La lutte n'est pas contre la chair et le sang (SUITE)
(Cassette #4 Wrestle not with flesh and blood)
par Dean Sherman

Nous continuons à parler de la nature de la guerre spirituelle en vous donnant des petites illustrations sur la manière de reconnaître à quoi ressemble cette guerre, afin que, il est espéré, vous pouviez marcher toute votre vie en étant sur vos gardes.

Nous utilisons l'analogie de la lutte.

Nous avons parler au sujet de la constance de la lutte, il en est de même dans notre guerre spirituelle, nous devons être absolument consistants, il n'y a jamais un temps où elle n'est pas en cours. Nous avons parler d'être sur nos gardes, surveillants, marchant les sourcils retroussés, alertes dans notre esprit, dans nos pensées, dans notre coeur, dans notre attitude, dans nos émotions, ne laissant pas ces choses être exploitées par l'ennemi, et alertes avec notre bouche, ne pas dire les mauvaises choses, c'est important ce que nous disons parce qu'il y a un diable. Et quand nous trouvons que nous avons dit la mauvaise chose; simplement se repentir! La repentance est une nécessité constante pour se garder hors du domaine de l'ennemi. Alors si vous trouvez que vous n'auriez pas dû dire quelque chose à quelqu'un, dites: «Je suis désolé, je n'aurais pas dû».

Sommaire:

1° LA LUTTE EST CONSTANTE
2° RESTER ALERTES (dans nos pensées, nos émotions et nos paroles)
3° VOUS AVEZ BESOIN D'ÊTRE EN FORME

Maintenant la chose suivante au sujet de la lutte qui est vrai à propos de la guerre spirituelle c'est que vous avez besoin d'être en forme pour lutter.

Mes amis lutteurs disent que vous devez en meilleure condition physique pour la lutte que, disons, le basket-ball ou le soccer. C'est une chose totalement consumante et parce que les gens sont opposés selon leur poids, ce sera la personne qui est en meilleure condition qui va gagner habituellement. Il en est ainsi dans la lutte spirituelle, vous devez être en forme. Ep.6:10 «Au reste, soyez forts dans le Seigneur».

Combien d'entre vous croyez que nous pouvons faire ce que la Bible nous dit de faire? Un haut placé dans un pays que nous ne nommerons pas, - il était un haut placé - , a dit: «Jésus nous a dit des choses merveilleuses dans ce livre que, bien sûr, personne d'entre nous ne peut vraiment faire.» Et vous seriez surpris de voir combien de chrétiens croient cela. Et on nous a enseigné que ce que la Bible dit, ce n'est pas vraiment possible de le faire. Est-ce que Dieu nous joue des tours ou quoi? Est-ce que Dieu nous a lancé 3 souliers et nous a dit d'en mettre un dans chaque pied? Et si vous ne le faites pas, je vous envoie en enfer? Vous seriez surpris de voir combien de gens ont cette perception du christianisme. Et ils vivent ce que j'appelle le christianisme de la carotte devant l'âne. Vous savez, on met une carotte après un bâton devant l'âne et il n'atteint jamais la carotte, il ne fait que trotter après la carotte mais ne l'atteint jamais. Et il y a des milliers de chrétiens qui ont cette perception du christianisme. Vous n'êtes jamais vraiment saints, vous n'êtes jamais vraiment humbles, vous faites juste le croire et le confesser.

La tragédie de ceci c'est que nous sommes dans le plus fort de la bataille et que si nous ne savons pas que nous pouvons être forts, nous allons être défaits régulièrement. Alors si la Bible dit que vous pouvez être forts, vous le pouvez. Pas en vous-mêmes bien sûr, car la Bible ajoute «dans le Seigneur et dans la puissance de sa force», mais devinez quoi! C'est disponible à chacun de nous.

Nous avons été éduqués dans un christianisme qui nous a enseigné que la faiblesse égale l'humilité. «Oh c'est un gars très humble», ce qui veut dire qu'il est faible! Combien de vous pensez que Dieu est humble? Est-il faible? Alors où avons-nous pris cette idée que l'humilité égale faiblesse?

Voyez-vous, on a ce dire que personne ne se regarde jamais dans le miroir en disant: «Voilà une personne humble!».

Levez votre main si vous avez jamais reconnu que vous êtes humbles. Levez votre main si vous avez jamais reconnu que vous êtes saints. N'est-ce pas intéressant? Ici nous avons une congrégation de gens remplis de Jésus-Christ et du St-Esprit qui n'ont jamais reconnu dans les faits: «Je suis humble, je suis saint». Et cependant la Bible commande: «Soyez saints comme je suis saints». «Oh, mais vous ne pouvez jamais être comme ça!» Oh, vraiment? Alors pourquoi la Bible vous dit-elle d'être saints alors? Pourquoi la Bible dit-elle qu'«il fait grâce aux humbles et qu'il résiste aux orgueilleux» si vous ne pouvez jamais être humbles? C'est parce qu'on nous a enseigné faussement que la christianisme c'est seulement une croyance, et seulement une confession, mais pas une vie. Mais j'ai des bonnes nouvelles pour vous aujourd'hui, c'est une vie. C'est une croyance, c'est une confession, mais c'est aussi une vie. Vous pouvez le vivre, c'est bon pour les mardis! Et la raison pour laquelle c'est important, c'est que nous sommes vraiment dans une guerre. Ce n'est pas une guerre sur laquelle nous lisons des choses et qui se déroule loin quelque part dans le ciel et dans laquelle nous ne sommes pas impliqués. Nous y sommes impliqués, et la Bible dit: «Soyez forts parce que nous luttons.

