Le premier miracle aux noces de Cana est fascinant
D'abord, dans Jean 2, Jésus reprend sa mère durement en lui disant :

«  Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi? »



C'est par cette une expression hébraïque très dure avec laquelle la légion de démons a accueilli Jésus (Luc 8:28)

Voici comment les autres Bibles traduisent cet idiome inusité en français pour nous aider à en saisir le sens.

Mère, est-ce à toi de me dire ce que j’ai à faire? (Français courant)

Ecoute, est-ce toi ou moi que cette affaire concerne? (Semeur)

Femme, qu’avons-nous de commun en cette affaire? (Nouvelle Bible Segond)

Que me veux-tu, femme? (Jérusalem, Segond 21)

Femme, qu’ai-je à faire avec toi? (KJV française)

Pourquoi Jésus rabroue-t-il ainsi sa mère ? Il voit les gens déjà saouls, cela l'irrite assurément car l'alcool et la sainteté ne font pas bon ménage. Lui qui est sobre et voilà que sa mère l'encourage à les saouler encore plus. Jésus n'est pas content.

Lévitique 10:8 L'Eternel dit à Aaron: 9 «Tu ne boiras ni vin ni boisson alcoolisée, toi ainsi que tes fils, lorsque vous entrerez dans la tente de la rencontre, sinon vous mourrez. Ce sera une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations 10 afin que vous puissiez distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est impur de ce qui est pur, 11 et enseigner aux Israélites toutes les prescriptions que l'Eternel leur a données par l'intermédiaire de Moïse.»

Ephésiens 5.17 C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. 18 Ne vous enivrez pas de vin: c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit;

Marie était-elle inconsidérée, ne comprenant pas la volonté du Seigneur, en encourageant l'ivresse ? C'est bien possible qu'elle ait manqué de jugement, mais elle ne manquait pas de foi par contre, car elle ne tient pas compte de sa réponse sèche et se tourne vers les serviteurs en leur disant :

« faites tout ce qu'il vous dira » Jean 2:5.

Que pouvait-elle bien imaginer que Jésus allait faire, lui qui n'avait jamais fait un miracle encore, comme le fait remarquer le verset de Jean 2:11 ?

Devant une telle réponse de foi basée sur aucun précédent, un réponse d'une foi encore plus grande que celle de la femme syro-phénicienne (qui avait entendu parler que Jésus chassait les démons) avec qui Jésus avait aussi répondu très sèchement, Jésus s'est senti poussé à faire quelque chose pour honorer la confiance de sa mère au grand cœur qui pensait aux réjouissances des conviés et à la réputation des mariés qui aurait été mise à mal en manquant de vin.

Jésus a réprimandé sa mère au départ en disant que son heure n'était pas arrivée. Bizarre de réponse, qu'est-ce que cela pouvait bien vouloir dire à Marie ? Pourquoi ne lui a-t-il pas rappelé à la place Lévitique 10:8-11, qu'elle devait connaître ? Peut-être, pour ne pas lui faire honte de demander quelque chose d'autant contraire à la sainteté. Ajoutons aussi que le commandement « Honore ton père et ta mère» est précieux aux yeux de Jésus, Il ne veut pas manquer de respect envers sa mère, alors Il évoque peut-être un prétexte pour essayer de ne pas donner suite à sa demande. Mais la foi de sa mère a raison de sa résistance. La puissance de Jésus devait se manifester, comme la foi de la femme avec la perte de sang avait provoqué la sortie de la puissance de Jésus en sa faveur sans même que Jésus l'ait vu venir.

Qu'en déduire ?

Qu'il y a un temps pour tout sous le soleil ? Un temps pour s'enivrer et un temps pour être rempli du Saint-Esprit ?

Non, je ne pense pas, l'appel à la sainteté n'est pas sporadique, selon les circonstances.

Je pense qu'on fait fausse route en portant notre attention sur le type de miracle que Jésus a accompli ici. Il me semble que la réaction de Jésus envers sa mère manifeste qu'il n'était pas chaud du tout à contribuer à augmenter l'ivresse des convives.

Alors pourquoi Jésus a-t-il changé l'eau en vin ?

Je vois deux raisons, et ce n'est sûrement pas parce que Jésus encourage l'ivresse, il ne peut pas contredire la Parole qu'Il a inspirée lui-même à Moïse et à Paul.

1° La foi de sa mère l'a forcé à l'action. Jésus est très sensible aux mamans, la veuve de Naïn n'a pas eu à enterrer son fils unique, même si elle n'avait eu aucune manifestation de foi, alors bien plus quand une maman manifeste sa foi et en plus envers son propre fils !

Luc 7:12 Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. 13 Le Seigneur, l’ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas! 14 Il s’approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s’arrêtèrent. Il dit: Jeune homme, je te le dis, lève-toi! 15 Et le mort s’assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.

2° Par honneur pour sa mère selon le commandement de Dieu, Jésus avait toujours été respectueux et obéissant envers ses parents.

Luc 2:51 Jésus repartit avec eux à Nazareth. Il leur obéissait.

Éphésiens 6:1 Enfants, c’est votre devoir devant le Seigneur d’obéir à vos parents, car cela est juste. 2 "Respecte ton père et ta mère" est le premier commandement suivi d’une promesse: 3 "afin que tu sois heureux et que tu jouisses d’une longue vie sur la terre."

Et vous, qu'en pensez-vous ?

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 2 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes mardi 23 mai 2017