Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









La compréhension de l'autorité déléguée
comme signe de la foi
Durant le ministère de Jésus sur la terre, qui a eu la plus grande foi?

La famille de Jésus? - Ils ne croyaient même pas en lui, Jn.7:5

Son cousin Jean-Baptiste? - Il n'était même pas sûr que c'était lui le Messie

Ses apôtres? - Leur foi n'avait même pas la grosseur d'un petit pois!

Les juifs qui le suivaient? - Jésus ne se fiait pas du tout à leur foi Jn.2:23-25

Pour la réponse, lisons ensemble Lu.7:1

Après avoir achevé tous ces discours devant le peuple qui l'écoutait, Jésus entra dans Capernaüm. 2 Un centenier avait un serviteur auquel il était très attaché, et qui se trouvait malade, sur le point de mourir. 3 Ayant entendu parler de Jésus, il lui envoya quelques anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur. 4 Ils arrivèrent auprès de Jésus, et lui adressèrent d'instantes supplications, disant: Il mérite que tu lui accordes cela; 5 car il aime notre nation, et c'est lui qui a bâti notre synagogue. 6 Jésus, étant allé avec eux, n'était guère éloigné de la maison, quand le centenier envoya des amis pour lui dire: Seigneur, ne prends pas tant de peine; car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. 7 C'est aussi pour cela que je ne me suis pas cru digne d'aller en personne vers toi. Mais dis un mot, et mon serviteur sera guéri. 8 Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j'ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l'un: Va! et il va; à l'autre: Viens! et il vient; et à mon serviteur: Fais cela! et il le fait. 9 Lorsque Jésus entendit ces paroles, il admira le centenier, et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit: Je vous le dis, même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi. 10 De retour à la maison, les gens envoyés par le centenier trouvèrent guéri le serviteur qui avait été malade.

Quel est donc celui qui a eu la plus grande foi selon les paroles mêmes de Jésus?

Un centenier romain, un soldat païen romain! Vous rendez-vous compte de l'impact que cette déclaration de Jésus a dû avoir sur les juifs qui l'écoutaient. Eux, le peuple du Dieu vivant, qui avait reçu les oracles de Dieu et qui connaissaient les interventions de Dieu en faveur d'Israël dans le passé, eux se sont faits surpasser en foi par un païen ignorant des Écritures, par un soldat romain qui représentait pour eux l'ennemi no.1 de la nation d'Israël!

Le centenier romain avait compris sans besoin qu'on lui explique ce que les juifs et même les disciples de Jésus n'avaient pas compris malgré les enseignements personnels de Jésus et les démonstrations éclatantes.

Ce matin je vais m'efforcer de vous expliquer ce que le centenier a compris! Et le Saint-Esprit veut nous faire à tous la grâce de comprendre ce qu'il a compris. Il veut venir illuminer notre intelligence par l'étude de la Parole de Dieu car la foi c'est quelque chose de bien raisonnable, c'est basé sur des faits; Ro.10:17 la foi vient de ce qu'on entend et ce qu'on entend vient de la Parole de Dieu», c'est ainsi que notre foi sera augmentée!, en considérant les faits rapportés dans la Parole de Dieu.

Qu'est-ce que le centenier païen avait compris que les Israélites n'avaient pas compris et qui a provoqué l'étonnement de Jésus et qui lui a fait dire qu'il n'avait jamais vu une aussi grande foi saisi?

Le principe de l'autorité déléguée par Dieu.

Le centenier avait compris que Jésus avait reçu de Dieu l'autorité de faire tout ce qui était en accord avec la volonté de Dieu, son supérieur. Il avait compris cela en faisant le rapprochement avec sa propre expérience. Lui aussi était soumis à un supérieur et il accomplissait fidèlement les ordres qu'il recevait de lui. Il avait compris que toute autorité était instituée par Dieu et reflétait sa manière d'agir.

Ro.13:1 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.

Et ce supérieur, en retour, lui accordait le pouvoir d'exercer une autorité, il lui déléguait une autorité en son nom, ce qui faisait que la parole du centenier avait l'autorité de son supérieur et faisait digne de loi. Donc quand le centenier (chef de 100 soldats) disait au décurion (chef de 10) sous ses ordres de faire ceci ou cela, il avait l'assurance qu'il serait écouté puisqu'il avait reçu l'autorité déléguée de son supérieur et le décurion devait s'y soumettre sinon il serait discipliné.