Alors c'est assez cette histoire que vous êtes d'une manière quelconque une personne humble si vous dites: «Oh, s.v.p. priez moi, les amis, je suis si faible, j'ai toutes ces faiblesses, ces problèmes» comme si c'était quelque chose d'humble et de spirituel. Ce n'est pas le cas. Vous ne pouvez vous permettre d'être faibles, car il y a vraiment une guerre et vous avez besoin d'être forts dans le Seigneur.

Prenez votre théologie non pas d'après ce que les gens ressentent «Oh je suis faible mais tu es fort!», prenez votre théologie d'après la Bible qui dit dans Joël 3:10 «Que le faible dise: Je suis fort» Nous avons viré cela de bord: «Que le fort dans le Seigneur dise: Je suis faible!, Je suis sans recours, je ne suis rien du tout, je ne peux pas m'empêcher...» et cela n'est pas en accord avec la vérité de la nouvelle création qui est en vous.

Bien sûr, il y a un orgueil qui dirait: «Je suis fort en moi-même, dans ma personnalité» et ce genre de personne frappe un mur et découvre qu'il a besoin de dépendre de Dieu.

Je veux que vous sachiez tous qu'il y a de la force en Dieu pour chaque situation. Nous devons la trouver et marcher par elle et nous le pouvons. Et nous pouvons aller et dire: «Je suis fort dans le Seigneur». Ce n'est pas de la vantardise, ce n'est pas de l'orgueil, c'est de l'humilité parce que c'est en accord avec la vérité. Que le faible dise: «Je suis fort», car c'est la vérité.

Maintenant, de quelles façons pouvons-nous maintenir notre force? Parce que nous vivons dans une séquence, nous avons besoin de maintenir notre force, n'est-ce pas? Nous remarquons cela en voyant les gens faire du jogging et des push ups; ils ont de la force mais ils doivent la maintenir. Comment, nous chrétiens, pouvons-nous maintenir notre force dans le Seigneur?

1° En parlant à Dieu et en écoutant Dieu

Remarquez que je n'ai pas dit "prière". Parce que si je vous dis: «Lisez la Bible, priez et témoignez», vous allez écrire cela et ça ne vous rendra pas nécessairement forts.

Dire des prières peut ne pas vous rendre forts. Des gens se sont séduits eux-mêmes en disant des prières religieusement chaque jour et ils ne deviennent pas forts. Remarquez que je n'ai pas dit "prière", j'ai dit: «Parlez à Dieu avec la conscience qu'il vous écoute et écoutez Dieu cela vous fortifiera.

Les chrétiens ne disent pas des prières, les hindous disent des prières, les musulmans disent des prières. Nous ne disons pas des prières, nous parlons à Dieu. Vous savez la différence? Dire des prières peut ne pas vous rendre forts. Parler à Dieu avec la conscience qu'il vous écoute le fera toujours.

Si vous sortez après avoir seulement écouté Dieu pendant 30 secondes... il y a une force là-dedans!

2° Méditez la Parole

Remarquez que je n'ai pas dit: «Lisez La Bible». La lecture de la Bible peut ou ne peut pas vous fortifier. La méditation de la Parole de Dieu le fera toujours.

Combien avez-vous écouté de sermons dans votre vie? Combien de versets bibliques avez-vous lu? Combien de ces versets sont une partie de vous? Laissez-moi vous donner la réponse: ceux que vous avez médité. C'est aussi simple que cela.

Quand je quitte un lieu où la Parole a été prêchée, je joue à un petit jeu tout seul; je prétends que quelqu'un va pointer son doigt dans ma face et dire: «Qu'est-ce que cela t'a apporté?» Et je prétends cela, afin que je pense en moi-même ce que je lui dirais.

Parfois je lis 4 chapitres et je réalise que je ne les ai même pas vu et je me surprends moi-même avoir lu tout un chapitre avec ma pensée en Californie et apaisant ma conscience en disant que j'ai fait ma lecture quotidienne. Ce n'est pas du légalisme, mais je n'ai pas été fortifié par cette lecture. Ce que je fais quand je m'en aperçois - je sais que cela ne vous arrive jamais - ce que je fais c'est que je m'arrête et que je me demande «Qu'est-ce que cela m'a apporté?» et je retourne en arrière sur ce que j'ai lu et je médite pour quelques minutes, même alors que je sors de la pièce si je n'ai pas le temps et je prétends que quelqu'un va me dire: «Qu'est-ce que cela t'a apporté?»

