- Comment surmonter les épreuves -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________



Est-ce que Dieu reprend ce qu'il donne ?


On se base souvent sur la célèbre déclaration de Job que je cite ci-dessous pour annoncer qu'il arrive que Dieu reprenne ce qu'il a donné.

Job 1:21 L’Eternel a donné, et l’Eternel a ôté ; que le nom de l’Eternel soit béni ! 22 En tout cela, Job ne pécha point et n’attribua rien d’injuste à Dieu.

Ce n’était pas injuste d’avoir parlé ainsi, ce n’était pas un péché de dire cela, pourtant certains s’offusquent à penser que Dieu puisse faire une telle chose, cela ne cadre pas du tout avec l’idée qu’ils se font d’un bon Dieu qui aime ses enfants. Le raisonnement va alors comme suit, si moi qui suis bien pire que Dieu, sait donner de bonnes choses à mes enfants sans le leur reprendre par la suite, combien plus Dieu ne ferait-il pas une chose pareille.

Un tel raisonnement est de l’anthropomorphisme, c’est se baser sur des sentiments et pensées humaines pour les appliquer à Dieu. L’apôtre Pierre pourrait vous dire que ce n’est pas nécessairement une bonne chose à faire, après avoir été sévèrement repris par Jésus dans Matthieu 16:23 !

Dieu ne nous doit absolument rien puisqu’il nous a tout donné, nous n’avons rien gagné de ce qu’il nous a donné, c’était des cadeaux de sa grâce, alors nous ne sommes pas en position de rien revendiquer, nous devons seulement être reconnaissants quand nous avons l’opportunité de profiter de notre héritage en Jésus, parsemé de temps de persécution.

C’est par sa grâce quand nous sommes en santé plutôt que malade, c’est parce sa grâce quand nous sommes prospères plutôt que dans les dettes, c’est parce sa grâce que nous vivons dans un coin paisible plutôt que dans une région minée par les conflits, et c’est encore par sa grâce que nous allons passer l’éternité avec lui plutôt que d’en être séparés à cause de nos fautes. Tout est grâce dans la vie, nous ne méritons rien mais nous aspirons absolument à tout ce que comporte le salut par grâce, par le moyen de la foi.

Dans le cas de Job, comme je l’ai mentionné ailleurs, nous devons avoir une approche théocentrique plutôt qu’anthropocentrique pour bien comprendre ce qu’on lit dans son livre.

Quand Satan se promène sur la terre ce n’est pas pour faire du tourisme il cherche des endroits où frapper. Il regarde s’il peut trouver des personnes offrant des cibles pour ses attaques. Il avait remarqué Job depuis longtemps, mais il ne pouvait pas l’atteindre parce que l’ange de l’Éternel campait autour de lui.

Dieu savait que Satan cherchait à attaquer son intégrité et celle de Job. Dieu sait tout d’avance et il avait prévu le coup, il savait exactement comment réagir à l’accusation de Satan et il avait créé Job spécifiquement avec la capacité de passer au travers d’une épreuve sans nom sans maudire Dieu.

Dieu avait remarqué que Satan brûlait d’envie de frapper Job. Dieu a vu une opportunité de se glorifier devant ses anges. Alors il a amené Job sur le sujet et Satan a mordu à l’hameçon tout de suite.

Dieu avait son honneur à défendre, il avait donc d'excellentes raisons de permettre le retrait temporaire de toutes les bénédictions qu'il avait accordées à Job et il allait récompenser doublement sa loyauté par la suite. Satan s’était attaqué au caractère de Dieu et de Job alors Dieu a déterminé que Job serait son champion pour sauver son honneur et celui de l’humanité en démontrant que Dieu méritait l’adoration de l’homme même dans les pires difficultés.

Job 1:9-11 Satan répondit à l’Eternel: «Est-ce de façon désintéressée que Job craint Dieu? Ne l’as-tu pas entouré de ta protection, lui, sa famille et tout ce qui lui appartient? Tu as béni le travail de ses mains et ses troupeaux couvrent le pays. Mais porte donc la main contre lui, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudira en face.»

