iv>
 
   
 
L'art d'être parent


4 raisons divines en faveur de la structure familiale

5 raisons divines pour apprendre à être parent

Le but de la discipline parentale


La nature de l'enfance

Besoins et substituts émotionnels

Les 3 grands rôles des parents

Distinction entre la punition et la discipline

Comment traiter les problèmes

La discipline par
la méthode

1° des conséquences naturelles

2° des conséquences logiques

3° de l'isolation sociale

4° de l'extinction

5° de La correction physique

6° de La communication

Choisir la méthode de discipline approprié

L'image de soi

La colère

La culpabilité

Les craintes




La méthode de discipline
par les conséquences naturelles

Comment la nature discipline votre enfant

La discipline par les conséquences naturelles

Définition

- Laisser la nature produire ses conséquences

But

- Discipliner tout en évitant la lutte de pouvoir

- Aucune colère chez l'enfant ou le parent parce qu'il n'y a pas de conflit

- En plus l'enfant voit clairement pourquoi il devrait changer de comportement; c'est bénéfique pour lui.

- Dieu aussi utilise cette façon de discipliner:

- On ne se moque pas de Dieu ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi Ga.6:7, cp. Pr.22:8

Exemple

- L'histoire du fils prodique Lu.15:11-24. Malgré qu'il était le fils d'un riche fermier, il a dû vivre comme un pauvre sans-abri; aucun sermon au monde n'aurait eu cet effet ! Cette histoire nous décrit le père idéal; son amour était constant, il n'a pas déprécié son fils, et il a utilisé une conséquence naturelle comme moyen puissant de discipline.





La méthode de discipline par les conséquences logiques

But

- Le but est le même qu'avec les conséquences naturelles: éviter une lutte de pouvoir en laissant l'enfant apprendre par les conséquences de son propre comportement.

La différence
entre
Conséquences naturelles

Nous n'avons pas à planifier les conséquences, puisqu'elles se produisent naturellement

Conséquences logiques

Nous devons planifier le déroulement des conséquences, selon un critère obligatoire.
Il doit y avoir une relation logique entre le mauvais comportement et la conséquence choisie

Exemple

Sans lien logique

- Empêcher un adolescent de sortir le soir parce qu'il n'a pas rangé sa chambre

Avec lien logique

- Empêcher un adolescent de sortir le soir parce qu'il n'est pas rentré à l'heure convenue

Condition nécessaire

- Pour bien l'appliquer; nous devons être capable de nous considérer dégagés de la responsabilité du comportement de l'enfant. C'est la chose la plus difficile à faire avec les conséquences logiques.






La méthode de discipline par l'isolation sociale



3° La discipline par l'isolation sociale

- Lorsque l'enfant recherche l'attention, le contrôle ou la vengeance, cela évite de renforcer ce comportement
- Cela doit être fait dans le calme, en expliquant d'avance à l'enfant ce qui arrivera.





La méthode de discipline de l'extinction

Définition

- Cette méthode de discipline consiste à ignorer l'enfant quand il fait une crise pour manifester son mécontentement.

Exemple

- L'enfant se roule à terre en criant parce qu'il essuie un refus son parent. Le parent l'ignore et continue son ouvrage et change de pièce. L'enfant, perplexe, suit le parent dans l'autre pièce et continue sa crise. Le parent ne lui accorde pas plus d'attention. L'enfant arrête alors la crise de lui-même s'apercevant qu'il ne pourra rien retirer de son parent en manifestant sa colère. Ensuite le parent lui donne une conséquence logique pour s'être mal comporté. L'enfant y pensera 2 fois avant de recommencer.



4 avantages comparés à d'autres méthodes comme la correction physique

1° Elles fonctionnent

- Parce que l'expérience est le meilleur professeur et parce que l'enfant se souvient des leçons apprises durement.

2° Elles évitent la lutte de pouvoir

- Elles nous sortent du cercle vicieux traditionnel:

1. L'enfant se comporte mal
2. Le parent essaie de le forcer à changer
3. L'enfant riposte à ce défi

3° Elles enseignent à l'enfant à être responsable

- C'est un des buts à atteindre pour devenir adulte.

- Une fois adulte, lorsqu'on se comporte mal, on ne reçoit plus une correction physique; on doit plutôt en assumer les conséquences.

4° Elles contribuent à améliorer grandement le climat familial

- Elles permettent d'éviter le harcelement et le chiâlage envers les enfants et nous sauvent aussi de corriger nos enfants lorsque cela n'est pas nécessaire.





Les craintes


EXEMPLE: Lors des querelles fraternelles

Pour la cause des querelles

- Voir les listes des besoins naturels et leurs substituts

- N'étant pas présent au début de la querelle, on a habituellement pas le moyen de savoir qui a commencé. On se retrouve alors dans un rôle d'arbitre, les deux parties voulant qu'on se range de leur côté.

- Qu'est-ce que l'enfant en retire ?