3° Communion fraternelle

Vous avez été à 14 rencontres et serré la main de 14 personnes et souri à tout le monde sans être fortifiés. Soyez honnêtes. Juste aller à une rencontre et toucher le corps des autres en leur faisant des sourires peut ou ne peut pas vous fortifier. Ce qui vous fortifiera c'est une ouverture et une honnêteté; une humilité. Si vous marchez dans l'honnêteté et l'humilité vous en serez fortifiés. N'est-ce pas fortifiant pour les gens de savoir baisser sa garde au bon moment, au bon temps, au bon degré, avec les bonnes personnes? Les amis, cela fortifie.

L'orgueil, l'indépendance et laisser tout le monde en dehors de votre vie, ce n'est pas fortifiant. Vous pouvez assister à des rencontres chaque minute de votre vie, mais si vous y êtes cachés, cela ne vous fortifiera. La communion ne fortifie que dans la mesure où elle est ouverte.

La communion nécessite l'exhortation. Hé.3:13 «Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire: Aujourd'hui! afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché». J'ai la responsabilité de vous garder de vous endurcir, en vous exhortant: «Comment vas-tu? Qu'est-ce qui se passe? Qu'est-ce que Dieu fait dans ta vie?» Vous avez la responsabilité de m'exhorter chaque jour; c'est la Bible qui le dit!

C'est cela la fortification, serrer les gens dans nos bras et serrer leur main peut ou ne peut pas être fortifiant. Et les gens sortent de l'Église sans être fortifiés. Il n'y avait rien de travers avec le prédicateur ou la prédication ou la louange mais parce qu'il n'y avait pas de vrai service les uns envers les autres par l'Esprit, ouvert, humble. C'est cela la communion.

4° Le parler en langues pour ceux qui y croient

Si vous n'y croyez pas, c'est correct, vous irez quand même au ciel, mais la Bible dit clairement que la parler en langues accomplit plusieurs choses et que l'une de ces choses c'est que «celui qui parle en langues s'édifie lui-même» 1Co.14:4, «vous édifiant vous- mêmes priant par le Saint-Esprit» Jude 20. Le parler en langues accomplit plusieurs autres choses, mais c'est l'une des choses que cette étrange pratique peut faire pour vous; l'édification, la construction, la fortification de l'être intérieur.

5° L'adoration

L'adoration peut vous fortifier, mais écoutez les amis, le chant peut ne pas le faire. L'adoration réelle venant du coeur vous fortifiera toujours. C'est quoi l'adoration réelle? Eh bien, c'est venir avec assurance devant le trône, c'est venir avec une conscience pure devant Dieu, et c'est vraiment contacter Dieu, à l'opposé d'être seulement emporté par le piano et la guitare et la basse et le drum, ce qui est facile; vous n'avez juste qu'aller dans une congrégation de 1400 qui y mettent le paquet et vous embarquez avec eux autres. Vous pouvez ou pas, avec confiance et une foi ouverte, venir devant le Père et être en contact avec lui. C'est à vous d'y voir, parce que vous pouvez arriver quelque part et chanter pendant une demi-heure sans que cela soit nécessairement de l'adoration et cela ne vous fortifiera pas. Des centaines de personnes se séduisent eux-mêmes après avoir été dans une rencontre comme celle- là, se sentant bien, et sortent sans avoir réellement été fortifiées spirituellement.

La Bible vous commande donc d'être forts dans le Seigneur. Alors ne dites plus: «Je suis faible. Je ne suis qu'un jeune chrétien». Où la Bible dit-elle que les nouveaux chrétiens sont faibles? Quelqu'un peut me donner ce verset? Nous avons enseigné aux nouveaux chrétiens qu'ils sont faibles. Ce n'est pas dans les Écritures!

Comment quelqu'un qui a été transformé par la puissance de Dieu et qui est plein de Jésus-Christ peut-il être un être faible? Et cependant nous disons: «Tu es un bébé chrétien», c'est une belle analogie, mes amis, mais ce n'est pas exact dans le sens d'un bébé physique étant sans recours et faible. Cela a à voir avec le temps de maturation, cela n'a rien à voir avec la faiblesse et nous ne devons pas amener ces illustrations trop loin! Les nouveaux chrétiens ne sont pas nécessairement des chrétiens faibles. Il y a des choses qu'ils ne savent pas, mais, s.v.p. ne leur enseignez pas qu'ils sont faibles. Et ne pensez pas que vous êtes faibles non plus. Parce la force ne vient pas de vous de toute façon, elle vient de Dieu. Et nous avons besoin de marcher dans la force du Seigneur, sachant qu'elle est là, car il y a une vraie guerre.

