La torture et les degrés de sévérité de la peine éternelle
Dans son livre "La cité de Dieu", Augustin justifiait l'usage de la force et de la torture pour convertir les gens à ses convictions religieuses. S'en suivirent les années sombres de l'église où l'Inquisition brûlait ceux qu'elle considérait hérétiques car Dieu allait les faire brûler en enfer de toute façon, alors l'Église ne faisait que devancer la chose de quelques petites années insignifiantes par rapport à l'éternité de souffrance qui attendait les "hérétiques". En plus, une telle forme de "justice" contribuait à garder les brebis dans le rang, non seulement pour éviter le bûcher mais aussi le feu éternel de l'enfer. Très efficace comme tactique, mais quelle sorte de "chrétien" cela a-t-il produit ? Quelle autre image du Père céleste les gens pouvaient-ils avoir alors que celle d'un Dieu dur et distant, colérique et cruel (comme le maître dans la parabole des talents) ? Pas étonnant que l'église se soit mise à faire intervenir une panoplie de "saints" et surtout la douce et tendre maman de Jésus pour aller tenter d'apaiser la colère bouillonnante de Dieu menaçant de se déverser à tout moment sur ses enfants. On est rendus très loin de la Bonne Nouvelle ! Dans cette perspective, les humains sont devenus plus compatissants et miséricordieux que Dieu, ils sont appelés au secours pour lui donner des leçons d'amour, de patience et de pardon. Ce "Dieu" ressemble bien plus à Moloch et Baal qui demandaient qu'on brûle les enfants qu'au Père céleste, bon et miséricordieux des Écritures.

Si l'enfer est un lieu où sont annhilés les damnés, comme le pensent les Témoins de Jéhovah et les Adventistes, comment Dieu pourrait-il les juger selon ses oeuvres s'il les fait tous disparaître pareillement quand ils entrent en contact de l'étang de feu (comme Gollum à la fin du film "Le Seigneur des anneaux") ? Est-ce que Dieu se contentera de gronder plus sévèrement les grands malfaisants comme Hitler et Pol Pot et juste dire à un type banal incrédule et menteur occasionnel une petite réprimande et lui faire subir le même sort définitif que les deux autres ? Pourquoi ressusciter les méchants si c'est pour les faire disparaître tout de suite après les avoir fait passer devant le grand trône blanc du jugement dernier ? cf. Ap.20:12-15.

Jésus enseigne à plusieurs reprises qu'il y aura des degrés de sévérité dans le jugement pour les rebelles (Mt.10:14-15, 11:20-24 et Luc 12:42-48). Cela s'harmonise bien avec tous les cas possibles ; du jeune homme incrédule qui décède accidentellement au vieillard incrédule repu de jours, de l'homme incrédule et généreux à de l'homme incrédule et cupide.

Matthieu 10:14 Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. 15 Je vous le dis en vérité : au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là.

Matthieu 11:20 Alors il se mit à faire des reproches aux villes dans lesquelles avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas repenties. 21 Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. 22 C’est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous. 23 Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel ? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts ; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. 24 C’est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi.

Matthieu 23:15 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous.

Marc 12:38 Il disait dans son enseignement: ---Gardez-vous des spécialistes de la Loi: ils aiment à parader en costume de cérémonie, être salués sur les places publiques, 39 avoir les sièges d'honneur dans les synagogues et les meilleures places dans les banquets. 40 Mais ils dépouillent les veuves de leurs biens, tout en faisant de longues prières pour l'apparence. Leur condamnation n'en sera que plus sévère.

Jésus l'affirme aussi dans la parabole du serviteur qui, désobéissant en connaissance de cause, sera battu plus sévèrement (Luc 12:47) que le serviteur désobéissant par ignorance (Luc.12:48).

Luc 12:42 Et le Seigneur dit : Quel est donc l’économe fidèle et prudent que le maître établira sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ? 43 Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi ! 44 Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens. 45 Mais, si ce serviteur dit en lui-même : Mon maître tarde à venir ; s’il se met à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, 46 le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les infidèles. 47 Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups. 48 Mais celui qui, ne l’ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié.

