iv>
 
   
 


La création en 6 jours de 24 heures ?





Arguments pointant dans la direction de 6 jours de 24 heures

Dieu a sanctifié le 7ème jour, c'est pourquoi aussi, comme Dieu a fait la création en 6 jours et s'est reposé le 7ème,  l'homme travaillera 6 jours et mettra à part (c'est le sens du terme sanctifier) le 7ème jour pour se reposer. Si le 7ème jour de la création n'était pas de 24 heures, il n'y aurait aucune logique de faire référence à la création pour justifier un sabbat de 24 heures chaque semaine.

Ex.20:9 Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. 10 Mais le septième jour est le jour du repos de l'Eternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. 11 Car en six jours l'Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Eternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.

L'expression «il y eut un soir et il y eut un matin» fait penser au crépuscule et à l'aube d'une journée de 24 heures.

Adam et Eve ont tous deux été créés le 6ème jour, or avant la création d'Eve, Adam a eu le temps de donner un nom à tous les animaux de la terre et ressentir la solitude. Pour lui donner le maximum de temps dans une journée, admettons un instant qu'il ait été créé à l'aube, à 6ème du matin, et qu'Eve l'ait été au plus tard à 6 heures du soir, cela ne lui aurait donné que 12 heures pour nommer tous les animaux. C'est possible si on tient compte qu'il n'a nommé les espèces souches, ex. chien, chat etc.

Le soleil qui délimite la période de 12 heures de clarté et 12 heures de nuit n'a été créé que le 4ème jour, cf. Ge.1:14-19. Remarquons tout de même que Dieu n'a pas plus besoin du soleil que d'une montre pour savoir quand les 12 heures du jour sont écoulées, il est Dieu après tout ! Et puisqu'il est Dieu, il a pu aussi bien créer tous les animaux en quelques heures, il n'a pas besoin qu'on lui accorde des milliers d'années ni des millions d'années ou même des milliards d'années. Cette hypothèse de jours allongés ne vient pas naturellement en lisant la Bible, elle a été ébauchée pour tenter de s'ajuster aux théories évolutionnistes nécessitant beaucoup de temps pour tenter de se donner de la crédibilité en l'absence d'évolution observable.

La majorité des chrétiens évangéliques pensent que la création s'est faite en 6 jours de 24 heures, ça rejoint Jésus qui affirmait que Dieu avait créé l'homme et la femme au commencement (Mt.19:4), il aurait dit que Dieu avait créé l'homme et la femme à la fin, pas au commencement, s'il y avait eu des milliards d'années précédant la création de l'homme et la femme. Cela rejoint aussi ce que Dieu a dit à Moïse et inscrit dans les 10 commandements. Dieu aurait même pu créer tout l'univers dans la même journée, après tout, il est Dieu Tout-Puissant !





 

Les six jours de la création

Par Laurence Tisdall, M.Sc.

La trinité évolutionniste se compose du temps, des mutations et de la sélection naturelle.  Le temps figure parmi les sujets les plus contestés du débat évolution/création.  Pour l'évolutionniste, si le temps n'existe pas, l'évolution n'a pas pu arriver.  L'évolutionniste suppose qu'avec assez de temps, l'impossible deviendra possible.  Que l'hydrogène , à partir du Big Bang, deviendra homme en 15 milliards d'années par le biais du hasard.  Pour le créationniste, la question est autant théologique que scientifique.  La Bible permet-elle un compromis avec le scénario évolutionniste ?  Est-ce que les six jours de la création de la Genèse  (Chapitre 1) représentent six rotations de la terre ou six périodes de temps indéfinis ?  

Pour répondre à la question scientifique, je vous encourage de visiter notre site web (<http://www.creationnisme.ca>).  Nous avons plusieurs articles qui traitent du sujet.  

Nous observons, depuis les années 1830, un changement dans l'interprétation biblique du mot hébreu «yom » (jour).  Ce changement est intervenu depuis que Charles Lyell a publié son livre « Les principes de la géologie » dans les années 1830-1833. C'est à partir de cette époque que les théologiens ont changé leur manière de comprendre les premiers chapitres de la Genèse et ont élevé la science et le naturalisme à un niveau quasi-divin.  La science interprète maintenant la parole de Dieu et non le contraire.  Dans la présente communication,  je vais énumérer huit principales raisons qui permettent de croire que le premier chapitre de la Genèse doit être compris à la lettre tel qu'il est écrit, et que les six jours de la création représentent bien six rotations de la terre.

1. L'usage primaire du mot « yom ».  Le mot hébreu « yom » est utilisé plus de 2000 fois dans l'ancien testament.  Dans plus de 1900 fois (soit 95 %), le terme est clairement utilisé dans le sens d'une période définie d'une journée.  Il serait donc extraordinaire, considérant son contexte, de donner au mot « yom » en Genèse 1, une autre signification qu'une rotation de la terre.

2. Le qualificatif de « yom » requière une journée de 24 heures.  Dans plus de 200 cas, quand le terme « yom » est utilisé avec un numéro qui le précède, il fait référence, sans exception, à une période de 24 heures.

