Recevez le Saint-Esprit Jean 20:22


L'apôtre Jean a écrit son évangile longtemps après les autres évangiles et les Actes des Apôtres de même que toutes les épîtres. Alors il était bien au courant de tout ce qui avait été écrit dans le Nouveau Testament. Il a d'ailleurs écrit son évangile en évitant la plupart des récits et des paroles rapportées de Jésus dans les autres évangiles. Il aurait pu écrire d'avantage mais il s'est concentré à compléter les autres évangiles. Alors quand il cite Jésus dans Jean 20:22, il savait très bien ce que Luc avait écrit dans les Actes. L'apôtre Jean dit dans ce passage que Jésus a soufflé le Saint-Esprit dans ses disciples la journée même de sa résurrection. Cela s'est passé 50 jours avant la Pentecôte, c'est donc 2 événements différents.

Jésus devait attendre d'être glorifié avant de pouvoir envoyer le Saint-Esprit (Jean 7:37-29), alors dès qu'il a été glorifié par son Père, lors de sa résurrection (Jn.17:1), il est allé à la rencontre de ses disciples pour faire entrer en eux le Saint-Esprit.

Jean 7:37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.
38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture.
39 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.

Jean 17:1 Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit : Père, l’heure est venue ! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie,

Donc, maintenant que Dieu a glorifié Jésus - par sa résurrection, Jésus est entré dans la gloire, cf. Luc 24:26 - plus rien n'empêchait Jésus d'envoyer son Saint-Esprit sur ses disciples, il n'avait pas besoin d'attendre la Pentecôte ; ceux-ci l'ont donc reçu et sont nés de nouveau quand Jésus a soufflé en eux, cf. Jean 3:3-7 et 20:22 et les disciples ont été baptisés dans le Saint-Esprit quand il est descendu sur eux à la Pentecôte, cf. Ac.1:8 et 2:2-4.

Luic 24:25 Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes !
26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire ?

Jn.20:21 Jésus leur dit de nouveau : La paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.
22 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit.
23 Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.

Ce passage donne beaucoup de difficulté à ceux qui pensent que le baptême du Saint-Esprit est synonyme de la nouvelle naissance, car pour eux, les disciples n'ont pas reçu le Saint-Esprit avant la Pentecôte. La lecture normale de ce texte est de comprendre que les disciples ont reçu le Saint-Esprit à ce moment précis où Jésus souffla sur eux, mais cela est impossible aux yeux de ceux qui ne sont pas pentecôtistes, ils sont donc obligés de faire violence au texte en rendant le verbe impératif "recevez" ( en grec "labete" au temps aoriste) comme s'il était au temps futur et interpréter les paroles de Jésus par "vous recevrez le Saint-Esprit (dans plusieurs semaines à la Pentecôte). Mais l'impératif à l'aoriste n'est jamais traduit au futur dans le Nouveau Testament, il faut donc faire une entorse à la grammaire pour y arriver afin de faire cadrer le passage avec la doctrine enseignée dans les dénominations évangéliques.

En grec, le verbe recevoir "lambanô" signifie aussi bien "prendre", c'est le contexte qui détermine si on traduit en français par "recevoir" ou par "prendre". Par exemple, dans Matthieu 26:26, on lit :

Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps.

En grec, le verbe "prenez" c'est "labete", un impératif aoriste du verbe "lambanô", le même verbe exactement au même temps et au même mode que celui utilisé dans Jean 20:22.

prenez et mangez, ceci est mon corps Mt.26:.26
labete, phagete, tout esin to sôma mou

recevez le Saint-Esprit Jean 20:22
labete pneuma agiôn

Quand Jésus a ordonné à ses disciples de prendre (labete) le pain et le manger, il s'attendait à ce que ses disciples mangent le pain immédiatement et c'est ce qui s'est produit (ils n'ont pas attendu 50 jours et devoir manger du pain moisi, ils n'ont pas compris cela comme une action devant se faire dans un futur indéfini). Alors quand Jésus a ordonné à ses disciples de recevoir (labete) le Saint-Esprit alors qu'il soufflait en eux, il s'attendait à ce que ses disciples reçoivent en eux le Saint-Esprit immédiatement et c'est ce qui s'est produit à ce moment précis, ils n'ont pas eu besoin d'attendre la Pentecôte !