Ro.13:2 C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux- mêmes. 3 Ce n'est pas pour une bonne action, c'est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l'autorité? Fais-le bien, et tu auras son approbation.

Le centenier croyait que Dieu avait toute autorité sur l'univers et d'après ce qu'il avait entendu Jésus dire et faire, il croyait aussi que Dieu avait délégué cette autorité à Jésus à cause de sa fidélité à Dieu, comme un général le fait avec un fidèle centenier et que par conséquent, Jésus pouvait ordonner tout ce qu'il voulait et que cela s'accomplirait. Ceci est une vérité bien établie pour chacun de nous, je vais donc vous citer une seule parole de Jésus lui-même pour l'appuyer, dans Mt.28:18 :

Jésus dit à ses disciples : «Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre».

Et quel a été le signe de la grande foi du centenier? «Dis seulement une parole» Il se basait sur la Parole de Dieu; si Dieu l'a commandé, cela va se produire, et Jésus avait reçu l'autorité de Dieu pour que tout ce qu'il demande s'accomplisse, en harmonie avec la volonté de son supérieur; et c'est ce qui s'est produit: le serviteur a été guéri.

Maintenant tout cela est bien beau, mais ça ne s'arrête pas là! Jésus n'a pas gardé cette autorité seulement pour lui! Tournez dans Lu.10:16-19

«Celui qui vous écoute m'écoute, et celui qui vous rejette me rejette; et celui qui me rejette rejette celui qui m'a envoyé. 17 Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. 18 Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. 19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire».

Jn.1:12 Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu

Le pouvoir que Jésus nous donne, c'est exousia en grec; ce qui signifie la puissance de Dieu libérée pour exercer l'autorité déléguée. Cette autorité que Jésus nous délégue nous procure le pouvoir de faire ce que Jésus faisait et vaincre le royaume de Satan. Quand l'autorité au nom de Jésus est exercée, Satan tombe du ciel comme un éclair, sa chute est rapide, il ne peut résister, les démons tremblent et supplient et sont forcés de battre en retraite. Cela procura aux disciples une grande joie de voir les oeuvres du diable détruites, de voir les malades guéris Lu.10:8 et les démons chassés. En fait il n'y a pas de plus grande joie que de voir Dieu à l'oeuvre et renverser les effets dévastateurs du péché sur la terre. Et dans ce texte on vient de voir comment Dieu s'y prend pour agir.

Dieu agit par l'autorité déléguée, il a choisi de ne pas agir directement, unitalétralement. Dieu a tout fait par autorité déléguée. Depuis toute éternité c'est sa façon d'agir et il n'y a en lui aucun changement ni variation nous dit l'Écriture. Dieu agit à la manière d'un directeur d'entreprise qui prend les décisions mais qu'il délègue son autorité à ses employés pour les appliquer, Dieu a confié à Jésus des tâches à accomplir et le pouvoir - exousia : l'autorité déléguée - de les accomplir. Jésus a fait de même avec nous: il nous a donné des tâches à accomplir et le pouvoir - exousia : l'autorité déléguée - de les accomplir. Si nous pouvons comprendre cela, nous allons voir le rôle que Dieu veut que nous jouions sur la terre d'une perspective totalement différente et notre foi va augmenter d'une manière exponentielle, à la mesure de celle du centenier.

Les apôtres ont eu de mal à comprendre ce principe d'autorité, il semblait que parfois il l'avait, d'autre fois pas, comme en l'occasion où il n'avait pu chasser un démon muet. Jésus n'avait pas eu de sympathie pour leur manque de foi, car il leur avait donné commandé de leur faire et leur avait donné l'autorité Lu.10:19, celle-ci ne dépendait des sentiments de ceux qui l'avaient reçu ni des circonstances dans lesquelles ils devaient l'exercer.

Les apôtres ont fait cette prière à Jésus: «Augmente-nous la foi». Voilà comment notre foi peut être augmentée: en réalisant plus profondément l'autorité que Jésus nous a délégué, une autorité qui ne dépend aucunement de nos sentiments ni de nos circonstances mais seulement de la Parole de Dieu irrévocable; Jésus a dit qu'il nous l'a donné, donc on l'a! C'est cela la foi! Marcher par la foi! pas par la vue des circonstances et de nos sentiments.

1Jn.5:12 Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. 13 Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. 14 Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. 15 Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.

