Les deux sortes de parler en langues


Le don de parler en langue (au singulier)

Il y a deux types de langues que nous retrouvons dans la Parole de Dieu ; il y a le parler en langue au singulier que nous recevons au moment où nous sommes baptisés dans le Saint-Esprit. Il y a une soeur dans notre église qui, dès sa conversion, a été baptisée dans le Saint-Esprit, elle s'est mise à parler en langues sans savoir que cela existait. Elle a demandé des explications et on lui a dit dans l'église où elle se trouvait qu'elle avait parlé en langue et que cela était le signe qu'elle avait été baptisée dans le Saint-Esprit.

Quand nous sommes baptisés dans le Saint-Esprit, Dieu nous donne un langage de prière surnaturel pour prier des mystères et pour s'édifier soi-même parce que nous avons besoin d'être édifiés (1Corinthiens 14:4). Si Dieu nous le donne, c'est écrit dans la Parole de Dieu que c'est pour notre édification, alors nous en avons besoin car Dieu ne fait pas de favoritisme, il ne dit pas "toi ici, tu as le droit d'être édifié, et toi là-bas, non". Dieu veut cela pour tout le monde ! C'est un langage de prière, tout le monde est appelé à prier. Dieu ne dit pas "Toi ici, tu vas pouvoir me prier de temps en temps et toi là-bas, tu ne pourras pas, la porte est fermée."

C'est pour tout le monde cette langue spirituelle donnée à tous ceux qui croient. Remarquez bien Marc 16:17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;

S'il était question de langues au pluriel dans ce passage c'est qu'il y a plusieurs personnes d'impliquées : "ils parleront". Si, dans un même lieu comme ici, nous avons chacun notre parler en langue au singulier, alors tous ensemble, cela devient au pluriel !

Actes 2:4 Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.

Ils furent tous remplis du Saint-Esprit, il n'y en a aucun parmi les 120 qui aurait pu dire "eh bien, moi, ce n'est pas mon don, Dieu ne m'a pas donné le parler en langues", non, ils furent TOUS remplis du Saint-Esprit, tous les 120 réunis ont parlé en langues sans aucune exception. On compte aujourd'hui 800 millions de personnes qui prient en langues régulièrement. C'est biblique ! C'est aussi l'accomplissent de la promesse de Joël où dans les derniers jours, je répandrai mon Esprit sur toute chair.

Je suis qui je suis aujourd'hui parce que je prie en langue chaque jour de ma vie. Je ne pourrais pas prêcher comme je le fais si je n'avais pas cette expérience là. Sans le parler en langue, je vous apporterais la Parole de Dieu en essayant de trouver de bons sujets, de bonnes idées, je regarderais peut-être dans des recueils pour des anecdotes, des illustrations. Au lieu de cela, je me prépare en bondissant sur mon ballon d'exercice et en priant en langue, je suis devant mon ordinateur, j'écoute de la musique ointe du Saint-Esprit. Comme je prie, je peux être perdu dans la présence de Dieu, je ne regarde pas l'heure, et comme je prie en langue, mon intelligence demeure stérile, le Seigneur vient déposer des versets dans mon esprit, il peut aussi me donner des visions et des rêves, peu importe. J'entre ensuite dans l'ordinateur ces choses que le Seigneur va m'avoir montré. La prédication est venue à cause de mon temps de prière en langue. Sans cela, mes messages seraient totalement différents.

1Corinthiens 14:14 Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile.
15 Que faire donc ? Je prierai par l’esprit, mais je prierai aussi avec l’intelligence ; je chanterai par l’esprit, mais je chanterai aussi avec l’intelligence.

Quand vous recevez ce revêtement de puissance, le Seigneur vous accorde ce privilège de prier en langue au singulier, c'est votre langue à vous pour prier et d'avoir cette relation d'intimité lorsque votre esprit connecte avec l'Esprit de Dieu. Vous priez des mystères. Nous citons souvent « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu », mais lisons les versets précédents, c'est lorsque nous prions en esprit alors que l'ennemi vient faire des choses contre nous pour nous détruire, nous prions en esprit sans rien comprendre, notre intelligence est stérile mais notre esprit connaît les choses que nous devrions prier et c'est le Saint-Esprit qui travaille dans ces choses là pour transformer le négatif en positif.