Voilà où il faut chercher la raison des épreuves subies par Job et pas ailleurs, le contexte mettant en scène les échanges entre Job et ses amis nous la fournit d'emblée.

Job 1:12 L’Eternel dit à Satan : Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre ; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l’Eternel.

Job 1:18-19 Il parlait encore, lorsqu’un autre vint et dit : Tes fils et tes filles mangeaient et buvaient du vin dans la maison de leur frère aîné ; et voici, un grand vent est venu de l’autre côté du désert, et a frappé contre les quatre coins de la maison ; elle s’est écroulée sur les jeunes gens, et ils sont morts. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle.

Qui a ôté les enfants de Job, Dieu ou Satan ? Job pensait que c'était Dieu, comme bien des chrétiens le pensent aussi en citant Job 1:21 et aussi Job 42:11.

Job 42:11 Les frères, les soeurs et les anciennes connaissances de Job vinrent tous lui rendre visite, et ils mangèrent avec lui dans sa maison. Ils lui exprimèrent leur compassion et le réconfortèrent à cause de tout le malheur que l’Eternel avait fait venir sur lui. Chacun lui donna une pièce d’argent et un anneau d’or. (Segond21)

Dieu avait dû donner son accord pour que Satan puisse aller frapper Job, mais Dieu en était quand même seulement la cause indirecte. La cause directe que nous donne ces versets tirés des deux premiers chapitres de Job que nous venons de lire, c'était Satan. Dieu lui a juste laissé le champ libre pour agir comme il l'entendait. Si Satan pouvait faire tout ce qu'il voulait sur la terre, Adam et Eve n'auraient même pas eu le temps d'avoir des enfants tellement il envie et déteste les hommes, estimant que c'est lui qui aurait dû avoir le privilège d'enfanter et de dominer sur la terre.

Job 1:21 L’Eternel a donné, et l’Eternel a ôté ; que le nom de l’Eternel soit béni !

Job avait raison de dire cela puisqu’il est écrit juste ensuite :

Job 1:22 En tout cela, Job ne pécha point et n’attribua rien d’injuste à Dieu.

Cette affirmation m'a intrigué, ce n'était pas injuste de la part de Job de dire que Dieu avait ôté ce qu’il avait donné. Le mot hébreu « tiphlah » traduit par « injuste » est rarement utilisé. Job l’emploie au chapitre 24 quand il décrit des injustices criantes dans la société où on persécute les pauvres et les faibles. Job en conclut alors au verset 13 que « Dieu ne prend pas garde à ces infamies (tiphlah) ! » En parlant des prophètes de Samarie qui parlaient au nom de Baal dans Jérémie 23:13, Dieu dit qu’il trouvait cela scandaleux (Semeur), écœurant (Segond21) , dégoûtant (TOB), folie (Darby) , insanité (Jérusalem). Alors très certainement, Job n’avait rien dit dans ce terrible registre en déclarant que Dieu avait ôté ce qu’il avait donné.

Comme je l’ai déjà mentionné, plusieurs chrétiens sont indignés à la pensée même qu'un bon Dieu rempli d'amour puisse faire ôter ce qu’il avait donné auparavant qu’une telle action ne soit pas considérée comme injuste, scandaleuse, etc.

Dieu qui ne se repent pas de ses dons (Romains 11:29). Dieu ne s’était pas repenti d’avoir béni Job pendant des décennies, loin de là ! C’est avec joie que Dieu avait donné à Job la protection et la provision pendant tout ce temps et il ne le regrettait aucunement, il était heureux de faire mention de Job devant les anges (Job 1:6-8).

Donc l’Éternel a donné et ensuite l’Éternel a ôté quoi la première fois ?

- Il a ôté sa protection et sa provision,
- Il a ôté la garde angélique autour des personnes et des biens appartenant à Job

C’est ainsi que Satan a eu le champ libre pour venir prendre tout ce que Job avait.

