Témoigner comme l'apôtre Paul


1Co.2:2:1 Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n'est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu. 2:2 Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. 2:3 Moi-même j'étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement; 2:4 et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance, 2:5 afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. 2:6 Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis;



Qu'est-ce que les gens ont besoin d'entendre?
Que Paul veut dire dans ce passage?
Quelle est l'application pour nous?
Avec quelle pensée je veux laisser mon auditoire?

Je vois ce passage de 1Co.2:1-6 comme un condensé des méthodes d'évangélisation employées par Paul, je pense qu'il y a des leçons que nous pouvons en tirer.

Ce passage fait partie du développement que Paul a entrepris pour appuyer sa déclaration choc de 1:18, qui peut citer ce verset?


Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. (1 Corinthiens 1:18)

La prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; Quoi!, aller à une mort certaine, volontairement, à la mort de la croix en plus, il était fou ce Jésus! et en plus il veut qu'on arrête de vivre pour nous-mêmes mais qu'on suive son exemple! Ça n'a pas de sens, se priver des plaisirs du monde pour se faire ridiculiser et se faire martyriser! Voilà ce que se disent ceux qui périssent, ceux qui vont à la mort éternelle sans s'en rendre compte!

En effet, pour ceux qui ne croient pas à la résurrection cela n'a pas de sens, mais entre vous et moi, qui sont les plus fous? La folie de Dieu est plus sage que les hommes 1Co.1:25

La Parole de Dieu nous déclare aussi que la prédication de la croix sert de canal à la manifestation de la puissance de Dieu.

Nous voulons voir la puissance de Dieu à l'oeuvre?, il n'y a rien comme l'évangélisation!

La prédication de la croix, comme le suggère l'expression consiste premièrement en paroles, Paul l'exprime d'ailleurs dans 2:6:

"c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits"

La prédication de la croix consiste premièrement en paroles c'est vrai; les paroles révolutionnaires, confrontantes, de la prédication de la croix sont une puissance de salut pour ceux qui croient en elles. Mais la prédication de la croix ne consiste pas seulement en paroles mais aussi en puissance de conviction intérieure par le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit manifestait sa puissance de persuasion aussi par des miracles à travers les mains de Paul. Les païens, qui ne cherchaient pas des miracles, en ont eu en masse! Ecoutez ce que dit Paul dans Ro.15:18-19:

Car je n'oserais mentionner aucune chose que Christ n'ait pas faite par moi pour amener les païens à l'obéissance, par la parole et par les actes, (Romains 15:18) par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l'Esprit de Dieu, en sorte que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu'en Illyrie, j'ai abondamment répandu l'Évangile de Christ. (Romains 15:19)

Paul entend par "puissance de Dieu" ce que Jésus fait à travers lui en paroles et en actions pour amener les païens à se convertir, à changer de vie. En paroles et en actions.

1. La puissance de Dieu en paroles:

Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. (2 Corinthiens 10:3) Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. (2 Corinthiens 10:4) Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. (2 Corinthiens 10:5)

Quand Paul se contentait de parler, les résultats étaient parfois plutôt modestes, cp. Ac.17:32-34

Lorsqu'ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquèrent, et les autres dirent: Nous t'entendrons là- dessus une autre fois. (Actes 17:32) Ainsi Paul se retira du milieu d'eux. (Actes 17:33) "Quelques-uns" néanmoins s'attachèrent à lui et crurent, Denys l'aréopagite, une femme nommée Damaris, et d'autres avec eux. (Actes 17:34)

Probable que Luc ne nous a pas tout dit le contenu du message, mais dans ce résumé Paul ne fait pas l'emphase sur la prédication de la croix mais s'embarque surtout dans un débat philosophique.

2. La puissance de Dieu en actions

Mais quand Dieu faisait des démonstrations de sa puissance par l'entremise de Paul, beaucoup plus de gens étaient convaincus. A Icone par exemple, environ la moitié de la ville s'est convertie!

Ils restèrent cependant assez longtemps à Icone, parlant avec assurance, appuyés sur le Seigneur, qui rendait témoignage à la parole de sa grâce et permettait qu'il se fît par leurs mains des prodiges et des miracles. (Actes 14:3) La population de la ville se divisa: les uns étaient pour les Juifs, les autres pour les apôtres. (Actes 14:4)

Qu'on aurait donc besoin aujourd'hui d'être appuyés par le Seigneur quand on témoigne! C'est Dieu qui est souverain, à Athènes il a laissé Paul parler et rivaliser sur le plan philosophique. A Corinthe, à Icone, il a fait éclater sa puissance glorieuse.

