iv>
 
   
 
Réunification
Comme je lisais dernièrement sur l'histoire de l'Église, mon coeur devenait de plus en plus lourd de voir l'homme désunir par sa bêtise ce que Dieu avait planifié pour être uni.

J'ai demandé à Dieu pourquoi il avait permis que son Église se divise et soit un sujet de moquerie pour les païens en même temps qu'un sujet de confusion pour les chrétiens.

Il m'est venu premièrement à la pensée la prière sacerdotale de Jésus dans Jn.17 comme promesse que cet état ne durerait pas toujours, cp. 1R.11:39 J'humilierai par là la postérité de David, mais ce ne sera pas pour toujours. Ensuite je me suis souvenu du passage parlant de la vocation de l'Église dans Ep.4:1-7. Ceci m'a apporté une espérance solide pour la réunification de l'Église dans la vérité et l'amour, au temps voulu de Dieu.

Puis il m'est venu à l'esprit l'histoire du royaume d'Israel comme type de l'Église.

Dieu est un Père pour son peuple, et il fait bien son rôle de pédagogue pour amener son peuple à la maturité spirituelle, à la stature parfaite de Christ. Pour le corriger de ses péchés, il lui fait goûter aux conséquences adverses de ses mauvais choix afin de l'humilier et de le ramener à la raison, mais jamais au point de le détruire complètement. C'est ce que l'histoire d'Israel et l'histoire de l'Église nous démontrent.

Car ce qui est arrivé dans le passé, l'a été pour nous servir d'exemples cf. 1Co.10:11, pour notre instruction afin que nous possédions l'espérance, cf. Ro.15:4

Israel est donc le modèle, le type sur lequel nous pouvons tirer des applications pour l'Église et la vie personnelle, comme Jésus, les apôtres et les autres hommes de Dieu ont fait à plusieurs reprises au cours de l'histoire.

Dieu s'est formé un peuple - Israel - pour porter son nom à partir d'un seul homme, Abraham, comme il avait choisi aussi un seul homme, Adam, pour partir la race humaine.

De même dans la nouvelle création, Dieu s'est formé un peuple - l'Église - pour porter son nom à partir d'un seul homme, Jésus-Christ, le nouvel Adam.

Le peuple juif voulut être comme les autres peuples et avoir un roi. Dieu n'aimait pas cela, il voulait être leur roi, mais le peuple tenait à avoir un chef visible qui marcherait devant eux. Dieu le leur a accordé avec réticence et il les a avertis que ce roi les exploiterait et prendrait le meilleur d'eux. Le peuple a persisté à vouloir un roi, alors Dieu s'est plié à la volonté du peuple.

L'histoire démontre en effet que les rois des juifs les ont exploités grandement et les ont embarqués dans toutes sortes de situations, parfois bonnes, la plupart du temps mauvaises. La royauté n'a pas été une bénédiction pour Israel.

Les mêmes constations s'imposent aussi dans l'histoire du christianisme où le simonisme a très vite fait des ravages dans la hiérarchie de l'Église, même juste qu'au pape; les charges ecclésiastiques allant non aux plus spirituels mais à ceux qui payaient le plus.

Le peuple de Dieu a grandement souffert sous le despotisme des chefs de l'Église. Luther et Calvin, eux qui avaient tant décrié le despotisme de la papauté, ont aussi été influencés par la mentalité prévalant à leur époque.

Luther a cédé l'Église allemande à la rapacité des princes allemands qui pouvaient ainsi s'accaparer des richesses de l'Église romaine possédant plus du tiers du sol en Allemagne. Ces princes jouaient chacun le rôle de mini-pape opprimant le peuple et les forçant à adopter la foi luthérienne.

Calvin s'était comporté aussi d'une manière très discutable, à l'image de l'Inquisition catholique, quand il avait fait décapiter Jacques Gruet qui l'avait traité d'hypocrite et il avait envoyé au bûcher Michel Servet qui avait nié la trinité.

Les dénominations qui se sont choisies des "rois" en ont la plupart du temps grandement souffert, sans parler de sectes avec les Jones, les Moon, les Russell, les Smith, les Armstrong et compagnie.