Comprenons bien les implications de ce que Jésus enseigne ici.

Première observation: Jésus a été puni à la place des croyants, ils ne sont pas concernés.

Tout d'abord, à qui parle Jésus ici ? Si on prend en considération qu'il n'y a plus aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (Ro.8:1) car Jésus a été battu et puni à notre place et que ceux qui sont en Jésus font la volonté de leur maître alors les désobéissants volontaires et involontaires ne peuvent concerner que ceux qui ont refusé Jésus, soit volontairement, en refusant de croire à l'évangile, soit involontairement parce que personne ne leur en a parlé.

Esaïe 52:13 Voici, mon serviteur prospérera ; Il montera, il s’élèvera, il s’élèvera bien haut. 14 De même qu’il a été pour plusieurs un sujet d’effroi, — Tant son visage était défiguré, Tant son aspect différait de celui des fils de l’homme, - 15 De même il sera pour beaucoup de peuples un sujet de joie ; Devant lui des rois fermeront la bouche ; Car ils verront ce qui ne leur avait point été raconté, Ils apprendront ce qu’ils n’avaient point entendu. 53:1 Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l’Eternel ? 2 Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée ; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire. 3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. 4 Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. 5 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. 6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l’Eternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous. 7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n’a point ouvert la bouche. 8 Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu’il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple ? 9 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu’il n’eût point commis de violence Et qu’il n’y eût point de fraude dans sa bouche. 10 Il a plu à l’Eternel de le briser par la souffrance …  Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours ; Et l’œuvre de l’Eternel prospérera entre ses mains. 11 A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards ; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d’hommes, Et il se chargera de leurs iniquités. 12 C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort, Et qu’il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes, Et qu’il a intercédé pour les coupables.

Matthieu 26:67 Là-dessus, ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets 68 en disant : Christ, prophétise ; dis-nous qui t’a frappé.

Matthieu 27:29 Ils tressèrent une couronne d’épines, qu’ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite ; puis, s’agenouillant devant lui, ils le raillaient, en disant : Salut, roi des Juifs ! 30 Et ils crachaient contre lui, prenaient le roseau, et frappaient sur sa tête. 31



Deuxième observation : Jésus a été maltraité à cause du péché des autres, alors les incrédules le seront aussi pour leurs péchés.

Si Jésus, lui qui était innocent a été frappé et maltraité ainsi, cela devrait nous donner une légère idée du sort qui attend ceux qui ont mal agi et qui ont persisté dans l'incrédulité. Penser que les incrédules ne souffriront pas quand ils recevront le châtiment au jugement dernier c'est faire injure aux souffrances endurées par Jésus pour le salut de quiconque croit.

Troisième observation : Les "coups" reçus dans la punition des incrédules seront en juste rétribution de leurs méfaits car chacun sera jugé selon ses oeuvres.

Que ce soit peu ou beaucoup de coups, le nombre de coups reste limité. Celui qui reçoit peu de coups, éventuellement n'en recevra plus. Cela concerne celui qui n'a jamais entendu parler de la volonté du Maître qui est de croire en Jésus pour le pardon de ses péchés. Même chose pour celui qui recevra beaucoup de coups parce qu'il a refusé sciemment de croire en Jésus ; éventuellement la somme de coups comprise dans le "beaucoup" sera atteinte. Cela est consistant avec tous les passages où il est dit que chacun sera jugé selon ses oeuvres (Ap.20:13) ; un type comme Hitler recevra plus de coups qu'un type comme Confucius qui n'a jamais entendu parler de Jésus ou encore un enfant qui n'aura commis que quelques péchés "mineurs", mais éventuellement tous les trois auront reçu la correction juste et équitable établie par le Seigneur en rapport avec la vie qu'ils auront menée.

Apocalypse 20:13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres.