- QU'IL SOIT COUPABLE OU NON:

- De l'attention. Si c'est le besoin à combler, cela va se reproduire; principe de renforcement

- Celui qui reçoit l'approbation du parent est content, il obtient du pouvoir et du contrôle

- Celui qui reçoit la désapprobation est fâché, il veut se venger en partant une autre querelle

On ne peut pas régler les querelles entre enfants

La meilleure façon

- Ne pas intervenir, qu'ils apprennent à régler les différents eux-mêmes

- Leur montrer aussi comment ils peuvent régler cela entre eux

Une autre façon

- L'isolation sociale, on les sépare, comment cela les deux sont corrigés

2 idées erronnées

1° - On pense qu'il y en a un d'innocent, rare qu'il y en ait qu'un de coupable à 100 %

2° - On pense que l'enfant plus faible risque d'être blessé, ce qui est très rare, surtout si les parents ne sont pas en vue. Encore là, il faut connaître nos enfants.

- Les craintes peuvent nous pousser à surprotéger notre enfant. A court terme on leur évite la douleur. A long terme, on les handicape, car on les empêche de se former en apprenant par eux-mêmes les leçons de la vie.



La culpabilité

- La culpabilité est une arme de l'enfant pour obtenir des parents des privilèges; l'enfant faisant sentir coupable le parent de le priver.

- Si on plie, on ne pourra être conséquent avec la discipline de nos enfants.

La vraie culpabilité

- Conviction du Saint-Esprit suite à un péché qu'on a commis

La fausse culpabilité

- Sentiment d'échec, d'avoir brisé non pas un standard de Dieu, mais un standard qu'on s'était établit pour nous-mêmes

Solution

- Bien délimiter quelle est la sphère de responsabilité des enfants

Exemple : Les devoirs

a) La mauvaise manière

Responsabilté des parents

1°- Rappeler à l'enfant quelles sont les leçons à faire

2° - Demander à l'enfant si les devoirs sont faits

3°- Faire une course spéciale au magasin ou à l'école pour que l'enfant soit en mesure de faire ses devoirs

4°- Aider l'enfant en faisant une partie de son travail

5°- Punir ou réprimander l'enfant qui ne fait pas ses devoirs

6°- Éprouver de la culpabilité pour les échecs de son enfant

Responsabilté du professeur

1° - Forcer l'enfant à faire son travail

2° - Rappeler souvent à l'enfant ses leçons

3° - Faire le travail de l'enfant à sa place

4° - Rendre les choses plus faciles

Responsabilté de l'enfant

1° - Écouter ses parents et son professeur qui lui rappellent de faire ses devoirs

2° - Retarder jusqu'à la dernière minute pour obtenir l'aide dans ses devoirs

3° - Aider papa et maman à faire ses devoirs

4° - Blâmer le professeur et les parents si les notes ne sont pas bonnes

L'erreur des parents

- Quand ils prennent une partie de la responsabilité de l'enfant

b) La bonne manière

Responsabilté des parents - POURVOIR

1° - Pourvoir à un lieu propice pour l'étude

2° - Pourvoir un atmosphère qui encouragela croissance et l'apprentissage

3° - Donner à l'occasion des instructions, (sans tout expliquer, c'est la job du prof) sans enlever la responsabilité de l'enfant

4° - Aider l'enfant à planifier, éviter de l'harceler à ce sujet tous les soirs

5° - Établir des conséquences logiques et demeurer en dehors de la bataille des devoirs pour que l'enfant apprenne à être responsable

Responsabilté du professeur - ENSEIGNER

1° - Pourvoir un environnement stimulant pour l'apprentissage

2° - Pourvoir du matériel, des outils qui favorisent l'apprentissage

3° - Donner l'enseignement

Responsabilté de l'enfant - FAIRE

1° - Planifier son horaire pour avoir assez de temps pour faire ses devoirs

2° - Prendre note des devoirs qu'il a à faire

3° - Faire ses devoirs

4° - Remettre ses devoirs à temps

5° - Accepter l'entière responsabilité de ses résultats scolaires

7 raisons pour des résultats insatisfaisants

1° - Capacité intellectuelle limitée
2° - Difficulté d'apprentissage liée à des problèmes de perception
3° - Désordes émotionnels psychologiques sérieux
4° - Désir de manipuler les parents, se venger d'eux
5° - Intérêt mitigé pour la matière enseignée
6° - Paresse, la loi du moindre effort
7° - Professeur incompétent (très rare)





L'image de soi

La clé pour influencer
le comportement de votre enfant

- Jusqu'ici nous avons considéré des moyens pour modifier le comportement de nos enfants. C'est la tâche la plus évidente du rôle d'un parent. Élever des enfants ne se limite pas à leur comportement extérieur; un autre aspect, tout aussi important, se situe à un niveau plus profond: c'est celui de l'estime de soi chez l'enfant.