4° VOUS DEVEZ CONNAÎTRE LES PRISES

La quatrième chose qui est vrai à propos de la lutte tant physique que spirituelle c'est que vous devez connaître les prises.

Si le champion du monde en lutte venait me lancer un défi, cela ne durerait probablement pas longtemps! Non seulement parce qu'il a probablement une force supérieure, mais parce qu'il sait quelque chose, car son entraîneur lui a enseigné certaines prises.

Vous gagnez des matchs de lutte non seulement par force mais aussi par connaissance, par sagesse. Il en est de même dans la guerre spirituelle.

La bataille est constante, mais si vous connaissez les prises ce ne sera jamais une grosse affaire.

Laissez-moi vous illustrer cela; si le champion de lutte venait m'affronter, il n'aurait probablement pas besoin d'ôter son manteau et prendre une douche après le match. Vous comprenez? Parce que ce serait si court, même s'il y aurait en fait un match de lutte, ce serait si court qu'il ne transpirerait même pas. Il en est de même pour vous aussi, si vous marchez dans la force et si vous connaissez les prises. Si vous marchez dans la vie en sachant les prises, vous allez être capables de traiter les choses à mesure qu'elles se présenteront. C'est toujours constant, mais vous pouvez relaxer car vous dépendez de Dieu.

Ne pensez pas que le repos dans la foi signifie qu'il n'y a rien qui se passe. Ne pensez pas que le fait que la bataille n'est pas la vôtre mais celle du Seigneur 2Ch.20:15 signifie que vous ne faites rien. Dieu rajoute au v.16: «Demain, descendez contre eux». Voyez-vous, nous sortons le v.15 de son contexte, et nous l'avons utilisé pour le fait que je peux m'asseoir et regarder la télévision pendant que Dieu sort pour aller se battre contre le diable. Ce n'est pas de même que ça marche. VOUS allez vous battre contre le diable, mais vous allez le faire avec la force de Dieu et si vous connaissez les prises, ce n'est jamais une grosse affaire, mais c'est une bataille constante.

Maintenant je veux démarquer deux versets à ce sujet: 2Co.2:11 : «Nous ne laissons pas à Satan l'avantage, car nous n'ignorons pas ses desseins». J'aimerais ajouter à cela: à la condition que nous ne soyons pas ignorants, parce qu'en fait, trop de chrétiens ignorent les desseins de l'ennemi.

Voici la maturité dans la guerre spirituelle: c'est de marcher constamment conscients des desseins du diable. «Ah ha! je peux voir si ce qui se produit là!» «Regardez-moi ça!, c'est un dessein de l'ennemi!» Et vous pouvez commencer à reconnaître les desseins de l'ennemi vous attirant dans une relation hasardeuse, les desseins de l'ennemi qui veut briser votre mariage, les desseins de l'ennemi pour vous emmener en dépression. Et vous allez commencer à reconnaître les desseins de l'ennemi, c'est cela connaître les prises. Et quand vous commencez à reconnaître les desseins de l'ennemi, ils ne fonctionnent plus! Ils ne les essaient même plus quand il découvre que vous les reconnaissez et que vous les refusez.

L'autre texte se trouve dans 1Co.2:6-8 «Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis; 7 nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire, 8 sagesse qu'aucun des chefs de ce siècle n'a connue, car, s'ils l'eussent connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire».

Maintenant, voici le marché, les amis; il y a une sagesse ici qui est appelée une sagesse cachée. Une sagesse dans un mystère, une sagesse qu'aucun des chefs de ce siècle n'a connue, qui sont-ils? Ce sont les puissances des ténèbres, ils n'ont pas accès à cette sagesse, c'est une sagesse de Dieu. Mais il dit que nous parlons de cette sagesse parmi ceux qui sont matures. Qui sont les matures? Hé.5:11 Les matures sont ceux qui ont leur sens exercés pour discerner le bien du mal. Et les amis, vous pouvez devenir une personne qui entraîne sa sensibilité spirituelle pour discerner entre l'oeuvre de l'ennemi et l'oeuvre de Dieu. C'est la personne mature qui a marché dans l'humilité afin de reconnaître ce qui vient de l'ennemi et ce qui vient de Dieu. C'est une sagesse qui est disponible pour tout chrétien humble. C'est cela connaître les prises.