D'une perspective humaine, nous nous attendons aussi à ce qu'un meurtrier soit puni plus sévèrement qu'un voleur et c'est exactement ce que Dieu avait enseigné à Moïse, ce qui rejoint aussi les paroles de Jésus que nous avons lues précédemment.

Deuteronome 25:1 Lorsque des hommes, ayant entre eux une querelle, se présenteront en justice pour être jugés, on absoudra l'innocent, et l'on condamnera le coupable. 2 Si le coupable mérite d'être battu, le juge le fera étendre par terre et frapper en sa présence d'un nombre de coups proportionné à la gravité de sa faute. 3 Il ne lui fera pas donner plus de quarante coups, de peur que, si l'on continuait à le frapper en allant beaucoup au delà, ton frère ne fût avili à tes yeux.

Dieu est bien plus juste que nous alors il est normal qu'il nous enseigne la même vérité que Jésus dans ce passage de Deutéronome. Au Canada, si on demande une peine de 25 ans minimum à un meurtrier, on s'attend que la justice humaine donnera une peine bien moindre à un simple voleur, toujours selon la mesure de ce qu'il aura volé.

Donc concernant l'enfer, nous avons vu que l'annihilation est impossible vu que la sévérité du jugement variera selon les crimes commis par les individus. Maintenant comment le degré de sévérité dans le jugement peut-il se manifester ? De deux manières seulement ; en durée et en intensité. Si nous croyons à l'universalisme, la peine de l'enfer variera en durée et en intensité selon le bon jugement du juste juge. Si nous croyons que l'enfer est éternel alors l'enfer ne peut varier qu'en intensité ; certains y souffriront plus que d'autres. Le "feu" sera moins brûlant par le voleur que par le meurtrier. Le mauvais riche qui avait soif dans le séjour des morts (Luc 16:24) devait être entouré de gens qui éprouvaient aussi la soif dans cette flamme, une soif proportionnel à leurs transgressions probablement.

Pour Gleason Archer, la colère de Dieu qui se manifeste dans le jugement ne pousse jamais les êtres à la repentance, il donne pour exemple les gens qui maudissaient Dieu lors des fléaux qui s'abattaient sur la terre plutôt que de s'humilier devant Dieu et réclamer sa grâce et son pardon.

Apocalypse 16:8 Le quatrième versa sa coupe sur le soleil. Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu ; 9 et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l’autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire. 10 Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête. Et son royaume fut couvert de ténèbres ; et les hommes se mordaient la langue de douleur, 11 et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs œuvres.

Concernant ce passage, Gleason Archer commente ce qui suit dans son livre "Bible Difficulties" P.407, voici ma traduction:
Si telle est la réponse des coeurs inconvertis des hommes déchus pendant qu'ils sont sur la terre, quelle est la possibilité que ceux qui souffriront la punition de l'enfer en viendront par cette expérience à éprouver de la repentance sincère et se réconcilier avec Dieu ?

Peu importe le temps qu'un incroyant pourrira en enfer, il n'en viendra jamais à ce point de brisement intérieur, en ce qui concerne son opposition avec Dieu. Aucune quantité de souffrance ne changera jamais sa pensée ni le conduira à la purification de son coeur méchant. De plus, toute la prémisse derrière le purgatoire est fausse car elle passe par-dessus la nature incorrigible d'un coeur endurci par le péché. Celui qui renie et rejette Christ à la fin de sa vie terrestre ne peut jamais apprendre à l'aimer et croire en lui dans une atmosphère remplie de haine en enfer, ni dans le lac de feu avec Satan et ses sbires (Ap.20:10, 21:8)
Il y a eu des précédents où la souffrance a humilié les hommes pour les amener à la repentance mais rien n'indique dans les Écritures que ce sera le cas pour ceux qui seront tourmentés dans l'étang de feu:

Esaïe 48:9 A cause de mon nom, je suspends ma colère ; à cause de ma gloire, je me contiens envers toi, pour ne pas t’exterminer. 10 Je t’ai mis au creuset, mais non pour retirer de l’argent ; je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité.