Avoir Jésus en nous c'est avoir sa vie et sa volonté qui nous est révélée, nous recevons cette connaissance (afin que vous sachiez) par la foi (vous qui croyez) ce qui nous donne cette assurance d'exercer l'autorité qu'il nous a déléguée et voir s'accomplir sa volonté par nos paroles et nos actions et repousser les attaques de l'ennemi dans nos vies au niveau des pensées - jalousie, convoitise - et des sentiments - peur, angoisse, inquiétude.

Mais si on perd de vue que Jésus nous a donné sur cette autorité sur l'ennemi, on va se laisser bombarder par ses traits enflammés, et cela m'attriste quand je vois des chrétiens qui ne réalisent pas qu'ils ont l'autorité de repousser Satan quand il suggère des pensées ou des sentiments malsains comme Jésus l'a fait avec Pierre. Notre combat est spirituel, nous devons être sans merci contre l'ennemi et plein de douceur avec les hommes Ph.4:5, il ne faut pas se tromper de cible, Jésus s'est adressé à Satan et non à Pierre.

Maintenant cette autorité déléguée que nous voyons entre le Père et le Fils s'est aussi étendue sur les disciples comme on l'a vu dans Lu.10:16-19 et Paul va encore un pas plus loin dans 1Co.11:1-5

Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. 2 Je vous loue de ce que vous vous souvenez de moi à tous égards, et de ce que vous retenez mes instructions telles que je vous les ai données. 3 Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. 4 Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef. 5 Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c'est comme si elle était rasée.

Dieu est le chef de Christ - comme l'empereur avec son général - , ce qui signifie que Christ est fidèle à Dieu et qu'il lui est soumis en toutes choses Dieu a délégué son autorité à Christ et Christ agit au nom et avec la puissance de Dieu. C'est bien important de comprendre que Jésus n'agissait pas en son propre nom, mais au nom de celui qui l'avait envoyé :

Mt.12:28 Mais, si c'est par l'Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous.

Maintenant Christ est le chef de l'homme - comme le général avec son centenier - ce qui signifie que Christ, maintenant qu'il est monté au ciel, a délégué son autorité sur la terre aux chrétiens Lu.10:19. Il s'agit ici d'un acte fait une fois pour toutes. Juste avant de monter au ciel, Jésus leur a répété la même chose, comme on l'a lu dans Mt.28:18 et avec les mêmes promesses qu'il avait fait dans Lu.10:19, voir Mc.16:17-20.

Et j'ai une bonne nouvelle à vous annoncer, 2000 ans plus tard, les chrétiens possèdent encore cette autorité déléguée par Jésus pour détruire les oeuvres du diable et prêcher l'évangile en son nom!

Paul ne s'arrête pas là, il dit ensuite: comme Dieu est chef de Christ et que Christ est chef de l'homme, l'homme est aussi chef de la femme - comme le centenier avec son décurion.

D'après ce qu'on a vu jusqu'à maintenant, on comprend que la femme a reçu de l'homme une autorité déléguée pour agir au nom de l'homme avec la puissance qui est à la disposition de l'homme, et qu'au même titre que l'homme elle peut détruire les oeuvres du diable et prêcher la bonne nouvelle.

Donc la femme qui prêche l'évangile et qui prophétise exerce une autorité sur ceux qui l'écoutent, mais elle le fait en soumission à l'autorité que Dieu a placée sur elle. Elle n'essaie pas comme Ève d'usurper l'autorité de l'homme, mais, dans la soumission à l'autorité de son mari - si elle est mariée - et dans la soumission à l'autorité des responsables spirituels que Dieu a placé sur elle dans l'Église, elle peut librement exercer l'autorité selon les dons et les capacités que Dieu lui a donné. Elle peut exercer l'autorité de prêcher l'évangile et d'amener les gens à la repentance et elle peut exercer l'autorité de prophétiser et d'amener les chrétiens à une plus grande croissance dans le Seigneur ; le salut et la sanctification.

Maintenant le diable est bien au fait de ce concept d'autorité déléguée. Il sait très bien comment Dieu fonctionne. Il a convoité l'autorité que Dieu avait donné à l'homme sur la terre. Il a conçu un plan pour usurper à l'homme l'autorité que Dieu lui avait donné. Pour ce faire il devait amener l'homme à briser les structures d'autorité mises en place par Dieu qui permettait à l'homme d'avoir la puissance d'exercer sa domination sur la terre.