Dans les milieux évangéliques, ce fut un peu plus subtil, les "rois", ce sont les théologiens systématiques qui ont continué à propager la tradition calvinisme en le faisant passer pour orthodoxie biblique, de ce fait étouffant à de nombreuses reprises les réveils produits par le Saint-Esprit sous prétexte que Calvin avait enseigné que les dons spirituels étaient choses du passé. Dieu, en bon pédagogue, laisse aller le cessationisme suivre son cours pour déboucher sur le libéralisme et l'humanisme qui corrompt l'Église par en dedans.

Sur le plan personnel, c'est encore plus subtil; lorsque le "moi" "notre théologien rationnel intérieur" veut régner en roi sur notre vie, au lieu de laisser à Dieu le contrôle, Dieu, le roi des rois, en bon pédagogue, laisse aller le "moi" et le livre à ses passions perverses pour qu'il récolte aussi selon ses oeuvres iniques Ro.1. jusqu'à temps qu'il reconnaisse que la bonté de Dieu le pousse à la repentance Ro.2 qu'il confesse son péché Ro.3 et qu'il parvienne à la justice par la foi Ro.4 et expérimente la paix avec Dieu Ro.5 ceci produisant inévitablement un changement dans son comportement Ro.6.

Revenons aux rois.

Après plutôt avoir eu un bon départ avec David et Salomon, en excluant Saul, Salomon est attiré vers les idoles par ses femmes (en fait, ses femmes étaient ses idoles). Les premiers papes ont, en général, fait du bon travail, eux aussi, mais vers le début du Moyen-Age et même avant, le pape et les chrétiens ont changé les idoles païennes en saints chrétiens et se sont mis à leur rendre un culte.

La cupidité qui est aussi une idolâtrie s'est infiltrée toujours davantage dans l'Église, les chrétiens qui décédaient faisant souvent don de leurs possessions à l'Église, celle-ci s'enrichissait rapidement. Avec la vente des indulgences pour financer la construction de St-Pierre de Rome, c'en était trop, Dieu ne pouvait plus laisser passer de tels excès, l'Église avait mis un comble à ses péchés, elle devait être corrigée, ce que fit la Réforme et juste qu'à un certain degré la Contre-Réforme.

Pour punir Salomon de son idolâtrie, Dieu lui a suscité des ennemis idolâtres, Hadad l'Édomite, Rezon de Damas et Jéroboam 1R.11.

Pour punir la papauté idolâtre, Dieu a suscité Mahomet, le fondateur de l'Islam monothéisme, qui était révolté par l'adoration des idoles dans l'Église, mais qui n'adorait pas le seul vrai Dieu de Jésus-Christ.

Comme cela ne fut pas suffisant pour Salomon pour se repentir et se détourner des idoles, - il avait cherché, au lieu, à tuer Jéroboam, 1R.11:40, - Dieu a fait partager le royaume en deux, comme il l'avait prédit.

1R.11:29 Dans ce temps-là, Jéroboam, étant sorti de Jérusalem, fut rencontré en chemin par le prophète Achija de Silo, revêtu d'un manteau neuf. Ils étaient tous deux seuls dans les champs. 30 Achija saisit le manteau neuf qu'il avait sur lui, le déchira en douze morceaux, 31 et dit à Jéroboam: Prends pour toi dix morceaux! Car ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël: Voici, je vais arracher le royaume de la main de Salomon, et je te donnerai dix tribus. 32 Mais il aura une tribu, à cause de mon serviteur David, et à cause de Jérusalem, la ville que j'ai choisie sur toutes les tribus d'Israël. 33 Et cela, parce qu'ils m'ont abandonné, et se sont prosternés devant Astarté, divinité des Sidoniens, devant Kemosch, dieu de Moab, et devant Milcom, dieu des fils d'Ammon, et parce qu'ils n'ont point marché dans mes voies pour faire ce qui est droit à mes yeux et pour observer mes lois et mes ordonnances, comme l'a fait David, père de Salomon.

Et les deux royaumes, au lieu d'y voir le jugement de Dieu et de se repentir, se sont mis à se faire la guerre sporadiquement et à aller encore plus profondément dans l'idolâtrie.

