Le coeur de Dieu pour la guérison
Parfois des gens disent "Moi je crois certains passages de la Parole de Dieu et si je ne vois pas l'exaucement de mes prières, alors à ce moment là, ce n'était pas la volonté de Dieu"; on se crée alors une théologie pour expliquer les raisons pourquoi nous n'avons pas reçu les promesses de Dieu.

Avez-vous déjà rencontré quelqu'un comme cela ? On voit la Parole, la Parole est claire, la Parole est là, la promesse est là et la personne ne l'a pas reçue donc on doit obligatoirement créer une théologie, une explication pour dire pourquoi cette promesse là n'est pas pour moi. Souvent, quand on ne comprend pas, on va s'inventer une théologie.

Par exemple, la guérison divine. La Parole de Dieu est très, très claire selon le Psaume 103 que Dieu guérit toutes nos maladies.

Psaume 103:3 C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies

Mais si vous parlez avec un chrétien qui n'a pas pris le temps peut-être d'étudier à fond le thème de la guérison divine, il vous dira "oui c'est écrit mais parfois Dieu veut que ses enfants soient malades". En fait, on ne le dira pas ainsi, on dira plutôt "parfois c'est sa volonté de guérir, parfois ça ne l'est pas." Cela peut sembler cohérent et sensé en pensant à telle ou telle personne pour qui on a prié mais qui n'a pas été guérie. Donc peut-être que dans ces occasions c'était la volonté de Dieu que cette personne reste malade. Ce raisonnement là s'élève contre nous qui disons que Dieu veut guérir toutes les maladies. Nous passons alors pour des extrémistes, pour des déséquilibrés parce que nous croyons que c'est toujours la volonté de Dieu de guérir alors que ce n'est pas toujours le cas en pratique.

Il y a des gens qui vont prêcher pendant 45 minutes sur la puissance de Dieu et qui ensuite vont prêcher 15 minutes "d'équilibre" pour dire toutes les raisons pourquoi cela n'arrivera peut-être pas pour vous. Et là, finalement, les gens vont dire : "on a eu un message équilibré".

Aujourd'hui, je veux vous dire qu'on peut croire la Parole de Dieu sans s'inventer une théologie pour l'excuser et demeurer dans l'équilibre.

Je peux être équilibré dans ma foi concernant la guérison divine. La Parole de Dieu est très claire, Dieu veut guérir tout le monde parce que Dieu c'est un Père rempli de compassion. Je demande aux pères ; aimeriez-vous que vos enfants soient malades ? Un bon père dirait "Non, je veux que mes enfants soient en santé!" Mais dans le monde chrétien, puisqu'on n'a pas toujours vu des guérisons, on a dit "parfois Dieu veut qu'on soit malades, parfois Dieu veut qu'on soit en santé". On a manqué de maturité parce qu'au lieu de dire "Dieu a dit cela et il y a des choses que je ne comprend pas, qui demeure un mystère pour moi" au lieu de se reposer dans la foi et dire "les mystères, je les laisse entre les mains de Dieu et je vais continuer à croire dans le caractère de mon Dieu comme étant un bon Dieu d'amour et aussi je vais poursuivre dans ma marche chrétienne même si je ne comprends tout."

Dieu nous appelle à croire sa Parole même si des choses demeurent un mystère pour nous. Dieu dit toujours la vérité et même si Joel Spinks ne comprend pas des choses, ça ne dérange pas ! C'est aussi simple que cela, ma position c'est que la Parole de Dieu dit vrai. Dieu l'a dit, je crois cela.

Ce qui réjouit le coeur du Père c'est quand ses enfants disent je crois Dieu, je crois que Dieu est bon même si je ne comprends pas tout, je n'ai pas besoin d'inventer des théologies parce que mon Dieu ce n'est pas mon cerveau, mon Dieu est plus grand que moi.

Dieu ne nous appelle pas à être guidés par les expériences et les circonstances, c'est sa Parole qui dit toujours vrai.

L'ennemi veut qu'on tombe dans l'extrême du doute et du raisonnement où on ne croit plus la Parole de Dieu mais plutôt les expériences. Dieu ne nous appelle pas à être guidés par les circontances, Dieu dit "C'est ma Parole qui est toujours vraie".
Quand on laisse le mystère entre les mains de Dieu, il va toujours y avoir entre nous cette compassion et la grâce parce qu'on n'est pas là pour juger les uns et les autres, on est là en tant que frères et soeurs pour pleurer avec ceux qui pleurent et se réjouir avec ceux qui se réjouissent. Ça fait de nous une église équilibrée dans l'amour. Il y a tellement de potentiel pour nous si nous pouvons marcher dans l'équilibre.

Extrait d'un sermon par le pasteur Joël Spinks, apporté le 17 juin 2012 à l'Église de la Victoire du Québec





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 23 août 2017