- Dons spirituels -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________

Les guérisons, signe de la présence du royaume de Dieu




Si c'est Dieu qui envoie la maladie, alors cessons de se soigner, nous allons contre la volonté de Dieu ! Vraiment les gens ne se rendent pas compte de ce qu'ils disent ! Tous ceux qui ont une raison saine vont combattre la maladie, la dépression, l'oppression et la pauvreté, alors croyons que Jésus veut la combattre aussi avec nous, il aime notre corps car c'est SON corps maintenant !

Dieu n'envoie pas de maladie ni rien de mauvais à ses enfants, pas plus que nous rendrions nos enfants malades volontairement et Dieu est bien meilleur que nous, Dieu est bon !

Jacques 1:16 Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés: 17 toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation.

Comprenons ceci... le signe que le royaume de Dieu est sur le point d'arriver pendant le séjour de Jésus sur la terre, c'est la bonne nouvelle annoncée aux pauvres, la guérison des maladies et la délivrance des possédés. Jésus commence son ministère en annonçant ces choses qu'il s'est ensuite appliqué à mettre en pratique tout au long de son ministère terrestre.

Luc 4:16 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,
17 et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit:
18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,
19 Pour publier une année de grâce du Seigneur.

La maladie n'est pas envoyée par Dieu puisque c'est lui qui la chasse quand son royaume vient. La maladie fait donc partie du royaume des ténèbres qu'il vient chasser.

Marc 3:23 Jésus les appela, et leur dit sous forme de paraboles : Comment Satan peut-il chasser Satan ?
24 Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister ;
25 et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister.
26 Si donc Satan se révolte contre lui-même, il est divisé, et il ne peut subsister, mais c’en est fait de lui.
27 Personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort ; alors il pillera sa maison.

Quand Jésus vient chasser Satan, il vient détruire les oeuvres de Satan, quand il vient guérir les malades, il ne vient pas combattre ce que Dieu a envoyé, sinon son royaume serait divisé et ne pourrait subsister. Il vient lier Satan et pillé son royaume en chassant les démons ET guérissant les malades !

Matthieu 4:17 Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

Matthieu 4:23 Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.

Le royaume de Satan c'est la maladie, la possession démoniaque, c'est lui qui a la puissance de la mort, cf. Luc 13:10-17 et Hébreux 2:14. Jésus est venu détruire tout cela. cf. 1Jean 3:8.

Luc 13:10 Jésus enseignait dans une des synagogues, le jour du sabbat.
11 Et voici, il y avait là une femme possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était courbée, et ne pouvait pas du tout se redresser.
12 Lorsqu’il la vit, Jésus lui adressa la parole, et lui dit : Femme, tu es délivrée de ton infirmité.
13 Et il lui imposa les mains. A l’instant elle se redressa, et glorifia Dieu.
14 Mais le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus avait opéré cette guérison un jour de sabbat, dit à la foule : Il y a six jours pour travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat.
15 Hypocrites ! lui répondit le Seigneur, est-ce que chacun de vous, le jour du sabbat, ne détache pas de la crèche son bœuf ou son âne, pour le mener boire ?
16 Et cette femme, qui est une fille d’Abraham, et que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat ?
17 Tandis qu’il parlait ainsi, tous ses adversaires étaient confus, et la foule se réjouissait de toutes les choses glorieuses qu’il faisait.

Jésus choisit 12 personnes qui nomment apôtres, mot signifiant « envoyés » pour aller annoncer que le royaume de Dieu prophétisé dans Ésaïe 35 s'est approché.

Ésaïe 35:4 Dites à ceux qui ont le coeur battant: «Fortifiez-vous, n’ayez pas peur! Voici votre Dieu: elle viendra, la vengeance, la rémunération de Dieu. Il viendra lui-même pour vous sauver.» 5 Alors les yeux des aveugles seront ouverts et les oreilles des sourds seront débouchées. 6 Alors le boiteux sautera comme un cerf et la langue du muet lancera des cris joyeux. Oui, de l’eau jaillira dans le désert et des ruisseaux dans la plaine aride.

Matthieu 10:7 En chemin, prêchez en disant: ‘Le royaume des cieux est proche.' Guérissez les malades, [ressuscitez les morts,] purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.

