La première Cène de Jésus ressuscité


En Luc, à la suite du récit des femmes et de Pierre allant au tombeau, deux disciples se dirigeaient vers un village appelé Emmaüs, parlant de tout ce qui s'était passé. Pendant qu'ils discutaient, Jésus vint faire route avec eux ; mais ils ne purent le reconnaître. Déjà se crée un décalage entre ce que savent les disciples et ce que sait le lecteur : le lecteur sait que Jésus est ressuscité et qu'il est celui-qui marche avec les disciples mais eux ne le savent pas. Dès lors tout le récit est marqué par cette redécouverte autour du verset central (Luc 24:.23 « il est vivant »). Ainsi les disciples racontent à Jésus leur témoignage et leur déception et attente, ensuite ils relatent les événements du tombeau sans y découvrir la vraie lumière. Jésus leur répond alors, lui même déçu de la fermeture de leurs cœurs et leur montre que la souffrance de Jésus est nécessaire à l'accomplissement de sa grâce et qu'il est le Christ (v.26). Et afin d'illustrer ceci il leur explique tous les passages de l'Ecriture parlant de cela. Enfin, au moment où il semblait les quitter afin de les mettre à l'épreuve, les disciples désirent qu'il vienne avec eux, montrant que leur cœurs sont devenus brûlants. Et au moment du repas, la dernière cène est reproduite par Jésus, bénissant et rompant le pain, ouvrant enfin leurs cœurs au mystère de la résurrection. Et c'est à ce moment précis que Jésus disparaît à leurs yeux mais apparaît à leurs cœurs. Alors les disciples prennent conscience de tout le cheminement de leurs cœurs vers l'ouverture finale, et passent de la déception et l'isolement à la joie et au désir d'annoncer ce qu'ils ont vu. Le récit se conclut donc par un retour à Jérusalem, un retour à l'espérance et un début de l'annonce missionnaire. Et à leur retour, la communauté est elle aussi instruite dans la foi et leur annonce que Jésus est ressuscité et qu'il leur est apparu plusieurs fois. C'est donc un récit de fondation, de consolidation et de compréhension du mystère de la résurrection. Le récit relie également les Ecritures anciennes et les faits de la vie de Jésus à travers l'annonce messianique présentée par Jésus expliquant la nature du Christ. Enfin, il fonde le rite de la dernière cène, non plus comme un épisode mais comme l'expression d'une communion et d'une présence divine, ouvrant les cœurs au mystère de Pâques.

- source wikipedia









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes mardi 25 avril 2017