C'est pourquoi il essaie de monter la femme contre l'autorité de l'homme et il pousse l'homme à mal utiliser son autorité pour justifier la rébellion de la femme. Et il essaie de monter l'homme contre l'autorité de Christ en lui disant que le Seigneur n'est pas correct avec la façon qu'il se comporte avec nous et qu'il n'a pas d'affaire à nous interdire certaines choses et à nous commander d'en faire d'autres. Dans le désert il s'est même essayé avec Christ de le monter contre Dieu.

À ceux qui lui sont fidèles et soumis, qui croient - comme le centenier avait cru en Jésus - que Jésus leur a donné l'autorité comme Jésus a dit dans .

c'est le même mot employé dans Jn.1:12

Laissez-moi déjà faire une application; un nouveau converti ou un jeune enfant peut exercer une foi bien au-delà de la nôtre et nous enseigner des leçons humiliantes de foi. Raconter les prières de William qui ont fait cesser la pluie. Mon fils William a compris ce principe de l'autorité déléguée par Dieu à Jésus.

Maintenant que l'autorité sur la terre a été donnée à l'homme Ge.1:26-28, Dieu laisse l'homme prendre ses responsabilités. Car ce qui est donné est donné, même Dieu ne peut le reprendre unilatéralement s'il veut rester fidèle à sa Parole. Dieu a donné la pleine autorité à l'homme sur la terre, il ne peut revenir là-dessus et lui ôter.

Des fois, nous autres, on donne puis on "dédonne", pour toutes sortes de raisons on change d'idée et on décide de réclamer ce qu'on a donné. Mais Dieu ne marche pas de même. Dieu ne "dédonne" pas ce qu'il a donné! «Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel», nous dit Paul Ro.11:29.

1S.15:29 «Dieu n'est pas un homme pour se repentir»

Il fait ce qu'il dit et il tient parole No.23:19.

2Ti.2:13 «Si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même».

Ce qui est vrai pour le don gratuit de la vie éternelle en Jésus-Christ Ro.6:23, l'est aussi pour l'autorité qu'il a donné à l'homme quand il l'a créé. Pour comprendre le rôle de la prière dans l'intervention de Dieu sur la terre, il faut retourner à la création de l'homme. Tournez avec moi dans Ps.115:15-16

«Soyez bénis par l'Éternel, Qui a fait les cieux et la terre! 16 Les cieux sont les cieux de l'Éternel, mais il a donné la terre aux fils de l'homme».

Qu'est-ce que David, sous l'inspiration du Saint-Esprit, nous apprend dans ce verset? C'est quoi le rapport avec la prière? Il n'est pas évident à première vue, mais il nous donne 2 indications importantes: 1° En tant que créateur, Dieu est le propriétaire, le possesseur de tout ce qui se trouve dans les cieux et sur la terre.

2° Dieu peut donc en disposer comme il le veut. Il a choisi de garder les cieux pour lui et y régner et il a donné la terre aux fils de l'homme pour que l'homme y règne à l'image de Dieu qui règne dans les cieux.

C'est ce qu'on lit dans le récit de la création;

Ge.1:26-28 «Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. 27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. 28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre».

Dieu remplit les cieux et il y domine sur toutes les créatures célestes qui sont à son service et exécutent ses moindres volontés. Voilà le genre d'autorité que Dieu a donné à l'homme sur la création terrestre: «Remplis la terre et soumet tout ce qui vit»

Dean Sherman dans son livre sur la guerre spirituelle exprime très bien ce concept:

«L'autorité est quelque chose de basée sur un acte légal, sans égard à la manière que vous vous sentez. L'autorité ne dépend pas des sentiments, ne dépend pas du type de personnalité, ne dépend pas de l'ancienneté dans la vie chrétienne, c'est quelque chose ayant une valeur légale, c'est quelque chose d'actuel, ce n'est pas juste un concept et ce n'est pas juste pour vous exciter émotionnellement.

Si je vous demandais ce matin, combien d'entre vous êtes mariés, j'aurais une réponse immédiate. Il y a seulement 4 réponses que je peux anticiper: «Oui, non, je souhaiterais l'être, je souhaiterais ne pas l'être». Parce que le mariage est quelque chose de basée sur un acte légal, n'est-ce pas? Si je vous demande: «Êtes-vous mariés?», vous ne me répondrez pas: «Eh bien, je n'en suis pas sûr! parfois il me semble que je le suis, d'autres fois je ne le sais pas.» Si je vous demande: «Êtes-vous mariés?» vous répondiez: «Oui», «Non», parce cela n'a rien à voir avec les sentiments, cela n'a rien à voir avec les types de personnalités, c'est une question de légalité.» Fin de la citation.