- Notre image de soi se définit très tôt dans la vie, et par la suite elle résiste fortement à des changements ultérieurs; nous nous évaluons nous-mêmes par ce sens intérieur d'estime de soi plus que par nos accomplissements d'adulte. C'est là un des paradoxes de la vie.

- C'est pourquoi les sentiments de notre enfant concernant sa propre image vont déterminer dans une large mesure sa joie de vivre.

- S'il apprend à s'accepter avec ses habilités et ses limites; il sera en mesure d'affronter la vie sainement.

- S'il développe une image de soi négative; il luttera contre les sentiments de dépression, d'anxiété, de culpabilité ou de colère.

L'image de soi repose sur 3 éléments majeurs

1° Sentiment d'appartenance

- Ou le sentiment d'être aimé. C'est savoir qu'il fait partie de la famille, qu'on a besoin de lui, que les autres se préoccupent de lui. Bien sûr, les parents aiment leurs enfants; cependant, nous devons être sensibles à la manière dont nos enfants comprennent notre amour

2° Sentiment de valeur

- Tôt dans la vie, les enfants apprennent que les autres évaluent leur performance constamment

- Quand ces évaluations sont bonnes, il développe un sain sentiment de valeur personnelle

- Quand ces évaluations sont constamment négatives il apprend qu'il n'est pas bon; rendu adulte, il pourra avoir de la difficulté à se pardonner, à s'accepter.

3° Sentiment de confiance

- Quand un enfant de 4 ans doit rencontrer un inconnu, peut-il lui parler de façon normale et avec confiance, ou se cache-t-il derrière son parent ? Plus tard il sera anxieux d'avoir à parler en public. Ceci ne signifie pas que l'image de soi ne peut être modifiée. Mais une fois qu'un profil de personnalité est établi, il faut une planification minutieuse et attentionnée de la part des parents pour aider l'enfant à développer des meilleures évaluations de soi.

Construire l'image de soi de votre enfant

1° Promouvoir le sentiment de sécurité et de confiance en établissant des règles de conduite

Exemple négatif

1S.3:13 Eli n'a pas établi et appliqué de ligne de conduite pour ses fils

-Trop de règles c'est frustrant et décourageant, surtout pour les adolescents; on doit donc en avoir peu, mais bien les choisir, puis, éliminer les autres. S'il y a trop de règles, cela produit soit la rébellion, soit le découragement de ne pas réussir à les observer.

2° Promouvoir le sentiment d'appartenance en expliquant les raisons motivant les règles de conduite

- Dire simplement: "Fais-le parce que je l'ai dit", est l'une des pires explications à donner à son enfant; cela montre à l'enfant qu'il ne mérite même pas une bonne explication.
- Cela ne veut pas dire qu'il faut donner une réponse dans tous les détails à chaque "pourquoi ?", mais une question légitime demande une réponse légitime.
(On peut attendre que l'enfant ait obéi, pour que l'obéissance ne dépende pas du fait d'obtenir d'abord l'explication).

Raisons importantes pour des règles

- Enseigner des valeurs bibliques
- Maintenir l'ordre et le respect mutuel dans la famille
- Assurer la sécurité physique de l'enfant
- Donner à l'enfant un sentiment de sécurité en établissant des limites à des actions impulsives ou mauvaises

3° Promouvoir le sentiment d'appartenance en proposant une activité alternative

- Chaque fois que l'on prive l'enfant d'un objet ou d'une activité, nous devrions essayer de lui proposer d'autres choses à la place.

Imaginez-vous comment peut être la journée d'enfant:

- Ne touche pas à ceci
- Ne sors pas ce jouet-là
- Ne joue pas dans le salon

- Partout l'enfant rencontre des "non, non", qui peuvent à la longue le frustrer et le décourager, lui faire penser que ses parents ne se préoccupent pas de le rendre heureux.

Dieu comme modèle

- Notre modèle est encore le Dieu de la Bible et la façon qu'Il traite Ses enfants. La Bible a ses "Non, non", mais elle propose à la place une vie de défis, de service et de contentement. Certains chrétiens, au contraire, voient Dieu comme un père sévère qui les empêche d'avoir du plaisir et de s'épanouir sainement. Cette conception de la vie provient souvent d'une enfance avec des parents dominateurs qui n'ont pas procuré d'expériences joyeuses à leurs enfants.

- Un enfant qui s'ennuie ou qui se comporte mal est habituellement un signe qu'il n'a pas assez à faire, ou qu'il manque de variété dans ses activités. Les jeux à l'extérieur sont essentiels; ils servent à faire sortir la tension et le surplus d'énergie, empêchant qu'ils se traduisent en mauvais comportement. Garder les enfants occupés n'est pas une chose acquise une fois pour toutes; il faut rester sensibles à leurs besoins qui changent souvent !