Remarquez aussi que dans le grec, quand c'est écrit "il souffla sur eux", en fait c'est écrit, "il souffla en eux" : "enephusèsen" ; le préfixe "en" en grec signifie "dans". Ce verbe grec ("emphusaô" dans sa forme du dictionnaire) n'est pas employé nulle part ailleurs dans le Nouveau Testament, mais il est significatif que la LXX (la version grecque de l'Ancien Testament) dans Genèse 2:7, l'utilise pour dire que Dieu a soufflé dans les narines d'Adam pour en faire une âme vivante. Comme Dieu souffla l'esprit dans Adam pour le faire naître, Jésus souffla le Saint-Esprit dans ses disciples pour les faire naître de nouveau. Adam est devenu vivant dès que Dieu souffla dans ses narines l'Esprit de vie, il n'est pas resté plusieurs jours sans respirer ! De même les disciples naquirent de nouveau dès que Jésus souffla en eux le Saint-Esprit, ils n'ont pas eu à attendre plusieurs jours pour cela. À la Pentecôte, ce n'est pas le Saint-Esprit EN eux qu'ils ont reçu mais la puissance du Saint-Esprit venant SUR eux. C'est ainsi que s'harmonisent Jean 20:22 et Actes 1:8. Le pasteur Joël Spinks a prêché ce qui suit :
Jésus leur dit "Recevez le Saint-Esprit", alors ces hommes qui aimaient Dieu, qui avaient marché avec Jésus sur la terre, ces hommes qui avaient vu de grandes choses, des miracles, ces hommes savaient qu'un jour le Saint-Esprit qui était avec eux serait en eux. Maintenant nous lisons dans Jean 20:22 que Jésus arrive une semaine plus tard et leur dit: "recevez le Saint-Esprit en vous". À ce moment le Saint-Esprit est venu habiter en eux et ils ont vécu le miracle de la nouvelle naissance, n'est-ce pas merveilleux ? Leur esprit mort a été régénéré, ils sont passés de la mort à la vie.
Jn.20:21-23 se référe à la même époque que le passage dans Luc 24:46-49

Luc 24:46 Et il leur dit : Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour,
47 et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.
48 Vous êtes témoins de ces choses. 49 Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut.

Les disciples avaient reçu EN eux le Saint-Esprit (Jn.20:22) et ils devaient maintenant attendre d'être revêtus de la puissance venant du ciel quand Jésus leur enverrai le Saint-Esprit SUR eux. Cette puissance de témoignage accompagnée par le parler en langues comme signe était la réalisation de la prophétie de Joël (Actes 2:4, 14-18).

Actes 1:8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 2:4 Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.

Actes 2:14 Alors Pierre, se présentant avec les onze, éleva la voix, et leur parla en ces termes : Hommes Juifs, et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l’oreille à mes paroles !
15 Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c’est la troisième heure du jour.
16 Mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël:
17 Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ; Vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes.
18 Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit ; et ils prophétiseront.

L'apôtre Pierre continue à prêcher dans la même veine :

Actes 2:38 Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

La repentance et le baptême sont des signes que la personne est sauvée et que le Saint-Esprit est déjà en elle. On ne baptise pas quelqu'un qui n'est pas né de nouveau ! ENSUITE vous RECEVREZ (noter le verbe au futur) le don du Saint-Esprit. Et cette promesse de puissance sur les croyants n'est pas seulement pour ceux qui entendaient Pierre mais aussi pour leurs enfants plus tard... et beaucoup plus tard ! et pour tous ceux qui sont au loin en Amérique, en Asie, en Afrique, en Australie et en Europe ! Nous pouvons donc nous attendre à ce que le don du Saint-Esprit suive notre repentance, notre conversion et notre baptême d'eau, comme ce fut le cas des Samaritains aussi dans :

Actes 8:14 Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean.
15 Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu’ils reçussent le Saint-Esprit.
16 Car il n’était encore descendu sur aucun d’eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus.
17 Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit.

Évidemment, on ne met pas Dieu dans une boîte, Jésus peut bien baptiser quelqu'un dans le Saint-Esprit en même temps que sa conversion ou avant son baptême d'eau et c'est ce qu'il a fait avec Corneille et les siens, nous le lisons dans

Actes 10:44 Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.
45 Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens.
46 Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. Alors Pierre dit:
47 Peut-on refuser l’eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous ?
48 Et il ordonna qu’ils fussent baptisés au nom du Seigneur. Sur quoi ils le prièrent de rester quelques jours auprès d’eux.

La puissance du Saint-Esprit est aussi pour vous qui lisez ceci, les dons qui l'accompagnent sont aussi pour votre édification et celle de ceux qui rencontreront votre route. Ne vous privez pas de ce que Dieu a prévu pour vous et vos enfants, peu importe où vous habitez !

- Le Webmestre










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 19 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes samedi 27 mai 2017