Mariage religieux


Nous sommes maintenant rendu au troisième volet du tryptique nuptial, après le mariage coutumier et le mariage civil, le temps de l'apothéose est arrivé, ce climax c'est le mariage religieux. Au Cameroun et ailleurs aussi probablement, ces trois mariages peuvent s'étaler sur des mois, voire des années mais dans notre cas, ils se produisirent en moins de deux semaines, le mariage religieux survenant le lendemain du mariage civil. Comme vous pouvez le constater sur la photo, nous ne fûmes pas les seuls à nous marier, le 26 novembre 2011. Nous étions quatre couples qui se sont unis devant Dieu et les hommes à l'église Winners's Chapel Total-Fouda à Yaoundé. Cherchez bien sur la photo et vous allez nous trouver...



Mais avant d'en arriver là, une fastidieuse mise en scène fut nécessaire. Nous avons cherché et trouvé une salle pour la réception, notre choix s'est posé sur la Maison des Combattants où les officiers ont l'habitude de se réunir.



La mariée fut traitée avec les plus grands soins par une maquilleuse et une coiffure aussi dévouée l'une que l'autre. Elles se sont même déplacées jusqu'à notre hôtel le soir avant la réception pour rafraîchir leur création du matin. Je n'étais évidemment pas présent le matin pour cette étape cruciale, car la surprise allait être de taille quand elle ferait son entrée plus tard dans l'église.



Comme pour le mariage civil, la famille portait des vêtements taillés dans le même motif.



J'étais déjà à l'intérieur de l'église depuis un bout de temps quand les filles et les garçons d'honneur ont fait leur entrée en exécutant une chorégraphie au son d'une musique de circonstance choisie spécialement par nous. La jeune et talentueuse Cynthia Kemgia fut celle qui créa et enseigna la chérographie aux 8 garçons et filles d'honneur.



Après que tous furent bien installés, nous avons eu droit à un sermon bien senti sur les devoirs conjugaux. Le moment fort de la réunion était bien entendu l'échange des voeux et des alliances.




Il y a eu ensuite la signature des registres de l'église.



Nous voici après la cérémonie en compagnie du charismatique pasteur de l'église, Patrick Yoro. Ma femme a l'honneur de lui servir de sécretaire pour des missions particulières qu'elle relève toujours avec brio.



Nous tenions à bénir l'Église qui nous avait accueilli et qui avait si bien su prendre soin de ma femme depuis sa conversion en leur offrant un plantureux festin après la cérémonie dans l'enceinte même.



Ensuite nous sommes allés au parc pour prendre une série de photos et se détendre en compagnie des invités avant d'aller rejoindre notre hôtel pour relaxer un peu. Car la réception de mariage pour la famille et les invités à la Maison du Combattant se poursuivrait jusqu'à tard dans la nuit.



Voici la Mercredes qui nous trimballa d'un endroit à l'autre pour le mariage civil et le mariage religieux. C'est mon tchango (le mari de la soeur de ma femme) Jean-Claude qui la conduissait. Il est chauffeur à l'hôtel Hilton alors il connait bien la ville.



Ma femme avait pensé à toutes sortes de petits détails. Par exemple, elle avait fait imprimer notre photo sur les napperons qui allaient sur les tables des invités. Nous avons retenu le service du restaurant Guy Marcel comme traiteur, il est situé dans la montée Caveau à Yaoundé. Ce fut un choix judicieux, la nourriture était de grande qualité et abondante, sans parler de la boisson gazause et du champagne à profusion.



Après le repas, les invités sont venus nous apporter leurs cadeaux. Nous avons aussi distribué des calendriers 2012 avec notre photo. Ensuite vint le moment d'aller sur la piste de danse.



Brice Diwondi accepta de servir comme maître de cérémonie, il chanta aussi à quelques occasions. La soirée fut aussi animée par la chorale de l'église ; Pamela Emvana, une chanteuse à la voix riche et puissante, accompagnée à la guitare par Raphael Mendoung, nous avions aussi un claviériste et quelqu'un à la batterie.



Ce sont sur ces notes musicales que la soirée s'est terminée au petit matin. La nuit fut très courte car le lendamain nous retournions à l'église pour le culte d'actions de grâces. Nous sommes partis en voyage de noces ensuite à Kribi. Quel bel endroit !









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 20 février 2017