Romains 8:26 De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables ;
27 et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints.
28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Mais le diable dit « Tu n'as pas besoin de cela, toi », il ne veut pas que vous disiez des mystères à Dieu. Il ne veut pas que votre être intérieur soit édifié, il veut vous garder desséchés en train d'essayer de vivre la vie chrétienne par vos forces personnelles. Cela devient lourd, cela devient une expérience intellectuelle où l'on ne vit pas la puissance de Dieu.

Le don de parler en langues (au pluriel)

Il y a également dans la Parole de Dieu le don de parler diverses langues. C'est au pluriel et c'est exercé en public, ce n'est pas pour votre temps de dévotion personnelle à la maison. C'est un don que Dieu vous donne de parler dans une autre langue que celle que vous avez parlé lors de votre baptême dans le Saint-Esprit. Ce don de parler diverses langues dépendant du contexte ou de l'endroit où vous vous trouvez et là, vous êtes inspirés surnaturellement à donner un message prophétique en langues, l'attention de tout le monde est sur vous et là, nous sommes sensés avoir l'interprétation de cette langue là parce qu'elle est exercée en public et l'attention de tout le monde a été attirée par la personne qui donnait le message.

1Corinthiens 12:29 Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils prophètes ? Tous sont-ils docteurs ? Tous ont-ils le don des miracles ?
30 Tous ont-ils le don des guérisons ? Tous parlent-ils en langues ? Tous interprètent-ils ?

La réponse est évidemment non ! Tous n'ont pas ce don de parler en diverses langues.

1Corinthiens 12:31 Aspirez aux dons les meilleurs. Et je vais encore vous montrer une voie par excellence.

Savez-vous quel est le don le meilleur quand quelqu'un est malade ? Est-ce le don de prophétie ? Non. Est-ce que c'est une parole de connaissance ? Non. Le meilleur don, c'est le don d'opération des miracles dans ce cas présent.

«Aspirez aux dons les meilleurs ». Aspirez-vous vraiment aux dons du Saint-Esprit dans votre vie ? Nous sommes censés d'avoir ce désir, cette aspiration que le Seigneur se serve de nous avec les dons du Saint-Esprit pour être une source de bénédiction pour les autres. C'est un commandement « Aspirez ».

1Corinthiens 14:1 Recherchez l'amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. 2 En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c’est en esprit qu’il dit des mystères.
3 Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console.
4 Celui qui parle en langue s’édifie lui-même ; celui qui prophétise édifie l’Eglise.
5 Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’interprète, pour que l’Eglise en reçoive de l’édification.

Voila les deux sortes de parler en langues que nous retrouvons dans la Parole de Dieu ; le don de parler en langue et le don de parler diverses langues.

Le diable ne veut pas que vous priez en langues, il veut vous enlever tout ce qui est de Dieu. Pensez-y, si Dieu vous donne de l'équipement spirituel pour livrer une guerre contre le royaume de l'ennemi, pensez-vous que le diable va vous laisser faire comme cela et qu'il ne va pas essayer d'infiltrer des mensonges dans l'église pour que nous arrêtions d'exercer ces dons-là ? Il va vous dire que les dons du Saint-Esprit sont passés comme cela est enseigné dans les églises conservatrices anti-charismatiques, appelées aussi cessationistes. Mais cela contredit 1Corinthiens 1:6

"le témoignage de Christ ayant été solidement établi parmi vous,
7 de sorte qu’il ne vous manque aucun don, dans l’attente où vous êtes de la manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ."

Le témoignage de Christ est solidement établi quand il ne manque AUCUN don, et cela, JUSQU'AU retour de Jésus, pas avant, pas quand la Bible a été terminée, pas quand le dernier apôtre est décédé, pas quand... mais bien jusqu'au retour de Jésus.

Certains diront suite à ce texte "nous sommes obligés d'accepter les dons du Saint-Esprit pour aujourd'hui, cependant ce n'est pas pour tout le monde". Mais encore là, nous nous faisons voler ! Ça revient tout le temps à la même affaire "en autant que vous ne les pratiquez pas, nous sommes satisfaits". Ça, c'est le diable, "Ne le faites pas, n'en profitez pas" et là, le diable se réjouit ! Mais le moment où vous dites "non seulement, j'y crois mais je vais le vivre" alors là, le diable n'aime pas cela. Nous ici, nous n'allons pas juste croire une théorie que cela s'est passé il y a 2000 ans et se dire "certaines personnes peuvent le vivre, certaines personnes vont être sauvées, certaines personnes peuvent être guéries..." Nous allons croire le maximum de la Bible, toujours dans le respect.