Parallèlement le Schisme entre le christianisme occidental et le christianisme oriental peut être attribué à un jugement de Dieu à cause de l'immoralité des dirigeants dans l'Église et quand cette immoralité a perduré, Dieu a permis la subdivision au moyen de la Réforme pour humilier davantage l'Église de Dieu

Un royaume divisé contre lui-même ne peut subsister, et c'est ce qui se passe présentement dans l'Église de Dieu, certains chrétiens sont plus occupés à se tirer dessus que de se mettre à genoux pour combattre par la prière leur réel ennemi dans les lieux célestes, cf. Ep.6:12.

Mt.12:24 Les pharisiens, ayant entendu cela, dirent: Cet homme ne chasse les démons que par Béelzébul, prince des démons. 25 Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit: Tout royaume divisé contre lui- même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. 26 Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même; comment donc son royaume subsistera-t-il?

C'est ce qui s'est passé quand l'Église orthodoxe et l'Église catholique s'étaient séparées sous le prétexte de la filiation du Saint-Esprit alors que les vrais motifs étaient bien plus la prédominance dans le pouvoir politique et religieux que le souci de garder la foi pure. Quelles en ont été les conséquences?

Les musulmans sont venus et se sont accaparés d'une grande partie du territoire occupé auparavant par les chrétiens sans que les chrétiens de l'Europe catholique viennent à leur rescousse. Et quand l'occident s'était enfin décidé à intervenir par les croisades, il était déjà rendu trop tard pour inverser le raz de marée islamique. Aujourd'hui, en Turquie, qui fut l'Asie Mineure où il y avait eu des conversions massives sous la prédication de l'apôtre Paul et des Pères de l'Église, il ne reste plus que des ruines d'églises et une poignée de chrétiens. C'est ce qui pourrait attendre l'Église si elle n'apprend pas des leçons de l'histoire.

Cet état de choses vient de l'ennemi; diviser pour mieux régner, il sait qu'il ne peut vaincre l'Église, que les portes de l'enfer ne peuvent prévaloir contre elle, mais il sait aussi que tant qu'il pourra la maintenir dans la division il lui aura ôté une grande partie de sa puissance.

Mais, dans sa grâce, Dieu ne permettra pas que cela se passe ainsi à notre époque, "si son peuple s'humilie, cherche sa face et se détourne de ses mauvaises voies" 2Ch.16:7. Cet état lamentable, dramatique, de l'Église en général, fruit des mathématiques infernales; division sur division, multiplication des hérésies, tire à sa fin, Dieu a commencé déjà à relever et à rassembler son Église dans un seul Esprit.

Comme l'oppression orchestrée par Mahomet et ses descendants ne fut pas suffisante pour la papauté de se repentir de son idolâtrie et de sa cupidité, Dieu les a encore livrés plus profondément à leurs passions cupides, le patriarche de Constantinople se disputant avec le pape de Rome au sujet de la primauté et ils ont subi les conséquences de leur cupidité en séparant la chrétienté en deux, orient et occident. Et les deux royaumes au lieu de se repentir se sont mis à se faire la guerre sporadiquement à l'image des royaume de Juda et d'Israel.

Puisque la leçon n'avait pas encore porté, Dieu a infligé une humiliation supplémentaire à l'Église romaine - l'instigatrice du système hiérarchique copiée sur le système impérial - une humiliation encore plus grande en permettant la Réforme qui a sabré dans ce qui faisait son orgueil, sa complaisance; son territoire, son influence et ses possessions furent encore subdivisés.

Puisque les rois d'Israel et de Juda en général, comme les papes de Rome et les patriarches de Constantinople en général ont persisté dans leur idolâtrie malgré de brèves réformes, Dieu leur a fait subir des lourdes pertes de territoires, d'argent, et d'hommes aux mains de leurs ennemis comme conséquence logique de leur idolâtrie et de leur cupidité qui prenaient la place de Dieu dans leur vie (les babyloniens envers Israel, ensuite les musulmans envers l'Église, avaient saccagé les statues, s'accaparant des richesses et du territoire, convertissant ou tuant le peuple qui refusait de se convertir à l'Islam).

Dieu est un Dieu jaloux et quand une idole prend sa place, il ne la laisse pas voler sa gloire bien longtemps. Dieu ne supporte pas la compétition dans le coeur de son peuple, ce qui en est la cause sera délogé, par la manière forte, douloureuse si l'exhortation ne suffit pas, et la plupart du temps, malheureusement, elle ne suffit pas, car l'homme a la tête dure et en plus il est dur de "comprenure" (compréhension).