La deuxième fois, Dieu a encore ôté la garde angélique sur la personne de Job elle-même (Psaumes 34:7), l’ange qui campait autour de lui a dû quitter son poste lui aussi et Satan a pu frapper le corps de Job avec un ulcère malin. On peut trouver beaucoup d'autres exemples de choses que Dieu a données à l'homme pour lui reprendre par la suite quand il se comportait mal. Je vais vous en citer plusieurs, vous pourrez en trouver vous-mêmes aussi en y réfléchissant.

La différence avec Job, c'est que, comme Jésus, ce dernier n'avait rien fait de mal pour mériter que Dieu lui enlève indirectement tout ce qu'il avait en donnant à Satan la permission de le faire souffrir, dans le cas de Jésus le juste, c'est allé jusqu'à le faire mourir.

C’est ainsi que des gens très bien peuvent avoir à passer au travers de grandes épreuves qui ne sont pas des conséquences de leurs mauvais comportements et peuvent même mourir prématurément, comme le fait remarquer Jésus.

Luc 13:1-5 A ce moment-là, quelques personnes qui se trouvaient là racontèrent à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mélangé le sang avec celui de leurs sacrifices. Jésus leur répondit: «Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ils ont subi un tel sort? Non, je vous le dis. Mais si vous ne changez pas d’attitude, vous périrez tous de même. Ou bien ces 18 personnes sur qui la tour de Siloé est tombée et qu’elle a tuées, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem? Non, je vous le dis. Mais si vous ne changez pas d’attitude, vous périrez tous de même.»

1° Premier exemple de ce que Dieu reprend après l’avoir donné - le souffle de vie

L'exemple le plus évident de ce que Dieu donne pour reprendre plus tard, c'est son souffle de vie.

À cause de la Chute qui a introduit la mort dans la création (Genèse 2:17) et parce que le salaire du péché c'est la mort (Romains 6:23), Dieu reprend le souffle de vie qu'il avait donné à tous les hommes et ils expirent.

Job 34:14 S'il ne pensait qu'à lui-même, s'il retirait à lui son esprit et son souffle, 15 toute chair périrait soudain, et l'homme rentrerait dans la poussière.

Psaumes 90:3 Tu fais rentrer les hommes dans la poussière, et tu dis: Fils de l’homme, retournez!

Luc 23:46 Jésus s’écria d’une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.

2° Deuxième exemple - Dieu qui ôte à Ézéchiel la belle épouse qu'il lui avait donné

Cette réflexion de Job à propos de Dieu comme celui qui donne et qui reprend, pourrait aussi décrire ce qu'avait vécu le prophète Ézéchiel, Dieu lui avait donné une reine de beauté comme femme, mais Il lui a reprise dans la fleur de l'âge et Il lui a même ordonné de ne pas prendre le deuil.

Proverbes 18:22 Celui qui trouve une femme a trouvé le bonheur; c’est une faveur qu’il a reçue de l’Eternel.

Ézéchiel 24:15-18 La parole de l’Eternel m’a été adressée: «Fils de l’homme, je vais t’enlever par une mort soudaine ce qui fait les délices de tes yeux. Tu ne te lamenteras pas, tu ne pleureras pas et tes larmes ne couleront pas. Sanglote en silence, ne prends pas le deuil des morts, attache ton turban, mets tes sandales à tes pieds, ne te couvre pas la barbe et ne mange pas le pain des autres.» J’ai parlé au peuple le matin, et ma femme est morte le soir. Le lendemain matin, je me suis comporté comme cela m’avait été ordonné.

Dans le cas d'Ézéchiel, Dieu lui avait donné la raison pour laquelle il avait fait mourir sa belle jeune femme qui faisait les délices de ses yeux, c'était pour servir de signe au peuple d'Israël qui allait perdre aussi leurs enfants qu'ils aimaient tant.