Luc 9:1 Jésus rassembla les douze apôtres et leur donna puissance et autorité pour chasser tous les démons et guérir les maladies. 2 Il les envoya proclamer le royaume de Dieu et guérir les malades.

Ensuite, Jésus fit de même avec 70 autres personnes.

Luc 10:8 Dans toute ville où vous entrerez et où l'on vous accueillera, mangez ce que l'on vous offrira, 9 guérissez les malades qui s'y trouveront et dites-leur: ‘Le royaume de Dieu s'est approché de vous.'

«Guérissez les malades» a sûrement dit Jésus, «ressuscitez les morts» a peut-être dit aussi Jésus selon certains manuscrits, aux disciples qu'il a envoyé prêcher la bonne nouvelle parce que le royaume prophétisé il y a des siècles était enfin en train de s'approcher.

La résurrection, la guérison et l'exorcisme sont des signes qui manifestent que le royaume de Dieu est sur le point de s'installer sur la terre et que le Messie promis s'apprête à venir régner. Pendant que Jésus était encore avec eux, les apôtres avaient été étonnés d'apprendre par la suite que parfois ils devaient prier avant de voir s'accomplir ce que Jésus leur avait donné le pouvoir et l'autorité de faire.

Marc 9:28 Quand Jésus entra dans la maison, ses disciples lui demandèrent en privé: «Pourquoi n'avons-nous pas pu chasser cet esprit?» 29 Il leur dit: «Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière.»

Voilà ce qui s'est passé pendant le ministère terrestre de Jésus dont la mission consistait à annoncer que le royaume de Dieu était proche en le prouvant par des signes qui accomplissaient les prophéties faites par Ésaïe.

Après sa résurrection, les disciples ont demandé si c'était le temps à la Pentecôte que le royaume qui s'était approché pendant le séjour du roi Jésus sur terre allait être finalement instauré. Jésus a répondu « non » car le roi allait retourner au ciel pour y régner en exerçant avec toute autorité tant au ciel que sur la terre (Matthieu 28:18-20). Par contre, dès leur conversion, Dieu prend ceux qui croient en Jésus et les transfère de royaume.

Colossiens 1:12 Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière,
13 qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,
14 en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.

À la Pentecôte, la puissance du Saint-Esprit les avait baptisés pour leur donner de l'assurance en témoignant jusqu'au bout du monde, ce qui allait leur demander beaucoup de temps. Ils ne sont pas entrés dans le royaume de Dieu, car cela viendrait seulement après bien des tribulations.

Actes 14:21 Quand ils eurent évangélisé cette ville et fait un certain nombre de disciples, ils retournèrent à Lystre, à Icone et à Antioche, 22 fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.

C'est plutôt le royaume de Dieu qui est entré en eux par le Saint-Esprit.

Romains 14:17 En effet, le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.

Dans ce passage, Paul enseigne que la manifestation du royaume de Dieu ne se fait plus de la même manière qu'avant la Pentecôte. Ce n'est plus en guérissant tous les malades, les infirmes et les possédés, même si ça peut et va se produire quand même, mais le royaume de Dieu se manifeste dorénavant en transformant les gens, en manifestant en eux le fruit de l'Esprit (Galates 5:22). Le royaume de Dieu est maintenant intérieur de nous plutôt qu'extérieur à nous.

Luc 17:20 Et quand les Pharisiens lui demandèrent quand le royaume de Dieu viendrait, il leur répondit et dit: La venue du royaume de Dieu ne peut être observée; 21 Et on ne dira pas: Voici |il est| ici! ou voici |il est| là! car voici, le royaume de Dieu est au-dedans de vous. 22 Et il dit aux disciples: Les jours viendront où vous désirerez voir un des jours du Fils d’homme, et vous ne le verrez. (KJV)

Le royaume de Dieu c'est l'amour, la justice, la paix, la joie, la délivrance, la guérison, la santé, la prospérité. C'est tout ce qui est bon, agréable et parfait. Le royaume de Satan continue à nous attaquer mais nous avons la victoire déjà acquise par la foi en Jésus.