Voici comment ça marche: parce que vous connaissez les prises, vous reconnaissez que vous êtes dans une guerre constante, ce n'est pas trop donner de publicité au diable, la guerre est en cours tout le temps. Mais voici ce que je fais; je ne m'efforce pas avec peine pour finalement tenir ferme, je tiens ferme en Christ, je marche maintenant à travers les mardis et mercredis, les févriers et mars et je reconnais par cette sagesse qui m'a été donnée, je reconnais: «Ah ha! ça c'est l'ennemi, je peux le voir ici» et je fais juste avancer dans la vie: «Ha!, Hu! Ya!» (Sherman se met à faire des sons comme s'il faisait du Kung-fu!) (Rires dans la salle). Ainsi même si c'est une bataille constante, si vous connaissez les prises, vous ne transpirez jamais. «Ah ha ha! Je vois dans quoi le diable essaie de m'entraîner ici, je ne le ferais pas, je ne le prendrai pas, je ne me mettrai pas en colère dans cette situation, je ne serai pas déprimé ici, je ne me laisserai pas entraîner dans cette relation» vous le voyez venir, et c'est une sagesse qui vient de Dieu. (Sherman se remet à faire des sons comme s'il faisait du Kung-fu!) Vous comprenez? Je ne sais pas comment épeler ces choses, mais... écrivez-les! (Rires dans la salle).

O.K., une autre section dans laquelle je veux que nous entrions ici, dans Ep.6:12 il est écrit: «Nous luttons non pas contre la chair et le sang». Maintenant voici quelque chose que nous perdons de vue facilement. Parce que l'emphase d'Ep.6 est sur le fait que «nous luttons contre les puissances des ténèbres, prenez l'armure complète de Dieu», nous nous étendons sur cette courte affirmation qui est la clef de toute la bataille. Ce qui est écrit là c'est que «Nous luttons non pas contre la chair et le sang» et c'est là que les chrétiens ont passé à côté depuis des siècles.

Notre emphase est sur le fait de prendre toute l'armure et d'aller contre le diable, de réprimer le diable, sans réaliser que l'une des clés à toute l'affaire c'est que nous ne luttons jamais contre la chair et le sang.

Nous ne sommes pas sûrs si nous voulons nous impliquer dans la guerre spirituelle, mais j'ai trouvé que nous sommes tous des experts pour se battre contre les gens.

Voyez-vous, certains parmi vous êtes assis ici avec une certaine personnalité et vous vous dites: «Eh bien, je ne suis pas si sûr au sujet de réprimer le diable, et courir après les démons, je ne suis pas comme cela!» Et cependant, il n'y a pas une personne ici présente qui n'a jamais lutté contre une personne. Écoutez-moi les peureux et retraiteux, quand vous embarquez dans quelque chose qui vous tient à coeur, je vous dis que c'est pas dur de savoir comment vous vous sentez! Hey, la personne qui ne fait jamais peur à personne, quand nous entrons dans un débat et que vous sentez vraiment que cela a été injuste, vous vous mettez alors à parler avec l'éloquence d'un prédicateur!

N'est-ce pas étrange que nous ne soyons pas trop sûrs au sujet de la guerre spirituelle mais que nous soyons tous des experts dans la lutte contre la chair et le sang! La Bible défend de faire cela. Le développement de votre expertise dans ce domaine a été une perte de temps!, et vous a empêché d'entrer dans la vraie guerre.

Des milliers de chrétiens n'ont jamais réprimé le diable et ils ne sont même pas sûrs qu'ils devraient le faire, mais passent des nombreuses heures à combattre contre la chair et le sang. Et la Bible nous dit que nous ne luttons pas, en aucun temps, contre la chair et le sang. C'est pourquoi un diable défait maltraite une soi-disant église victorieuse et c'est ce qu'il fait.

Pourquoi? Parce que le diable arrive dans l'église et dit: «Y a-t-il quelqu'un qui veut se battre?» Et nous, nous sommes si occupés à se battre contre les Presbytériens qu'on ne le remarque même pas. Nous sommes si occupés à écrire des livres à propos de la doctrine d'un tel que nous n'aimons pas, que nous n'avons jamais résisté l'ennemi. Et je veux vous dire sous l'autorité de l'Esprit de Dieu et de la Parole de Dieu: cela n'a jamais été une activité chrétienne et cela ne sera jamais une activité chrétienne d'écrire des livres et des articles et faire des sermons contre d'autres chrétiens. Cela n'a jamais été chrétien et cela ne sera jamais chrétien. Et ce qu'il y a de pire c'est que nous ne luttons pas contre celui qui cause les problèmes.

Nous entrons dans la controverse théologique les uns contre les autres, qui ne peut être gagnée par aucun des côtés et le diable rit parce qu'il est le seul gagnant dans toute cette affaire, il est celui qui a commencé la controverse au début. Et il n'y a pas de réponse.

Ne voyez-vous ce qu'il nous arrive, les amis? Alors que nous nous battons les uns contre les autres dans le christianisme, alors que nous combattons contre nos leaders que nous trouvons un peu déficients, alors que nous combattons quelqu'un dont la doctrine ne s'accorde pas avec la nôtre, le diable court à pleine vitesse sur la terre, et c'est l'histoire de l'église chrétienne.

Vous ne gagnez jamais en vous battant contre les gens. Combien d'entre vous avez que vous pouvez gagner l'argumentation et perdre? Que vous pouvez avoir raison et être dans le tort concernant la manière que vous avez raison.