Ézéchiel 24:19-24 Le peuple m’a dit: «Ne nous expliqueras-tu pas ce que signifie ton comportement pour nous?» Je leur ai répondu: «Voici la parole de l’Eternel qui m’a été adressée: ‘Annonce à la communauté d’Israël: Voici ce que dit le Seigneur, l’Eternel: Je vais profaner mon sanctuaire, lui qui fait l’orgueil de votre force, les délices de vos yeux et qui est l’objet de votre attachement. Puis vos fils et vos filles, ceux que vous avez laissés, tomberont par l’épée.’ »Vous vous comporterez alors comme je l’ai fait. Vous ne vous couvrirez pas la barbe, vous ne mangerez pas le pain des autres, vous garderez vos turbans sur la tête et vos chaussures aux pieds. Vous ne vous lamenterez pas et vous ne pleurerez pas, mais vous dépérirez à cause de vos fautes et vous vous plaindrez mutuellement. ‘Ezéchiel est un signe pour vous: vous vous comporterez exactement comme il l’a fait. Quand cela arrivera, vous reconnaîtrez que je suis le Seigneur, l’Eternel.’

Job n'a pas eu le privilège accordé à Ézéchiel car Dieu ne lui a jamais dit pourquoi Il avait été incité à laisser Satan l'éprouver à l'extrême. Alors Job, selon la révélation qu'il avait en sa possession a attribué à la volonté souveraine de Dieu tous les malheurs qui lui arrivaient, comme le font la majorité des gens.

Job 2:10 Nous acceptons le bien de la part de Dieu, et nous n’accepterions pas aussi le mal?

C'est ainsi qu'on comprenait Dieu à son époque, Éliphaz reformule le même concept en d'autres mots.

Job 5:17-18 Il est heureux, l’homme que Dieu corrige. Ne rejette pas l’instruction du Tout-Puissant! En effet, c’est lui qui inflige la blessure, mais il la soigne. Il frappe, mais c’est sa main qui guérit.

3° Troisième exemple - les gens tués par des méchants ou des accidents

En général, quand les hommes se comportent bien, ils vivront plus longtemps selon la promesse d'une longue vie faite par Dieu. Mais il ne faut pas en faire une règle absolue comme le fait remarquer Jésus dans Luc 13:1-5 que j’ai cité plus haut, au sujet de ceux qui avaient été tués par les soldats romains de Pilate ou de ceux sur lequel une tour était tombée. Ces tristes événements rappellent les actions de Satan sur l'entourage de Job, les juifs tués par les Romains versus les serviteurs tués par les Sabéens et les gens tués par l'effondrement de la tour versus les enfants de Job tués par l'effondrement des murs d'une maison sous l'effet d'un fort vent. Les serviteurs et les enfants de Job n'étaient pas nécessairement de si mauvaises personnes au point de mériter une mort violente et prématurée. C'est le diable qui est venu prendre leur vie, ce n'est pas directement Dieu qui a pris leur vie comme le supposait Job qui n'était pas au courant de la conversation entre Dieu et Satan. Selon son degré de révélation qu'il avait, il n'avait rien dit d'injuste sur Dieu même si ce n'était pas exact comme la conversation entre Dieu et Satan le prouve.

4° Quatrième exemple - le roi Saül

Dieu qui avait donné un esprit prophétique sur le roi Saül, lui a ôté par la suite et il lui a envoyé un esprit mauvais pour le remplacer.

1Samuel 10:6-7 L’Esprit de l’Eternel viendra sur toi; tu prophétiseras avec eux et tu deviendras un autre homme. Lorsque ces signes se seront réalisés pour toi, fais ce que tu trouveras à faire, car Dieu est avec toi.

1Samuel 16:14 L’esprit de l’Eternel se retira de Saül, qui fut agité par un mauvais esprit venant de l’Eternel.

5° Cinquième exemple - le roi Nebucanetsar

Dieu avait ôté l'intelligence humaine qu'il avait donné au roi Nebucanetsar et avait mis en lui une intelligence animale (Daniel 4:16). Dieu lui a redonné une intelligence humaine après sept ans. Dans son cas, Dieu a donné, Dieu a ôté et Dieu a redonné !

