Les avortons et les bébés au ciel
Dans le ciel, une grande place est accordée aux enfants «car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent ». Dieu n'exclura jamais un enfant, quels que puissent être les péchés qui ont entouré sa naissance, car il y a pour eux la rédemption. Et quelle que soit la mère, quoi qu'elle ait pu faire ou subir, la vie est la vie. Une vie de mort-né est une vie. Une vie avortée est une vie.

Alors je vais vous parler maintenant des petits enfants dans le ciel, c'est si beau! Dieu les ramène à la vie et leur donne d'atteindre la stature d'enfants de 8 à 9 ans : ils sont magnifiques. Oui, ils montent au ciel les petits enfants. Souvenez-vous de ce que Jésus dit : « Laissez venir à moi les petits enfants, car le royaume des cieux est pour eux. » Il dit à l'un : « Approche-toi. » Il l'appelle par son nom, car ceux qui n'en ont pas en reçoivent un de Jésus, l'enfant s'approche et vient s'asseoir sur les genoux de Jésus.

Une fois l'enfant conçu, sa vie ne peut être tuée; il monte directement au ciel. La vie qui est commencée ne s'arrête pas, car Dieu en est le donateur. Tous les bébés avortés sont au ciel. Ils étaient là avec Jésus ; oh, c'était merveilleux ! Il se mit à les appeler, le Saint-Esprit les portait et moi j'étais là, prêt à les accueillir sur mes genoux ; et il en vint un, deux, trois, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de place. Des petits enfants remplis d'amour.

Le ciel est plein d'enfants, le ciel est plein d'amour. Voici un détail émouvant au sujet de petits enfants noirs. Ce fut ma vocation d'apporter l'Évangile à un peuple de couleur et je les aime. Là-haut, j'étais en présence de ces petits.J'en appelai deux :«Approchez-vous». Et ils vinrent avec un sourire sur leur visage, oh ! un si beau sourire! En les regardant, j'étais réjoui de me trouver au ciel. Vous prenez un petit enfant noir, il a une telle tendresse, il est si rempli d'amour. Il vient dans vos bras, il sait exactement ce qu'est l'amour car il le tient des temps les plus reculés. Vous n'avez pas à chercher des mots, il vous parle avec ses yeux. Je pouvais parler aux Indiens avec mes yeux, je l'avais appris. Ils parlent du regard, plus que nous, et nous pouvons les comprendre. C'est un don qu'ils ont reçu de Dieu.

Alors que j'étais dans le ciel avec un de ces petits enfants à la peau sombre qui me regardait de ses yeux magnifiques, il me parla. Savez-vous ce qu'il me dit? «Je t'aime, je t'aime ». Oh ! vous vivrez la même chose lorsque vous irez là-haut. Pendant toute l’éternité, vous aurez le temps de jouir de leur présence. Jésus les aime, il les prend dans ses bras, c'est merveilleux !... Et quand vous les entendez chanter, ils chantent dans les langues célestes, et tous dans l'unité, « Saint, saint, saint est le Seigneur, le Tout-Puissant ».



- Percy Collett raconte ce qu'il a vu quand il est monté au ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 27 mars 2017