J'ai lu un article un jour qui s'intitulait: «Les pharisiens avaient raison!» Cela me fait peur, les amis, les pharisiens connaissaient la Parole, ils étaient les fondamentalistes de leur époque, ils n'étaient pas pour faire de compromis sur la Parole! Ils pouvaient dire tout ce que Dieu avait déjà écrit. Dieu a écrit, ils savaient le tout et pouvaient le dire à reculons et aimaient le faire en public. Ils n'avaient pas tort les amis, ils avaient raison. Mais ils étaient si fiers de leur justesse qu'il sont manqué le corps de Jésus marchant devant eux et ont donné leur accord à sa crucifixion. Et ils savaient tout ce que Dieu avait déjà dit! Ça fait peur.

Écoutez les chrétiens, humilions-nous nous-mêmes; les croisades, l'inquisition, les bûchers, les poursuites en civil, les divisions d'église ont toutes été faites au nom de Dieu et de Jésus-Christ, et d'être sans compromis pour le Seigneur. Et tout ce que cela a fait c'est d'accroître la poigne de Satan sur la planète.

Nous ne luttons pas contre la chair et le sang. De lutter contre une autre personne, de lutter contre le leader, de lutter pour ses droits, de lutter contre votre belle-mère, de lutter contre les Baptistes, de lutter contre ceux qui parlent en langues, de lutter contre ceux qui pensent que le parler en langues vient du diable, ce n'est pas là où se trouve la bataille, et vous manquez la vraie bataille quand vous embarquez dans ce genre de détritus, et le diable continue librement à faire du dommage sur la terre!, pendant que nous luttons les uns contre les autres. Alors ne le faisons pas. Vous n'avez pas à lutter contre les personnes en aucun temps pour aucune raison et si c'est ce que vous faites, vous n'êtes pas sérieux au sujet de défaire l'ennemi.

Vous avez entendu le cliché qui dit: «Il est tellement spirituel qu'il n'est pas pratique» et c'est vrai, il y a un problème avec cela. Des gens sont si mystiques qu'ils ne sont pas responsables dans la pratique.

Nous allons maintenant commencer un nouveau cliché, vous êtes prêts? «Beaucoup de gens sont tellement terre à terre qu'ils ne sont pas bons dans les lieux célestes».

Il y a deux sphères: la sphère terrestre et la sphère céleste où se passe la vraie bataille constamment concernant ce qui se passe sur la terre.

Et je vais vous dire quelque chose de vrai en tout temps: si vous ne combattez pas dans les lieux célestes, vous allez vous battre contre les gens. Parce qu'il y a quelque chose en vous qui s'indigne contre l'injustice, qui se met en colère quand les gens se font organiser et si vous n'apportez pas cela dans la sphère céleste et résistez contre l'ennemi et priez que ça change, vous allez combattre les gens. Le seul problème avec cela, c'est que si vous combattez contre les gens, vous ne gagnerez jamais, en autant que le royaume de Dieu est concerné. Vous pourriez gagner en autant que votre propre personne est concernée, vos propres positions, mais vous ne ferez jamais avancer le royaume de Dieu. Le royaume de Dieu n'a jamais avancé en combattant contre les gens, jamais. Il a avancé seulement par la prière, par l'intervention de Dieu par l'entremise de la prière, et en faisant reculer les puissances des ténèbres.

Ainsi, trop d'entre nous sommes si terre à terre, nous sommes si conscients des gens, comprenez-vous à quel point vous êtes conscients des gens? Je commence à parler de la sphère céleste et il y a très peu de choses connues parmi vous concernant ce qui se passe dans cette sphère. Vous accordez très peu de réflexion dans vos journées au sujet de ce qui se passe dans la sphère céleste. Mais il y a beaucoup de temps accordé concernant ce que m'a dit tel ou tel et pourquoi font-ils ceci, et comment se fait-il que....

Les amis, si vous ne prenez pas cette préoccupation et ne la déposez pas dans la prière, en croyant que Dieu fera une différence, vous allez vous retrouver en train de critiquer, de vous battre et de gronder les gens. Et je vous dis, le problème ce n'est jamais avec les gens. Le problème est avec les puissances des ténèbres. La réponse est avec Dieu, pas avec vous en train de corriger quelqu'un.

Oh quelle paix nous perdons, oh quelle douleur inutile nous supportons, - vous n'aviez pas besoin de la supporter, vous n'aviez pas besoin d'être blessés -, tout cela parce que nous n'apportons pas tout cela à Dieu dans la prière.

Je ne sais pas pour vous autres, mais je pense que je suis pas mal bon pour parler. Et je semble penser dans mon coeur orgueilleux: «Vous êtes bien mieux de ne pas me dire cela, car je vais vous dire ce qu'il en est! Et je vais remettre les pendules à l'heure! Faites-moi juste un signe, et je vais être capable de...» Êtes-vous comme cela? Croyez-vous que si vous pouviez juste lui parler vous pourriez vraiment le confondre, vous diriez ceci et cela et s'il dit cela vous diriez encore ceci. Avez-vous déjà eu des conversations comme cela dans votre pensée?