6-7° Sixième et septième exemple - les opposants à l'évangile Saul de Tarse et le magicien juif Élymas

Dieu avait donné la vue à Paul et Élymas, puis il leur a ôtés la vue à Saul de Tarse (Actes 9:8-12) et à Élymas pour ensuite la leur redonner après un temps (Actes 13:11). Encore là, Dieu a donné, Dieu a ôté et Dieu a redonné ! De fils du diable, Saul de Tarse est devenu par la foi en Jésus un fils de Dieu, pour ce qui est de Élymas, on n'en sait rien si cela a eu un effet salvifique sur lui. Jésus avait aveuglé l'entêté et violent Saul de Tarse pour l'humilier bien comme il faut, il l'avait frappé de cécité pendant 3 jours, puis il avait inspiré Ananias de venir prier pour lui afin qu'il soit guéri.

Actes 9:8-12 Saul se releva de terre. Malgré ses yeux ouverts, il ne voyait rien; on le prit par la main pour le conduire à Damas. Il resta trois jours sans voir et il ne mangea ni ne but rien. Or, il y avait à Damas un disciple du nom d’Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision: «Ananias!» Il répondit: «Me voici, Seigneur!» Le Seigneur lui dit alors: «Lève-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite et, dans la maison de Judas, demande un dénommé Saul de Tarse. En effet, il prie et il a vu en vision un homme appelé Ananias entrer et poser les mains sur lui afin qu’il retrouve la vue.»

Jésus qui avait rendu la vue à tant d'aveugles, avait décidé de rendre temporairement Saul de Tarse aveugle pour le corriger et l'humilier afin d'en faire un instrument docile dans ses mains pour accomplir sa volonté. Au nom de Jésus et rempli du Saint-Esprit, Paul avait lui aussi rendu quelqu'un temporairement aveugle qui s'opposait à Jésus comme il l'avait fait lui-même. Dans le cas d'Élymas, on ne sait pas si cela a eu un effet aussi positif que dans la vie de Paul. On lui souhaite d'être devenu aussi le défenseur de la Bonne Nouvelle qu'il décriait. On le saura au jugement dernier !

Actes 13:8-12 Mais Elymas, le magicien, car c’est ce que signifie son nom, leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul. Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui, et dit: Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur? Maintenant voici, la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui, et il cherchait, en tâtonnant, des personnes pour le guider. Alors le proconsul, voyant ce qui était arrivé, crut, étant frappé de la doctrine du Seigneur.

C'est la main du Seigneur et non celle du diable qui a rendu Élymas aveugle pour un temps, comme c'était la main du Seigneur qui avait rendu aussi Saul de Tarse aveugle pour un temps. Dieu avait assurément aussi un plan de bonheur pour Élymas, est-il entré dans sa destinée ou a-t-il choisi la voie des pharisiens et des scribes qui avaient rendu nul à leur égard le plan de Dieu parce qu'ils avaient choisi de persister dans leur incrédulité ? (Luc 7:30).

Beaucoup de chrétiens ont cependant poussé trop loin le fait que Dieu peut blesser et panser la même personne. Dans le cas de Saul de Tarse et d'Élymas, notons d'abord qu'ils n'étaient pas chrétiens que cela leur est arrivé. C'était la manière drastique que Dieu a jugée que ça prenait pour humilier ces hommes entêtés et convaincus de plaire à Dieu mais tellement pris dans leurs faux raisonnements. Le témoignage d'Étienne, faiseur de miracles au visage d'un ange n'avait pas suffi pour convaincre Saul. Tous les miracles racontés par Paul n'avaient pas suffi pour convaincre Élymas. La manière douce ne fonctionnait pas avec ces deux zélés, mais orgueilleux de penser savoir comment adorer Dieu même quand ils sont confrontés par le Saint-Esprit. Dieu accorde sa grâce seulement aux humbles et Il devait nécessairement les humilier pour les disposer à recevoir sa grâce.

Psaumes 119:67 Avant d’avoir été humilié, je m’égarais; maintenant j’observe ta parole.

