La place de Marie dans le Nouveau Testament


N'est-ce pas incongru, cette ferveur portée à Marie alors que les premiers chrétiens avaient bien mieux à faire?

Pour un observateur du temps de Jésus qui ne connaîtrait pas l'histoire de l'Église, toute cette attention qu'on lui porte dans les milieux catholiques serait vraiment étonnante compte tenu du peu de cas qu'on lui fait dans l'église primitive (Raymond Brown a son idée pour expliquer cela). Après l'avoir nommée parmi les 120 à la Pentecôte, elle tombe dans l'oubli le plus total, à peine Paul mentionne-t-il aux Galates (4:4) que Jésus est «né d'une femme, né sous la loi», sans même nommer son nom. Son rôle fut donc très effacé, c'est le moins qu'on puisse dire!

Alors lui en accorder aussi un grand rôle au ciel, à l'avant-plan, est étonnant, d'autant plus qu'on est supposé se reposer une fois rendu là-haut! Jean qui en prenait soin, a écrit beaucoup plus tard dans Ap.14:13 alors que Marie était assurément partie rejoindre son Fils :

Et j'entendis du ciel une voix qui disait: Ecris: Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l'Esprit, afin qu'ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent.

Mon avis est que si Paul et les autres apôtres voyaient aujourd'hui le culte qui s'est développé autour de Marie, ils déchireraient leurs vêtements comme ils l'avaient fait à Lystre (Ac.14:8-18) quand on les avait pris pour des dieux. Les hommages qu'on leur offrait ne sont rien à côté de la ferveur envers Marie.

Les évangiles nous rapportent quelques tableaux sur Marie alors que le reste du Nouveau Testament nous décrivant la vie et la doctrine ecclésiales est pour ainsi dire muet, pourtant Marie était présente à la Pentecôte, elle a participé aux prières et elle a aussi parlé en langues avec les autres disciples, mais l'Église primitive ne lui accorde aucune tâche particulière, elle n'est pas mentionnée parmi l'élite de l'église de Jérusalem composée des colonnes comme Jacques, Jean et Pierre (Actes 15). Elle aurait dû y jouer un rôle important par la suite si elle avait eu le millième de toutes les tâches qu'on lui accorde aujourd'hui. J'éprouverais de la sympathie pour Marie si je ne pensais pas qu'elle n'était pas en train de se reposer avec les autres. Pour ceux qui pensent autrement, quand allez-vous laisser Marie se reposer un peu?, selon votre perspective elle qui doit composer avec des millions de requêtes qui lui sont adressées, c'est bien pire que Moïse avant que Jethro ait pitié de lui et lui suggère de nommer 70 anciens pour l'appuyer. Elle n'est pas omnisciente ni omniprésente pour avoir la capacité de tous vous entendre, vous pouvez attendre longtemps avant qu'elle prenne connaissance de la requête que vous lui adressez. Peut-être qu'un saint obscur serait plus disponible.

Vous qui la surmenez, pourquoi ne pas en faire autant et vous adressez à Jésus plutôt? Il a la force divine en lui, Il ne sera jamais débordé quand bien même un milliard s'adresserait à lui en même temps, Il vous a aimé au point de prendre votre place sur la croix, alors pourquoi passer par un autre médiateur pour s'adresser plutôt qu'au seul médiateur appointé entre Dieu et les hommes, 1Ti.2:5?

Que Marie ait reçu la grâce de porter Jésus n'en fait pas la médiatrice de toute grâce pour autant. Elle a aussi eu besoin d'un Sauveur comme chacun de nous, n'appelle-t-elle pas Dieu «son Sauveur» dans Lu.1:47 ? Seule, celle qui fut perdue peut avoir eu besoin d'un Sauveur, sinon elle n'a pas été sauvée de rien du tout.

- Le Webmestre






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 18 Octobre 2017