Hommes de cette génération, considérez la parole de l'Eternel! Jérémie 2:31
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent! Luc 11:28


Les livres apocryphes rejetés du Nouveau Testament
Le Pasteur d'Hermas


Hermas était un des collaborateurs de l'apôtre Paul, il le mentionne dans son épître aux Romains :

Romains 16:14 Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et les frères qui sont avec eux.

Il est donc normal que sa lettre intitulée « Pasteur d'Hermas » ait eu une grande circulation au début de l'église. Le «Pasteur» d'Hermas est un ange de la repentance envoyé par le plus vénérable des anges pour accompagner Hermas tous les jours de sa vie (Hermas 25:2), il lui enseigne qu'il ne peut y avoir qu'une seule repentance après la conversion. C'est clair pourquoi Dieu n'a pas permis que ce livre se retrouve dans la Bible.
31:1. " Seigneur, dis-je, j'ajouterai encore une question. - Parle, dit-il. - J'ai entendu certains docteurs dire qu'il n'y a pas d'autre repentance que celle du jour où nous descendîmes dans l'eau et où nous reçûmes le pardon de nos péchés antérieurs. " 2. Il me dit : " Ce que tu as entendu est exact. Il en est ainsi. Celui qui a reçu le pardon de ses péchés ne devrait, en effet, plus pécher, mais demeurer en sainteté. 3. Mais puisqu'il te faut toutes les précisions, je t'indiquerai ceci aussi, sans donner prétexte de pécher à ceux qui croiront ou à ceux qui se mettent maintenant à croire au Seigneur, car les uns comme les autres n'ont pas à faire repentance de leurs péchés : ils ont l'absolution de leurs péchés antérieurs. 4. C'est donc uniquement pour ceux qui ont été appelés avant ces tout derniers jours que le Seigneur a institué une repentance. Car le Seigneur connaît les coeurs, et sachant tout d'avance, il a connu la faiblesse des hommes et les multiples intrigues du diable, qui fera du tort aux serviteurs de Dieu et exercera contre eux sa malice. 5. Dans sa grande miséricorde, le Seigneur s'est ému pour sa créature et a institué cette repentance et il m'a accordé de la diriger. 6. Mais je te le dis, reprit-il : si, après cet appel important et solennel, quelqu'un, séduit par le diable, commet un péché, il dispose d'une seule repentance ; mais s'il pèche coup sur coup, même s'il se repent, la repentance est inutile à un tel homme : il aura bien de la peine à jouir de la vie. " 7. Je lui dis : " Seigneur, je reviens à la vie après ces renseignements détaillés. Car je sais que si je n'ajoute plus à mes péchés, je serai sauvé. - Tu seras sauvé, dit-il, et tous ceux qui feront ainsi. "
Dans son livre, au verset 8:3, il reçoit en vision l'ordre de donner une copie de son livre à Clément pour que celui-ci le fasse circuler dans les églises. Plusieurs portaient le nom de Clément mais ce n'est pas impossible qu'il s'agisse de celui mentionné dans la Bible.
8:2. Ensuite, j'eus une vision chez moi. La femme âgée vint et me demanda si j'avais déjà donné le petit livre aux anciens. Je dis que non. " Tu as eu raison, dit-elle. J'ai certains mots à ajouter. Quand j'aurai achevé l'ensemble, tu le feras connaître à tous les élus. 3. Tu feras donc deux copies du petit livre et tu en enverras une à Clément, l'autre à Grapté. Et Clément l'enverra aux autres villes : c'est sa mission. Grapté, elle, avertira les veuves et les orphelins. Toi, tu le liras à cette ville, en présence des anciens qui dirigent l'église.
Première épître de Clément aux Corinthiens


Certains considéraient aussi l'idée d'insérer l'épître de Clément aux Corinthiens. Elle avait été écrite au temps des écrits de l'apôtre Jean et l'apôtre Paul avait connu Clément.

Philippiens 4:3 Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l'Évangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d'oeuvre, dont les noms sont dans le livre de vie.