Quand les actes de Dieu, les miracles, appuient les paroles, la puissance de conviction est décuplée. Les pensées captives sont amenées captives à Christ en grand nombre, c'est ce qui s'était produit à Corinthe où Dieu avait un grand peuple et c'est le moyen dont Dieu s'est servi pour fonder l'église de Corinthe par le ministère de Paul 1Co2:1-5. La foi des corinthiens n'était pas basée sur des sermons flattants les oreilles mais sur la démonstration de la puissance de Dieu et sur la prédication de la croix.

Comprenez-moi bien, je ne suis pas en train de dire qu'on ne peut pas avoir de ministère d'évangélisation efficace sans miracles... Dieu est souverain et il peut le faire!, on n'a qu'à penser au ministère de Billy Graham. Que fait Billy Graham? Le contenu de sa prédication se résume ainsi: Il prêche Jésus crucifié et ressucité et il enjoint les hommes à crucifier leur moi et à vivre en nouveauté de vie au service du Seigneur.

Mais il me semble que les Écritures nous montre que les résultats sont supérieurs quand les miracles appuient la prédication.

C'est ce que disait Jésus, il me semble, en comparant son témoignage à celui de Jean-Baptiste:

Moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les oeuvres que le Père m'a donné d'accomplir, ces oeuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c'est le Père qui m'a envoyé. (Jean 5:36)

Jean n'avait pas fait de miracles, Jésus avait un témoignage plus grand, ses oeuvres miraculeuses parlaient aussi pour lui.

Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, ne me croyez pas. Mais si je les fais, quand même vous ne me croyez point, croyez à ces oeuvres, afin que vous sachiez et reconnaissiez que le Père est en moi et que je suis dans le Père. (Jean 10:37-38)

Ceux qui voient la puissance de Dieu se manifester et persistent dans l'incrédulité et la rébellion sont inexcusables.

Si je n'avais pas fait parmi eux des oeuvres que nul autre n'a faites, ils n'auraient pas de péché; mais maintenant ils les ont vues, et ils ont haï et moi et mon Père. (Jean 15:24)

Paul dit aux corinthiens:

j'irai bientôt chez vous, si c'est la volonté du Seigneur, et je connaîtrai, non les paroles, mais la puissance de ceux qui se sont enflés. (1 Corinthiens 4:19) Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance. (1 Corinthiens 4:20)

Paul s'attend à rencontrer de la puissance de Dieu chez ceux qui se disent sujets du royaume de Dieu. La puissance de Dieu n'est pas réservée seulement aux apôtres et à quelques initiés privilègiés.

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins... (Actes 1:8)

La puissance de Dieu est dans chaque croyant, potentiellement prête à être exploitée selon la souveraineté de Dieu. Mais elle doit être recherchée, désirée par le croyant:

C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains. Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de puissance, d'amour et de sagesse. (2 Timothée 1:6-7)

Paul lui-même cherchait encore et désirait toujours plus connaître Jésus, il ne se satisfait pas de son état spirituel;

Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j'ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, (Philippiens 3:8) et d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, (Philippiens 3:9) Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, (Philippiens 3:10) (3:10) pour parvenir, (3:11) si je puis, à la résurrection d'entre les morts. (Philippiens 3:11) 12 Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir (comprendre, puisque moi aussi j'ai été saisi (compris) par Jésus-Christ. 13 Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, 14 je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. 15 Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée; et si vous êtes en quelque point d'un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. 16 Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d'un même pas. 17 Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous.

Si Paul était ici ce matin, voici, je pense, le genre de message qu'il nous donnerait; la prédication de la croix en 3 points!;

1° crucifier notre chair au lieu de chercher à la satisfaire par les plaisirs du monde,

2° chercher à connaître, à comprendre de plus en plus Jésus et à expérimenter la puissance de sa résurrection.

3° Et enfin témoigner de notre foi en paroles et en puissance selon la souveraineté de Dieu.

Cette tâche exaltante va nous tenir occuper pour le restant de nos jours. La vie chrétienne vécue de cette façon vaut la peine d'être vécue et elle ne sera jamais ennuyante. L'ennui vient quand on pense qu'on a tout compris et tout vu et qu'on arrête de chercher, c'est là que la vie chrétienne devient plate et que les plaisirs du monde redeviennent attirants.

Que le Seigneur nous garde de tomber dans la monotonie spirituelle et de nous penser "arrivés".

Je vous laisse avec cette parole de Jésus qui, à mon avis, prend tout son sens dans le contexte de ce que je viens de dire:

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père; (Jean 14:12) et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. (Jean 14:13)

"celui qui croit", soyons de ceux-là.


Autre méditation sur 1Co.2:1-6

J'aimerais vous partager quelques réflexions sur ce texte.

1Co.2:1 Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n'est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu.

Au v.1 Paul rappelle aux corinthiens comment il leur avait présenté l'évangile; pas de mots longs comme le bras, pas de tournure de phrase pour épater, pas d'étalages de connaissance style Salomon. Ce qui importe ce n'est le contenant, c.à.d. la manière que le message est présenté, mais le contenu du message. Paul nous dit le contenu de son message au v.2:

1Co.2:2 Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.