1Jean 5:3 Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,
4 parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi.
5 Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

Après la résurrection, Jésus ne mentionne pas cette fois-ci qu'ils allaient continuer à prêcher que le royaume de Dieu était près de se manifester en guérissant les malades. Jésus leur fait plutôt comprendre que ce n'est pas pour demain que le royaume de Dieu sera instauré à Jérusalem et qu'ils devraient dorénavant se concentrer sur la mission d'aller évangéliser partout dans le monde. Alors qu'est-ce que les apôtres ont fait? Ils sont restés à Jérusalem pour y attendre la venue du royaume! Même après que Dieu ait permis une grande persécution contre les chrétiens pour qu'ils soient forcés de quitter le pays et aillent évangéliser partout comme Jésus l'avait ordonné, les apôtres étaient quand même déterminés à demeurer à Jérusalem (Actes 8:1), chacun prêt à s'asseoir sur l'un des douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël, comme Jésus leur avait promis dans Matthieu 19:28.

Ce n'est que bien des années plus tard que finalement, ils ont compris qu'ils devaient eux aussi aller prêcher l'évangile dans les autres pays et pas seulement aux juifs qui y étaient dispersés mais aussi aux païens, une idée si scandaleuse à leurs yeux qu'il a fallu une vision environ 10 ans après la Pentecôte pour que Pierre se décide finalement à évangéliser un Romain (lire Actes 10) ! Parlant de Pierre, il a commencé d'abord par parcourir le territoire d'Israël (Actes 9:32) puis il est sorti du pays pour aller à Antioche en Syrie en forçant les païens convertis au Seigneur Jésus à se faire circoncire et devenir des prosélytes juifs (Galates 2:11-14), puis des années plus tard, on le retrouve à Babylone en Irak (1Pierre 5:13, à moins qu'il ait donné ce surnom à Rome) et il a finalement été jusqu'à Rome selon la tradition.

Actes 1:4 Alors qu’il se trouvait en leur compagnie, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, «ce que je vous ai annoncé, leur dit-il, 5 car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit.» 6 Alors que les apôtres étaient réunis, ils lui demandèrent: «Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu rétabliras le royaume pour Israël?» 7 Il leur répondit: «Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. 8 Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.»

Après la Pentecôte, c'est Dieu qui allait décider quand il viendrait appuyer leur témoignage par des miracles, ce n'était plus automatique comme quand Jésus avait envoyé ses disciples guérir.

Hébreux 2:3 Ce salut, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu. 4 Dieu a appuyé leur témoignage par des signes, des prodiges et divers miracles, ainsi que par les dons du Saint-Esprit distribués conformément à sa volonté.

Romains 15:17 Je peux donc me montrer fier en Jésus-Christ de l’oeuvre de Dieu. 18 En effet, je n’oserais rien mentionner si Christ ne l’avait pas accompli par moi pour amener les non-Juifs à l’obéissance par la parole et par les actes, 19 par la puissance des signes et des prodiges et par la puissance de l’Esprit de Dieu. Ainsi, depuis Jérusalem et en rayonnant jusqu’en Illyrie, j’ai abondamment propagé l’Evangile de Christ.

Quand les apôtres débutaient une œuvre quelque part, on voyait une intensité remarquablement croissante dans le nombre de guérison, comme quand l'église a été établie à Jérusalem (Actes 5:12-16) et à Éphèse. On connaît bien comment des milliers de personnes se sont converties en voyant le boiteux marcher au temple (Actes 3) et les guérisons se sont alors multiplies par la suite pendant un temps.

Actes 5:12 Beaucoup de signes miraculeux et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par l’intermédiaire des apôtres. Ils se tenaient tous d’un commun accord au portique de Salomon. 13 Personne d’autre n’osait se joindre à eux, mais le peuple les tenait en grande estime. 14 Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, augmentait de plus en plus. 15 On en venait à sortir les malades dans les rues et à les placer sur des civières et des brancards afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvre l’un d’eux. 16 Une foule de gens accouraient aussi des villes voisines vers Jérusalem; ils amenaient des malades et des personnes tourmentées par des esprits impurs, et tous étaient guéris.