Quand l'Orient fut trop attaché à ses statues pour s'en débarrasser, malgré quelques tentatives qui n'ont pas duré, Dieu a envoyé l'Islam faire le job, quand l'Occident a persisté dans la même voie malgré le sursis additionnel que Dieu lui avait donné, il l'a envoyé la Réforme qui a fait le ménage dans les Églises en saccageant aussi les objets si chers au coeur de l'Église.

Sur le plan personnel, si nous chérissons dans notre coeur des idoles et que nous ne voulons pas nous en débarrasser malgré les avertissements de l'Esprit, Dieu va envoyé quelqu'un pour les saccager, soit par la perte, le vol, le feu ou quelque autre moyen.

Plus son peuple résiste plus les corrections sont sévères, Manassé a du être découronné, lié et déporté avant de se repentir, 2Ch.33:12-13 cela parce qu'il a résisté pendant 55 ans 2R.21:1 malgré des appels répétitifs à la repentance 2Ch.33:10. Mais l'Église, dans son ensemble, n'a rien retenu de l'exemple de l'histoire, donc d'autres conséquences encore plus sévères attendaient l'Église non pour la détruire mais pour la corriger.

Quelles sont ces conséquences?

Pour le royaume d'Israel ce fut la déportation. Quand les juifs ont persisté dans leur entêtement et dans leur rébellion, Dieu a porté un grand coup à leur orgueil, il les a déportés à Babylone, le repaire de la fausse religion. Cette déportation ne s'est pas faite d'un seul coup, comme si Dieu voulait encore dans sa miséricorde donner une autre occasion au peuple de se repentir. Babylone a premièrement attaqué de l'extérieur avant de vaincre Israel et de l'engloutir.

En ce qui concerne l'Église, Babylone n'est pas un lieu géographique, la déportation du peuple de Dieu n'est donc pas du domaine spatial, mais dans la sphère de la pensée religieuse. La Babylone spirituelle, le repaire de la fausse religion, c'est premièrement l'Islam qui a attaqué l'Église romaine de l'extérieur et qui lui a fait subir des lourdes de pertes en orient, et c'est ensuite l'humanisme philosophique qui a attaqué les Églises romaine et protestante de l'intérieur en occident.

Et comme l'Église ne s'est pas repentie, mais a persisté dans la rébellion elle continue à être déportée dans la Babylone spirituelle, l'Islam s'accapare toujours de plus de plus des gens qui étaient autrefois sous l'égide de l'Église, c'est la religion qui connaît la plus grande expansion, comme en France, par exemple.

L'humanisme a fait aussi ses ravages en occident depuis la Réforme, une Réforme qui a corrigé certaines doctrines extrémistes des catholiques mais qui est allé ensuite à l'autre extrême, par exemple, en voulant discréditer les miracles catholiques par l'intermédiaire des saints glorifiés, ils ont complètement nié l'existence des miracles contemporains, ouvrant grand la porte à la démythologisation humaniste niant toute existence des miracles, passés et présents.

Voici maintenant où nous en sommes rendus, quand l'Église dans son ensemble se sera repentie de son idolâtrie cupide et redonnera à Dieu la place qui lui revient, alors la déportation spirituelle prendra fin, Dieu dira "Sortez de Babylone mon peuple" Ap.18:4, comme cela fut le cas pour Israel, Es.48:20, Jé.51:6,45; à l'image du royaume d'Israel qui fut réunifié en revenant de la déportation alors aussi l'Église sera réunifiée aux temps de la fin en sortant de la Babylone spirituelle. Ceci reste à venir, c'est l'aspect "futuriste" de la prophétie.

Jusqu'à quel point l'Église devra-t-elle subir la déportation spirituelle avant de se repentir dans son ensemble?, cela reste à voir, elle devra probablement passer à travers la grande tribulation avant d'être assez humiliée pour reconnaître ses errements.

