William Booth et la sainteté
De tous les enseignements de l'Armée du Salut, aucun n'a été plus en butte aux reproches des hommes que celui de la doctrine de la Sainteté. En effet, à cette exception près, son enseignement, considéré indépendamment de ses méthodes, a été généralement apprécié par des chrétiens de toute nuance. C'est une des plus étranges contradictions du christianisme moderne de voir que chaque Église semble attacher si peu d'importance à sa confession de foi particulière pour étendre une main bénissante sur toutes les autres ; une sorte d'accord tacite admet en conséquence aujourd'hui que votre croyance importe peu, pourvu que vous en professiez une. Dieu merci ! nous avons été préservés dans une large mesure de cette fausse charité, comme du manque de précision et de la confusion inévitable qui en résultent ; notre témoignage à l'entière sanctification y a spécialement contribué, en raison de l'opposition qu'il a suscitée, non seulement de la part des apologistes des systèmes existants, mais de milliers d'hommes dont il condamne la consécration et le service incomplets.

La Sainteté que nous défendons est une Sainteté qui lutte, qui souffre, qui sauve les âmes, en un mot, la Sainteté de Jésus-Christ.

Tout état spirituel qui implique seulement la « joie dans la religion » ou « l'attente en Dieu » ou la « plénitude de bénédiction » sans être immédiatement et indissolublement accompagné dans toutes ses manifestations du besoin impérieux d'arracher sans retard les pécheurs à leur état misérable est, à notre point de vue, une simple parodie de cette vie supérieure d'union complète avec le Christ, que la Parole de Dieu déclare être la vie par excellence.

WILLIAM BRAMWELL BOOTH,
Quartier Général International de l'Armée du Salut.
extrait de la préface de son livre "Vers la sainteté" dont je recommande expressément la lecture... il est accessible en PDF sur le web :









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 2 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes vendredi 26 mai 2017