Guérison d'un kyste juste avant l'opération
Un jour, avec un frère dans le Seigneur, je suis allé visiter à l'hôpital une sœur sur laquelle on avait décelé un kyste de la grosseur d'une orange sur un ovaire. On avait préparé son opération pour le lendemain matin. Après un temps de communion fraternelle où nous lui avons manifesté notre soutien et notre sympathie, le frère demanda au Seigneur Jésus de la guérir. Ce frère humble d'apparence, petit de taille et de corpulence, avait un défaut de langage et il prononçait « Jéjus » au lieu de « Jésus ». J'ai dit « amen » à sa prière, rien de particulier ne semblait s'être produit, rien que nous pouvions remarquer par nos sens humains et nous sommes repartis. Le lendemain matin, le docteur est revenu voir la soeur dans le Seigneur pour faire un dernier examen avant de l'amener à la salle d'opération. La tumeur avait complètement disparu et le docteur n'a eu d'autre choix que d'annuler l'opération et renvoyer la dame chez elle. Plus de 20 ans après, le kyste n'est jamais réapparu. Ceci m'enseigne 2 leçons.

1° Leçon

Ce n'est pas dans l'éloquence d'une personne que réside la puissance mais dans le nom de Jésus. On peut être impressionné par des grands orateurs comme Apollos mais Dieu peut aussi bien choisir de se glorifier en utilisant les lèvres tremblantes provenant du petit corps meurtri de l'apôtre Paul (Saul de Tarse avait en partie hérité du surnom de Paul « petit » en grec, à cause de sa taille). Voici ce que Paul rappelle aux chrétiens de l'église de Corinthe :

1Co.2 :3 J’ai été faible, craintif et tout tremblant chez vous. 4 Ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse humaine, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, 5 afin que votre foi soit fondée non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

2° Leçon

Ce n'est pas parce que nos sens ne perçoivent aucun changement que le Seigneur n'a pas déjà entrepris d'exaucer la prière pour la guérison. Parfois le travail interne de guérison n'est pas visible, ni audible et il ne laisse pas d'odeur ! Soyons donc prudents avant de poser des conclusions concernant l'exaucement d'une prière de guérison. D'autant plus que le Seigneur nous appelle à marcher par la foi et non par la vue.

- Le Webmestre

N.B. La photo a été choisie à titre d'illustration seulement, la personne alitée n'est pas celle évoquée dans ce partage.










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 19 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes dimanche 23 avril 2017