L'entêtement qui persiste dans certains milieux ecclésiaux annonce que la déportation spirituelle (l'apostasie) va continuer, que la foi et l'amour du plus grand nombre disparaîtront, par contre il y a d'autres éléments dans l'Église qui se réveillent et qui élèvent la voix dans le désert spirituel. L'Église attend ces hommes comme Daniel qui prendront conscience de la situation et qui se mettront à prier pour l'Église, en confessant son péché d'idolâtrie, en implorant le pardon de Dieu et en rappelant les promesses de Dieu. Car la Parole de Dieu nous a laissé des promesses. Les prières de Jésus ont toujours été exaucées et celles concernant l'unité de son Église le sera aussi.

Quand Jéroboam est devenu le roi d'Israel composé des 10 tribus du nord, le prophète lui avait dit cependant dans 1R.11:39 J'humilierai par là la postérité de David, mais ce ne sera pas pour toujours. En effet, plusieurs centaines d'années plus tard, les royaumes d'Israel et le Juda furent réunis pour ne plus jamais être séparés. La prière de Jésus dans Jn.17 prédit la même chose pour l'Église.

Il est donc temps de se mettre à genoux et implorer la miséricorde de Dieu afin qu'il restaure son Église et qu'il la réhabilité aux yeux du monde afin que Dieu seul en retire la gloire et que le monde et ses moqueurs soient confondus et réduits au silence.

Non, Dieu n'a pas rejeté l'Église, pas plus une dénomination qu'une autre - même si certaines sont plus mal en point que d'autres -, pas plus qu'il n'avait rejeté le peuple d'Israel, Dieu ne permettra pas que son Église, - toutes dénominations incluses - évertue à essayer de servir à la fois Dieu et Mamon, Il est jaloux de l'Esprit qu'il a fait habiter en nous, il ne veut pas partager sa gloire avec personne.

La solution n'est pas de retourner dans l'Église catholique romaine mais de retourner à Dieu qui rapprochera les églises les unes des autres à mesure que les églises se rapprocheront de plus en plus de Dieu. La vérité est en Dieu Jn.14:6 et en sa Parole Jn.17:17, c'est là que se refera l'unité perdue à cause des intransigeances dans les camps orthodoxes, catholiques et protestants.

Ce qu'il fait sur le plan global de son Église, il le fait aussi dans chaque Église locale, les 7 lettres de Jésus aux Églises dans l'Apocalypse le démontrent, Jésus connaît les oeuvres de chaque Église locale de chaque dénomination.

Et enfin ce qu'il fait sur un plan local il le fait aussi sur le plan personnel, notre corps est un membre dans le corps de l'Église, il est le temple de Dieu, aucune idole ne peut y être tolérée aussi par le Saint-Esprit, et le grand ménage dans l'Église commence par chaque individu, puis pour se poursuivre ensuite dans chaque église, dans chaque dénomination pour enfin atteindre l'Église universelle, la totalité des brebis qui entendent la voix du Seigneur et que le suivent.

Enfin, c'est après que Israel fut réunifié que le Messie s'est manifesté. Si le parallèle se poursuit, cela reste une hypothèse, ce sera seulement quand l'Église sera réunifiée que le Seigneur reviendra, car après c'est pour nous réunir en lui qu'il viendra nous chercher Ep.1:10, Co.1:20 et il est naturel que cette unité soit reflétée dans l'église quand il viendra la chercher.

L'unité de l'Église s'en vient, nous pouvons en être sûr. Jésus a dit que le Père l'exauçait toujours parce qu'il faisait sa volonté. Je suis donc persuadé que la prière de Jésus sur l'unité dans Jn.17:11, 20-23 va être exaucée:

Jn.17:11 Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m'as donnés, afin qu'ils soient un comme nous. 20 Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, 21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. 22 Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un, - 23 moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé

L'unité de l'Église va se produire pour que le monde sache que c'est Dieu qui a envoyé Jésus et qu'il reconnaisse l'amour que Dieu a pour les chrétiens.

Mais ne vous y trompez pas;

- L'unité de l'église ne se fera pas au détriment de la vérité, l'unité de l'Église ne sera pas le résultat de l'effort oecuménique présent qui dilue et vide la vérité de la majeure partie de son contenu.

- L'unité de l'Église ne sera pas non plus le résultat des efforts humains qui seront parvenus à un consensus à force de raisonner et de concilier toutes leurs différences d'opinions; les pharisiens du temps de Jésus attendaient ce genre de Messie, mais ce super pharisien théologien, ce sera l'antichrist.