Impressionnés par le titre "Dieu tout-puissant" (El Shaddaï), plusieurs chrétiens comprennent la souveraineté de Dieu d'une telle manière absolue que Dieu est au contrôle de toutes les calamités qui s'abattent sur les hommes. Ces calamités sont considérées comme si elles faisaient partie de sa volonté d'une manière parfois mystérieuse. Ils démontrent par là que, comme Job et ses amis, leur connaissance du coeur de Dieu est déficiente et c'est une mauvaise chose car la Parole de Dieu nous révèle que c'est par manque de connaissance que son peuple périt (Osée 4:6). En effet plusieurs abandonnent la foi parce qu'ils n'arrivent pas à comprendre comment un Dieu bon peut permettre tant de souffrance et tant de personnes aller à la perdition. Ils ne comprennent pas que celui qui aime (Dieu, ou n'importe qui d'autre) ne peut forcer les autres à l'aimer en retour, l'amour doit être volontaire.

8° Huitième exemple - le serviteur privé de son talent ou de sa mine

On pourrait aussi parler de la parabole de Jésus où il est dit que le maître ôte le talent à celui qui n'en avait qu'un seul pour le remettre à celui qui en avait maintenant onze en tout avec celui-là. Cela pourrait être une allusion à Judas.

Matthieu 25:28-29 Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.

Luc 19:24-26 Puis il dit à ceux qui étaient là: Otez-lui la mine, et donnez-la à celui qui a les dix mines. Ils lui dirent: Seigneur, il a dix mines. - Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.

9° Neuvième exemple - le peuple juif incrédule privé du royaume de Dieu

Le royaume de Dieu a été ôté au peuple juif à cause de leur incrédulité et donné aux païens qui allaient porter de bons fruits par le Saint-Esprit reçu par la foi.

Matthieu 21:42-43 Jésus leur dit: N’avez-vous jamais lu dans les Ecritures: la pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle; c’est du Seigneur que cela est venu, et c’est un prodige à nos yeux? C’est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits.

Mais ce n'est pas dans la nature de Dieu qui est un bon père de reprendre ce qu'il a donné. On le voit avec le peuple juif. À cause de l'élection, Dieu allait continuer à aimer les juifs qu'il avait appelés à être son peuple pour transmettre ses oracles à l'humanité (Romains 3:1-2). Ce n'est pas l'incrédulité temporaire de la majorité des juifs qui allait annuler l'appel et les dons de Dieu dispensés sur eux.

Romains 11:28-29 En ce qui concerne l’Evangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l’élection, ils sont aimés à cause de leurs ancêtres. les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables. (Segond21)

En grec, le mot traduit par « irrévocables » est le mot « repentance » auquel on a ajouté une négation pour indiquer que Dieu ne les reprendra pas. Cela ne veut pas dire que tous les juifs seront sauvés, ils ont tous été appelés au salut mais seuls sont qui reçoivent Jésus comme leur Sauveur entreront dans leur appel.

10-11° Dixième et onzième exemple - les disciples qui avaient suivi Jésus pour un temps seulement et Judas

Même parmi les disciples de Jésus plusieurs s'étaient retirés de lui, trouvant ses paroles trop dures, seuls les douze apôtres étaient restés un moment donné. Et parmi ces douze, il y avait même un démonisé par l'amour de l'argent qui est une idolâtrie (Colossiens 3:5).

Jean 6:63-71 C’est l’Esprit qui fait vivre, l’homme n’arrive à rien. Les paroles que je vous dis sont Esprit et vie, mais il y en a parmi vous quelques-uns qui ne croient pas.» En effet, Jésus savait dès le début qui étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui le trahirait. Il ajouta: «Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi à moins que cela ne lui soit donné par mon Père.» Dès ce moment, beaucoup de ses disciples se retirèrent et arrêtèrent de marcher avec lui. Jésus dit alors aux douze: «Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller?» Simon Pierre lui répondit: «Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. Et nous, nous croyons et nous savons que tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant.» Jésus leur répondit: «N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? Et l’un de vous est un diable!» Il parlait de Judas l’Iscariot, fils de Simon, car c’était lui qui allait le trahir, lui, l’un des douze.

Jean 17:12 Lorsque j’étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d’eux ne s’est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l’Ecriture fût accomplie.