N'ayez pas peur, dans notre église, nous n'allons vous mettre devant l'assemblée et vous planter un micro sous le nez pour que vous parliez en langue ! Nous ne vous placerons pas dans une situation embarrassante. Le parler en langue est une expérience que vous vivez dans le privé chez vous. Dans l'église aussi, quand vous louez le Seigneur, vous pouvez prier en langue, il n'y a personne qui va venir vous voir avec un micro pour que tous vous entendent. Comme je l'ai mentionné, il y a deux types de langues. Parfois c'est la peur d'être gêné, non, au contraire, je vous encourage d'avoir hâte de vivre quelque chose de plus avec Dieu. Quand les disciples ont reçu pas seulement le Saint-Esprit en eux mais aussi sur eux, ils ont vécu une transformation, c'est du positif ! Cela devient quasiment du négatif dans nos églises parce qu'on a tellement ri des gens qui prient en langue, en disant "vous autres, vous êtes nés de l'autre côté du chemin de fer". Mais Dieu a des cadeaux pour son église et s'il nous les donne, c'est pour accomplir sa volonté sur la terre.

Le grand Dieu de l'univers veut faire des grandes choses dans notre vie, il veut être présent dans notre vie, dans notre quotidien, il veut que son Saint-Esprit fasse partie de notre vie, il veut que nous puissions avoir une communion avec le Saint-Esprit, qu'il participe dans notre vie, cf. 2Corinthiens 13:13. Il ne fait pas juste partie de notre vie dans le sens que nous avons vécu une expérience lorsque nous avons donné notre vie au Seigneur, mais à chaque jour... N'empêchez pas le Saint-Esprit d'agir dans vos vies ! Dans la Bible en Français courant, il est écrit :

1Thessaloniciens 5:19 Ne faites pas obstacle à l'action du Saint-Esprit.
20 Ne méprisez pas les messages inspirés (les prophéties).
21 Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon 

Le diable déteste que les chrétiens découvrent les dons du Saint-Esprit, il ne peut pas les ôter, alors il va tout faire pour les pervertir afin que les chrétiens en aient un goût amer et s'en détournent.

Quand j'étais adolescent, j'ai passé par une période où j'ai tout remis en question les choses du Saint-Esprit. Pourtant à l'âge de 15 ans, j'avais vu mon oncle prier pour un aveugle et celui-ci avait recommencé à voir. Puis j'ai lu un livre qui parlait contre les choses du Saint-Esprit.

Ce livre parlait des exagérations et des désordres et je ne pouvais qu'acquiescer. Mais c'était un livre qui allait à l'extrême en mettant toutes les choses du Saint-Esprit de côté pour vivre un christianisme intellectuel. Pendant quatre ans, j'ai mis de côté tout ce que j'avais vécu avec le Saint-Esprit dans ma jeunesse, j'avais tout remis en question. C'était une sortie du chemin de la présence de Dieu où j'avais vraiment desséché spirituellement. L'ennemi m'avait piégé. Je suis quelqu'un qui aime étudier la Parole de Dieu, j'aime réfléchir, j'ai soif de Dieu mais en lisant ce livre là, je me suis fait avoir.

J'avais vraiment perdu ma joie et ma paix, j'ai été découragé avec les choses de l'Esprit. J'étais avec ma femme Mathilde dans une réunion de plus de 10,000 personnes à Boston et le Seigneur a parlé très fort dans mon esprit en disant : « Tu vas enseigner sur le baptême du Saint-Esprit ». Je lui avais répondu : « Non, Seigneur, je ne crois plus à cela » Il m'a répété : « Tu vas enseigner sur le baptême du Saint-Esprit »

