- Comment surmonter les épreuves -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

Jacques 1:13 nous dit que Dieu ne tente personne,
alors pourquoi lit-on dans Genèse 22:1 que Dieu a éprouvé Abraham ?


Jacques 1:13 Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise: C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.(Bible Segond)

Jacques 1:13 Que personne, lorsqu’il est mis à l’épreuve, ne dise - «C’est Dieu qui me met à l’épreuve.» Car Dieu ne peut être mis à l’épreuve par le mal, et lui-même ne met personne à l’épreuve. (Nouvelle Bible Segond)

Pour éviter que certains voient une distinction entre la tentation et l'épreuve, je vais d'abord faire ressortir que le verbe grec (peirazô) traduit par "tenter" dans la version Segond peut aussi bien être traduit par "éprouver" comme la Nouvelle Bible Segond l'a traduit, ainsi que la version de Jérusalem. Il faut donc regarder ailleurs pour répondre à la question pourquoi Dieu a-t-il tenté Abraham alors que Jacques dit qu'il ne tente personne.

Ce qui est important pour répondre à cette question en titre, c'est de bien regarder le CONTEXTE de Jacques 1:13.

Jacques 1:12 Heureux l’homme qui endure l’épreuve! En effet, après avoir été éprouvé, celui-là recevra la couronne de la vie qu’il a promise à ceux qui l’aiment. 13 Que personne, lorsqu’il est mis à l’épreuve, ne dise - «C’est Dieu qui me met à l’épreuve.» Car Dieu ne peut être mis à l’épreuve par le mal, et lui-même ne met personne à l’épreuve. 14 Mais chacun est mis à l’épreuve par son propre désir, qui l’attire et le séduit. 15 Puis le désir, lorsqu’il a conçu, met au monde le péché; et le péché, parvenu à son terme, fait naître la mort. (Nouvelle Bible Segond)

Ce n’est pas Dieu qui tente l’homme par le mal, c’est l’homme lui-même qui est tenté, éprouvé par son propre désir tordu, par son attirance vers le péché qui l’a séduit ou encore par Satan et ses démons.

Quand on lit que Dieu ne tente personne, il faut comprendre que Jacques sous-entend « par le mal » à la fin de cette phrase, comme le contexte le démontre. Jacques n'est pas en train d'affirmer que Dieu ne tente ou n’éprouve jamais personne, il faut lire toute la phrase dans son contexte, ce que Jacques dit en fait c'est que Dieu ne tente personne PAR LE MAL.

Jacques continue en disant :

Jacques 1:16 Ne vous égarez pas, mes frères bien-aimés, 17 tout don excellent, tout présent parfait, vient d’en haut; il descend du Père des lumières, chez qui il n’y a ni changement ni éclipse.

Tout ce qui vient de Dieu est excellent et parfait parce que Dieu est bon et il reste toujours égal à lui-même. Dieu n’a pas de mauvaise journée où il se lève du pied gauche et a envie de faire pâtir du monde pour se défouler !

La Bible nous raconte que Dieu a souvent éprouvé les hommes, cela a même commencé dans le jardin d'Eden où Dieu avait mis l'homme à l'épreuve en lui interdisant de manger le fruit de l'Arbre de la connaissance du bien et du mal. MAIS IL FAUT INSISTER SUR LE FAIT QUE DIEU N’A JAMAIS MAL AGI EN ÉPROUVANT LES HOMMES. Dieu n’a jamais envoyé une épreuve dans le but de faire tomber les gens dans le péché, comme c'est toujours le but de Satan quand il peut le faire.

Ésaïe 54:15 Si l’on forme des complots, cela ne viendra pas de moi.

Dieu éprouve la foi de ceux qui disent croire en lui. L’épreuve de la foi est essentielle pour développer le caractère de Jésus en nous, dans le début de sa lettre, Jacques en parle avant d’arriver au verset 13 par lequel j’ai commencé.