4° Promouvoir la confiance en soi par l'appréciation et les compliments

- Chaque critique envers un enfant détruit sa confiance en lui, alors que chaque compliment aide à bâtir une saine confiance en soi.

Pour un enfant il n'y a pas de critique constructive.

Lui dire avec bonne volonté: "C'était bien, mais tu peux faire mieux" = "Mon parent dit que c'était bien, mais il n'est pas vraiment content de moi" et cela mine la confiance en soi, et il doute de l'amour de ses parents.

Pourquoi certains parents sont si critiques avec leurs enfants ?

- La raison réside souvent dans l'image personnelle du parent lui-même; il veut être fier de lui, se croire un "bon" parent, et pour cela, il veut un enfant qui fait des performances extraordinaires. Un enfant qui a des résultats moyens ne gonfle pas beaucoup l'égo de ces parents-là !

Critiquer un enfant peut l'amener à performer mieux, mais à quel prix ?

- Nous sacrifions le but à long terme d'une saine confiance en soi pour les résultats immédiats de performances exceptionnelles; une fois adulte, de telles performances ne pourront compenser une image de soi déficiente.

- On dit qu'avec les enfants il faut 100 compliments pour compenser une seule critique; certainement que les enfants ont besoins de recevoir notre support, nos encouragements et nos compliments en abondances. Quant aux critiques on doit s'en tenir au strict minimun.

5° Promouvoir l'estime de soi en démontrant du respect

- Si nous disons à nos enfants que nous les aimons mais que nous ne tenons pas compte de leurs choix, nous leur disons qu'ils ne seront importants seulement quand ils seront des adultes.

- Contrairement à cela, la Bible considère les enfants avec beaucoup de valeur Mt.19:14.

- En traitant nos enfants comme des personnes à part entière, nous faisons beaucoup pour promouvoir leur bonne estime de soi.

6° Ne pas détruire l'estime de soi en motivant par la culpabilité

N'as-tu pas honte de toi ? Après tout ce qu'on a fait pour toi, regarde comment tu nous traites maintenant !

- Voilà des paroles qui tentent de motiver par la culpabilité; c'est une terrible façon d'agir !

- Utiliser des expressions comme "mauvaise fille", "pas bon garçon" sont des façons de détruire l'estime de soi de notre enfant. Le sentiment de n'avoir aucune valeur ne doit pas être confondu avec le sentiment d'être pécheur.

Pour enseigner correctement l'enfant concernant le péché, on doit retrouver 5 éléments

1° - Quelle est la volonté de Dieu pour une vie sainte Ga.5:19-26
2° - Tous nous avons échoué pour suivre cette volonté Ro.3:23
3° - L'enfant a une grande valeur aux yeux de Dieu, bien qu'il soit pécheur, parce que Dieu a envoyé son Fils pour lui et veut le prendre dans sa famille 1Co.1:1-9, 1Jn.3:1
4° - Conduire l'enfant à Christ, qui est la réponse au péché Jn.3:16, 1:12
5° - Encourager l'enfant à être obéissant en étant motivé par l'amour et non par la culpabilité Ep.5:1-2, 1Jn.4:11-18

Quand notre enfant réalise

- Que Dieu l'a créé et que Jésus est mort pour lui aussi, il peut apprécier correctement sa valeur personnelle. Il sera donc en meilleure position pour reconnaître son mauvais comportement et s'en détourner.

7° Promouvoir la confiance en soi et le sentiment d'appartenance en donnant des responsabilités

- Chacun a besoin de se sentir important, de savoir qu'il a sa place.

- L'enfant qui "oublie" ou refuse de faire sa tâche est en train de tester ses parents.

- Si ses parents se mettent en colère et le forcent à faire sa tâche, il se rebelle davantage.

- Si les parents lui expliquent calmement que chacun dans la famille a sa tâche importante à faire et le placent devant une conséquence logique, l'enfant sera valorisé en choisissant de mettre lui aussi la main à la pâte.

8° Promouvoir la confiance en encourageant l'individualité

- Entre le moment de la naissance et celui où il devient adulte, l'enfant doit acquérir graduellement une identité personnelle et une indépendance, et les parents sont la clé pour permettre graduellement cet apprentissage.

- En encourageant les initiatives, les idées et les actions personnelles, nous favorisons cette saine confiance en soi. En surprotégeant nous ruinons cette confiance.

- Le manque de laisser progressivement à nos enfants la place dont ils ont besoin pour devenir matures est l'une des plus grandes causes de rebellion chez les adolescents dans les foyers chrétiens.

- Parce que nous sommes les représentants de Dieu, nous nous prenons parfois pour Dieu !

- NOUS décidons de toutes les règles
- NOUS prenons toutes les décisions
- NOUS faisons comprendre à l'enfant qu'il ferait mieux de prendre sa place

- L'enfant commence alors à se demander s'il peut faire quoique ce soit de valable de lui-même. Il développe de la rancune à se faire traiter comme un bébé, mais il n'ose pas s'affirmer face à un parent autoritaire, et il refoule ses sentiments.