À Éphèse, quand Paul y est parvenu, il n'y avait que quelques disciples de Jean-Baptiste. Paul s'est installé dans cette capitale régionale pendant 2 ans pour enseigner la Bonne Nouvelle, Dieu a alors décidé de faire tellement de guérisons par Paul que toute l'Asie Mineure a entendu parler de Jésus depuis cette ville portuaire par laquelle transitaient des multitudes de voyageurs passant d'Europe en Asie mineure.

Actes 19:1 Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul traversa la région montagneuse d’Asie Mineure et arriva à Éphèse. Il y trouva quelques disciples 2 et leur demanda: Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru? Ils lui répondirent: Nous n’avons jamais entendu parler d’un Saint-Esprit. 3 Paul leur demanda alors: Quel baptême avez-vous donc reçu? Ils répondirent: Le baptême de Jean. 4 Paul leur dit: Jean baptisait ceux qui acceptaient de changer de comportement et il disait au peuple d’Israël de croire en celui qui allait venir après lui, c’est-à-dire en Jésus. 5 Après avoir entendu ces mots, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus. 6 Paul posa les mains sur eux et le Saint-Esprit leur fut accordé; ils se mirent à parler en des langues inconnues et à donner des messages reçus de Dieu. 7 Ces hommes étaient une douzaine en tout. 8 Paul se rendit régulièrement à la synagogue et, pendant trois mois, il y prit la parole avec assurance. Il parlait du Royaume de Dieu et s’efforçait de convaincre ses auditeurs. 9 Mais plusieurs s’entêtaient, refusaient de croire et se moquaient du chemin du Seigneur devant l’assemblée. Alors Paul finit par les quitter, il emmena les disciples avec lui et leur parla chaque jour dans l’école d’un certain Tyrannus. 10 Cela dura deux ans, de sorte que tous ceux qui vivaient dans la province d’Asie, les Juifs et les non-Juifs, purent entendre la parole du Seigneur. 11 Dieu accomplissait des miracles extraordinaires par l’intermédiaire de Paul. 12 C’est ainsi qu’on apportait aux malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps: ils étaient alors délivrés de leurs maladies et les esprits mauvais sortaient d’eux.

En lisant ces deux récits, on serait porté à penser que Pierre et Paul pouvait guérir les gens à volonté et même les ressusciter. Pourtant quand les disciples ont entouré Étienne qui venait d'expirer après s'être fait lapider, ils n'ont pas appelé Pierre pour qu'il vienne le ressusciter, ils ont pris son corps et sont allés l'enterrer.
Plus loin dans les Actes, on voit Pierre prier avant de ressusciter Dorcas et Paul prier avant d'imposer les mains au père de Publius pour le guérir de la fièvre.

Actes 9:40 Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux et pria. Puis il se tourna vers le corps et dit: «Tabitha, lève-toi!» Elle ouvrit les yeux et, quand elle vit Pierre, elle s'assit.

Actes 28:8 Le père de Publius était alors retenu au lit par la fièvre et la dysenterie. Paul s'est rendu vers lui, a prié, posé les mains sur lui et l'a guéri. 9 Là-dessus, les autres malades de l'île sont venus, et ils ont été guéris.

Si Pierre et Paul, les apôtres par lesquels le plus de miracles ont été accomplis dans les Actes ont senti le besoin de prier avant de guérir et de ressusciter des personnes, c'est parce qu'il y avait une raison. Que pouvait bien être cette raison? Ils n'ont certainement pas prié juste pour la forme, pour montrer qu'ils étaient spirituels! Ils avaient été inspirés par le Saint-Esprit de le faire. Les récits de guérison varient beaucoup, le Saint-Esprit veut démontrer qu'on ne peut pas le schématiser et le mettre en boîte, on doit être humblement à son écoute pour recevoir la direction quand c'est le temps de prier, quand c'est le temps d'imposer les mains, quand c'est le temps de déclarer la guérison, etc. Ils pouvaient aussi être poussés à jeûner et prier en combattant le bon combat de la foi. Il n'est pas écrit qu'ils ont fait une action de grâce, il est écrit qu'ils ont prié, c'est-à-dire qu'ils ont présenté avec foi une requête à Dieu en faveur de la résurrection de Dorcas et de la guérison du père de Publius. Et Dieu y a répondu favorablement.