Jacques 1:2 Mes frères, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves que vous pouvez rencontrer, 3 sachant que l’épreuve de votre foi produit l’endurance. 4 Or il faut que l’endurance accomplisse son oeuvre pour que vous soyez accomplis et parfaits à tous égards, et qu’il ne vous manque rien. 5 Si l’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu qui donne à tous généreusement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. 6 Mais qu’il la demande avec foi, sans la moindre hésitation; car celui qui hésite est semblable au flot de la mer que le vent agite et soulève.

Au moins à cinq reprises, il est clairement dit que le but de l'épreuve envoyée par Dieu c'est que Dieu voit ce qu'il y a dans le coeur de l'homme : Juges 2:22, 3:4, Exode 16:4, Deutéronome 8:2 et 2Chroniques 32:31. Je cite et commente ces passages plus bas. Pourtant si Dieu éprouve la foi de son peuple, ce n’est pas parce qu’il ne sait pas comment ils vont réagir, car Dieu connaît l’avenir aussi bien que le passé et le présent.

Puisque Dieu connaît toutes choses, on doit prendre cela comme un anthropomorphisme quand on lit que l'épreuve permettait à Dieu de connaître ce qui avait dans le coeur des gens. C'était bien plus pour que cela soit manifesté et que les hommes eux-mêmes le réalisent. Dieu le savait déjà.

Jean 2:24 Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connaissait tous, 25 et parce qu’il n’avait pas besoin qu’on lui rendît témoignage d’aucun homme; car il savait lui-même ce qui était dans l’homme.

1Jean 3:20 Dieu est plus grand que notre coeur, et il connaît toutes choses.

L'épreuve de notre foi nous permet d’évaluer par nous-mêmes la qualité, l’authenticité des paroles de foi qu’on prononce devant Dieu qui les connaît avant même qu'elles sortent de notre bouche. Cette évaluation de notre part est importante parce que notre foi est plus précieuse que l’or.

1Pierre 1:6 C’est ce qui fait votre joie, même si maintenant, puisqu’il le faut, vous êtes pour un peu de temps attristés par diverses épreuves. 7 Ainsi, la valeur éprouvée de votre foi - beaucoup plus précieuse que l’or, qui est périssable et que l’on soumet pourtant à l’épreuve du feu - aura pour résultat la louange, la gloire et l’honneur lorsque Jésus-Christ apparaîtra.

Voici sept occasions, où Dieu a mis son peuple à l’épreuve dans l’Ancien Testament. Le verbe hébreu "nacah" y est employé. La traduction grecque (LXX) traduit le verbe hébreu « nacah » par « peirazô », le même verbe grec employé dans Jacques 1, de la même famille que le nom « peirasmos» (épreuve), mot qu’on retrouve dans Jacques 1 et 1Pierre cité auparavant. « Peirazô » est aussi le verbe employé dans Hébreux 11:17 pour dire que Dieu a tenté Abraham. Je vais y revenir plus loin.

Examinons maintenant pourquoi Dieu a mis ABRAHAM À L’ÉPREUVE EN LUI DEMANDANT LE SACRIFICE D’ISAAC, SON FILS BIEN-AIMÉ

Dieu a mis Abraham à l’épreuve en lui disant d’aller sacrifier son fils sur une montagne qu’il avait choisi. Ce n’est pas Satan qui est venu éprouver Abraham, c’est Dieu lui-même.

Genèse 22:1 Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve, et lui dit: Abraham! Et il répondit: Me voici!

Dieu a éprouvé Abraham en lui demandant de faire quelque chose qui allait à l’encontre de la promesse qu’il lui avait faite. Même si Abraham n’avait jamais vu personne ressusciter des morts ou même entendu parler, il avait la foi que Dieu pouvait le faire pour respecter sa promesse, lit-on dans Hébreux 11:19.

Hébreux 11:17 C’est par la foi qu’Abraham a offert Isaac lorsqu’il a été mis à l’épreuve. Oui, il a offert son fils unique en sacrifice, bien qu’il ait reçu les promesses 18 et que Dieu lui ait dit: C’est par Isaac qu’une descendance te sera assurée. 19 Il pensait que Dieu était capable même de le ressusciter des morts. C’est pourquoi il a retrouvé son fils par une sorte de résurrection.