Psaume 66:10 Car tu nous as éprouvés, ô Dieu ! Tu nous as fait passer au creuset comme l’argent. 11 Tu nous as amenés dans le filet, tu as mis sur nos reins un pesant fardeau, 12 Tu as fait monter des hommes sur nos têtes ; nous avons passé par le feu et par l’eau. Mais tu nous en as tirés pour nous donner l’abondance.

Zacharie 13:9 Je mettrai ce tiers dans le feu, et je le purifierai comme on purifie l’argent, Je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Il invoquera mon nom, et je l’exaucerai ; Je dirai : C’est mon peuple ! Et il dira : L’Eternel est mon Dieu !

Daniel 11:35 Quelques-uns des hommes sages succomberont, afin qu’ils soient épurés, purifiés et blanchis, jusqu’au temps de la fin, car elle n’arrivera qu’au temps marqué.

Sophonie 3:8 Attendez-moi donc, dit l’Eternel, au jour où je me lèverai pour le butin, car j’ai résolu de rassembler les nations, de rassembler les royaumes, pour répandre sur eux ma fureur, toute l’ardeur de ma colère ; car par le feu de ma jalousie tout le pays sera consumé. 9 Alors je donnerai aux peuples des lèvres pures, afin qu’ils invoquent tous le nom de l’Eternel, pour le servir d’un commun accord. Vous voyez comment Dieu se sert du feu pour purifier et que c'est à quoi l'étang de feu servira.

Dans l'Ancien Testament, les juifs revenaient souvent à de meilleurs sentiments quand Dieu les punissait pour leurs fautes; on voit ce cycle à répétition dans tout le livre des Juges - Israël orgueilleux pèche, Dieu les punit, Israël humilié se repent, Dieu leur pardonne - la déportation et le retour de Babylone en est aussi un bon exemple. Jésus enseignait de pardonner 70 fois 7 fois, et c'est bien ce que Dieu a fait avec le peuple d'Israël, il ne se lasse jamais de pardonner, l'amour ne faillit jamais (1Co.13:8).

Esaïe 55:7 Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.

Apocalypse 3:19 Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime.

Jérémie 3:12 Va, crie ces paroles vers le septentrion, et dis : Reviens, infidèle Israël ! dit l’Eternel. Je ne jetterai pas sur vous un regard sévère ; Car je suis miséricordieux, dit l’Eternel, Je ne garde pas ma colère à toujours. 13 Reconnais seulement ton iniquité, reconnais que tu as été infidèle à l’Eternel, ton Dieu,

Le verbe grec "basanizo" signifie originalement "tester la pureté des métaux précieux comme l'or et l'argent par la couleur produite suite au frottement d'une pierre de silice noire. Donc le mot grec employé désigne au départ une expérience douloureuse avec un résultat positif. Le sens des termes évoluant avec le temps, dans le Nouveau Testament, il désigne un traitement pénible subie d'une manière imposée. Quand il est infligé par Dieu sur des démons (Mt.8:29) ou des hommes (le mauvais riche Luc 16:23,28, cf. Ap.9:5, 11:10), on pourrait y voir - si on se fie au sens original du terme mais qui a quand même évolué) une punition douloureuse divine visant la purification par le feu et le soufre (Ap.14:10, 20:10), mais quand les démons sont ceux qui torturent des gens de leur vivant (Ac.5:16), ils n'ont évidemment pas en pensée la purification de leur victime mais bien leur mortification pour en venir éventuellement à les achever. La Bible montre qu'on peut aussi se tourmenter soi-même, c'est ce qui se passait avec Lot à la vue de la vie dissipée de Sodome (2Pi.2:8).

Matthieu 8:29 Et voici, ils s’écrièrent : Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter (basanizô) avant le temps ?
Marc 5:7 et s’écria d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas (basanizô).
Luc 8:28 Ayant vu Jésus, il poussa un cri, se jeta à ses pieds, et dit d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en supplie, ne me tourmente pas (basanizô).