De plus, l'épître de Clément aux Corinthiens est édifiante à lire, on y apprend aussi comment les enfants des corinthiens de l'époque de Paul se sont comportés, mais... ( un grand mais! ) elle aurait causé beaucoup de tort à la crédibilité de la Bible car Clément a eu la malencontreuse idée de se servir du phénix (un oiseau mythique) comme preuve de la résurrection.
XXV, 1. Considérons le signe prodigieux que nous offrent les régions de l'Orient, c'est-à-dire l'Arabie. 2. Il y a là bas, un oiseau qu'on nomme phénix. Il est seul de son espèce et vit cinq cents ans ; et lorsqu'il approche du terme de sa vie, il construit lui-même son cercueil où il pénètre, son temps accompli, pour mourir. 3. De sa chair corrompue naît un ver qui se nourrit de la charogne de l'oiseau mort, puis se couvre de plumes; et lorsqu'il est devenu fort, il soulève le cercueil rempli des ossements de son ancêtre, et l'emporte loin de l'Arabie, en Égypte, jusqu'à la ville nommée Héliopolis. 4. Là, en plein jour, aux yeux de tous, il s'en vient à tire-d'aile le déposer sur l'autel du soleil, puis il reprend son vol pour le retour. 5. Alors les prêtres consultent leurs annales et constatent qu'il est venu après cinq cents ans révolus.

XXVI, 1. Sera-ce donc à nos yeux prodige et merveille, que le Créateur de toutes choses ressuscite ceux qui l'ont servi saintement, avec la confiance de la foi parfaite, Lui qui nous a montré dans un simple oiseau la magnificence de sa promesse ? 2. En effet, il est dit : " Tu me ressusciteras et je te louerai ! "
  Alors le Saint-Esprit a bien fait d'inspirer aux Pères de l'Église de ne pas insérer cette épître de Clément dans la Bible même s'il était un collaborateur des apôtres comme Luc.

Évangile de Thomas


À cette époque, il y avait aussi l'évangile de Thomas qui circulait beaucoup dans les églises, mais il n'a pas été retenu dans le canon pour d'excellentes raisons. Certaines paroles rappellent les quatre évangiles (51) mais d'autres sont carrément bizarres (7) ou insultantes même (118).
51. Jésus dit : “ Depuis Adam jusqu’à Jean Baptiste parmi ceux qui ont été engendrés de femmes il n’en est point de plus grand que Jean-Baptiste ! Mais, de crainte que ses yeux ne se perdent j’ai dit : “ Celui qui parmi vous sera petit connaîtra le Royaume et sera plus élevé que Jean ! ”

7. Jésus dit : “ Bienheureux est ce lion que l’homme mangera en sorte que le lion devienne homme. Mais maudit est l’homme que le lion mangera en sorte que le lion devienne homme ! ”

118. Simon Pierre leur dit : “ Que Marie sorte de parmi nous, car les femmes ne sont pas dignes de la vie ! ” Jésus dit : “ Voici; moi, je l’attirerai pour que je la rende mâle afin qu’elle aussi devienne un esprit vivant pareil à vous, les mâles ! Car toute femme qui sera faite mâle entrera dans le Royaume des cieux. ”
Ce n'est pas impossible que Jésus ait réellement dit certaines choses dans cet évangile qui n'ait pas été retenu dans les quatre autres, mais vu les propos que «Thomas» lui prête ci-dessus, on ne peut leur donner de la crédibilité. D'ailleurs, c'est totalement impensable que l'apôtre Thomas ait lui-même écrit ces choses, il n'est pas allé jusqu'en Inde pour proclamer de telles inepties mélangées à la Bonne Nouvelle, c'est plutôt la marque de celui qui vient semer de l'ivraie parmi le bon grain ! Comme c'était souvent le cas à cette époque, l'auteur véritable n'avait pas de prestance alors il aura voulu donner de l'importance à son écrit en attribuant Thomas comme auteur à son évangile aux accents gnostiques à la mode de l'époque.

