Les faux prophètes

- Arthur Katz
Au chapitre 23 du livre de Jérémie, Dieu fait une déclaration intéressante à propos des vrais et des faux prophètes. Vous parlez d’une accusation! C’est une chose de porter une accusation contre Israël, mais lorsque vous commencez à accuser les prophètes d’Israël, lorsque les meilleures choses, les plus hautes et les plus nobles se transforment en actes les plus profanes, alors elles deviennent un symbole ou une preuve du rabaissement d’une nation avant son jugement.
Il existe une relation entre les prophètes et les sacrificateurs: "Les prophètes prophétisent avec fausseté, les sacrificateurs dominent sous leur conduite, et mon peuple prend plaisir à cela." (Jérémie 5 :31)

Il est remarquable de voir comment les dirigeants de mouvements ou de fraternités et les faux prophètes se rendent ce service réciproque, et comment ils se réconfortent et s’appuient les uns les autres. Les gens ont un accord tacite avec leurs pasteurs: "Vous présentez un message biblique. Nous paierons la note et assisterons à un office du dimanche qui nous laissera vivre nos vies sans avoir à en changer quoi que soit qui bouleverserait nos intérêts déjà acquis et nos valeurs traditionnelles. Nous ne voulons pas d’un message qui mettra à nu l'état réel de notre cœur. Nous voulons être capables de dire ‘Amen’ et ‘Nous avons été à l’église’" et ce genre de choses... Et ceci est valable pour le sacrificateur comme pour le peuple. Tel pasteur-prédicateur, telle congrégation. Dans une telle situation nous devons nous ‘dénoyauter’ prophétiquement!

"C’est pourquoi leur chemin sera glissant et ténébreux, ils seront poussés et ils tomberont ; car je ferai venir sur eux le malheur, l’année où je les châtierai, dit l’Eternel." Jérémie 23 :12.

Cela implique qu’il n’y a pas un jugement immédiat, mais qu’il y a un temps prévu pour cela, où Dieu jugera ceux qui profanent Sa maison (ceux qui avaient été à l’origine appelés authentiquement). C'est peut-être pour cela que Dieu laisse continuer ce mouvement qu'on appelle prophétique, et qui est si populaire. Mais pour eux, comme pour les sacrificateurs et les prophètes des temps anciens, il y aura une année ou un temps où Dieu ordonnera une pause.

Il y a toujours des conséquences aux fausses prophéties. Cela affectera la nation entière et donc l’église entière par la même occasion.

"Ainsi parle l’Eternel des armées : n’écoutez pas les paroles des prophètes qui vous prophétisent!" Jérémie 23 :16.

Notez que Dieu les appelle encore prophètes. C’est peut-être parce que les cadeaux et les appels de Dieu sont irrévocables. Ils gardent encore leurs titres officiels, mais ce qu’ils font sous ce titre est une abomination aux yeux de Dieu. Il n’y a rien de plus profane que lorsque le sacré n’est plus véritablement sacré. Lorsque nous prenons l’expression sacralisée "Ainsi parle le Seigneur" et que nous l’employons simplement comme un outil pour attirer l’attention de nos ouailles: nous désacralisons alors le sacré. Nous faisons profane le sacré et une fois que nous avons fait cela, que pouvons-nous espérer d’autre? Si nous ne sommes pas un peuple pieux qui cherche la distinction entre le profane et le sacré, que pouvons-nous espérer pour le monde? Les ramifications de ce dont nous parlons ici sont énormes et vont au-delà de tout ce que vous pouvez penser.

"Ils disent à ceux qui me méprisent: l’Eternel a dit: vous aurez la paix; et ils disent à tous ceux qui suivent les penchants de leur cœur: il ne vous arrivera aucun mal." Jérémie 23 :17.