Un jour quelque chose se produit; ou il se rebelle et quitte la maison ou il se replie sur lui-même et devient dépressif.

Actions pour développer le sentiment d'appartenance

- Discuter et expliquer les raisons de ces règles

- Proposer des activités alternatives

- Donner des responsabilités

Actions pour développer l'estime de soi

- Démontrer du respect

- Ne pas motiver par la culpabilité mais par l'amour

- Actions pour développer la confiance en soi

- Etablir des règles de conduite juste

- Compliments fréquents

- Donner des responsabilités

- Encourager l'individualité




La communication


5 critères d'évaluation
d'une bonne communication

1° - Ecoute active
2° - Montrer du respect
3° - Etre ouvert et capable d'admettre nos torts
4° - Laissez l'enfant exprimer ses émotions négatives
5° - Exprimer nos émotions positives

- La communication est très efficace pour combler les besoins d'amour, confiance et estime de soi.

- Elle nous fait d'acquérir une discipline qui est utile pour prévenir les besoins non-comblés qui causent des mauvais comportements.

La communication
comme méthode de discipline

- Les six méthodes de discipline vues jusqu'ici (renforcement, extinction, imitation, conséquences naturelles, conséquences logiques et correction
physique) visent principalement à changer le comportement extérieur, elles réussissent moins à inculquer de bonnes motivations intérieures.

- 1 seule méthode de discipline peut changer la personnalité

La communication

- Elle permet d'exprimer son amour et de transmettre des connaissances. La communication demande d'acquérir certaines habilités qui ne sont pas toujours naturelles.

5 questions pour évaluer nos habilités à communiquer

1° - Est-ce que je veux réellement l'écouter ?

- Quand un enfant veut parler, il a besoin de quelqu'un qui l'écoute. Quelle est ma priorité ? Est-ce que la vaisselle ou le gazon sont aussi importants que ma relation avec mon enfant ? Si la vaisselle attend; les résultats se manifestent immédiatement, si mon enfant attend; les résultats ne se manifestent peut-être pas avant plusieurs années.

Et plus tard on se demandera: Où ai-je fais une erreur ? Mt.19:14-15, 1Pi.1:18b

2° - Est-ce que je lui montre du respect ?

- Est-ce que je m'intéresse à ce qui est important pour lui ? De.6:6-7
- Les enfants apprennent souvent les leçons de la vie dans des discussions "peu importantes".

3°- Est-ce que je laisse mes enfants exprimer leurs émotions négatives sans la peur d'une correction ?

4° - Est-ce que j'exprime librement mes émotions positives à mes enfants?

- Plus le problème des maris

5° - Suis-je ouvert à des nouvelles idées et capable d'amettre mes torts ?

- Les enfants aussi ont des bonnes idées. Si on ne les écoute pas, ils deviendront ou bien des rebelles, ou bien des robots. Nous résistons au changement parce que nous nous sentons, à tort, menacés.



Choisir la méthode de discipline appropriée

Communication

Quand l'utiliser

- Dans tous les cas

- Avant de passer à toute autre méthode

Leçon apprise par l'enfant

- En parlant, l'enfant voit les avantages et les inconvénients de ses comportements. C'est pourquoi se dit-il: "Je vais volontairement choisir de faire la bonne chose. Mes parents me respectent et je pense qu'ils ont de bonnes idées".

Renforcement

Quand l'utiliser

- Toutes les fois où vous désirez renforcer un comportement désirable

Leçon apprise par l'enfant

- L'enfant se dit: "Quand je fais une bonne chose, j'obtiens une récompense. C'est pourquoi je le ferai encore".

Extinction

Quand l'utiliser

- Toutes les fois où vous désirez affaiblir un comportement indésirable

Leçon apprise par l'enfant

- L'enfant se dit: "Quand je me comporte mal, je n'obtiens aucune récompense. C'est pourquoi cela ne me donne rien de continuer ainsi".

Conséquences naturelles

Quand l'utiliser

- Quand vous désirez affaiblir un comportement indésirable

- Quand la communication et l'extinction n'ont pas fonctionné

Leçon apprise par l'enfant

- L'enfant se dit: "Quand je fais certaines choses, je me blesse ou je me fais du tort, et personne d'autre que moi en est reponsable. Cela ne m'amène que de mauvaises expériences. Je vais donc éviter de les répéter".

Conséquences logiques

Quand l'utiliser

- Quand vous désirez affaiblir un comportement indésirable

- Quand la communication et l'extinction n'ont pas fonctionné

- Quand il n'existe pas de conséquences naturelles

- Quand les conséquences naturelles feraient un tort permanent à l'enfant

Leçon apprise par l'enfant

- L'enfant se dit: "Quand j'ai des comportements indésirables, les autres peuvent m'imposer des conséquences désagérables. Je ferai donc ma part pour éviter ces conséquences désagréables".