Ensuite je suis allé avec mes parents dans une retraite aux États-Unis qui se passait dans un séminaire. Le thème était sur le Saint-Esprit. J'étais vraiment mélangé suite à mes lectures. Je n'étais pas là du tout comme participant mais plutôt comme spectateur. J'ai demandé à Dieu de me montrer si tout cela était dans leur tête. Ce fut ma crise d'adolescence, cela ne se passa pas dans les bars mais dans une retraite biblique ! Lors du séminaire, il y avait une femme au piano qui s'est mise à chanter en langues, dans le don des diverses langues. Elle s'est mise à donner un message prophétique, elle, une américaine qui ne parlait pas le français, a commencé à donner un message en français pour que je l'entende. J'ai demandé au Seigneur : "Seigneur, si j'ai bien entendu, fais qu'elle le répète, s'il vous plaît". Dieu est bon ! Elle a répété la prophétie au complet en français. Ensuite, le pasteur américain s'est mis à interpréter le message en langues. J'ai alors confessé à Dieu "J'ai vu, Seigneur, je te demande pardon, je me suis vraiment fait berner par un mensonge." Nous pouvons nous faire avoir, le diable va essayer de vous voler ce qui vous appartient mais quand vous commencez à prier en langue, à prier des mystères et là, vous apprenez, "hey, je priais pour toi, pour tel sujet sans savoir exactement ce qui se passait" et là, la personne vous dit, "à la même heure, à telle place, j'ai vécu un miracle", c'est parce que vous avez prié, vous avex été conduits par l'Esprit pour le faire. Ne nous laissons pas voler par le diable, entrons dans les choses de Dieu. Nous ne mettons pas de pression sur personne, vous pouvez venir à l'église et ne jamais parler en langue ici et nous allons vous aimer autant. Nous vous aimons ! Vous n'êtes pas obligés d'être guéris, c'est la même chose, nous vous aimons quand même. Restez comme vous êtes, si vous êtes satisfaits ainsi, vous n'êtes pas obligés de changer, mais si vous êtes desséchés, si vous avez soif et que vous en voulez plus, alors cherchez la face de Dieu pour plus de Dieu.

Voici le témoignage de Sylvie Perron.

À l'âge de 26 ans, je traversais une grande épreuve dans ma vie, depuis une douzaine d'années j'étais tenaillée par un esprit suicidaire. Le climat familial était malsain, il y avait beaucoup de violence psychologique et physique, je devais séparer mes grands frères qui se battaient à coup de couteaux. J'allais à l'église catholique et je regardais Jésus sur la croix sanguinolent et pensais en moi-même, ému de compassion « Pauvre Jésus !» J'aimais le ciel et les nuages. Puis à l'âge de 18 ans, j'ai cessé de penser à Dieu. Je me suis mariée à 19 ans pour fuir la violence, mais à l'âge de 26 ans je m'étais séparée de mon premier mari malgré ma détermination de ne pas faire comme mes parents. Un soir d'automne, j'ai donc décidé que j'étais tannée de vivre, mais personne ne le savait dans mon entourage, j'avais un bon métier aussi. J'ai sorti de l'armoire 80 pilules très fortes contre les migraines, je me suis versée un verre d'eau et j'ai dit « Seigneur, c'est terminé, c'est fini, c'est assez». J'ai débouché la bouteille de pilules et pris mon verre d'eau et fermé les yeux, c'est alors qu'une lumière d'une blancheur éclatante a envahi mon appartement. J'ai essayé d'ouvrir les yeux me demandant ce qui se passait, mais la lumière était trop forte. En même temps, j'étais bien, c'était chaud, je me suis dit « Ah, c'est toi Seigneur!» J'ai senti comme une étreinte et il m'a dit: « Non, ne meurs pas dans ce monde-là, mais viens mourir pour moi». À cette époque, je ne comprenais pas le sens de «viens mourir pour moi», mais maintenant je comprends. Je lui avais répondu : «Ok, Seigneur», puisque j'étais déjà prête à mourir de toute façon ! J'étais si bien dans cette présence qui a duré de cinq à dix minutes. J'ai refermé la bouteille de pilules et l'ai remisée dans l'armoire. L'envie de me suicider s'est complètement dissipée, j'étais plus heureuse. Dans le passé, j'avais touché aux choses occultes et ça me suivait, mais après cette expérience cela a arrêté, même chose pour les téléphones obscènes et pour les gens qui venaient voir à ma fenêre, toutes ces choses ont cessé après mon expérience avec le Seigneur. Comme si le Seigneur m'avait arraché de ce monde et m'avait transporté dans son monde à lui. J'avais cessé de boire, j'étais bien dans ma peau. Deux semaines plus tard, Nathalie Gingras vient cogner à ma porte et m'invite à venir entendre prêcher son mari Luc Gingras. Après son message intéressant, il fait un appel à ceux qui veulent accepter le Seigneur de s'avancer. J'avance. Je vois venir Luc Gingras vers moi pour m'imposer les mains, sur le coup, cela m'avait étonné car je ne connaissais pas du tout le monde évangélique et leur manière de procéder. Il m'a imposé les mains sur la tête, en invoquant le nom de Jésus, mes genoux ont plié, je suis tombée à genoux et me suis mise à demander pardon au Seigneur en pleurs. Luc Gingras priait sur moi en disant « Plus, Seigneur, plus Seigneur», c'était très puissant, j'avais l'impression d'être dans un feu avec quelqu'un qui me serrait dans ses bras, comme deux semaines auparavant. Alors je me suis mise à prononcer des paroles, des mots que je ne connaissais pas, ça coulait tout seul, cela a duré un certain temps avant que je puisse me relever et retourner m'asseoir derrière. Luc Gingras m'a dit par la suite que j'avais été baptisée du Saint-Esprit et que j'avais parlé en langues. Je n'avais reçu aucun enseignement à ce sujet. C'est venu tout seul et le parler en langues est toujours là, il s'agit quand même d'être responsable et de l'entretenir, ne pas attrister le Saint-Esprit.