Ceci est la quintessence du faux prophète: cette capacité à donner un faux réconfort et une fausse assurance de paix qui ne s’occupe pas des véritables conditions auxquelles on doit faire face. C’est la volonté de ne pas prononcer de mots trop durs à entendre. Ces prophéties sont généralement flatteuses et encouragent la chair, au lieu de lancer un défi ou une menace. Les faux prophètes ont historiquement prophétisé la paix alors qu’il n’y avait pas de paix. "Il ne vous arrivera aucun mal" est malheureusement le genre de déclarations prophétiques que l’on entend, encore aujourd’hui, spécialement en Israël. Ils donnent un faux réconfort à ceux qui ne sont même pas proprement alignés sur Dieu. Humainement parlant, nous ne voyons pas ces gens comme étant ceux qui méprisent Dieu. Dieu les voit, en revanche, comme ceux qui Le méprisent et nous devons regarder les choses comme Il les voit. Les faux prophètes apportent aujourd’hui une sorte d’encouragement à ces gens qui sont déjà arrêtés leur relation avec Dieu et leur donnent l’assurance trompeuse que leur relation avec Dieu est en ordre.

"Qui a donc assisté au conseil de l’Eternel pour voir, pour écouter sa parole?" Jérémie 23 :18.

Moïse pouvait dire de lui-même qu’il était l’homme le plus humble sur la face de la terre. Cela est la vraie humilité, quand nous sommes dépourvus d’un quelconque sens d’auto conscience spirituelle. Nous pouvons simplement déclarer cette chose sans aucun effet sur nous-mêmes, parce que l’humilité n’est pas une affirmation à notre honneur. L’humilité n’est pas une chose que l’homme peut travailler en lui-même sur terre et développer en tant que trait de caractère. L’humilité est ce que Dieu est intérieurement, et le seul qui peut la répandre et l’exhiber est celui qui a été en présence constante de Dieu. En présence de Dieu, nous sommes humiliés, et c’est pourquoi Moïse pouvait faire cette déclaration, non pas par rapport à lui-même, mais à Dieu ! Dieu exige encore que Ses prophètes demeurent en Sa présence.

Je dois dire qu’il n’existe rien de plus difficile pour n’importe qui, que cette exigence-là. Tout le monde rivalise pour trouver des excuses de ne pas le faire: c’est l’heure du dîner, le robinet goutte, l’ampoule doit être changée, on doit nourrir les chiens, des milliers de choses à faire continuellement retiennent notre attention. Et même si ce n’était pas le cas, il y a quelque chose dans la chair elle-même qui est inamicale et opposée à la recherche de Dieu. Rechercher Dieu est une chose extrêmement difficile et peu reçoivent un encouragement suffisant. C’est une souffrance, et en fait, pour être tout à fait honnête, c’est mortel. Vivre sur terre, dans la chair, dans le monde et dans le temps, et se confier en Dieu dans la communion avec Lui est le but ultime à atteindre. Si vous l’atteignez, alors gardez-le, parce que vous seriez obligé alors de tout recommencer. Pouvez-vous le maintenir ce but, et continuer à aller à telle fête d’anniversaire, à danser, à chanter, sans le perdre ou mettre en péril cette position spirituelle pour un amusement passager?

Nous parlons ici de quelque chose de très important. Je ne pense pas qu’il y ait sur terre aujourd’hui beaucoup d’hommes qui le vivent. Que pouvons-nous dire alors sur cette foule de prophètes qui se sont levés ces dernières années, car nombreux sont ceux qui prétendent être prophètes, mais combien écoutent vraiment le conseil de Dieu? Le jugement de Dieu à l'égard de ceux qui échouent à recevoir Ses paroles est sévère.