Luc 16:23 Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments (basanos), il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.

Luc 16:28 car j’ai cinq frères. C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments (basanos).

Actes 5:16 La multitude accourait aussi des villes voisines à Jérusalem, amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs ; et tous étaient guéris.

2 Pierre 2:8 car ce juste, qui habitait au milieu d’eux, tourmentait (basanizô) journellement son âme juste à cause de ce qu’il voyait et entendait de leurs œuvres criminelles ;

Apocalypse 9:5 Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter (basanizô) pendant cinq mois ; et le tourment (basanismos) qu’elles causaient était comme le tourment (basanismos) que cause le scorpion, quand il pique un homme.

Apocalypse 11:10 Et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté (basanizô) les habitants de la terre.

Apocalypse 14:10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté (basanizô) dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’agneau. 11 Et la fumée de leur tourment (basanismos) monte aux siècles des siècles ; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom.

Apocalypse 18:7 Autant elle s’est glorifiée et plongée dans le luxe, autant donnez-lui de tourment (basanismos) et de deuil. Parce qu’elle dit en son cœur : Je suis assise en reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil !

Apocalypse 18:10 Se tenant éloignés, dans la crainte de son tourment (basanismos), ils diront : Malheur ! malheur ! La grande ville, Babylone, la ville puissante ! En une seule heure est venu ton jugement !

Apocalypse 18:15 Les marchands de ces choses, qui se sont enrichis par elle, se tiendront éloignés, dans la crainte de son tourment (basanismos) ; ils pleureront et seront dans le deuil,

Apocalypse 20:10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés (basanizô) jour et nuit, aux siècles des siècles.

Matthieu 4:24 Sa renommée se répandit dans toute la Syrie, et on lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres (basanos), des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques ; et il les guérissait.

Ap.20:10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

En grec, le verbe est basanizô, il est employé 12 fois dans le Nouveau Testament et la Bible Segond le traduit par "tourmenter, souffrir, battre, peine, douleur"

Par exemple, Matthieu 8:29 Et voici, ils (les démons) s'écrièrent: Qu'y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps?

Ce châtiment terrible de tourment attend non seulement le diable et ses démons mais tous ceux qui auront adoré la créature plutôt que le Créateur :

Ap.14:9 Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d'une voix forte: Si quelqu'un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, 10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'agneau. 11 Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom.

Même que ce sera le doux et humble de coeur Jésus, celui que plusieurs se plaisent à imaginer encore comme le petit Jésus inoffensif, emmailloté dans une crêche, qui les enverra dans le feu éternel qui les tourmentera :

Mt.25:41 Ensuite il (Jésus) dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

Tel est le jugement terrible qui attendent ceux qui auront fait l'affront de refuser l'invitation au banquet :

Mt.22:1 Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en paraboles, et il dit: 2 Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils. 3 Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces; mais ils ne voulurent pas venir. 4 Il envoya encore d'autres serviteurs, en disant: Dites aux conviés: Voici, j'ai préparé mon festin; mes boeufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. 5 Mais, sans s'inquiéter de l'invitation, ils s'en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic; 6 et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent. 7 Le roi fut irrité; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville. 8 Alors il dit à ses serviteurs: Les noces sont prêtes; mais les conviés n'en étaient pas dignes. 9 Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. 10 Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives. 11 Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n'avait pas revêtu un habit de noces. 12 Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces? Cet homme eut la bouche fermée. 13 Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 14 Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus.

L'invitation de venir aux noces de Jésus tient pendant toute votre vie, il vous appelle à goûter dès à présent le bonheur d'être aimé et d'aimer, il y a un seul chemin pour y aller et une seule porte pour y entrer : la foi en Jésus, cela vous évitera bien des tourments sans parler de la joie abondante, fruit du Saint-Esprit en vous.

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 27 juin 2017