Évangile de Pierre


Dans l'évangile de Pierre, on y lit que le centurion devant garder le tombeau de Jésus s'appelait Petronius.
Pierre 29. Inquiets, les Anciens vinrent trouver Pilate et le supplièrent en ces termes:  

30. "Donne-nous des soldats. Nous surveilleront son tombeau pendant trois jours, de peur que ses disciples ne viennent le dérober, que le peuple l'imagine ressuscité des morts et ne cherche à nous nuire."  

31. Pilate leur donna le centurion Petronius avec des soldats pour garder le sépulcre. Des Anciens et des scribes les accompagnèrent au tombeau.
Comme la plupart de ces récits, l'aspect fantastique y est présent; une croix suit Jésus sortant du tombeau avec les deux anges.
Pierre 39. Et quand ils leurs eurent raconté ce qu'ils avaient vu, ils virent à nouveau trois hommes sortir du tombeau; deux d'entre eux soutenaient le troisième et une croix les suivait. 40. Et tandis que la tête des deux premiers atteignait le ciel, celle de l'homme qu'ils conduisait par la main dépassait les cieux. 41.Et l’on entendit une voix disant des cieux "As-tu annoncé la nouvelle à ceux qui dorment ?" 42.Et de la croix on entendit la réponse: " oui ".


Actes de Pilate ou évangile de Nicodème


Dans les Actes de Pilate ou évangile de Nicodème, nous avons un récit détaillé du procès de Jésus et de sa Passion et on décrit ensuite sa descente aux enfers pour y délivrer tous les justes de l'ancien Testament.
Actes de Pilate XXIV.1. Hadès parlait encore à Satan quand le roi de gloire étendit sa main, saisit Adam notre premier père, et le ressuscita . Puis, se tournant vers les autres, il dit : « Venez avec moi, vous tous qui devez votre mort au bois que celui-ci a touché. Car voici : je vous relève tous par le bois de la croix ! » On y prédit aussi la résurrection d'Adam 5500 ans après sa mort, ce qui ne s'est évidemment pas produit. Actes de Pilate XIX. Tandis que Jean enseignait ainsi les foules de l'enfer, Adam le premier formé et le premier père, dit à son fils Seth : « Mon fils, je veux que tu exposes aux premiers pères de l'humanité et aux prophètes, le voyage que je t'ai fait entreprendre, lorsque je me couchais pour mourir. » Et Seth parla : « Prophètes et patriarches, écoutez. Mon père Adam, le premier formé, sentant venir sa fin, m'envoya tout près des portes du paradis ; je devais prier Dieu de me conduire par la main d'un ange à l'arbre de la miséricorde, et me laisser récolter de son huile pour en oindre mon père, et lui rendre ainsi ses forces. J'y allais. Quand j'eus prié, l'ange du Seigneur parut et me dit : Que demandes-tu, Seth ? Tu désires une huile qui guérit les malades et sauvera ton père ? Crois-tu trouver l'arbre qui produise cette huile ? Non, tu n'obtiendras rien aujourd'hui. Repars donc, et dis à ton père qu'il faut d'abord que cinq mille cinq cents ans s'écoulent à compter de la création du monde. Alors, le Fils unique de Dieu descendra sur terre, en se faisant homme, et il oindra ton père de cette huile et le ressuscitera. Dans l'eau et l'Esprit saint il le lavera, lui et ses descendants. Alors il sera guéri de toute langueur. Mais aujourd'hui, c'est impossible. »
Apocalypse de Pierre