Nous pouvons savoir quand les mots sont hors du "conseil" de Dieu parce qu’ils ont un effet salutaire. Je me souviens d’un petit déjeuner évangélique où l’orateur venait de Suède, une éminente personnalité évangélique, mais il aurait aussi bien pu venir de n’importe où ailleurs. Il portait une chemise Gucci, une cravate et un costume en soie, et il a commencé en disant: "Le Seigneur m’a parlé ce matin et m’a donné un message pour vous". Je me suis penché pour entendre la moindre syllabe qui était venue du cœur de Dieu. Mais de ce que j’entendais, cependant, il n’y avait rien de Dieu, à part les clichés, les expressions et le baratin évangélique. Les hommes qui ont entendu ces mots ce matin-là, hochant la tête et disant ‘Amen’ à tout bout de champ, applaudissant et soutenant ce discours, ont besoin de connaître les conséquences lorsque nous laissons s'exprimer ce genre de mensonge monumental sans le contredire. Notre sensibilité s'étiolera, et finira par mourir pour faire de nous, la prochaine, un candidat idéal pour une tromperie supplémentaire qui montera sur scène.

Il y aurait eu besoin ce matin là d’un homme dans l’auditoire qui se lève et dise: "Je suis désolé de la douleur et du désordre que je vais causer, mais je ne peux pas permettre que ces paroles et ces déclarations parviennent à nos oreilles sans les contester. Ce n’étaient pas les mots de Dieu et nous n’oserions pas autoriser ce type de terminologie être employé simplement pour sanctifier ou pour donner un semblant de crédibilité à ce qui serait autrement une déclaration tout à fait ordinaire." Combien de fois est-ce que cela a été fait et jusqu’à quel point notre échec à le faire a-t-il eu un effet négatif sur l’église aujourd’hui? Nous avons payé cher pour pas grand chose, quelques vagues références à Dieu et avons conclu "Dieu a donné" quand Il n'a rien donné du tout.

Ceux qui abandonneront Dieu brusquement, sont les mêmes qui l’invoqueront à la légère. Les prophètes sont appelés à prendre leur place dans ce spectacle, et à y apporter l’épée du Seigneur. A apporter la crainte et la Vérité du Seigneur aux gens qui ont longtemps été coupés de Lui par les boniments que je viens de décrire, et que chacun de nous, à un moment ou à un autre, plus que nous ne l’aurions voulu, avons déjà expérimenté. C’est pourquoi nous sommes angoissés et Dieu nous invite à faire une pause.

C’est pourquoi il y a des faux prophètes. C’est pourquoi les mouvements charismatiques ou assimilés sont de faux mouvements, désirant ressentir l’Esprit, l’excitation et l’activité, mais fuyant la croix et la nécessité de souffrir, par lesquels l’Esprit de Dieu nous est donné comme consolation, réconfort et source de puissance. Nous revenons encore et encore à la croix. Le faux prophète prononce des mots de réconfort alors que Dieu ne veut pas réconforter Son peuple, mais le faire bouger. Les vrais prophètes peuvent endurer le rejet et la mortification. Ils peuvent supporter de donner la Parole puis que quelqu’un arrive et ‘jette le pianiste à l’eau’. L’angoisse prophétique est d’apporter la Parole du Seigneur et de la voir refusée et vous revenir dans les dents. C’est mortifiant et c’est l’antithèse de la joie et de la gratification qui viennent lorsque la Parole du Seigneur se déverse à travers vous et par vous, et à l’intérieur des gens qui la reçoivent. C’est un fortifiant pour notre âme. Nous devons avoir de la bonne volonté pour les uns autant que pour les autres, ou nous ne toucherons personne. L’appel du prophète est l’appel de la croix. C’est une forme fréquente, sinon continuelle, de souffrance, d’un genre radical et définitif.

Pouvons-nous dire "Ainsi parle le Seigneur" sans réellement articuler ces mots ou impliquer d’autres mots dans notre déclaration? Ce n’est pas votre propre parole, mais la Sienne, qui peut venir seulement de cet endroit placé au centre de la croix. C’était vrai pour les prophètes anciens d’avant-même la croix. Elie a précédé la croix, mais il connaissait la mort de celle-ci lorsqu’il disait "… il n’y aura plus de rosée ni de pluie ces années, excepté par ma Parole". Jésus connaissait la croix avant qu’Il ne connaisse la croix. La croix a seulement manifesté le principe auquel Sa vie a été soumise tout du long.

(Extraits du livre The Prophetic Call par Art Katz)









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 19 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes samedi 25 mars 2017