Histoire du métier de barbier et de coiffeur
Le rasage facial masculin.

C'est une pratique de commodité très ancienne, puisque les premiers humains à nous avoir laissé l'image de leur visage aux murs des cavernes du paléolithique sont rasés. Ceux qui savaient dessiner disposaient aussi d'outils tranchants leur permettant de se couper la barbe, la moustache... les cheveux et les ongles. Ils ne ressemblaient en rien à des hommes des bois hirsutes qu'imaginaient les bourgeois du 19ème siècle, horrifiés par la théorie de l'évolution. La barbe était devenue gênante pour des êtres verticaux, ne serait-ce que par la prise qu'elle offrait lors des combats corps à corps. Le visage masculin a pu ainsi apparaître glabre depuis si longtemps que le port ou non de la barbe a été exclu de la compétition évolutive.

Les hommes adultes les plus virils peuvent donc être rasés ou non, les plus barbus ne sont ipso facto ni les plus vigoureux, ni les plus séduisants. Bien au contraire ! Chez les mélano et xantho-dermes, la barbe est un signe de sénilité, d'exclusion de la compétition séductrice. Chez les leucodermes, la barbe a été arborée comme signe de négligence corporelle intentionnelle pour rebuter les femmes, chez les prêtres ascètes et anachorètes s'interdisant toute activité sexuelle.

Ce n'est pas tellement par un souci symétrique de faire peau "nette" que le duvet porté par d'assez nombreuses femmes au-dessus de la lèvre supérieure a été pourchassé par les élégantes de tous temps. Mais par l'équation : pilosité = virilité. Puisqu'on devient un homme véritable quand enfin la barbe pousse au menton. Donc pas de poil facial pour les "véritables" femmes. Et pas de poils aux jambes, cette censure pileuse faisant la fortune des instituts de beauté et des marchands de rasoirs.

source : LES CHÂTIMENTS ANTI-SEXUELS DU CORPS HUMAIN
Docteur Gérard Zwang

Barbier - chirurgien

Au moyen-âge, les barbiers étaient aussi des chirurgiens, ils se servaient de leurs instruments de coiffure pour faire des opérations! Disons qu'ils avaient plus de succès comme barbiers que comme chirurgiens!

Après qu'on ait découvert les microbes et l'importance de la stérilisation des instruments et de l'hygiène, les barbiers ont délaissé la chirurgie, faute de volontaires probablement.

Signification du poteau de barbier


Vous avez remarqué que devant les salons de coiffure pour hommes il y a souvent un poteau de barbier bleu-blanc-rouge. Avant le poteau était seulement blanc et rouge. On a rajouté le bleu pour "flasher" un peu plus.

Savez-vous ce qu'il représentait au début?

La base de métal symbolisait une bassine et le poteau comme tel une jambe ensanglantée enrubannée avec un pansement. Aujourd'hui, on laisse les jambes tranquilles, on se contente de couper les oreilles de temps en temps...






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017