Un singe qui parle ?

Dans la comédie Dr. Doolittle, on voit des animaux qui parlent. Les spéculations évolutionnistes ont contribué à susciter chez plusieurs la notion que des créatures comme les chimpanzés ont la capacité d'être enseignables et de pouvoir comprendre le langage, même si c'est d'une manière rudimentaire. Les animaux ont des formes intrinsèques de communication primaire, mais la notion qu'ils peuvent parler, ou encore converser avec nous n'est qu'une fantaisie hollywoodienne.

Pourtant, on rapporte que Kanzi, un bonobo (chimpanzé pygmée) est capable de parler. En fait, la réalité est bien plus terre-à-terre que toute l'excitation évolutionniste aimerait suggérer.

Cela fait quelques années qu'on sait que Kanzi et d'autres aussi ont été entraînés à utiliser de simples symboles pour représenter des concepts comme «banane», «raisins», «jus», «oui». D'après ce qu'on peut voir sur les vidéos, Kanzi a employé 4 sons distincts pour représenter ces 4 concepts particuliers. Il n'est pas clair pour le moment si Kanzi s'adressait à quelqu'un d'autre (singe ou humain) quand il émettait ces sons.

On doit faire remarquer que les sons ne ressemblent en rien au parler humain, ça ne ressemble même pas à une imitation. Le larynx du singe est tout simplement incapable de reproduire les sons humains. Par exemple, il ne peut former les voyelles fondamentales (a, o, i, etc.) du langage humain. Les perroquets gris d'Afrique, même s'ils ne sont pas du tout des parents proches des humains, font un bien meilleur travail en employant la vocalisation pour communiquer des concepts symboliques. An moins l'un d'entre eux a été capable d'articuler des mots en anglais et les relier à des concepts significatifs. Mais parce qu'il n'y a pas de connexion évolutionniste évidente, la plupart des gens en entendent rarement parler.

Un point plus significatif, ni le perroquet, ni le bonobo, ni aucun autre animal n'a jamais employé le vrai langage. Le langage n'a pas besoin nécessairement de mots énoncés ou même de sons - penser au langage des signes, un vrai langage à part entière. Mais le langage, vocalisé ou non, est défini par les linguistes comme étant plus que des symboles. Le langage implique des choses comme la grammaire et la syntaxe. Par conséquent, même si les singes peuvent faire des signes pour certaines choses, cela ne devrait jamais être confondu avec du vrai langage des signes.

Quand plusieurs enfants sourds au Nicaragua furent élevés dans un environnement sans aucun contact avec le langage parlé, ils ont spontanément développé leur propre langage des signes hautement complexe, complet avec ses règles de grammaire et sa syntaxe. Les cerveaux humains sont programmés d'une telle manière pour rendre cela possible, voire même inévitable. Les gens sourds font passer le langage des signes dans les mêmes zones du cerveau que les gens qui utilisent le langage des sourds. Mais ces zones de langage sont uniques aux êtres humains, absentes chez les autres créatures.

Bref, des singes qui parlent, ça n'existe pas.

- Carl Weiland, article paru dans le magazine Creation, juin-août 2003 P.52






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 19 septembre 2017