On voit la même chose avec Epaphrodite, Paul ne s'est pas contenté de lui dire "Touche mon vêtement et tu seras guéri", il ne s'est pas limité à lui imposer les mains avec foi en déclarant que les meurtrissures de Jésus l'avaient déjà guéri pour qu'il soit guéri. Il a prié avec foi et Dieu a eu pitié d'eux deux en exauçant ses prières.

Philippiens 2:25 J’ai cependant estimé nécessaire de vous renvoyer mon frère Epaphrodite, mon collaborateur et mon compagnon de combat, que vous aviez envoyé afin de pourvoir à mes besoins. 26 Il désirait vous revoir tous et se tourmentait parce que vous aviez appris sa maladie. 27 Il a été malade en effet, tout près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui mais aussi de moi, afin que je n’aie pas tristesse sur tristesse. 28 Je m’empresse donc de le renvoyer pour que vous puissiez vous réjouir de le revoir et que je sois moi-même moins triste. 29 Accueillez-le dans le Seigneur avec une joie sans réserve et ayez de l’estime pour de tels hommes. 30 En effet, c’est pour l’oeuvre de Christ qu’il a été près de la mort; il a risqué sa vie afin de vous remplacer dans le service que vous ne pouviez pas me rendre.

On ne sait pas pourquoi Epaphrodite a eu besoin que Paul prie pour lui ; était-ce une fatigue extrême due au périlleux voyage, des blessures subies par des brigands ou encore un virus qu'il avait attrapé en chemin? Le récit rapporte seulement que sa santé s'était affaiblie au point qu'il passe près d'en mourir.

Le verbe « avoir pitié » est plus souvent traduit par « avoir miséricorde » et est souvent employé dans les évangiles par les gens qui sont infirmes et malades qui demandent à Jésus de les guérir comme Bartimée dans Marc 10 ou de les exorciser comme le démoniaque qui était venu se jeter aux pieds de Jésus dans Marc 5. On pourrait citer bien d'autres exemples aussi.

Marc 5:6 Il vit Jésus de loin; alors il accourut, se jeta à genoux devant lui, (…) 18 Au moment où Jésus montait dans la barque, l’homme guéri lui demanda de pouvoir rester avec lui. 19 Jésus ne le lui permit pas mais lui dit: «Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, comment il a eu pitié de toi.»

Marc 10:46 Ils arrivèrent à Jéricho. Lorsque Jésus sortit de la ville avec ses disciples et une assez grande foule, Bartimée, le fils aveugle de Timée, était assis en train de mendier au bord du chemin. 47 Il entendit que c’était Jésus de Nazareth et se mit à crier: «Fils de David, Jésus, aie pitié de moi!» 48 Beaucoup le reprenaient pour le faire taire, mais il criait beaucoup plus fort: «Fils de David, aie pitié de moi!» 49 Jésus s’arrêta et dit: «Appelez-le.» Ils appelèrent l’aveugle en lui disant: «Prends courage, lève-toi, il t’appelle.» 50 L’aveugle jeta son manteau et, se levant d’un bond, vint vers Jésus. 51 Jésus prit la parole et lui dit: «Que veux-tu que je fasse pour toi?» «Mon maître, lui répondit l’aveugle, que je retrouve la vue.» 52 Jésus lui dit: «Vas-y, ta foi t’a sauvé.» Aussitôt il retrouva la vue et il suivit Jésus sur le chemin.

Le point que je pense important de faire ressortir c'est qu'il faut être sensible au Saint-Esprit pour recevoir de lui la procédure à suivre qui peut varier selon les cas et les situations. Le fait de prier ne signifie pas qu'il y avait un doute devant être éclairci, à savoir si Dieu voulait guérir telle ou telle personne.

Dieu veut que tout le monde soit sauvé en parvenant à la connaissance de la vérité que Jésus est mort pour leurs péchés (1Timothée 2:4). Sachant cela, Paul priait quand même Dieu pour que les juifs soient sauvés. Il ne priait pas Dieu pour savoir si Dieu voulait les sauver, mais pour que Dieu entreprenne tout en son pouvoir pour les amener au salut, ce qui était certainement selon la volonté de Dieu.

