La vie chrétienne abondante


"Je suis venu  pour que mes brebis aient  la vie et qu'elles soient dans l'abondance."

Ces paroles de Jésus-Christ se trouvent dans l'Evangile de Jean au ch.10 v.10. Il les a prononcées pour faire opposition à l'action de ceux qui veulent conduire son troupeau en se comportant comme des voleurs et  qui entrent dans l'oeuvre de Dieu (la bergerie) autrement qu'à la manière de Jésus-Christ (la porte). Réfléchissons donc ensemble à l'implication de ces versets dans notre vie chrétienne et répondons par OUI ou NON à quatre petites questions :

Jésus est-il venu pour moi ?
Suis-je une de ses brebis ?
Ai-je la vie de Jésus ?
Suis-je dans l'abondance ?

Avons-nous remarqué la chronologie ? Comme si le premier oui conditionnait le suivant et ainsi de suite,  donnant une importance primordiale à la première question. Mais bizarrement, à nos yeux, c'est la dernière qui revêt le plus d'importance. Il est superflu de souligner que notre désir est de vivre en répondant oui à chacune des questions. Et si par hasard (?) il nous manquait ne serait-ce qu'un oui, nous aurions l'impression qu'un voleur est venu dérober quelque chose ou que nous avons mal été conduit dans notre vie spirituelle. Aussi attachons-nous à découvrir comment nous pouvons faire obstacle aux voleurs et aux mauvais conducteurs.

Dans les premiers versets du chapitre, nous lisons que les brebis entendent Sa voix  et qu'il les appelle par leur nom pour les conduire dehors.

Sa volonté est de nous parler personnellement pour nous dire où il veut nous diriger. Il a même pris soin de nous montrer comment faire. Prenons donc exemple sur  le Bon  Berger et marchons comme lui-même a marché, obéissons à ce qu'il nous demande et laissons-nous conduire. Croyons à ce qu'il nous dit, Il affirme que des fleuves d'eau vive jailliront du coeur de ceux qui croiront en Lui et ce, jusque dans la vie éternelle. Dans les Evangiles nous voyons qu'il avait une vie abondante dans quatre domaines précis: la connaissance des Ecritures Saintes, la prière, l'obéissance à la volonté de Dieu et l'amour pour les hommes et les femmes de sa génération. Désirons-nous une même abondance ? Alors posons-nous quatre autres questions. Suis-je dans l'abondance pour :
Connaître la Bible ?
Prier ?
Obéir à la volonté de Dieu ?
Aimer ceux que je rencontre ?

Ne cherchons pas à nous leurrer ou à nous tromper par de faux raisonnements. Reconnaissons humblement que si la vie abondante promise par Jésus n'est pas notre partage et si dans notre coeur quelques insatisfactions demeurent encore, c'est certainement que nous ne laissons pas à Son Esprit toute liberté pour nous conduire dans ces quatre domaines de notre vie spirituelle. Quant aux "bons bergers" humains, ils se reconnaissent très facilement, ils abondent en exemples dans leur vie pour mieux nous conduire. Regardons ensemble ces quatre rubriques et tirons enseignement pour découvrir comment ellespeuvent abondamment enrichir notre vie chrétienne.

1- UNE ABONDANTE CONNAISSANCE DE LA BIBLE

Pourquoi lire la Bible et bien la connaître ? Parce qu'elle est révélation de la volonté de Dieu pour le salut de l'humanité. Parce que la personne de Jésus-Christ, sa nature, son oeuvre et ses attributs y sont dépeints avec une précision admirable. Elle est la lumière qui éclaire la vie de tout homme et qui lui donne son sens véritable et éternel. Elle est un miroir dans lequel nous nous voyons tels que nous sommes. Si nous la fuyons, c'est parce qu'elle dévoile dans notre nature humaine, ce qu'elle appelle le "péché". C'est pour cela qu'il nous est si difficile de la lire. A moins que l'amour de Dieu ne nous attire, notre nature irrégénérée s'y opposera toujours. Nous n'admettons que très difficilement de voir la vérité en face. Pourtant elle nous permet d'y voir clair en nous-mêmes, de faire le tri dans notre coeur et notre intelligence, nos sentiments et nos pensées. Elle éclaire et motive notre volonté. Elle est utile pour nous aider à discerner en nous-même, entre la voix de Dieu,  nos propres pensées et celles de Satan le père du mensonge. Cela nous évitera de rejeter le sage conseil de notre créateur et à l'inverse de qualifier "d'inspiration divine" tout ce qui se présente à nous. Elle est vérité et son enseignement est un garde-fou en face des sectes et de leurs erreurs doctrinales. Elle est utile pour nous corriger, nous exhorter et nous instruire afin de nous rendre aptes à pratiquer les bonnes oeuvres que Dieu a préparées d'avance pour nous. Celui qui désire être heureux dans son activité doit plonger ses regards dans cette loi parfaite et se mettre à l'oeuvre. Avec elle le sot devient sage et intelligent. Vivre sans la connaître et la méditer, revient à fermer les yeux en conduisant sa voiture. Si encore on était seul sur une route déserte ce serait moindre mal. Mais il y a ceux qui nous entourent et sur lesquels nous avons une influence directe ou indirecte.