La correction physique

Devons-nous oui ou non corriger physiquement nos enfants?

La BIBLE:

- Vous, parents, n'exaspérez pas vos enfants, mais élèvez-les en les éduquant et en les conseillant d'une manière conforme à la volonté du Seigneur Ep.6:4.
Celui qui ménage sa verge hait son fils, mais celui qui l'aime cherche à le corriger Pr.13:24.
Châtie ton Fils, car il y a encore de l'espérance; mais ne désire point le faire mourir Pr.19:18.

- Dieu s'attend à ce que les parents corrigent physiquement leurs enfants. Le problème vient du fait qu'il y a abus.

5 façons de savoir si la correction physique est appropriée dans une situation donnée

1° - Se demander s'il n'y aurait pas une conséquence naturelle ou logique qui enseignerait à l'enfant la leçon désirée.

2° - Si nous sommes en colère, la correction physique n'est pas à utiliser. Nous devons d'abord prendre le temps de régler notre propre hostilité, et entretemps, il est possible que nous trouvions une meilleure méthode de discipline.

3° - Se demander s'il n'y a pas un besoin d'écoute (avec les enfants plus âgés)

4° - La correction physique est requise plus souvent avec les enfants plus jeunes qui ne sont pas en mesure de comprendre une conséquence logique ou de souffrir certaines conséquences naturelles.

5° - Inefficace pour un adolescent, la correction physique crée alors du ressentiment.

4 raisons pourquoi la correction physique
ne fonctionne pas parfois

1° - Quand c'est le seul moyen d'obtenir de l'attention:
La correction physique est alors une récompense qui renforce le mauvais comportement; il faut alors utiliser d'autres méthodes.

2° - Parce qu'elle est appliquée de façon inconstante: l'enfant se dit: 3 fois sur 5 je vais m'en sortir sans me faire corriger. Je viens juste d'être corrigé, donc cette fois-ci, je devrais m'en sortir sans correction !

3° - Parce qu'elle est appliquée trop mollement: l'enfant se dit: maman n'aime pas que je fasse cela, mais pas assez pour me corriger sérieusement. Je vais continuer jusqu'à ce que ça commence à faire mal; la douleur qui suit le mauvais comportement doit être plus grave que le plaisir qu'a éprouvé l'enfant en agissant mal.

4° - Parce qu'elle est utilisée dans une lutte de pouvoir, quand nous sommes en colère et que nous voulons prouver notre autorité. Nous lui donnons alors le message qu'il faut répondre à la force par la force; il relèvera probablement le défi en continuant juste pour montrer que le parent ne gagne pas.





La colère

Caractéristiques de la colère

Ton de la voix plus haut, mots durs,
humour sarcastique, déplacé, retrait

De nature charnelle, destructive
Ga.5:19-21, Pr.16:32, 27:3-4

Contraste entre
une colère charnelle une colère juste

Direction
Contre quoi que ce soit ou qui que ce soit qui nous dérange Ga.5:19-21 Contre le péché Ro.1:18, Ps.7:12-14

Attitude
Sans amour 1S.20:30, Mt.5:22 Co-existe avec l'amour 1Co.13:4-7, La.3:33, Es.57:16

But
Se venger et protéger
son image personnelle Mt.2:16
Redresser le mal, promouvoir la justice
et la sainteté Ro.12:17-21, Ez.33:11

Expression
Rapide, impulsive Ja.1:19-21 Lente et contrôlée Ex.34:6, Pr.16:32, 2Pi.3:9, Ro.2:3-9

Résultat chez l'ENFANT
Soit l'hostilité, la peur ou la honte Pr.15:1, Ep.6:4 Augmente le respect pour le parent

Résultat chez le PARENT
Soulagement dans le défoulement, ensuite la
culpabilité
Satisfaction d'agir selon Dieu

3 choses à comprendre

1° - La distinction entre l'impulsion initiale et nourrir sa colère; quand l'impulsion initiale, la tentation de pécher est nourrie, alors seulement elle devient
un péché Ep.4:26, Ja.1:14-15.

2° - Ce que le Dieu souverain veut nous enseigner par ce désagrément Ec.7:14.

3° - Que tout ce qui nous arrive a sa raison d'être, c'est pour notre bien Ro.8:28-29.

3 raisons de contrôler la colère

1° - On veut un bon départ pour notre enfant

2° - On veut un climat familial harmonieux

3° - On veut développer des vies remplies de l'Esprit

Le recours à la prière

- Rendre grâces en toutes choses par la foi, parce qu'il est en train de nous former par les épreuves.

- Déverser sur Dieu (et non sur nos enfants) nos émotions négatives, comme l'a fait David et ensuite lui rendre grâces 1Th.5:18, Ep.5:20, Ph.4:6, Ps.119:67, 71.

