les lépreux, chassez les esprits mauvais.

Et si dans les derniers temps, alors que le royaume de Dieu s'approche de la terre à nouveau, il se mettrait à y avoir des guérisons comme au temps du Roi Jésus sur terre pour confirmer sa venue imminente ...?

N'est-ce pas ce qu'on a commencé graduellement à voir depuis une centaine d'années ? N'est-ce pas plausible alors de s'attendre à ce qu'il y en ait de plus en plus alors que les temps de la fin approche et que le monde verra apparaître les deux oliviers manifester la puissance de Moïse et d'Élie (Apocalypse 11:3-6) ?

Quelle perspective exaltante !

Maintenant que le Roi du royaume est retourné au ciel, la venue du royaume a été reportée indéfiniment, les disciples doivent maintenant prier avec la foi ferme que Dieu appuie leur témoignage devant les inconvertis par des guérisons et qu'il aura pitié des frères et soeurs aux prises avec la maladie. Ils s'en réjouissent quand cela se produit mais ce n'est plus toujours le cas, ni alors, ni maintenant, car il y a un temps pour tout sous le soleil. Il y avait un temps favorable pour la guérison du boiteux, Dieu le réservait pour avoir un impact majeur avec des milliers de conversion, ce qui ne se serait pas produit si Jésus l'avait guéri alors qu'il fréquentait le temple lors de son séjour terrestre. Dieu a toujours de bonnes raisons, mais la plupart du temps, il n'en donne pas d'explication, car il veut qu'on marche par la foi et la foi n'explique pas tout.

Prions pour la guérison de nos proches comme l'apôtre Jacques l'enseignait, demandons à Dieu d'appuyer notre témoignage par des miracles comme les premiers disciples le faisaient, Dieu n'a pas changé sa façon de faire depuis les Actes, on est en droit de s'attendre d'expérimenter aussi ce que les disciples ont vécu après la Pentecôte et non avant, époque qui appartenait à une autre dispensation annonçant la venue imminente du royaume de Dieu sur terre dans la personne de Jésus qui est retourné au ciel après sa résurrection.



Compteur installé le 11 octobre 2017

Nombre de visites - 343





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 17 novembre 2018