En passant, la perdition évoquée ici par Jésus n'est pas l'enfer mais la perte de la vie terrestre, comme cela ressort clairement dans le passage suivant.

Jean 18:8-9 Jésus répondit: Je vous ai dit que c’est moi. Si donc c’est moi que vous cherchez, laissez aller ceux-ci. Il dit cela, afin que s’accomplît la parole qu’il avait dite: Je n’ai perdu aucun de ceux que tu m’as donnés.

Effectivement, Judas était allé se pendre tandis que les onze autres ont pu vivre la Pentecôte. Pourtant Jésus avait promis une place sur un trône à chacun de ses douze apôtres dans son règne millénaire, mais parce qu'il a été incrédule, Judas a perdu sa place et Jésus a repris ce qu'il lui avait donné et l'a donné à un autre. Personne ne s'attend à voir le fils de la perdition assis sur l'un des douze trônes pendant le millénium !

Matthieu 19:28 Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël.

Actes 1:16-22 «Mes frères, il fallait que s’accomplisse l’Ecriture, ce que le Saint-Esprit avait annoncé d’avance par la bouche de David au sujet de Judas, devenu le guide de ceux qui ont arrêté Jésus. Il était l’un des nôtres et il avait part au même ministère. Cet homme a acheté un champ avec le salaire du crime; il y est tombé en avant, s’est éventré et toutes ses entrailles sont sorties. Tous les habitants de Jérusalem l’ont appris, c’est pourquoi ce champ a été appelé dans leur langue ‘Hakeldama’, c’est-à-dire ‘le champ du sang’. Or il est écrit dans le livre des Psaumes: Que sa maison devienne déserte et que personne ne l’habite! et: Qu’un autre prenne sa charge! »Il faut donc choisir un homme parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu avec nous, depuis le baptême de Jean jusqu’au jour où il a été enlevé du milieu de nous. Il nous sera associé comme témoin de sa résurrection.» (Segond21)

12° Douzième exemple - L'église d'Éphèse avertie par Jésus qu'il allait reprendre le chandelier qu'il leur avait donné, à moins qu'elle ne se repente et retrouve son premier amour.

Apocalypse 2:5 Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières oeuvres; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes.

Le chandelier, c'est le témoignage, c'est la capacité d'éclairer les autres par la lumière de Dieu. En enlevant le chandelier, Jésus a ainsi protégé des gens d'eux-mêmes en écourtant le ministère et même parfois la vie des serviteurs de Dieu qui étaient en train de s'égarer et qui allaient en entraîner bien d'autres avec eux.

13° Treizième exemple - Dieu qui demande à Abraham de lui sacrifier son fils Isaac

Ce qui se comprend beaucoup moins bien, c'est quand un homme de Dieu se comporte bien et réalise que Dieu veut le priver de ce qu'il lui a donné sans expliquer pourquoi. Pourquoi donc Dieu pouvait-il faire pareille chose !? Cette réflexion avait probablement passé aussi dans l'esprit d'Abraham quand Dieu lui avait demandé d'aller lui offrir Isaac en sacrifice. Il y avait là quelque chose de troublant, de décontenançant, mais Abraham n'avait pas laissé sa capacité de raisonnement le faire dévier de sa foi et il est devenu le modèle phare pour toute l'humanité en matière de foi, voir Romains 4:12 et Galates 3:7.

14-16° Quatorzième, quinzième et seizième exemples - Étienne, Jacques et Antipas qui perdent la vie avant la vieillesse

Étienne s'était fait lapider par les juifs. Ce n'est pas Dieu qui a demandé aux juifs de lapider Étienne, c'était Satan qui inspiré le meurtre à Saul de Tarse et ses compères (Actes 7). Hérode a fait périr Jacques le frère de Jean par l'épée. Ce n'était pas Dieu non plus qui était venu reprendre Jacques avec lui, c'est Satan qui a inspiré Hérode de le tuer pour faire plaisir aux juifs (Actes 12). Même chose pour Antipas, ce n'est pas Dieu qui est venu le reprendre, mais il a fallu qu'il donne à Satan la permission de le tuer.

