Les magnifiques vêtements camerounais


En frais de mode vestimentaire, les camerounais m’en mettent plein la vue, spécialement les femmes avec leurs kabas multicolores. Comme je suis un homme béni, – vous le savez maintenant ! – il se trouve que ma belle-soeur est une couturière professionnelle qui peut faire n’importe quel modèle de kaba. Ci-dessous, elle est posée dans l’une de ses créations. Des femmes de partout viennent la voir et il s’adonne que ma femme et moi avons profité aussi de ses talents pour fournir notre garde-robe !



En cette saison estivale qui s’étire au Québec, je continue à porter régulièrement mes boubous, comme sur cette photo prise avec un vieil ami à St-Étienne de Bolton. J’aime bien porter les boubous, ceux qui sont faits avec le meilleur tissu qu’on appelle “Wax”. Alors que j’écris ce blogue, je porte le même que sur la photo.



J’étais content que ma femme me trouve des pantalons courts, c’est le genre de vêtements que j’aime porter quand il fait chaud. Je suis étonné de voir que la majorité des camerounais continuent à porter des pantalons longs même en pleine canicule. À moins d’être en train de pratiquer un sport ou de se baigner, on ne voit pratiquement jamais de pantalons courts et même les pantalons courts doivent cacher les genoux. Est-ce que les genoux sont considérés comme étant une zone érogène au Cameroun ? Il semblerait pourtant que non, mais il demeure inconvenant de les dévoiler en public, encore moins à l’église, comme ci-dessous à la Winner’s Chapel de Dschang en compagnie du très sympathique pasteur Daniel Fonga qui avait veillé à la formation spirituelle de ma femme pour en faire une perle précieuse à laquelle je n’ai pas pu résister.



Ma femme aime bien que nos vêtements soient agencés, cela montre aussi le sérieux de notre relation, nous sommes si heureux ensemble et nous voulons le faire savoir à tous jusque dans la manière de vous vêtir. J’ai remarqué que la plupart des hommes camerounais s’habillent à l’occidental, j’avoue que cela me dépasse ; porter des jeans ou des complets en pleine canicule alors que vous avez des tissus si jolis et légers, adaptés pour votre climat… mais bon, puisque c’est ce que les gens désirent porter, c’est à leur guise, comme on peut le voir ci-dessous au centre-ville de Yaoundé, près du parc Sainte-Anastasie,



C’est une opinion toute personnelle que je ne chercherai pas à imposer à personne, mais je préfère les vêtements camerounais aux vêtements occidentaux, d’autant plus quand il fait chaud. En attendant que vous développiez une ligne camerounaise de vêtement hivernal – tiens, je vais en parler à ma belle-soeur ! - vous me trouverez bien au chaud dans mes vêtements canadiens, sourire en moins quand il fera moins 20 Celsius dehors au Québec !










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 20 février 2017