« Mettre à l'épreuve » dans ce passage est le même mot grec (peirazô) que dans Jacques 1:12-14, le même mot grec que la version LXX avait utilisé pour traduire Genèse 22:1 en grec en parlant de la tentation visant Abraham. Ce n'est pas Satan ni la chair d'Abraham qui l'avaient mis à l'épreuve, mais bien Dieu lui-même.

Dieu avait déjà prévu aussi le moyen par lequel Abraham allait surmonter l’épreuve, moyen qu’Abraham n’avait pas prévu. Connaissant l’avenir, Dieu savait quand un bélier allait se prendre les cornes dans les buissons d’une telle montagne, alors il a attendu le moment exact pour mettre Abraham à l’épreuve et lui dit aussi exactement où il devait aller :

Genèse 22:2 Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.

Sur la montagne, Dieu a empêché Abraham de faire du mal à son fils en lui montrant le bélier pris dans les buissons. C’est la seule fois que Dieu a demandé à quelqu’un de désobéir à l’un des 10 commandements « Tu ne tueras point » sans que cette personne mérite la mort. La raison pour laquelle Dieu avait demandé à Abraham de faire une chose si contraire à sa nature, c'est que son fils Isaac devait servir d'archétype de Jésus. Comme Jésus, Isaac n’avait rien mal de mal qui méritait la mort. Isaac n’avait pas à être le bouc émissaire en portant les péchés de son père Abraham.

Hébreux 11:17 dit que c'est par la foi qu'Abraham a surmonté l'épreuve. La foi nous permet de triompher des épreuves qu'elles soient envoyées par Dieu comme dans le cas d'Abraham, qu'elles soient suscitées par la convoitise de notre chair comme le rappelle Jacques ou encore qu'elle soit suscitée par le diable et ses démons comme dans le cas de Jésus dans le désert.

Sans trop m'étendre sur les autres exemples où Dieu a éprouvé son peuple (avec le verbe « nacah » en hébreu), je vais quand même citer les passages bibliques et donner une courte explication sur le type d'épreuve et ce qui a motivé Dieu à les faire subir à son peuple.

Deuxième exemple tout aussi connu, - DIEU MET SON PEUPLE À L’ÉPREUVE EN LUI DONNANT LA LOI – C’EST L’ÉPREUVE DE L’OBÉISSANCE

L'épreuve de l'obéissance au commandement fut la première chose que Dieu imposa à l'homme dans le jardin d'Eden. Cela a pris une dimension plus grande quand Dieu a donné la loi au peuple par l’entremise de Moïse. Est-ce que la loi était mal ? Certainement pas, comme Paul le fait remarquer dans Romains 7 ! Mais Dieu a mis les gens de son peuple à l’épreuve en leur donnant la loi pour que ceux-ci soient en mesure d’évaluer par eux-mêmes la qualité, l’authenticité des paroles de foi qu’ils prononcent envers Dieu.

Exode 15:25 Moïse cria à l’Eternel; et l’Eternel lui indiqua un bois, qu’il jeta dans l’eau. Et l’eau devint douce. Ce fut là que l’Eternel donna au peuple des lois et des ordonnances, et ce fut là qu’il le mit à l’épreuve.

Troisième exemple encore très connu, - DIEU RATIONNE LA MANNE POUR UNE JOURNÉE À LA FOIS – L’ÉPREUVE DE LA PROVIDENCE

Dieu avait fait tomber la manne dans le désert juste en quantité suffisante pour nourrir n'importe quelle grandeur de famille. Le hic, c'est que cette nourriture ne se conversait qu'une journée, sauf le samedi où elle durait deux jours. C'était un grand miracle qui allait contre les lois de la nature et contre toute logique. C'était donc une épreuve qui allait contre tout bon sens, alors les juifs étaient tentés de conserver de la manne d'autres jours que le samedi pour s'éviter d'aller au champ, mais par là, ils désobéissaient à l'ordre que Dieu. Ils ont manqué de foi en sa parole.