Apocalypse 2:13 Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure.

Si les anges de Dieu avaient reçu l'ordre de garder Étienne, Jacques et Antipas en vie, ils l'auraient fait, ils avaient bien sauvé les trois jeunes juifs de la fournaise ardente, Daniel de la fosse aux lions et Élisée avec son serviteur Guéhazi de l'armée ennemie venue leur faire un mauvais parti. Les anges ont sauvé Paul bien des fois par la suite, dans des naufrages, des attaques de brigands (2Corinthiens 11:26), des bêtes sauvages (2Timothée 4:17, 1Corinthiens 15:32) des sévices physiques de la part des Juifs et des Romains (2Timothée 3:11). Les anges n'ont pas chômé avec Paul !

Jean 10:10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

Le voleur de vie, c'est Satan qui vient faire mourir, ce n'est pas Dieu en général puisqu'il a envoyé Jésus pour qu'il sauve le monde et non le perdre avant son temps ! Quand Dieu se décide de rendre aveugle quelqu'un comme Élymas ou encore d'exterminer quelqu'un comme le roi Hérode, c'est qu'ils sont vraiment allés loin dans leur rébellion et leurs attaques contre l'évangile. Normalement, Dieu est patient et miséricordieux avec l'humanité et c'est par sa bonté qu'il les pousse à la repentance (Romains 2:4).

Luc 9:52-56 Il envoya devant lui des messagers, qui se mirent en route et entrèrent dans un bourg des Samaritains, pour lui préparer un logement. Mais on ne le reçut pas, parce qu’il se dirigeait sur Jérusalem. Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent : Seigneur, veux–tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. Et ils allèrent dans un autre bourg.

17° Dix-septième exemple - le roi Hérode

Quand les hommes se comportent mal, Dieu va reprendre son souffle souvent plus rapidement, soit parce que Dieu a envoyé un de ses anges pour le faire expirer, comme dans le cas de Hérode dans Actes 12:21-23, soit qu'il ait possiblement ordonné à ses anges de cesser de protéger quelqu'un et que le diable en a profité pour entraîner dans la mort, comme dans le cas de Judas.

Actes 12:21 Le jour fixé, Hérode, habillé de sa tenue royale, était assis sur son trône et leur adressait publiquement un discours. Le peuple s’écria: «C’est la voix d’un dieu et non d’un être humain!» Un ange du Seigneur le frappa immédiatement parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Il mourut rongé par des vers.

Le diable, expert dans l'art du déguisement (en ange de lumière 2Corinthiens 11:14) et de la tromperie, cherche à faire passer sur Dieu ses mauvais coups, ne tombons pas dans ce panneau !

Tornade : act of God
Tsunami : act of God
Virus : act of God

Ainsi dans le livre de Job, il est révélé que c'est le diable qui a fait souffler le vent sur les enfants de Job pour les faire périr et c'est encore lui qui a rendu Job malade.

Le diable déteste l'humanité, il veut sa destruction.

Dieu aime l'humanité, il veut sauver l'humanité, pas la perdre, quand Dieu se résigne finalement à frapper quelqu’un comme Élymas ou faire mourir quelqu’un comme Hérode, c’est vraiment qu’ils sont allés trop loin. Le bon Dieu est bon et le méchant diable est mauvais..

Jean 3:16 En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.



Compteur installé le 15 avril 2020

Nombre de visites - 151





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes samedi 04 juillet 2020



NOUVEAUTÉS de la semaine
  1. La contrainte de l'évangile ; le lavement des pieds

  2. Comment détruire les oeuvres du diable !

  3. Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger

  4. Concubinage ; comment se mettre en règle avec Dieu ?

  5. Le diable est-il désarmé présentement ?

  6. Distinction entre un père spirituel et un mentor

  7. Folie de Dieu ou folie des hommes ?

  8. Comment gérer sa colère

  9. Le rôle de Satan dans le plan de Dieu

Partage apporté un dimanche matin à l'Église de la Victoire

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.