- L'unité de l'Église de Dieu, elle, sera le résultat de l'oeuvre du St-Esprit qui conduira l'Église dans toute la vérité,

1° en la convainquant en premier de son péché par la révélation de ses hérésies propres à chaque dénomination,

2° en la convainquant de la justice de Dieu par le pardon de ses hérésies

3° et en la convainquant du jugement de Dieu par l'émondage de ses hérésies qui seront jetées dehors de l'Église. Ce sera l'oeuvre de l'Esprit de Dieu et non celle de l'esprit de l'homme.

Jésus a confirmé cela, juste avant les versets que je viens de vous lire; Jn.17:17-19

Jn.17: 17 Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité. 18 Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. 19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

Ceci est une parole prophétique parce qu'on ne voit pas encore le résultat final, mais ne vous y trompez pas encore, la multiplicité des églises et de ses subdivisions ne dureront pas toujours, cp. 1R.11:39, elles ne sont pas à la gloire de Dieu, elles sont la honte de l'Église du Dieu vivant qui a dit qu'il y aurait une seule foi, un seul baptême, un seul Esprit, un seul Seigneur, un seul Dieu, c'est la vocation à laquelle l'Église a été appelée, à garder l'unité de l'Esprit par le lien de la paix Ep.4:1-6.

Ep.4:1 Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, 2 en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, 3 vous efforçant de conserver l'unité de l'esprit par le lien de la paix. 4 Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; 5 il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, 6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.

C'est la vocation que les Pères de l'Église des premiers siècles se sont évertués à rappeler et c'est la vocation que l'Église n'a pu garder, et à sa grande honte; elle a été méprisée et ridiculisée par les païens qui se rendent bien compte de l'ironie de la situation, l'Église; la gardienne du dépôt de la vérité, est devenue une Église divisée en des multitudes de courants de pensées et de doctrines

Ceci a tourné aussi l'Église à sa propre confusion, au point où plusieurs chrétiens se demandent si on peut vraiment parvenir à la vérité, ne sachant plus à quelle église se rattacher, sautillant d'une dénomination à l'autre. Je viens de terminer un livre qui raconte l'histoire d'un franco-américain baptisé et élevé dans le catholicisme, puis baptisé et endoctriné par les Témoins de Jéhovah et parti en mission en Afrique, ensuite baptisé et récupéré par les baptistes, ordonné pasteur et reparti en mission en France, rebaptisé par des baptistes fondamentalistes et réordonné pasteur et reparti de nouveau en mission en France, pour enfin retourner dans l'Église catholique 30 ans plus tard, pensant être revenu au bercail et avoir enfin trouvé la "Bonne" Église; les "pierres des vieilles églises catholiques lui avaient parlé". Oui, quelle confusion, quelle tragédie!

Mais le nom de Dieu ne sera pas toujours bafoué, les enfants de Dieu ne resteront pas éternellement confus, comme au temps d'Ézéchias Es.36 à 38, qui avait fait remarquer au Seigneur que Rabschaké, l'assyrien, s'était moqué de Dieu, aujourd'hui encore Dieu va révéler sa gloire au monde païen qui se moque de son Église, et il va révéler sa gloire au travers de son Église, par une démonstration puissante du St-Esprit qui unira à nouveau la chrétienté et qui chassera la confusion présente. C'est là le côté prophétique de ce que j'ai à vous dire, c'est une prédiction basée solidement sur les Écritures.

Cette démonstration puissante du St-Esprit va s'accompagner de la plénitude de son fruit et de ses dons, pas juste de l'un ou de l'autre, elle va remplir les croyants des pensées Ph.2:1-5 et de la puissance Jn.14:11-12 qui étaient en Jésus-Christ pour les amener dans l'unité Ep.1:10.

L'Esprit va venir renverser toutes les forteresses 2Co.10:4-6 qui s'élèvent contre la pureté de l'évangile de Christ dans les raisonnements humains, d'où vient la source de toutes les hérésies et de toutes les divisions, à cause de son coeur tortueux Jé.17:9 Il va punir aussi toute désobéissance aux autorités.

2Co.10:3 Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. 4 Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. 5 Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. 6 Nous sommes prêts aussi à punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète.