Ce qui est particulier dans le cas de Sylvie c'est qu'elle ait reçu une touche du Seigneur sans jamais avoir entendu parler du baptême du Saint-Esprit ni du parler en langue auparavant. Il y a des gens réfractaires à ce genre d'expérience qui avancent comme argument que c'est parce qu'on a enseigné les personnes à rechercher de telles choses et pour être acceptées dans le groupe, ces personnes se sont mises à parler en langue. Dans le cas de Sylvie, ce genre d'argument ne tient plus la route.

Le Seigneur a donné des dons à son église et il veut qu'elle s'en serve. Le Seigneur a une armée, mais si l'armée est là, les bras croisés, et ne laisse pas le Saint-Esprit couler à travers sa vie, on se retrouve avec une église neutralisée. Les gens qui ont soif de Dieu vont appeler des astrologues au lieu de venir vers les chrétiens parce que les chrétiens se sont faits dire que Dieu a pris sa retraite. Ces chrétiens restent là, à ne rien dire, démunis de puissance. Le Seigneur veut qu'on ait un réveil dans la puissance du Saint-Esprit. Ce n'est pas normal que les gens se tournent vers le Nouvel Age pour recevoir une guérison divine ! Les libraires ont des étagères pleines de livres occultes parce que les gens ont une dimension spirituelle et ils ont soif du surnaturel. Alors quand ils vont dans les églises traditionnelles et ne ressentent pas la puissance, alors ils se disent "il y a une puissance spirituelle et si je ne la trouve pas ici, je vais aller la chercher ailleurs". Ils regardent la télévision et voient de la publicité à un prix modique pour recevoir des paroles sur leur futur. Si le fléau du Nouvel Age est si étendu c'est parce que l'église a pris une retraite. L'église s'est assise et s'est dit: «on va attendre que le Seigneur revienne et alors on vivra la gloire et la puissance.»

Aujourd'hui le Seigneur appelle son église a utilisé les dons du Saint-Esprit. Le problème qu'on a vécu dans nos églises c'est que le leadership parfois ne connaissait pas le fonctionnement de ces dons alors cela a donné lieu à plein d'abus comme la manipulation par la parole prophétique, par exemple. Il y a eu des débordements qui ont blessé des gens. Ces gens blessés ont par la suite blessé d'autres personnes. Finalement, les gens qui ont touché au domaine spirituel dans le corps de Christ, à cause de la mauvaises gérance, décident de tout rejeter et ça devient une église morte, une église où les gens sont blasés de la vie chrétienne. Mais ce n'est pas la volonté de Dieu ! Il y a une façon de croire la Parole et de marcher dans l'équilibre du Saint-Esprit. Comme je l'ai mentionné auparavant, l'église doit être ordonnée, mais il y a de la place pour la plénitude du Saint-Esprit, pour la joie et la gloire de Dieu. L'ordre ne veut pas dire religion et que cela devienne triste à mourir ! On peut vivre la gloire de Dieu mais il faut connaître la Parole. Je vais élaborer maintenant plus sur le parler en langue que nous recevons quand nous sommes baptisés dans le Saint-Esprit. Je m'adresse à ceux qui ont soif de plus de la présence de Dieu dans leur vie. Je ne vise pas à vous convaincre de la validité du parler en langue. Quand bien même un apôtre viendrait vous raconter son expérience, si vous croyez plus votre doute, vous allez passer à côté. Prenons exemple sur la vie de Jésus ; il a fait beaucoup de miracles mais ils étaient juste 120 à la Pentecôte. Pourquoi ? Parce que les gens sont prompts à douter. Nous sommes plus enclins à douter qu'à croire la Parole de Dieu. Si vous êtes bornés dans vos traditions, déterminés à ne jamais changer, alors je ne peux rien vous dire, et Dieu non plus, car vous annulez la Parole de Dieu par votre tradition. Mais si aujourd'hui, vous vous dites “je ne suis pas satisfait de mon état spirituel et je suis prêt à écouter d'autres enseignements pour savoir comment je peux recevoir plus de Dieu”, si vous êtes prêts à mettre de côté votre tradition, alors attendez-vous à ce que Dieu fasse des choses dans votre vie. Dans le monde, il y a maintenant au-delà de 600,000,000 de personnes qui ont reçu le baptême du Saint-Esprit avec l'évidence du parler en langue. Cela confirme la Parole de Dieu qui annonçait que dans les derniers temps il était pour répandre son Esprit sur toute chair. Considérez que ceux qui parlent en langue ne sont pas tous des fous ! Ce ne sont pas tous des personnes qui se sont imaginées une expérience. Plutôt, croyez qu'ils ont vécu quelque chose de biblique, d'extraordinaire et de puissant pour l'église de Jésus-Christ.