Et avez-vous déjà remarqué combien c'est si peu fréquent que cela se termine par l'autre disant: «Tu as raison!!! Merci de me l'avoir dit», même avec votre conjoint? Vous savez pourquoi? Parce que c'est de l'orgueil intense.

Combien d'entre vous pensez que le Saint-Esprit peut être en fait un meilleur parleur que vous? Vous ne le savez pas. Si votre pulsion première n'est pas de prier sur un sujet, vous pensez que vous pouvez parler mieux que le Saint-Esprit. Vous croyez que vous pouvez redresser vos enfants mieux que le Saint-Esprit. Vous pensez que vous pouvez corriger votre mari que le St-Esprit peut le faire. Vous n'êtes pas sûrs que Dieu est aussi intéressé et aussi bon que vous l'êtes.

Combien parmi vous pensez que Dieu aime plus les gens que nous? Combien parmi vous pensez que Dieu peut parler encore mieux que nous et qu'il peut les convaincre mieux que nous? Voyez-vous, nous ne croyons pas cela! Et cela s'appelle de l'orgueil quand nous pensons que nous sommes meilleurs que le St-Esprit pour arranger les choses.

Le seul problème, les amis, c'est que ça se produit dans la sphère terrestre et la relation tombe en morceaux et nous avons un problème double. «Non seulement vous êtes encore dans l'erreur et que je pense que vous êtes dans l'erreur et que vous pensez que je pense que vous êtes dans l'erreur, mais maintenant nous avons aussi un problème relationnel par-dessus cela. Parce que j'ai craché le morceau et je vous ai dit où vous étiez dans l'erreur, et bien sûr, vous êtes toujours en désaccord avec moi». Tout cela parce que nous n'apportons pas tout à Dieu.

Ne serait-ce pas bien que 70 personnes sortent d'ici et disent: «Je ne me battrai pas contre un autre être humain tant que je vivrai.» Le réveil sur la terre ferait un grand bond de l'avant si vous faisiez cette seule chose aujourd'hui. Parce que je veux vous dire une chose; l'histoire prouve que nous n'avançons pas le royaume de Dieu en combattant la chair et le sang, jamais.

Que faire alors? Nous nous humilions et nous croyons que Dieu est meilleur que nous. Et voici ce que nous faisons:

1° Nous prions toujours en premier. Nous ne combattons pas les gens, nous prions pour eux; en croyant que Dieu va les rencontrer.

Maintenant, même dans des situations où vous avez des responsabilités; je suis un parent et je dois corriger mes enfants. Je ne fais pas que prier pour eux, je les corrige. Mais priez en premier!

Voici votre fille, ça fait 6 mois qu'elle est rebelle et vous dites: «Ce soir, elle va y goûter!» Rappelez-vous cette conférence et priez en premier: «Oh Dieu, je te demande au nom de Jésus que les puissances des ténèbres soient empêchées de l'influencer et que l'Esprit de Dieu descende et lui parle».

Elle revient de l'école et vous vous dites en vous-même: «Je vais lui dire ceci et je vais lui dire cela, ça ne continuera pas, et elle est mieux pas, et si elle dit ceci je vais lui dire cela». Vous avez cette conversation en vous-même et vous êtes tout croche tout l'après-midi! Et alors, c'est arrivé que vous avez décidé de prier en premier et elle arrive de l'école en disant: «Oh, je suis si désolée, j'ai reçu la conviction aujourd'hui concernant mon attitude et mon comportement». Vous n'aurez pas à y mettre le paquet.

Leader, si tu as hâte de reprendre quelqu'un, tu n'es probablement pas la personne qui devrait le faire.

Nous sommes appelés à reprendre les autres, à corriger ceux qui sont sous nous, à prendre soin de nos enfants, cela ne veut pas dire que nous ne faisons rien et que Dieu fait tout, cela veut dire que nous prions en premier, nous donnons une chance à Dieu d'agir dans la situation pour maintenir la relation. Parce qu'autrement nous agissons par orgueil, pensant que nous pouvons mieux faire que Dieu.

2° Résistez contre l'ennemi

Prenez autorité sur l'ennemi. Le problème ce n'est pas votre femme, ce sont les puissances des ténèbres qui veulent amener la misère dans votre mariage. Alors priez pour votre femme et résistez contre l'ennemi en tant qu'intercesseur pour elle. «Satan, tu n'auras pas mon mariage, tu n'auras pas mes enfants, je tiens ferme contre toi dans le nom de Jésus.» Vous devriez faire cela chaque jour, si le Seigneur vous y conduit. Au lieu de chialer contre votre femme et vos enfants, par orgueil et par anxiété. Prenez autorité sur les puissances des ténèbres.