Dans l'Apocalypse de Pierre, Jésus divin se détache du Jésus humain sur la croix, ce qui ne correspond pas à l'enseignement de la Parole de Dieu ; que ce soit Christ (1Pi.2:21) ou Jésus, c'est la même personne qui a souffert sur la croix pour nos péchés (Hé13:12) !
Apocalypse de Pierre 81 Après qu’il m’eut dit cela, je le vis comme s’ils se saisissaient de lui. Et je dis : « Que vois-je, Seigneur ? T’appartient-il à Toi qu’on te saisisse ? Et Toi qui me retiens ? Et qui est celui qui se réjouit au-dessus du bois (de la croix) et qui sourit ? Quant à l’autre, ils martèlent ses pieds et ses mains ? ». Le Sauveur me dit : « Celui que tu vois se réjouir au dessus du bois et sourire, c’est le vivant Jésus. Mais celui qu’ils percent de clous aux mains et aux pieds, c’est son (corps) charnel, le substitut, alors qu’ils en font un exemple. Celui qui est venu à l’existence, à la ressemblance de celui-là, vois-le avec moi ».Après qu’il m’eut dit cela, je le vis comme s’ils se saisissaient de lui. Et je dis : « Que vois-je, Seigneur ? T’appartient-il à Toi qu’on te saisisse ? Et Toi qui me retiens ? Et qui est celui qui se réjouit au-dessus du bois (de la croix) et qui sourit ? Quant à l’autre, ils martèlent ses pieds et ses mains ? ». Le Sauveur me dit : « Celui que tu vois se réjouir au dessus du bois et sourire, c’est le vivant Jésus. Mais celui qu’ils percent de clous aux mains et aux pieds, c’est son (corps) charnel, le substitut, alors qu’ils en font un exemple. Celui qui est venu à l’existence, à la ressemblance de celui-là, vois-le avec moi ».

1 Pierre 2:21 Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces,

Hébreux 13:12 C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.

Apocalypse de Paul


L'Apocalypse de Paul décrit la vision dont parle Paul dans la IIe Épître aux Corinthiens (xii, 2). Le Christ confie à Paul la mission de prêcher la pénitence à l'humanité, mise en accusation par toute la création. Puis un ange le conduit au lieu où séjournent les âmes justes et à la merveilleuse cité du Christ. Ensuite, il le conduit à la rivière de feu, où souffrent les impies. La description de l'Enfer rappelle celle de l'Apocalypse de Pierre, mais elle est plus poussée. Parmi les damnés figurent des évêques, des prêtres, des diacres et des hérétiques. On y voit apparaître aussi l'idée de la mitigation des peines le dimanche. Surtout une extrême importance est donnée à l'angélologie. Le rôle des anges gardiens est de veiller sur les hommes, mais aussi de les représenter la nuit auprès de Dieu. Michel est le guide des âmes vers le Ciel. Son rival est le Tartare, qui les conduit en Enfer.

Cet écrit, fulgurant d'imagination, a profondément marqué la littérature et l'art du Moyen Âge latin. Dante s'en est inspiré dans La Divine Comédie et il y fait allusion au chant II de l'Enfer.