Romains 10:1 Frères, le voeu de mon coeur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés.

Ce qui vaut pour le salut, vaut aussi pour la guérison. Si Paul a prié avant d'imposer les mains au père de Publius, ce n'est pas parce qu'il n'était pas certain que Dieu voulait le guérir, c'est parce qu'il avait senti le besoin de montrer son humilité par la prière pour que la gloire de la guérison revienne à Dieu plutôt qu'à lui. Il avait vu dans le passé que les païens pensaient qu'ils étaient des divinités de la mythologie romaine qui étaient venues sur terre. On avait pris Barnabas pour Jupiter et Paul pour Mercure (Actes 14:12). Le résultat fut que tous les habitants de l'île qui étaient malades furent guéris, ils ont pu voir la supériorité du Dieu de grâce sur leur idole appelé «Justice» qui ne guérissait personne mais qui les faisait plutôt mourir ! (Actes 28:4 et 28:9-10)

Dieu est bon envers tous et il veut faire miséricorde à tous (Romains 11:32), si les apôtres avaient besoin de prier avant d'aller imposer les mains aux malades, ce n'était pas pour essayer de déterminer si Dieu voulait guérir. S'ils avaient eu un doute à ce sujet, Dieu ne les aurait pas exaucés, comme Jacques l'enseigne concernant une demande pour de la sagesse. On peut certainement appliquer le même principe pour une demande pour une guérison. La guérison, comme la sagesse, fait partie des dons de l'Esprit mentionnés dans 1Corinthiens 12.

Jacques 1:5 Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. 6 Mais qu’il la demande avec foi, sans douter, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer que le vent soulève et agite de tous côtés. 7 Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur: 8 c’est un homme partagé, instable dans toute sa conduite.

1Corinthiens 12 :7 Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour le bien de tous. 8 En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre une parole de connaissance, selon le même Esprit; 9 à un autre la foi, par le même Esprit; à un autre des dons de guérisons, par le même Esprit;

Alors la personne qui prie pour essayer de savoir si Dieu veut guérir telle ou telle personne se positionne pour ne pas avoir d'exaucement puisqu'elle a un doute dans son cœur! Dieu exauce ceux qui ont la foi, pas ceux qui doutent!

Actes 14:8 A Lystre, se tenait assis un homme impotent des pieds, boiteux de naissance, et qui n’avait jamais marché. 9 Il écoutait parler Paul. Et Paul, fixant les regards sur lui et voyant qu’il avait la foi pour être guéri, 10 dit d’une voix forte: Lève-toi droit sur tes pieds. Et il se leva d’un bond et marcha.

Dans les évangiles, Jésus a démontré qu'il voulait toujours guérir les gens. Jésus ne change pas, il a toujours autant de compassion depuis la Pentecôte. Ce qui a changé, c'est le royaume de Dieu qui s'est éloigné, alors il va parfois avoir un combat spirituel de la foi qui se fait pour que la guérison se manifeste car il y a de la résistance dans les lieux célestes par les démons qui causent les maladies. Les plus puissants d'entre eux ne se laissent pas chasser facilement. Il faut leur résister avec une foi ferme pour les faire fuir et cela demande la persévérance de la foi.

Dans la prière, il se peut que les apôtres recevaient aussi la conviction quand le combat était gagné et qu'ils pouvaient imposer les mains ou déclarer une parole pour voir la guérison s'accomplir instantanément. Dieu était alors glorifié. Quand on impose les mains ou on déclare des paroles sans effet immédiat, Dieu n'est pas glorifié, cela n'amène pas les gens à se convertir. Au contraire, cela discrédite plutôt le message de la croix qui a la puissance de sauver quiconque croit (1Corinthiens 1:18). On ne lit pas dans les Actes que les apôtres ont dû se rabattre sur des explications comme « tu es déjà guéri même si tu ressens encore des symptômes, même si ton infirmité t'empêche encore de te lever ».

Oui la foi permet de croire qu'on possède déjà ce qu'on a demandé avant de l'avoir reçu et éventuellement on le verra s'accomplir, comme Jésus l'a enseigné.