Paul présente un message court, simple et précis, un but unique: présenter Jésus Christ et Jésus Christ crucifié. Et Paul veut attiré particulièrement l'attention ici sur le mot "crucifié", on remarque cela par le temps du verbe employé dans le grec. On retrouve cette même emphase dans Ga.2:20 où le verbe crucifier est employé aussi au temps parfait en grec.

Ga.2:20 J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.

En disant au v.3: "Moi-même", on pourrait traduire aussi par "Moi aussi"; Paul fait d'ailleurs un rapprochement au v.3 entre son état de faiblesse de crainte et de grand tremblement et l'état que se trouvait Jésus lors des événements qui ont entouré sa crucifixion, qu'on pense seulement dans le jardin de Gethsémané, quand il s'affaissait sous le poids de sa croix, ou encore quand il était crucifié.

1Co.2:3 Moi aussi, j'étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement;

Même si Dieu lui avait dit "Ne crains pas de parler car j'ai un peuple nombreux dans cette ville". Paul restait un être humain, comme Jésus l'a pleinement été lui aussi, il pouvait encore ressentir la peur, mais il la surmontait par la puissance de Dieu dans sa vie, cela ne l'a pas empêché de prêcher là pendant 1 an et demi.

Ac.18:8 Cependant Crispus, le chef de la synagogue, crut au Seigneur avec toute sa famille. Et plusieurs Corinthiens, qui avaient entendu Paul, crurent aussi, et furent baptisés. 9 Le Seigneur dit à Paul en vision pendant la nuit: Ne crains point; mais parle, et ne te tais point, 10 Car je suis avec toi, et personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal: parle, car j'ai un peuple nombreux dans cette ville. 11 Il y demeura un an et six mois, enseignant parmi les Corinthiens la parole de Dieu.

Nous aussi nous pouvons surmonter nos peurs par la puissance de Dieu dans nos vies. La bravoure ce n'est pas de ne pas avoir peur, c'est de surmonter sa peur, c'est de permettre à l'amour de Dieu de bannir la peur de nos vies.

Aussi, comme la puissance de Dieu s'est manifesté par la résurrection de Jésus, la puissance de Dieu se manifeste aussi par Paul "ressuscité avec Christ" qui marche en nouveauté de vie, "Et plusieurs Corinthiens, qui avaient entendu Paul, crurent aussi, et furent baptisés. C'est cette même puissance qui agit en nous les croyants, car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de puissance, d'amour et de sagesse 2Ti.1:7

1Co.2:4 et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance

Dieu gardait Paul dans un état de faiblesse afin de le garder humble car le danger de s'enorgueillir le guettait à cause de l'excellence de son ministère. C'est dans cet état qu'il avait apporté l'évangile aux corinthiens avec un grand succès.

Paul écrit ailleurs aux corinthiens dans 2Co.12:9

et il m'a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. 10 C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.

Est-ce qu'il y en a qui se sentent faibles ici?, vous êtes des bons candidats pour servir dans l'oeuvre de Dieu.

1Co.2:5 afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu

La puissance de Dieu dans la prédication de la croix est bien plus qu'un discours persuasif qui apporte une conviction intellectuelle comme le font les discours philosophiques. Elle descend plus creux dans l'homme et touche son coeur, sa volonté. L'Esprit de Dieu incite l'homme par l'exemple de Jésus, de Jésus crucifié à suivre ses traces, à porter lui aussi sa propre croix, à crucifier sa chair au lieu de chercher à la satisfaire par les plaisirs du monde, à communier aux souffrances de Jésus et à découvrir la puissance de sa résurrection. De même l'homme, dans l'humilité, peut apprendre à connaître et à comprendre Jésus-Christ. cp. Ph.3:10.

Et quand on prêche la croix aux autres, la vie chrétienne n'est jamais ennuyante car on voit agir la puissance de résurrection dans la vie des autres aussi. Dieu nous donne alors plus de joie que ceux s'emplissent la bedaine, pour paraphraser le Ps.4:8.

L'ennui vient quand on arrête de partager sa foi avec les croyants et les incroyants, on pense qu'on a tout compris, tout vu et on est plus stimulé à approfondir notre relation avec Jésus pour trouver les réponses aux questions des gens. C'est alors que les plaisirs du monde commencent à redevenir attirants.

Que le Seigneur nous garde de tomber dans la monotonie spirituelle et de penser avec orgueil que nous sommes "arrivés". L'orgueil spirituel précède la chute, on en a vu trop d'exemples ces dernières années.

Faisons plutôt comme Paul et allons témoigner de Jésus Christ, de Jésus Christ crucifié, avec la puissance du St-Esprit qui parle à travers notre vie transformée.

- Le Webmestre






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 23 août 2017