Épître de Barnabas


Cette épître se réclame de Barnabas, le compagnon de Paul qui est mentionné dans les Actes des Apôtres, par exemple Actes 11:30. C'est peu probable, d'autres l'attribuent à un autre Père apostolique du même nom, Barnabas d'Alexandrie, ou encore à un auteur inconnu du christianisme primitif.L'épître rapporte une citation intéressante concernant la croix.
Barnabas 12:1. Il décrit également la croix, par ces paroles d'un autre prophète : " Quand ces choses seront-elles accomplies ? Lorsque le bois, dit le Seigneur, aura été abaissé et redressé, et lorsque du bois le sang aura coulé " (cf. IV Esdras 4, 33 ; 5, 5). Voici donc ce qui se rapporte à la croix et à celui qui doit y être crucifié.
L'épître se présente comme un commentaire expliquant les allégories de l'Ancien Testament préfigurant Jésus-Christ. Elle démontre aussi que nous n'avons plus à suivre la loi de Moïse avec ses pratiques, comme la circoncision.
Barnabas 9:4. Mais l'autre circoncision en laquelle ils avaient mis leur espérance, elle est anéantie. Il leur avait dit que la circoncision ne concernait pas la chair. Mais ils passèrent outre, car un mauvais ange les avait séduits. 5. Dieu leur dit : " Voici ce que dit le Seigneur votre Dieu (et c'est ainsi que je trouve le précepte) : " Ne semez pas sur les épines, soyez circoncis pour le Seigneur " (Jr 4, 3-4). Et que dit-il encore ? : " Circoncisez votre coeur et ne raidissez plus votre nuque " (Dt. 10, 16). Ajoutez ceci : " Voici, dit le Seigneur : Tous ces peuples-là sont incirconcis du prépuce, mais ce peuple-ci est incirconcis du coeur " (Jr 9, 25-26). 6. Mais, dira-t-on, la circoncision pour le peuple était comme un sceau d'alliance. Or tous les Syriens et les Arabes, les prêtres des idoles faisaient de même. Est-ce qu'ils appartiennent donc également à l'Alliance ? Les Égyptiens aussi pratiquent la circoncision. 7. Soyez abondamment instruits sur toutes choses, enfants de la dilection : Abraham, qui le premier a pratiqué la circoncision, le fit en contemplant en esprit Jésus ; il avait, en effet, été initié au sens des trois lettres. 8. L'Écriture dit en effet : " Abraham circoncit les hommes de sa maison au nombre de 18 et 300 " (cf. Gn 17, 23-27 ; 14, 14). De quel mystère reçut-il donc la connaissance ? Remarquez qu'on nomme d'abord les dix-huit, et après un intervalle les trois cents. Dix-huit, c'est : dix, iota, huit, êta --ce qui fait I H = Jésus. Et comme la croix en forme de tau est source de la grâce, on ajoute encore trois cents = T. Jésus est désigné par les deux lettres, la croix par la seule troisième. 9. Il le sait bien, celui qui a mis en nous le don de sa doctrine ; personne n'a entendu de moi explication plus profonde. Mais je sais que vous en êtes dignes.
On retrouve aussi dans cette épître des pensées profondes, mais aussi des commentaires qui laissent perplexes, comme au verset 8. Ge.14:14 parle de 318 braves parmi les hommes de la maison d'Abraham, mais ce nombre ne se voulait pas le total de tous les hommes car ils figuraient parmi les plus braves, c'est donc que le nombre total des hommes était bien plus élevé. Ismaël, à 13 ans, (Ge.17:25) ne figurait sûrement pas parmi eux.

Genèse 14:14 Dès qu'Abram eut appris que son frère avait été fait prisonnier, il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu'à Dan.

Genèse 17:24 Abraham était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, lorsqu'il fut circoncis. 25 Ismaël, son fils, était âgé de treize ans lorsqu'il fut circoncis.

L'auteur cite beaucoup les Écritures, faisant même référence à des écrits qui n'ont pas été conservés dans la Bible, par exemple, Barnabas 7:4.
Barnabas 7:3. Mais, sur la croix, il fut abreuvé de vinaigre et de fiel. Écoutez comment les prêtres du Temple l'avaient indiqué. Il y avait, dans l'Écriture, ce précepte : " Celui qui ne jeûnera pas le jour du jeûne sera mis à mort " (cf. Lé.23:29) parce que le Seigneur devait, pour nos péchés, offrir en sacrifice le vase renfermant son esprit, pour accomplir ce que figurait le sacrifice d'Isaac sur l'autel. 4. Or, qu'est-il dit dans le prophète ? " Qu'ils mangent du bouc offert au jour du jeûne pour tous les péchés. "Et, faites-y bien attention, " les prêtres seuls mangèrent les viscères non lavés avec du vinaigre ". 5. Pourquoi ? Parce que, moi qui vais offrir ma chair en sacrifice pour les péchés de mon nouveau peuple, " vous m'abreuverez de vinaigre et de fiel " (Mt.27:34,48). Vous me mangerez, vous seuls, pendant que le peuple jeûnera et se frappera la poitrine sur le sac et la cendre.
Comme d'autres, l'auteur pensait que la terre ne durerait que 6000 ans.
Barnabas 15:4. Faites attention, mes enfants, à ce que signifient ces mots : " Il acheva son oeuvre en six jours. " Cela veut dire qu'en six mille ans, le Seigneur achèvera toutes choses, car pour lui un jour signifie mille années. C'est lui-même qui l'atteste par ces mots : " Voici, un jour du Seigneur sera comme mille années " (Ps.90:4 ; 2Pi.3:8). Donc, mes enfants, en six jours, c'est-à-dire en six mille ans, toutes choses auront achevé leur cours.
Certaines de ses explications sont totalement farfelues et manifestent une grande ignorance de la zoologie. Cela aurait ridiculisé la Bible si les Pères de l'Église l'y avaient inclus, mais le Saint-Esprit n'allait pas permettre une telle chose.
Barnabas 10:6. " Tu ne mangeras pas non plus de lièvre. " Pourquoi ? Cela veut dire: tu ne seras pas corrupteur d'enfants et m n'imiteras pas les gens de cette sorte ; car le lièvre acquiert chaque année un anus de plus ; autant il a d'années, autant il a d'ouvertures.