Marc 11:24 C'est pourquoi je vous le dis: tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu et cela vous sera accordé.

Parfois l'exaucement vient rapidement, parfois c'est plus long, ça peut prendre des années, parfois ce sera seulement à la résurrection quand le royaume de Dieu viendra s'installer sur la terre pendant 1000 ans. Dans ce royaume où les chrétiens auront un corps glorifié sur lequel les maladies n'auront pas de prise, même un pêcheur inconverti sera considéré comme mort prématurément sil n'est pas centenaire (Ésaïe 65:20, cité plus bas dans son contexte).

Croire avec assurance et certitude en la guérison, savoir qu'on l'a reçu et voir qu'on l'a reçu n'arrive pas en même temps, Jésus parle de cette deuxième étape au futur sans préciser quand ce sera le cas, mais ça le sera certainement un jour. L'apôtre Jean parle dans le même sens.

1Jean 5:14 Nous avons auprès de lui cette assurance: si nous demandons quelque chose conformément à sa volonté, il nous écoute. 15 Et si nous savons qu'il nous écoute, quelle que soit notre demande, nous savons que nous possédons ce que nous lui avons demandé.

Le royaume de Dieu semble s'approcher de nouveau avec le retour du peuple en Israël et avec les plans de reconstruction du temple. On peut s'attendre aussi à une intensification des manifestations démoniaques et divines comme au temps du séjour terrestre de Jésus. La lumière brille encore plus fort quand il fait noir, c'est encourageant !

Ésaïe 65:18 Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, A cause de ce que je vais créer; Car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, Et son peuple pour la joie. 19 Je ferai de Jérusalem mon allégresse, Et de mon peuple ma joie; On n’y entendra plus Le bruit des pleurs et le bruit des cris. 20 Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards Qui n’accomplissent leurs jours; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune, Et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. 21 Ils bâtiront des maisons et les habiteront; Ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. 22 Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, Ils ne planteront pas des vignes pour qu’un autre en mange le fruit; Car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, Et mes élus jouiront de l’oeuvre de leurs mains. 23 Ils ne travailleront pas en vain, Et ils n’auront pas des enfants pour les voir périr; Car ils formeront une race bénie de l’Eternel, Et leurs enfants seront avec eux. 24 Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai; Avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai. 25 Le loup et l’agneau paîtront ensemble, Le lion, comme le boeuf, mangera de la paille, Et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, Dit l’Eternel.

Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Ecriture: La mort a été engloutie dans la victoire. (1 Corinthiens 15.54) Mort, où est ton aiguillon? Enfer, où est ta victoire? (1 Corinthiens 15.55) L'aiguillon de la mort, c'est le péché; et ce qui donne sa puissance au péché, c'est la loi. (1 Corinthiens 15.56) Mais que Dieu soit remercié, lui qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ! (1 Corinthiens 15.57)

Les citations sont tirées de la Bible Segond 21.

Compteur installé le 11 septembre 2020

Nombre de visites - 72





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes mardi 01 décembre 2020



NOUVEAUTÉS de la semaine
  1. Pourquoi la défaite dans la vie chrétienne alors que Dieu nous a promis du succès ?

  2. Peut-on croire et être incrédule en même temps ?

  3. Quelles sont les facettes du fruit de l'Esprit qui découle toutes de l'amour de Dieu dans notre coeur ?

  4. Comment comprendre la part que nous avons dans la prière de guérison pour les malades ?

  5. En quoi consiste des salutations de paix ?

  6. Comment discerner des pensées humaines díaboliquement égocentriques

  7. Prière de repentance pour recevoir et expérimenter le pardon total d'un péché

  8. Néhémie, le réformateur avec un grand coeur

  9. Quelles sont les conditions pour prendre dignement la Cène ?

  10. Quelle est donc la volonté de Dieu pour ma vie ?

  11. Dieu est-il l'auteur du mal dans nos vies ?

  12. Quels sont ces trois cieux dont Paul parle ?

  13. Quand on lit que Dieu va juger des gens,
    est-ce à dire nécessairement qu'il va les condamner à aller en enfer ?

  14. Que faire si on est attiré par une fille qui n'est pas chrétienne ?

  15. Que signifie PARDONNER les péchés ?

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.