Sans elle nous sommes misérables, aveugles et nus. Par Sa Parole, Dieu nous purifie et nous sanctifie, Il nous éclaire et nous dirige, Il nous revêt de vêtement de justice dans une alliance nouvelle et éternelle.

2- ABONDANTE VIE DE PRIERE

Sans une vie de prière fondée sur la base de relations que Jésus-Christ a rétabli pour nous avec Dieu notre Père, nous ne pouvons pas aller bien loin. Il est intéressant de découvrir les différentes formes d'expression que la prière peut prendre. Elle peut être rituelle et apprise. Jésus a déconseillé cette forme de prière répétitive. En effet, sans rien enlever à la sincérité de celui qui récite, cette manière de faire, fait plus appel à la mémoire qu'à l'intelligence.

Mais Dieu regarde au coeur et il entend toutes les prières. Si nous ne connaissons que cette forme, comme Il est attentif à notre croissance, Il va nous conduire plus loin. Il y a aussi le monologue. Partant du principe que Dieu existe, qu'il est rempli d'amour et de compassion à l'égard de l'humanité souffrante dans son ensemble nous lui recommandons tous les malades et les malheureux de la terre, sans oublier au passage de passer commande de quelques bénédictions bien utiles à notre vie physique, morale et spirituelle. Parfois (souvent ?) notre manque de foi, caché derrière une fausse humilité, nous pousse à dire que nous ne demandons rien pour nous-mêmes. N'y a-t-il pas plus malheureux que nous sur cette terre? Dieu a sûrement plus à faire ailleurs ! Comme nous avons accompli nos dévotions, sacrifié aux exigences de la religion de nos parents, nous pouvons continuer tranquillement notre petit train-train quotidien. Que dire de cette forme de prière à sens unique ?

Mais la véritable prière ne consisterait-elle pas plutôt à nouer une relation avec le Dieu qui a crée l'homme à son image ? Qui, à travers les siècles et jusqu'à nos jours, manifeste un désir parfait de partager avec sa créature ? Qui veut établir un dialogue sur plusieurs registres ?  Tout d'abord entre un racheté et son Sauveur, nous sommes demandeurs et Lui nous communique son pardon et sa grâce. Ensuite entre un serviteur et son Seigneur où dans cette relation, nous apportons notre obéissance attentive et Lui nous communique sa volonté bienveillante. Enfin entre un enfant et son Père, mais un enfant qui est appelé à grandir dans cette relation d'amour et de liberté jusqu'à pénétrer  dans une intime maturité avec Dieu.

3- ABONDANTE OBEISSANCE A LA VOLONTE DE DIEU

S'il est vrai que Dieu est notre Père et notre Sauveur, ne négligeons pas le fait qu'il est aussi notre Seigneur. A ce titre, Il a autorité sur toute la création. Cela nous ne le contestons pas, surtout s'il s'agit de le voir se manifester dans nos maladies, nos difficultés ou en face de Satan, l'adversaire de nos âmes.
Mais s'il s'agit de plier notre volonté à la sienne ou humblement nous abaisser sous la conviction de péché de l'Esprit-Saint, c'est une tout autre affaire. Combien de fois soupirons-nous après une victoire,  recherchant dans notre passé ou chez les autres l'origine de nos difficultés ? Alors qu'une vie équilibrée et disciplinée est très souvent l'ultime solution à beaucoup de problèmes de croissance spirituelle. Il est prudent et sage de considérer l'attitude toute simple que Dieu réclame de chacun de ses enfants: soumettons-nous à sa Parole et mettons-la en pratique, car la théorie n'est qu'une vue de l'esprit si elle ne se démontre pas. Jésus-Christ s'est soumis  aux textes sacrés dans l'amour et la communion intime avec son Père. Il ne disait et faisait que ce qu'il avait entendu et vu auprès de Dieu. Sa soumission se manifesta jusqu'à l'offrande de sa vie sur la croix où il a pu dire en expirant "Tout est accompli".  Quelle richesse quand la volonté divine peut dans la foi rencontrer une volonté humaine.