Il y a une autre chose que vous pouvez faire plutôt que de combattre la chair et le sang. Quand quelqu'un vous a dit ou fait quelque chose, évaluez honnêtement si oui ou non il y a là de la vérité. Humiliez-vous vous-mêmes et dites: «Eh bien peut-être ont-ils raison!» Est-ce possible dans la sphère de ce que vous ne savez pas que quelqu'un d'autre puisse avoir raison?

Récemment, j'ai eu une grande et longue discussion avec quelqu'un qui me donnait un gros paquet de matières doctrinales. Il s'était prouvé à lui-même, et il m'a enseigné que sa position était LA position. J'étais encore assis là avec une position opposée. Je veux dire, j'appréciais sa position, j'y étais très ouvert, mais je ne voyais pas les choses de la même manière. Et quand il a fini tout son exposé, je lui ai demandé: «Je veux te demander une seule question: Et si tu as tort?». Il était estomaqué! Il n'avait jamais considéré cette possibilité. Et vous savez, plusieurs d'entre nous ne le faisons pas. Nous n'avons jamais considéré la possibilité que dans la sphère de ce que nous ne savons pas, nous pouvons avoir tort. Nous disons simplement: «Hey, je sais!» Et cela a handicapé l'église depuis des milliers d'années!

Les amis, je veux écouter, peut-être y a-t-il de la vérité dans ce qu'ils disent. Je veux évaluer cela. Si je ne le vois pas, je ne le vois pas, mais au moins je n'ai pas besoin de te combattre. J'écoute et vous venez me voir et dites: «Tu n'es pas un bon leader». «O.K., pour quelles raisons?» Et j'ai besoin d'écouter cela et évaluez si cela ne contient pas une vérité. Je peux toujours être en accord avec Dieu et dire: «Eh bien, cela ne semble pas être la vérité», mais je ne dois pas me fermer par orgueil et dire: «Hey, il n'est pas question que j'endure cela, je ne vais pas écouter cela». J'ai juste besoin d'écouter et voir si cela contient une vérité, dans l'humilité et devant le Seigneur. Et si ce n'est pas le cas, vous pouvez toujours rejeter l'idée, mais vous n'avez pas besoin de combattre la personne.

4° Vous ne perdez pas la foi

Vous ne vous laissez pas condamner, vous ne perdez pas la foi concernant ce qui arrive. Vous persistez en force dans la foi, en accord avec Dieu et sa Parole. La raison pour laquelle je dis cela, c'est parce souvent, les gens viennent à vous et sont en désaccord avec vous, vous allez dire: «Oh oui, je pense que j'ai tort, j'ai toujours tort, je ne sais pas», alors vous perdez la foi, vous avancez dans la condamnation. Demeurez plutôt forts dans la foi, ne les combattez pas, allez juste devant le Seigneur pour savoir s'il y a de la vérité là-dedans, mais vous restez forts dans votre foi.

5° Maintenez la relation à tout prix

«Un frère offensé est plus dur à gagner qu'une ville». Et je veux vous dire quelque chose, les amis, vous n'êtes pas sérieux en ce qui concerne la guerre spirituelle si vous combattez les gens. Vous n'êtes pas sérieux pour construire le royaume de Dieu et jeter à terre le royaume de Satan si vous laissez des problèmes relationnels, des problèmes doctrinaux, et des problèmes reliés aux gens vous conduire. Si ces choses dirigent votre vie, vous ne construisez pas le royaume de Dieu, et vous ne jetez à terre le royaume de Satan. Vous n'êtes pas dans cette sphère du tout.

Alors ma suggestion est: priez au sujet de toute chose, résistez à l'ennemi au sujet de toutes choses, ne luttez pas contre les gens, transportez cela dans la sphère céleste, dans la sphère de la prière, dans la sphère où on peut résister à l'ennemi. C'est là que nous gagnons, c'est là que se trouve la victoire.

Apprenons à nous servir de ce que Dieu nous a donné.

Dieu nous donne la capacité de se mettre en colère pour que nous nous mettions en colère contre le péché, et déposer cette colère dans la prière.

La raison pour laquelle la colère est un péché pour vous, c'est parce que vous la dirigez égoïstement contre les autres personnes, par orgueil. Dieu se met en colère mais il ne pèche pas, parce que la colère de Dieu n'a jamais une motivation égoïsme, elle n'est jamais suscitée par l'orgueil. Nous nous mettons en colère quand notre orgueil est touché. Nous nous mettons en colère quand quelque chose NOUS dérange, d'une manière égoïste.

Ainsi Dieu nous a donné la capacité de nous mettre en colère afin que vous l'apportiez dans la prière. Utilisez cette colère, utilisez l'excitation de vos émotions dans la résistance contre l'ennemi.

Et si vous décidez de ne jamais plus vous battre contre une autre personne, le diable va trembler dans ses bottines, parce qu'il sait qu'il va recevoir ce que vous donniez aux autres personnes. Cela va jeter à terre le royaume des ténèbres. Et c'est de ça qu'il est question.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 21 septembre 2017