Dieu peut nous mettre à l'épreuve en nous demandant de faire quelque chose qui va à l'encontre de la logique humaine, qu'allons-nous faire alors ? Marcher par la foi et obéir ou discuter avec Dieu et ne pas obtempérer jusqu'à ce qu'on comprenne le pourquoi du comment ?

Exode 16:4 L’Eternel dit à Moïse: Voici, je ferai pleuvoir pour vous du pain, du haut des cieux. Le peuple sortira, et en ramassera, jour par jour, la quantité nécessaire, afin que je le mette à l’épreuve, et que je voie s’il marchera, ou non, selon ma loi.

Dieu ne veut pas qu’on s’inquiète du lendemain, il veut que nous apprenions à lui faire confiance.

Quatrième exemple tout aussi connu, – L’ÉPREUVE DU TEMPS, la traversée humiliante du désert qui a duré 40 ans.

Deutéronome 8:2 Souviens-toi de tout le chemin que l’Eternel, ton Dieu, t’a fait faire pendant ces quarante années dans le désert, afin de t’humilier et de t’éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton coeur et si tu garderais ou non ses commandements.

Quand ça prend du temps avant de voir l'exaucement d'une promesse, on sait tous combien cela éprouve notre foi. Notre part c'est de rappeler à Dieu que sa promesse est toujours oui et amen et que nous allons persévérer dans la foi jusqu'à ce que nous en voyons la pleine réalisation. Ce n'est pas superflu de rappeler la leçon que Jacques veut que nous retirions de l'épreuve de notre foi.

Jacques 1:2 Mes frères, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves que vous pouvez rencontrer, 3 sachant que l’épreuve de votre foi produit l’endurance. 4 Or il faut que l’endurance accomplisse son oeuvre pour que vous soyez accomplis et parfaits à tous égards, et qu’il ne vous manque rien.

Cinquième exemple moins connu, LE DISCERNEMENT

Deutéronome 13:1 S’il s’élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige, 2 et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t’a parlé en disant: Allons après d’autres dieux, des dieux que tu ne connais point, et servons-les! 3 tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c’est l’Eternel, votre Dieu, qui vous met à l’épreuve pour savoir si vous aimez l’Eternel, votre Dieu, de tout votre coeur et de toute votre âme.

1Rois 22:19 Et Michée dit: Ecoute donc la parole de l’Eternel! J’ai vu l’Eternel assis sur son trône, et toute l’armée des cieux se tenant auprès de lui, à sa droite et à sa gauche. 20 Et l’Eternel dit: Qui séduira Achab, pour qu’il monte à Ramoth en Galaad et qu’il y périsse? Ils répondirent l’un d’une manière, l’autre d’une autre. 21 Et un esprit vint se présenter devant l’Eternel, et dit: Moi, je le séduirai. 22 22-21 L’Eternel lui dit: Comment? 22-22 Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’Eternel dit: Tu le séduiras, et tu en viendras à bout; sors, et fais ainsi! 23 Et maintenant, voici, l’Eternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Eternel a prononcé du mal contre toi.

Dieu veut qu’on devienne des adultes spirituels et qu’on développe du discernement. Il avait dévoilé au prophète Michée qu'il allait permettre à un démon d'aller séduire Achab. Dieu a envoyé Michée prévenir Achab de l'action de cet esprit séducteur pour lui donner le moyen de sortir de cette épreuve, mais Achab ne l'a pas écouté parce qu'il avait un mauvais coeur, préférant écouter sa femme Jézabel.

Sommes-nous fidèles à la parole que Dieu avait déjà donnée, Dieu laisse Satan mettre des paroles mensongères dans la bouche de gens qui se présentent comme des prophètes pour donner une occasion de prouver que nous sommes attachés à Dieu de tout notre coeur.

1Thessaloniciens 5:19 N’éteignez pas l’Esprit, 20 ne méprisez pas les prophéties, 21 mais examinez tout et retenez ce qui est bon. 22 Abstenez-vous de toute forme de mal.

Les chrétiens matures d'Éphèse a bien mis en pratique ce conseil et ils sont sortis vainqueurs de l'épreuve des faussaires de l'évangile.