Quand nous nous sommes rencontrés, ma femme Mathilde et moi, nous assistions à une église qui ne croyait pas au parler en langue. En fait, l'église venait de changer de théologie disant que c'était possible mais on ne le voyait pas vraiment en opération. Mathilde venait de donner sa vie à Jésus et elle avait en elle le feu du nouveau converti mais après un certain temps, elle trouvait qu'il lui manquait quelque chose. Elle me racontait : «C'est bizarre, je me sens vide, on dirait qu'il me manque quelque chose d'autre. Je suis une enfant de Dieu, je devrais être heureuse et je me sens vide en dedans.». De mon côté, à cette époque, j'avais mis de côté toutes les choses surnaturelles comme je l'ai expliqué dans le chapitre précédent. Je ne pouvais lui dire «je sais ce qui te manque» car je n'y croyais plus. Alors pendant quatre ans, elle a prié le Seigneur pour recevoir plus de lui. Ensuite, nous nous sommes mariés. Nous sommes allés dans des réunions aux États-Unis où l'on prêchait sur le baptême dans le Saint-Esprit et Mathilde m'a dit :«c'est cela que je veux». Elle a reçu la prière pour le baptême du Saint-Esprit et elle a reçu un feu qui est descendu en elle mais aucune parole n'est sortie de sa bouche à ce moment-là parce qu'il y avait une femme envahissante devant elle qui lui mettait de la pression pour qu'elle parle en langue. Trop insister peut repousser les gens, le problème n'est jamais avec les dons mais avec les êtres humains ! Mathilde a quand même reçu une touche de Dieu, le Saint-Esprit est venu sur elle mais c'est seulement quelque semaines plus tard, alors que nous visitions mes parents, elle était simplement assise sur le divan et tout d'un coup elle a relâché ce qu'elle avait reçu quelques semaines auparavant, c'était un langage spirituel que Dieu lui avait donné et elle a été rafraîchie spirituellement et elle prie en langue depuis ce jour-là.

Les témoignages de Mathilde et de Sylvie démontrent que le parler en langue peut survenir après un délai ou même sans que la personne ne sache ce qui se passe ! C'est quelque chose que Dieu donne à ses enfants pour avoir un langage spirituel. Le réseau de télévision américain ABC a fait un reportage de huit minutes présenté à son émission “Nightline” - disponible maintenant sur youtube.com - sur le parler en langue dans les églises américaines. Le journaliste parle avec un docteur qui a décidé d'examiner la vie de prière de ceux qui parlent en langue. Il a pris des volontaires et leur a fait passer un scanner pendant qu'ils prient en langue pour savoir ce qui se passe dans leur cerveau. Le docteur raconte ce qui suit :

«C'est vraiment spécial, parce ces gens-là, quand ils prient en anglais, on voit l'activité dans leur cerveau mais quand ils prient en langue, on voit que les gens vivent une expérience tout à fait différente et unique. C'est comme si le cerveau de la personne est au repos (nous allons voir tantôt que c'est biblique). On ne peut pas vous prouver que ces gens nés de nouveau sont connectés avec Dieu, mais il y a quelque chose de tout à fait particulier qu'on n'a même pas observé quand on a scanné les moines bouddhistes quand ils font leurs prières, ni avec des soeurs catholiques.»