3. Les termes « soir et matin » requièrent une journée de 24 heures.    Le mot soir, utilisé 52 fois et le mot matin, utilisé 220 fois, réfèrent toujours à des journées normales, même quand ils sont utilisés à d'autres endroits dans l'ancien testament2 !

4. Genèse 1 :14 distingue clairement les jours des années.
« Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ». Ainsi, le jour « yom » et les jours « yamim » ne peuvent être autre chose que des journées normales.

5. Exode 20 :11 (4ième commandement) se réfère à une journée littérale.  

Car en six jours l'Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu.

Il n'y a qu'une manière d'interpréter ce commandement écrit par la main de Dieu.

6. La symbiose ne serait pas possible sans la création en six jours.  La symbiose est un terme biologique qui explique les relations bénéfiques et essentielles entre deux types d'organismes.  En effet, il existe beaucoup de plantes qui ne peuvent se reproduire sans le concours d'insectes particuliers, d'oiseaux ou d'autres animaux.  L'arbre nommé Calvaria sur les îles Mauritius était dépendant des oiseaux nommés Dodo pour sa reproduction. Ces derniers furent tous exterminés en 1681.  Quelques spécimens de cet arbre existent encore aujourd'hui, mais ne peuvent plus se reproduire. Les plus jeunes spécimens sont âgés de plus de 300 ans, aucune reproduction n'est possible sans les oiseaux en question. (Voir aussi l'exemple des papillons du Yucca). Pour qu'une telle symbiose puisse être compréhensible entre une plante et un animal, nous sommes obligés d'admettre la chronologie de six jours décrits dans Genèse 1 :  les plantes créées au 3ième jour ont eu besoin des animaux qui ont été créés au 5ième et 6ième jour, et cela, rapidement.

7. Les rabbins juifs s'accordent pour une interprétation littérale des six jours.  Le rabbin Y. Chesner nous informe que le « Judaïsme a toujours reconnu que les jours dans Genèse sont d'une période de 24 heures… Le Talmud aussi est compris comme interprétant les jours comme étant des périodes de 24 heures »4.    

8. Le problème théologique du péché originel et la mort.  Paul déclare en Romains 5 :12-14

C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,... Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse .

  La conséquence du péché fut la mort, et ceci ne pouvait exister avant que Adam et Ève aient désobéi au Créateur.  L'idée que la mort et la souffrance représentée par les fossiles se sont produites durant 500 millions d'années d'évolution avant Adam, n'est pas une position défendable théologiquement.

En conclusion, les six jours de la création sont bien des périodes de 24 heures (rotation de la terre). Il ne peut être interprété autrement. De multiples raisons permettent de le confirmer. Ne nous laissons pas influencer par des fables et fausses doctrines qui encouragent un compromis entre la trinité évolutionniste et la parole de Dieu.
 

Références bibliographiques :

1. Tshibwabwa, Sinaseli, 2000.  « Ces parasites qui résistent à la trinité évolutionniste ». Création-Québec, Vol. 6 (3); Montréal, QC.  (Voir www.creationnisme.ca>)

2.  Niessin, Richard, 1980.  « Theistic Evolution and the Day-Age Theory ».  Impact 81. Institute for Creation Research.

3. Stewart, Mark, 1999. « Le papillon Nocturne de Yucca et la Plante de Yucca ». Création-Québec, Vol. 6 (1); Montréal, QC. (Voir www.creationnisme.ca)

4. Pipa, Joseph et David W. Hall, 1999. « Did God Create in Six Days ». Southern Presbyterian Press;  Greenville SC.;  p. 297

Laurence Tisdall détient une maîtrise de l'Université McGill en biotechnologie.  Il est le président-fondateur de l'Association de Science Créationniste du Québec. Il travaille présentement sur un livre intitulé « En six jours… ». Vous pouvez le rejoindre par téléphone : (514) 387-2485, par courriel : ascq@colba.net ou par courrier : 1300, rue Legendre Est, Montréal, QC Canada H2M 2H4.




Considérez comment Dieu a créé le cosmos. Il aurait pu organiser l'existence de l'univers en une microseconde, mais il ne l'a pas fait. La Création s'est faite sur une période représentée par six jours.

Au soir de chaque jour de création, il a, semble-t-il, contemplé son oeuvre et a déclaré : «Cela est bon». Il ne s'agissait pas d'un faible marmonnement, d'un simple : «Joli travail !». «Cela est bon» est un cri d'exultation qui annonce «Ce que j'ai fait est magnifique ! »

L'ayant créé, il a savouré son oeuvre. Il ne s'est pas précipité ni hâté de la faire exister. Pourquoi a-t-il pris six jours ? Nous ne pouvons l'affirmer d'une manière absolue, mais il semble que son exclamation devant son ouvrage de chaque jour nous donne une indication. Jour après jour, Il a savouré son oeuvre, Il a regardé le fruit de son labeur et a dit: « Cela ne pouvait être mieux. Je suis enchanté ! C'est extraordinaire. » Il a apprécié et goûté à plein sa création.

- Dan Allender - Alliés dans l'intimité P.26






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 25 novembre 2017