7. " Tu ne mangeras pas non plus de la hyène ". C'est-à-dire tu ne seras ni adultère, ni séducteur, tu n'imiteras pas les gens de cette sorte. Pourquoi ? Parce que cet animal change de sexe tous les ans, il est tour à tour mâle et femelle.

8. Moïse a également haï " la belette " (Lv 11, 29) d'une sainte haine. Ne va pas ressembler, veut-il dire, à ces personnes qui, dit-on, commettent de leur bouche le péché d'impureté ; ne te lie pas avec ces personnes impudiques qui pèchent avec leur bouche. Tel cet animal qui conçoit par la gueule.
« Barnabas » était convaincu que ses explications étaient inspirées du Saint-Esprit et qu'elles manifestaient une intelligence supérieure... paix à son âme.
Barnabas 10:12. Comment les Juifs pouvaient-ils concevoir et comprendre ces choses ? Mais nous, nous avons compris les commandements du Seigneur, et nous les exprimons tels qu'il les a voulus. C'est justement pour que nous en ayons l'intelligence que nos coeurs et nos oreilles ont été circoncis.
Protévangile de Jacques


Il y a aussi le protévangile de «Jacques», écrit pour suppléer aux années d'enfance de Jésus qui ne sont pas racontées dans les quatre évangiles. C'est là qu'on apprend que le nom de la mère de Marie s'appelle Anne. Protévangile de Jacques 8:1 Et Marie demeurait dans le temple du Seigneur, telle une colombe, et elle recevait sa nourriture de la main d'un ange. Cet évangile apocryphe a eu un impact important dans le catholicisme.

«Il sert à fonder la doctrine concernant les frères de Jésus cités dans le Nouveau Testament, qui seraient ainsi des demi-frères nés d'un premier mariage de Joseph, et celle de la virginité perpétuelle de Marie dont il témoigne qu'il s'agit d'une croyance du IIe siècle de l'ère commune. Certains éléments de récits du Protévangile figurent également dans le Coran : La consécration de Marie à Dieu en IV, 1 se retrouve dans la Sourate III, 31 (Le Coran, « La Famille d’Imran », III, 31. La nourriture de Marie au Temple en VIII, 1, dans la Sourate III, 32 (Le Coran, « La Famille d’Imran », III, 32. Le tirage au sort pour la prise en charge de Marie en IX, 1, dans la Sourate III» - source Wikipedia


Évangile du pseudo-Matthieu


Cet évangile s'inspire du protévangile de Jacques et l'élabore un peu. Marie ne fut pas en reste par rapport à Jésus, les livres apocryphes ont beaucoup écrit sur elle pour pallier au peu d'information de la Parole de Dieu à son sujet. Nous lisons dans l'évangile du pseudo-Matthieu au chapitre 6:
Or Marie faisait l'admiration de tout le peuple. A l'âge de trois ans, elle marchait d'un pas si sûr, elle parlait si parfaitement et mettait tant d'ardeur à louer Dieu, qu'on l'aurait prise non pour une jeune enfant, mais pour une grande personne, et elle pouvait rester en prières comme si elle avait eu trente ans. Et son visage resplendissait comme la neige, au point que l'on pouvait à peine y attacher les regards. Elle s'appliquait au travail de la laine, et tout ce que les femmes âgées ne pouvaient faire elle était, dans un âge si tendre, en état de le faire.
C'est dans ce récit au chapitre 14 que provient la légende du boeuf et l'âne réchauffant Jésus dans la grotte de la nativité :
Or, deux jours après la naissance du Seigneur, Marie quitta la grotte, entra dans une étable et déposa l'enfant dans une crèche, et le boeuf et l'âne, fléchissant les genoux, adorèrent celui-ci.
Joseph le charpentier