C'est intéressant de voir que la science est capable de discerner que quelque chose de merveilleux se passe dans l'être humain quand celui-ci parle en langue. Il n'y a pas de raison d'avoir peur de la science car elle ne fait que confirmer ce qui se passe en nous. Ce n'est pas une question de religion, c'est le Saint-Esprit priant à travers nous qui fait la différence.

1Corinthiens 13:1 «Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l'amour, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.»

Certains citent ce passage pour dire :«voyez-vous, ce n'est pas important de parler en langue car si nous n'avons pas l'amour, cela ne vaut rien». Bien entendu, qu'il faut avoir l'amour mais l'apôtre Paul n'est pas en train de dire qu'on ne doit pas avoir les langues. Quand quelqu'un reçoit la plénitude de l'Esprit et se met à parler une langue surnaturelle, il se peut qu'il parle une langue terrestre mais aussi il se peut qu'il parle une langue céleste. C'est pour cette raison que le parler en langue n'est pas quelque chose qu'on ne peut mesurer. C'est une expérience où une personne prie et son esprit connecte avec l'Esprit de Dieu et la personne prie Dieu. L'apôtre Paul ne dénigrait pas le parler en langue et la preuve se trouve dans 1 Coninthiens 14:18

«Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous».

Donc l'apôtre Paul n'était pas contre le parler en langue puisqu'il le pratiquait dans sa vie plus que tous les corinthiens qui en étaient pourtant de fervents adeptes. Paul n'avait pas honte de l'expérience. Mais de nos jours, l'apôtre Paul ne serait pas le bienvenu dans la plupart des églises évangéliques qui sont contre le parler en langue.

1Corinthiens 14:14 «Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile.» (précisément comme l'ont observé les scientifiques dans l'émission de ABC) 15 «Que faire donc ?» (mettre tout cela de côté ? non !) «Je prierai par l’esprit, mais je prierai aussi avec l’intelligence ; je chanterai par l’esprit, mais je chanterai aussi avec l’intelligence.»

Nous voyons que l'apôtre Paul accorde autant de valeur à la prière en langue qu'à la prière intelligible. Si nous sommes dans un groupe et que nous prions ensemble alors il est bon de prier dans une langue que tous comprennent et disent «Amen, je suis d'accord avec toi». Cependant, dans votre temps de prière personnelle, en privé chez vous ou encore on peut le faire en groupe quand c'est un temps de dévotion, priez dans l'Esprit et cela va vous bâtir dans l'homme intérieur.

1Corinthiens 14:39 «Ainsi donc, frères, aspirez au don de prophétie, et n’empêchez pas de parler en langues. »

Pourquoi pensez-vous que l'apôtre Paul s'est senti poussé à dire « n’empêchez pas de parler en langues» ? Parce que la nature humaine est très rapide à écraser ce que Dieu veut faire. Même s'il y a eu du désordre, l'apôtre Paul les encourage à pratiquer les dons spirituels correctement, avec ordre.

1Corinthiens 14:40 «Mais que tout se fasse avec bienséance et avec ordre.»

Le pasteur Olivier Derain dit ce qui suit à propos de ne pas empêcher de parler en langues :

«L'apôtre Paul ne dit pas qu'il parle en langue seulement quand le Saint-Esprit le pousse à parler en langue, non, c'est un don permanent».

Quand Dieu nous donne un don, un langage de prière surnaturel, il le fait de manière permanente, ce don reste toujours avec nous et quand cela nous appartient, Dieu ne se repent pas de ses dons, cf. Romains 11:29

«Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel».

Donc quand vous voulez prier en français, vous le faites quand vous voulez, même chose quand vous voulez prier en langue pour vous édifier vous-mêmes. Peut-être avez-vous senti une puissance quand le Saint-Esprit est venu sur vous, peut-être pas, mais par la suite c'est votre choix personnel de relâcher ces langues que le Seigneur vous a données. Donc, ce n'est pas une expérience que nous allons recevoir avec une touche spéciale du Saint-Esprit à chaque fois, c'est une décision de prier.

- Pasteur Joël Spinks





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 21 Octobre 2017