Je vais vous résumer l'histoire de l'humanité en quelques lignes!

Dieu a délégué son autorité à l'homme sur la terre. L'homme est le représentant de Dieu, il est l'image de Dieu pour toute la création terrestre. Après la chute, il demeure encore l'image de Dieu. Le retrait de l'autorité sur la création ne fait pas partie des punitions que Dieu a imposées à l'homme après la chute.

Par contre la rébellion de l'homme contre l'autorité de Dieu a entraîné la rébellion de la création contre l'homme. Dieu a fait goûter à l'homme sa médecine pour qu'il comprenne ce que c'est d'être défié.

La nature entière se rebelle contre l'autorité de l'homme, il doit maintenant travailler le sol à la sueur de son front. Les animaux se rebellent contre l'homme, il doit maintenant combattre les bêtes sauvages. Même la femme se rebelle contre l'homme et essaie de le manipuler et l'homme réagit en dominant durement son environnement.

Dieu a permis toute cette tension qui rend la vie sur terre pénible pour humilier les hommes, pour les encourager à avoir recours à lui par la prière et les disposer à recevoir sa grâce. Il n'en reste pas moins que Dieu a donné à l'homme le mandat de dominer sur la terre et il ne l'a jamais repris après la Chute!

Dieu est un Dieu tout-puissant qui a tout pouvoir et toute autorité, mais il a délégué une section particulière d'autorité aux hommes.

(Sherman donne ensuite une illustration pour nous aider à comprendre ce concept:) Si je suis le président d'une compagnie, je suis souverain sur la compagnie, elle m'appartient au complet, mais je te dis, «Ceci est ton département, tu as ce budget, cet espace de bureau, ces employés particuliers, vas-y, je t'ai délégué quelque chose, je suis toujours le souverain de la compagnie. Et les amis, vous devez comprendre que quelque chose a changé de mains. Dieu l'avait et il l'a donné aux hommes et les hommes l'ont encore. Et cela n'a pas rendu Dieu moins puissant, moins souverain. C'est une délégation et c'était enveloppé dans le fait que nous avons une volonté libre. De même, Dieu a délégué de l'autorité à l'homme, mais il règne encore sur l'homme».

À cette heure, Dieu doit composer avec les dons qu'il a fait aux hommes.

Ce qui s'est produit à la Chute, c'est que l'homme, en écoutant le diable plutôt que Dieu, lui a cédé son autorité sur la création, ce qui fait que le monde entier est sous la puissance du malin. 1Jn.5:19. La bonne nouvelle c'est que Jésus a dépouillé les autorités et les dominations à la croix Col.2:15

Cette autorité que Jésus a repris des mains de Satan a la croix, il nous la redonne en son nom:

Lu.10:16 Celui qui vous écoute m'écoute, et celui qui vous rejette me rejette; et celui qui me rejette rejette celui qui m'a envoyé. 17 Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. 18 Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. 19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et (ÉCOUTEZ BIEN) sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire.

Cette promesse n'était pas seulement pour les 70. Paul a été mordu par un serpent sans conséquences. Il a chassé aussi des esprits impurs. Et il a dit aux chrétiens de son temps: «Soyez mes imitateurs!»

Pour résumer cette première partie, Dieu a délégué son autorité à l'homme sur la terre, celui-ci, en se soustrayant à l'autorité de Dieu, a cédé son autorité au diable. Jésus, soumis en tout à l'autorité de Dieu, a repris des mains de Satan l'autorité qu'il avait usurpé aux hommes. Jésus délègue son autorité à ceux qui acceptent son autorité sur leur vie. Cette autorité s'exerce dans la prière en accord avec la volonté de Dieu.

Pour ma part, mon attitude face à la prière m'amène à sonder la profondeur de mon attachement envers Jésus. C'est de l'abondance du coeur que la bouche parle, nous dit Jésus, plus on aime Dieu plus on cherchera des occasions de communion intime où on peut lui parler et l'écouter. Notre coeur a besoin d'être alimenté à tous les jours de la plénitude de l'Esprit pour maintenir une ferveur dans la prière. Mais ce n'est pas une question de sentiments seulement, notre intellect doit aussi être encouragé. C'est pourquoi je dois à l'occasion me rappeler la raison d'être de la prière et son efficacité pour entretenir ma ferveur.

- Le Webmestre

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017