Le plus petit de ses enfants peut manifester au milieu des hommes les puissantes promesses de Dieu et révéler au monde Sa bonté et Son amour. La maladie et l'esclavage du péché reculent, la mort elle-même perd son aiguillon et elle est vaincue par la résurrection de celui qui s'est offert librement et volontairement dans l'amour. La liberté glorieuse des enfants de Dieu éclate de vérité devant tous.

4- ABONDANCE DANS L'AMOUR DE DIEU

Rappelons-nous la promesse du début : "qu'elles soient dans l'abondance". S'il y a un domaine où il y a disette, c'est bien celui de l'amour. Tout le monde est d'accord pour dire qu'avec un peu plus d'amour, cela irait bien mieux sur cette terre. Des livres entiers lui sont consacrés, certains le chantent, d'autres le mettent en vers, on peut en mourir et même tuer en son nom. Mais qui est capable de le définir avec exactitude, est-ce un sentiment, une attitude, une subtile alchimie dans les neurones de notre cerveau ?

Dieu a réussi l'exploit de le résumer en un seul verbe: "DONNER". Il a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, pour offrir  la vie éternelle à quiconque croit. A l'exemple de Dieu, croyons-nous être capable d'aimer si nous ne savons pas donner  de notre argent, de notre temps et même notre réputation. A qui ? Aux hommes ? Non, à Dieu ! Pour qu'il  puisse  faire ce qu'il veut de notre vie, s'en servir selon Sa volonté pour répandre Son amour autour de nous. Quand l'amour divin nous habite, don de Dieu pour les hommes, nous sommes patients et pleins de bonté envers les autres. Dans nos relations nous ne sommes pas envieux, vantards ou orgueilleux. Nous ne faisons rien de malhonnête et ne recherchons pas notre intérêt personnel.

Nous ne nous irritons pas et ne soupçonnons pas le mal. Notre joie n'est pas dans l'injustice, mais dans la vérité. Nous excusons tout, nous croyons tout et nous supportons tout. Mais par-dessus tout cela nous ne périrons jamais. Cet amour dans cette définition Biblique est-il trop dur à vivre ? Considérons que Dieu  en premier nous aime de cet amour là et qu'Il le répand dans le coeur de ses enfants obéissants. C'est le don de l'Esprit-Saint pour la gloire de Jésus-Christ. Voilà, à travers ces quelques lignes, nous avons regardé d'un peu plus près comment  avoir une vie chrétienne  plus abondante et pleine de ce fruit qui glorifie le Père. Persévérons dans la lecture et l'étude de la Bible, sans nous laisser égarer loin de la vérité par des doctrines philosophiques ou religieuses. Prenons du temps avec Dieu, recherchons sa volonté pour notre vie, communiquons avec Lui dans la prière. N'hésitons pas à obéir chaque fois que nous avons connaissance de la direction Il veut nous conduire. Mais par-dessus tout, appliquons-nous chacun en ce qui nous concerne, à ouvrir notre coeur à recevoir son amour l'amour divin, afin de pouvoir le répandre autour de nous. En effet, c'est seulement après y avoir goûté nous-mêmes, que nous pourrons aller vers les autres avec plus de confiance et de force, car nous saurons de quoi nous parlons. A l'exemple de Jésus-Christ, notre témoignage sera vrai puisqu'il sera le reflet de notre vie de relation avec Dieu notre Père.

- Pierre-Antoine ELDIN
 

Références Bibliques :

Evangile de Jean ch. 1 - 3 - 10 - 15 - 16 -17
Epître de Paul aux Romains ch. 5.
1° Epître de Paul aux Corinthiens ch. 13.
Epître de Paul aux Colossiens ch. 1 - 2.
2° Epître de Paul à Timothée ch. 3.
1° Epître de Jean ch. 2 - 3 - 4










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 2 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes samedi 27 mai 2017