Résoudre sa colère avant de discipliner

- C'est seulement quand notre colère est résolue qu'on a le discernement pour trouver la bonne méthode pour discipliner notre enfant.





5 raisons divines pour apprendre à être parent
1° Cela ne vient pas naturellement 1Ti.5:14

2° Il faut apprendre à aimer nos enfants Ti.2:3-4

3° Notre comportement a un impact important sur le développement émotionnel de notre enfant Col.3:21

4° Notre comportement a un impact important sur le développement spirituel de notre enfant Hé.12:7-10

5° Il s'agit d'un privilège et d'une responsabilité qui nous est propre, intransférable Dt.6:6-7, Ep.6:4



4 raisons divines en faveur de la structure familiale

1° Pourvoir aux besoins des membres de notre famille 1Ti.5:8, 2Co.12:14, Mc.7:7-13

2° Nous enseigner sur sa nature divine par les relations familiales Ep.5:25, Ps.103:13, Pr.3:12
Car la nature de l'homme est fondamentalement étrangère à Dieu, pécheresse Ps.51:7, Ro.5:12

3° Former les enfants pour qu'ils acquièrent la maturité et la direction dont ils ont tant besoin.

4° Enseigner au travers de l'autorité parentale à respecter toutes les formes d'autorité 1Ti.6:1-2, Ep.6:1, 1Pi.2:13-17, Ro.13:1



4 Buts recherchés par la discipline parentale

1° Instruire l'enfant dans la sagesse Pr.22:6

2° Éviter la honte des parents devant les hommes et surtout devant Dieu Pr.29:15, 1S.2:29, 3:13

3° Épargner à l'enfant la perdition Pr.23:13-14

4° Corriger l'enfant avec une attitude d'amour et non le détruire, Pr.13:24, 19:18, 22:15



Les 3 grands rôles des parents
Pourvoir

- Pour leurs besoins physiques en amassant pour leurs enfants 2Co.12:14.

- Pour leurs besoins spirituels en leur enseignant la Parole Dt.6:6-7.

- Pour leurs besoins émotionnels de confiance, d'amour, d'estime Ti.2:4.

- Pour tous leurs autres besoins, intellectuels, sociaux, loisirs, en prenant soin des siens 1Ti.5:8.

Instruire / guider

- a) Les parents doivent avoir les commandements dans leur coeur, cela doit être authentique Dt.6:6-7.

- b) Inculquer tous les jours.

Corriger / discipliner

- Discipliner mais pas punir Ep.6:4.


Distinction entre la punition et la discipline

DIEU; PARENT MODÈLE

DISTINCTION
ENTRE

La punition La discipline

DÉFINITION
Punition des rebelles pour leur malice, châtiment, colère, Es.13:9-11. Correction dans l'amour, Pr.3:11-12.

But
Cette punition n'a pas pour but d'amener un changement de comportement mais
d'infliger une juste rétribution pour des mauvaises actions passées qui consiste en
la ruine éternelle, loin de la présence de Dieu.
Mt.25:46, 2Th.1:7-9
Former et corriger en vue de la maturité, du bien-
être à long terme de l'enfant.
Dans Ap.3:19 paideuô en grec, "corriger" est traduit incorrectement par "châtier" ou "punir" en français. Ce terme grec est apparenté au mot désignant un enfant âgé de moins de 7 ans "paideia" et signifie élever, instruire, transmettre de bonnes habitudes, cf. 2Ti.3:16 et Hé.12:5.

Emphase
Sur les mauvaises actions passées Sur les bonnes actions futures

ATTITUDE DU PARENT
Hostilité, frustration, vengeance Amour véritable, souci de la croissance de l'enfant

Émotions chez l'ENFANT
Peur et culpabilité Sécurité 1Jn.4:16-18

Dieu ne punit pas ses enfants (les chrétiens),
car Jésus a subi la punition à notre place Ro.3:26, 1Co.5:21.

Nous sommes maintenant ses enfants Jn.1:12, 1Jn.3:1 et il nous corrige dans l'amour, Hé.12:5-10, 9:28.

Il nous donne des directives pour notre vie Ps.25:12
et nous avertit à l'avance des conséquences négatives du péché. Pr.5-7

Si les conséquences naturelles ne suffisent pas,
il intervient avec amour et avec calme,
non pour se venger.


Commment traiter les problèmes
Les problèmes n'arrivent pas d'eux-mêmes

Comprendre comment les enfants apprennent leur comportement

Principe de renforcement (récompense)

- Les actions qui sont récompensées ou renforcées - c.à.d. qui procurent un plaisir ou qui rencontrent un but - sont les plus susceptibles d'être répétées.

- Donc quand le résultat est positif: le comportement va se répéter.
- Et quand le résultat est négatif: le comportement va s'éteindre.

Renforcement positif

Deux types de récompenses

Social: - Relations humaines, l'écouter, jouer avec lui.
Non social: - Collations, jouets, vêtements, argent de poche.

