iv>
 
   
 
La foi à l'oeuvre


MacArthur ne traite pas (dans son livre Gospel according to Jesus) d'une ou des issues externes à la foi, mais de l'issue centrale entre toutes, c'est-à-dire "Qu'est-ce cela veut dire d'être chrétien?" Ses réponses s'appliquent à ce que je considère être la plus grande faiblesse du christianisme évangélique contemporain en Amérique.

Est-ce que j'ai dit faiblesse? C'est plus. C'est une tragique erreur. C'est la pensée - d'où a- t-elle pu bien venir ? - que quelqu'un peut être un chrétien sans devenir un disciple du Seigneur Jésus-Christ. Cette pensée réduit l'évangile au simple fait que Christ soit mort pour les pécheurs, et requiert des pécheurs seulement qu'ils le reconnaissent par un assentiment intellectuel, et ensuite leur donne l'assurance de leur salut quand ils pourraient très bien ne pas être né de nouveau...

Ces érudits, ces pasteurs et ces enseignants de la Bible ont besoin de savoir:

- qu'il n'y a pas de justification sans régénération, c'était Jésus qui a dit,

"Vous devez naître de nouveau" Jn.3:7

- que la foi sans les oeuvres est une foi morte et personne ne sera jamais sauvé par une foi morte. Jacques a dit,

"La foi sans les oeuvres est vaine" Ja.2:20

- que la marque de la vraie justification est la persévérance dans la droiture - jusqu'à la fin, Jésus a dit à ses disciples,

"Tous les hommes vous haïront à cause de moi, mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé" Mt.10:22

- que la foi en un Jésus qui est Sauveur mais pas Seigneur est une foi en un Jésus de sa propre invention. Le Jésus qui sauve est le Seigneur - il n'y en a pas d'autre - et il est celui qui a dit,

"Pourquoi m'appelez-vous "Seigneur, Seigneur", et ne faites pas ce que je vous dis?" Lu.6:46

- que celui qui veut servir Christ,

"il doit renoncer à lui-même et prendre sa croix chaque jour et [le] suivre" Lu.9:23

- que

"sans la sainteté personne ne verra le Seigneur" Hé.12:14

... Pourquoi l'Église d'aujourd'hui est-elle si faible? Pourquoi sommes-nous capable de rapporter beaucoup de conversions et d'enroller plusieurs membres dans l'église mais d'avoir de moins en moins d'impact sur notre culture? Pourquoi les Chrétiens sont-ils indifférenciables du monde? Est-ce que ce ne serait pas que plusieurs se sont contentés

"d'une forme de piété mais qui est renie la force"? 2Ti.3:5

- James Montgomery Boice (1938-2000)






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 11 décembre 2017