Dans le livre de Joseph le charpentier, Jésus raconte à ses disciples que Joseph avait eu des enfants d'une première femme, décédée depuis et qu'il s'était ensuite marié à Marie qui s'occupa des ses enfants.
2. Il y avait un homme appelé Joseph, qui était de la ville appelée Bethléem, celle des Juifs, qui est la ville du roi David. Il était bien instruit dans la sagesse et dans l'art de la menuiserie. Cet homme (appelé) Joseph épousa une femme dans l'union d'un saint mariage. Elle lui donna des fils et des filles : quatre garçons et deux filles. Voici leurs noms : Jude et Josetos, Jacques et Simon. Les noms des filles étaient Lysia et Lydia. La femme de Joseph mourut selon (qu'il est) imposé à tout homme, et elle laissa Jacques encore en bas âge. Joseph était un juste, qui rendait gloire à Dieu en toutes ses oeuvres. Il allait au dehors exercer le métier de charpentier, lui et ses deux fils, (car) ils vivaient du travail de leurs mains selon la loi de Moïse. Et cet homme juste dont je parle, c'est Joseph, mon père selon la chair, celui à qui ma mère Marie fut unie comme épouse.
Évangile arabe


Plusieurs récits racontent l'enfance de Jésus, on lui fait faire toutes sortes d'actions extraordinaires, par exemple au chapitre 14 de l'évangile arabe :
1. Un jour, après que Jésus ait accompli sa septième année, il jouait avec ses petits camarades, c'est à dire des enfants de son âge. Ils s'amusaient avec de l'argile, et en faisaient des figurines représentant des ânes, des boeufs, des oiseaux, etc. Chacun d'eux se montrait fier de son habileté et se vantait de son ouvrage. Et le seigneur Jésus dit aux garçons : "Ces figurines que j'ai faites, je vais leur ordonner de marcher." Les petits garçons lui dirent : "Serais-tu donc le fils du Créateur ?" 2. Et le Seigneur Jésus commanda à ces (figurines) de marcher, et aussitôt elles se mirent à sauter. Puis il les rappela, et elles revinrent. Et Jésus avait fait des figurines représentant des oiseaux et des petits moineaux. Il leur ordonna de voler, elles volèrent, de se poser, et elles se posèrent sur ses mains. Il leur donna à manger, et elles mangèrent ; à boire, et elles burent.
Non seulement cela ne représente pas le caratère humble de Jésus mais c'est aussi en contradiction avec l'évangile de Jean où on lit que l'eau changée en vin fut le premier miracle accomplie par Jésus.

Jean 2:11 Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

L‘Évangile arabe de l'Enfance est un apocryphe chrétien relatant la naissance et l'enfance de Jésus avec beaucoup de merveilleux. Ce recueil de textes du deuxième siècle est connu par une traduction latine d'un texte arabe, lui-même tiré d'un original écrit primitivement en syriaque. Le manuscrit arabe est perdu.

L‘Évangile arabe rapporte des prodiges réalisés par Jésus que l’on trouve également dans le Coran :
« Jésus parle au berceau » dans la Sourate III, La famille de ‘Imran, 41 et la Sourate XIX, Marie, 30,
« Jésus anime de son souffle des oiseaux en argile » dans la Sourate III, La famille de ‘Imran, 43 et laSourate V, La Table, 110.

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Nous sommes mardi 30 mai 2017