- Plus les récompenses sont données sans délai, plus elles sont efficaces

- Les donner à chaque fois que le comportement désiré est atteint, surtout au début.

- Pour les corrections, la longueur du délai est moins significative, surtout avec les enfants plus âgés.

Renforcement négatif

- Ce qui incite l'enfant a arrêté son comportement, c'est de faire cesser une expérience désagréable,
ce n'est pas bon parce que cela développe des
sentiments hostiles chez l'enfant à l'égard des parents.

- Les parents renforcent les comportements indésirables souvent involontairement, ce qui a pour conséquence de dégrader beaucoup le climat familial, car les enfants apprennent par imitation, en nous voyant aller.

Exemple

- L'enfant est tanné d'entendre le parent chiâler constamment après lui pour qu'il fasse son lit, exaspéré, il va le faire en maugréant contre son parent.

Pour les tâches plus complexes

- Les séparer en plusieurs étapes et souligner la réussite après chaque étape


La nature de l'enfance
Besoins Emotionnels Positifs
Substituts Emotionnels Négatifs
Autres comportements découlant de la frustration, longtemps après que le besoin émotionnel n'est pas rencontré
1° Confiance en soi

- Capable de faire des choses
- Entreprenant
- Esprit d'initiative

2° Amour / Appartenance

- Se sentir important et désiré par les parents
- Sentiment d'isolation quand le besoin n'est pas rencontré

3° Estime de soi / valeur

- Recevoir l'approbation
- Souligner le bon comportement
- Amour inconditionnel malgré son comportement
- Haïr la mauvaise action jamais la personne

1° Contrôle
/ pouvoir

- Teste les règles
et les limites

2° Attention

- Agit mal pour attirer l'attention

3° Perfectionnisme

- Extérieurement;
paraît correct

intérieurement; sentiment profond
de découragement,
de désespoir

- Sa valorisation personnelle
dépend de ses performances

- N'est jamais
satisfait de lui


1° Vengeance

- Lutte de pouvoir
- Cherche à remettre le mal dont il se sent victime
- Fait des mauvais coups
- Fait des crises terribles
- Harcèle son entourage

2° Refuge psychologique

a) Retrait - à part des autres
b) Abandon - ne persévère pas
c) Surcompensation - se donne à fond dans une activité
d) Répression - nie les sentiments négatifs pour garder un équilibre émotionnel
e) Formation réactionnelle - cache ses émotions, joue la comédie,
f) Rationnalisation - trouve des raisons pour dire que ce n'est jamais de sa faute



Substituts/
causes supplémentaires

Caractéristiques de mauvais comportements NOS émotions face à l'enfant La réaction de l'enfant quand nous tentons de le corriger

Attention

- Agité, bruyant,
se met dans des situations où il est certain de vous interrompre

Pouvoir

- Agressif, défiant, refuse de faire sa part de travail, insolent, chiâlage,
murmures, rouspétage


Perfectionnisme

- Extrêmement poli, aime aider, bon élève, essaie à tout prix de plaire, se sent stressé ou désappointé
quand il ne peut pas être le meilleur

Vengeance

- Aime blesser soit physiquement, soit verbalement, harcèle les autres



Refuge psychologique

- Évite les situations qui le menace, essaie toujours de se justifier, de prouver son innocence, peut souvent se retirer.

Attention

- Nous sommes agressés, exaspérés, il nous dérange, il est un fauteur de trouble

Pouvoir

- Nous sommes en colère, mis au défi, sentiment d'être vaincus, tentation
de riposter pour montrer qui est le boss, envie d'abandonner, de se retirer.


Perfectionnisme

- Nous sommes fiers de notre enfant, nous nous posons des questions, est-ce qu'il est trop bon, manque-t-il de repos? Nous sommes inquiets de son obsession d'être toujours le premier.

Vengeance

- Nous sommes en colère, blessés, comment peut-il nous faire cela après tout ce que nous avons fait pour lui ?

Refuge psychologique

- Nous devenons très frustrés, comment faire pour le rejoindre dans sa coquille ?

Attention

- Ca va marcher, il va arrêter son mauvais comportement, pour quelques temps...,
il a obtenu l'attention qu'il cherchait en se faisant corriger. Il va recommencer
parce qu'il va rechercher encore de l'attention.

Pouvoir

- Malgré la correction, il va continuer son mauvais comportement, il va même empirer. Il peut chercher à se venger ou il va se rebeller de manière passive.

Perfectionnisme

- Il va essayer encore plus fort de plaire, il peut se décourager, il sent qu'il ne peut arriver à plaire.

Vengeance

- Il va rouspéter, empirer, chercher d'autres tactiques pour se venger.

Refuge psychologique

- Il va augmenter son recours au refuge psychologique.

Notes de cours
de Yvan Rheault
d'après l'enseignement apporté par Marc Faucher
basé sur la Bible et les livres de Bruce Narramore





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 11 décembre 2017