Car Dieu connaît le coeur de l'homme, il sait qu'il est menteur Ro.3:4, il connaît la vanité des pensées des théologiens, il va abaisser les "sages", les montagnes, dans l'Église, ceux qui se perçoivent comme des docteurs de la foi et qui parlent de choses qui les dépassent et qui vont au-delà des Écritures.

1Co.4 5 C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. 6 C'est à cause de vous, frères, que j'ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d'Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au delà de ce qui est écrit, et que nul de vous ne conçoive de l'orgueil en faveur de l'un contre l'autre.

et il va relever les vallées, les humbles dans l'Église, ceux qui sont dans la confusion présentement, le St-Esprit va préparer la route pour notre Dieu, V'neeglah kebod Adonai, vera'u kol basar yachdav, keepee Adonai diber Es.40:5

Es.40:3 Une voix crie: Préparez au désert le chemin de l'Éternel, Aplanissez dans les lieux arides Une route pour notre Dieu. 4 Que toute vallée soit exhaussée, Que toute montagne et toute colline soient abaissées! Que les coteaux se changent en plaines, Et les défilés étroits en vallons! 5 Alors la gloire de l'Éternel sera révélée, Et au même instant toute chair la verra; Car la bouche de l'Éternel a parlé.

Il y a des milliers d'Ézéchias dans toutes les dénominations qui prient pour un réveil dans l'Église de Dieu, et leurs prières montent devant le trône de Dieu. Comme au temps d'Ézéchias, Dieu s'empressera d'agir au temps qu'il aura choisi, et nous allons un jour voir de nouveau la différence entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.

Mal.3: 16 Alors ceux qui craignent l'Éternel se parlèrent l'un à l'autre; L'Éternel fut attentif, et il écouta; Et un livre de souvenir fut écrit devant lui Pour ceux qui craignent l'Éternel Et qui honorent son nom. 17 Ils seront à moi, dit l'Éternel des armées, Ils m'appartiendront, au jour que je prépare; J'aurai compassion d'eux, Comme un homme a compassion de son fils qui le sert. 18 Et vous verrez de nouveau la différence Entre le juste et le méchant, Entre celui qui sert Dieu Et celui qui ne le sert pas.

Le Saint-Esprit a commencé à ramener son peuple à la pureté de l'enseignement biblique, la forteresse du cessationnisme, qui est la négation des dons spirituels, est en train de crouler, les positions extrémistes tant des réformés que des catholiques sont de plus en plus mises en lumière et réprimandées par le St-Esprit. Mais ce n'est que le commencement, nous ne goûtons présentement qu'aux prémices de ce qui va venir bientôt.

Et il est grand temps, car les jours qui viennent seront mauvais, l'Église aura besoin d'être une corde à trois fils (protestants, orthodoxes et catholiques) enlacées fortement dans la vérité par le lien de la paix.

Ec.4: 12 Et si quelqu'un est plus fort qu'un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement.

Car la religion anti-chrétienne, la religion de l'antichrist progresse rapidement, cette religion humaniste qui sera un syncrétisme de toutes les religions, la somme de toutes les doctrines démoniaques savamment articulées par le super pharisien antichrist

Qui parmi vous prêtera l'oreille à ces choses? qui voudra s'y rendre attentif et écouter à l'avenir? Es.42:23

Es.48: 6 Tu entends! Considère tout cela! Et vous, ne l'avouerez-vous pas?...Maintenant, je t'annonce des choses nouvelles, Cachées, inconnues de toi. 7 Elles se produisent à présent, et n'appartiennent point au passé; Jusqu'à leur avènement tu n'en avais aucune connaissance, Afin que tu ne dises pas: Voici, je le savais. 8 Tu n'en as rien appris, tu n'en as rien su, Et jadis ton oreille n'en a point été frappée:

Es.42:9-10 Voici les premières choses se sont accomplies et je vous en annonce des nouvelles avant qu'elles n'arrivent, je vous le prédis, chantez à l'Éternel un cantique nouveau, chantez ses louanges aux extrémités de la terre (c'est là que nous sommes par rapport au pays d'Israel, dans le contexte cela parlait de la terre native d'Abraham).

Louez Dieu, peuple chrétien, car l'Éternel va faire de grandes choses








Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 21 novembre 2017