iv>
 
   
 
Le baptême semblable à une teinture

Guy Chevreau
Si nous partons d'une considération du baptême d'eau jusqu'à l'annonce prophétique de Jean-Baptiste disant que le Messie qui va venir "va baptiser avec le Saint-Esprit et le feu", tout ceci apporte encore une plus grande conséquence. L'expression «il viendra baptiser» est une expression technique, prise du marché de la laine. La laine drue était plongée dans un bac de teinture, brassée en rond jusqu'à ce qu'elle soit saturée de la couleur de la teinture.
En étant baptisés du Saint-Esprit et du feu de Dieu, nous sommes, comme la laine, plongés, brassés et saturés de l'Esprit.

Le tye-dying était à la mode il y a 20 ans; on faisait des noeuds dans les T-shirts, et on les «baptisait» dans différents pots de teinture. Quand ils étaient secs, ils étaient dénoués et les motifs qui en résultaient montraient différentes pénétrations de la couleur.

Chacun de nous avons des domaines dans nos vies qui sont noués; certains d'entre nous ont des sections entières de nos vies fermées à un point tel que le feu ne les atteint pas et ne sont pas trempées dans l'Esprit. Par conséquent, ces parties n'ont pas la «couleur» qu'elles devraient.

L'évangile de Jésus-Christ déclare que l'Esprit de Dieu passera son temps à nous démêler, à défaire nos noeuds, à nous délier et nous relâcher et à nous «saturer» de sa personne même, afin que nous soyons de plus en plus comme Jésus.

Si nous attrapons le feu, c'est chacun de nous qui pourra dire "Oui, Seigneur", et laisser l'Esprit relâcher ce qui doit être relâché et remplir ce qui doit être rempli.

Par la grâce de Dieu, puissions-nous vraiment vivre à plein notre baptême dans l'Esprit et le feu.

Guy Chevreau «Catch the fire»



Guy Chevreau suit une interprétation du baptême de l'Esprit et du feu à laquelle je n'adhère pas, dans le contexte où Jean-Baptiste emploie cette expression qui lui est unique, le feu fait référence au jugement dernier des impies, qu'il traite de races de vipères.

Mt.3:5 Les habitants de Jérusalem, de toute la Judée et de tout le pays des environs du Jourdain, se rendaient auprès de lui; 6 et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain. 7 Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? 8 Produisez donc du fruit digne de la repentance, 9 et ne prétendez pas dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père! Car je vous déclare que de ces pierres-ci Dieu peut susciter des enfants à Abraham. 10 Déjà la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. 11 Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. 12 Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point.

Tout le cours de son discours, Jean-Baptiste fait contraste entre les justes qui viennent se faire baptiser et confessent leurs péchés et les abandonne et entre les rebelles qui viennent se faire baptiser sans avoir du tout l'intention de se repentir de leurs péchés. Aux justes Jean promet que Jésus les baptisera du Saint-Esprit et les recueillera comme du blé dans son grenier. Aux pécheurs, Jean déclare que Jésus les baptisera de feu en les brûlant comme de la paille dans un feu qui ne s'éteint point. Dans le contexte, donc, le feu a toujours une connotation de jugement, jamais de bénédiction. Alors associer le baptême de feu à la bénédiction, comme le fait Guy Chevreau est de la mauvaise exégèse même si ses applications pratiques peuvent trouver echo ailleurs dans les Écritures où le feu a aussi une application symbolique de purification, par exemple, No.31:21-24

No.31:21  Le sacrificateur Eléazar dit aux soldats qui étaient allés à la guerre: Voici ce qui est ordonné par la loi que l'Eternel a prescrite à Moïse. 22  L'or, l'argent, l'airain, le fer, l'étain et le plomb, 23  tout objet qui peut aller au feu, vous le ferez passer par le feu pour le rendre pur. Mais c'est par l'eau de purification que sera purifié tout ce qui ne peut aller au feu; vous le ferez passer dans l'eau. 24  Vous laverez vos vêtements le septième jour, et vous serez purs; ensuite, vous pourrez entrer dans le camp.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 15 décembre 2017