Apocalypse 2:1 »Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse: ‘Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or: 2 Je connais tes oeuvres, ton travail et ta persévérance. Je sais que tu ne peux pas supporter les méchants. Tu as mis à l’épreuve ceux qui se prétendent apôtres sans l’être, et tu les as trouvés menteurs. 3 Oui, tu as de la persévérance, tu as souffert à cause de mon nom et tu ne t’es pas lassé.

Sixième exemple peu connu aussi, LE RETRAIT DE DIEU suite au mauvais comportement du peuple

Si on se demande pourquoi les juifs sont toujours pris pour se battre, c'est parce que c'est ce que Dieu veut !

Juges 3:1 Voici les nations que l’Eternel laissa tranquilles pour mettre à travers elles les Israélites à l’épreuve, tous ceux qui n’avaient pas connu les guerres de conquête de Canaan. 2 Il VOULAIT seulement que les générations des Israélites, ceux qui ne l’avaient pas connue auparavant, CONNAISSENT ET APPRENNENT LA GUERRE.

Et le but de cette épreuve que Dieu leur fait subir, c'est de révéler s'ils vont rester fidèles aux commandement de Dieu, comme la suite du passage le démontre.

Juges 3:3 Ces nations étaient les suivantes: les cinq princes des Philistins, tous les Cananéens, les Sidoniens et les Héviens qui habitaient la région montagneuse du Liban, depuis le mont Baal-Hermon jusqu’à l’entrée de Hamath. 4 ELLES SERVIRENT À METTRE LES ISRAÉLITES À L’ÉPREUVE, AFIN QUE L’ETERNEL SACHE S’ILS OBÉIRAIENT AUX COMMANDEMENTS qu’il avait prescrits à leurs ancêtres par l’intermédiaire de Moïse.

Septième exemple peu connu aussi, LE RETRAIT DE DIEU pour dévoiler le coeur de l'homme

2Chroniques 32:30 Ce fut aussi lui, Ezéchias, qui boucha l’issue supérieure des eaux de Guihon, et les conduisit en bas vers l’occident de la cité de David. Ezéchias réussit dans toutes ses entreprises. 31 Cependant, lorsque les chefs de Babylone envoyèrent des messagers auprès de lui pour s’informer du prodige qui avait eu lieu dans le pays, Dieu l’abandonna pour l’éprouver, afin de connaître tout ce qui était dans son coeur.

Ézéchias était attaché à Dieu et le servait de tout son coeur (2Chroniques 29:2), Dieu le bénissait et tout ce qu'il faisait était une réussite, cf. Psaumes 1:3, mais il y avait encore des aspects à raffiner dans le coeur d'Ézéchias et Dieu y a veillé.



Romains 7:7 Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Loin de là! Mais je n’ai connu le péché que par la loi. Car je n’aurais pas connu la convoitise, si la loi n’eût dit: Tu ne convoiteras point. 8 Et le péché, saisissant l’occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises; car sans loi le péché est mort. 9 Pour moi, étant autrefois sans loi, je vivais; mais quand le commandement vint, le péché reprit vie, et moi je mourus. 10 Ainsi, le commandement qui conduit à la vie se trouva pour moi conduire à la mort. 11 Car le péché saisissant l’occasion, me séduisit par le commandement, et par lui me fit mourir. 12 La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. 13 Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort? Loin de là! Mais c’est le péché, afin qu’il se manifestât comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devînt condamnable au plus haut point. 14 Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. 15 Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. 16 Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne.

Retour dans le texte Compteur installé le 25 janvier 2020

Nombre de visites - 28





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes vendredi 28 février 2020



NOUVEAUTÉS de la semaine
  1. Egalité n’est pas uniformité

  2. Enchaîné dans une prison émotionnelle

  3. Prier avec assurance pour nos politiciens

  4. Les chefs de synagogue Sosthène, le sauveur puissant et Crispus le frisé !

  5. Ce qui mérite d'être retenu et va passer à la postérité

  6. Que veux-tu sur le plan spirituel ? Jésus a la réponse

  7. Jésus a été sur la terre plus longtemps charpentier que Messie

Partage apporté un dimanche matin à l'Église de la Victoire

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.